Licence CC BY-SA

Géobrève #3 : Quelle différence entre déconcentration et décentralisation ?

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 5 minutes

Quand on étudie l’histoire de l’aménagement, on voit apparaître plusieurs mots qui se ressemblent et dont il est possible qu’on les confondent. Faisons un point rapide sur une série de mots : desserrement, déconcentration et décentralisation !

Desserrement

Le desserrement, c’est quelque chose de très simple : quand il y a plus de place dans un espace, une ville par exemple, on fait migrer les activités plus loin, en périphérie. Exemple : l’industrie a besoin d’un foncier important : elle va progressivement sortir des centre-villes pour se mettre à un endroit où elle aura plus d’espace. Historiquement, Citroën était implanté dans le quai de Javel, à Paris, pour déménager par la suite.

En France, il y a eu une politique des villes nouvelles dans les années 1960. Paris concentrait de nombreuses activités. Conséquence : il y avait une forte concentration à Paris, et rien aux alentours (ce qui suscitera des craintes, exagérées, de Jean-François Gravier, avec son Paris et le désert français1). Alors, les aménagistes vont construire des villes, relativement éloignées de Paris, pour y mettre un certain nombre d’activités. On connaît quelques-unes de ces villes : Évry, Saint-Quentin en Yvelines (où se trouve une université), Marne-la-vallée (on trouve aussi une université, mais aussi un parc d’attraction avec des souris et des canards). De part leurs activités, ils ont absorbé une partie de la croissance démographique.

Le desserrement

  1. Livre critiquable à plusieurs égards, mais qui a eu une influence monstre dans l’aménagement du territoire français. 

Déconcentration

La déconcentration, quand un pouvoir central délègue ses pouvoirs et les décisions, à des échelons administratifs inférieures. Historiquement, les préfets ont été mises en place pour prendre des décisions à l’échelle local (arrêté préfectoral de protection de biotopes par exemple), et qui est redevable devant le pouvoir central. Pour citer Odilon Barrot « C’est le même marteau qui frappe, mais on en a raccourci le manche ». Le pouvoir central envoie ses agents au plus proche des administrés.

Décentralisation

Il faut pas confondre déconcentration et décentralisation. La décentralisation date des années 1982-83 avec les lois Deffere : l’idée est de transférer des compétences et des pouvoirs à l’échelle locale, à des entités distinctes de l’État. L’idée de base est le développement d’une « démocratie de proximité ».

Concrètement, l’État n’est plus le seul à prendre les décisions. Il devra travailler avec les régions (avec les contrats de plan État-régions) et les intercommunalités. Comme vous savez certainement, les régions sont une entité à part : vous votez régulièrement pour le conseil régional.

La décentralisation à des conséquences concrètes : c’est les régions qui gèrent les lycées, par exemple.

Déconcentration : l’État vient au plus proche de toi. Décentralisation : l’État laisse à d’autres acteurs ses pouvoirs !

Pour en savoir plus.


Maintenant ces mots n’ont plus de secret pour vous ! Pour aller plus loin, pourquoi pas aller sur le site du Commissariat général à l’égalité des territoires ?

Quels points voulez-vous que j’aborde la prochaine fois ?

1 commentaire

Très bien ces petits billets.

Petites typos:

  • aux plus proches -> il me semble que c’est "au plus proche".
  • Elle devra travailler -> il devra

Édité par yoch

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte