Tous droits réservés

Le changement d'heure est-il justifié ?

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 1 minute

Si l’on fait quelque chose d’aussi tordu que changer d’heure, c’est sûrement que ça sert à quelque chose, n’est-ce pas ?

La même justification est rapportée par de nombreux médias (notamment 1, 2 3, 4). Le changement d’heure est pratiqué depuis 1976, avec l’objectif de consommer moins de pétrole, notamment en faisant des économies sur l’éclairage. Selon une étude de l’Ademe, on aurait économisé 440 GWh (gigawatts-heures) en 2009 grâce à ça, soit les besoins en éclairage d’une grande ville de 800 000 habitants.

Quelques autres médias, plus rares, critiquent cette justification énergétique (5, par exemple). Et ils ont raison ! 440 GWh, c’est environ 0,1% de la consommation électrique française, qui se situe entre 480 TWh et 490 TWh (voir par exemple 6). Autant dire qu’on économise presque rien. Alors pourquoi conserve-t-on le changement d’heure ?

Un autre gain est apporté par le changement d’heure, rapporté par la même étude, mais souvent ignoré par les commentateurs. Le pic de consommation électrique journalière est diminué de l’ordre de 1 à 3 GW, ce qui facilite la vie du gestionnaire de réseau, mais ne fait pas grand chose de plus. Est-ce bien suffisant pour conserver le changement d’heure ?

Cela ne suffit peut-être pas au regard des soupçons d’effets néfastes du changement d’heure sur l’organisme, qui restent cependant à démontrer de manière définitive.

Même si elle a été parfois évoquée (7), la suppression du changement d’heure n’a plus l’air d’être à l’ordre du jour… Pourtant, avec des gains maigres et des effets néfastes potentiels, la balance coûts-bénéfices ne penche pas peut-être pas dans le bon sens.



Illustration: Effet du changement d’heure sur les horaires de lever et coucher du soleil à Greenwhich en 2007 (source).

12 commentaires

Juste pour dire, parce que ce n’est pas explicitement dit dans le billet : le « changement d’heure » a techniquement lieu en été, l’heure d’hiver étant la « vraie » heure. Sinon, aux arguments en défaveur de l’heure d’été, on peut encore ajouté que la plupart des pays du globes ne l’applique pas ou plus, ce qui ne facilite pas les choses.

Sans compter qu’à cause de ça, la structure tm de la libc doit se taper un champ supplémentaire : tm_isdst. :-°

+0 -0

Sans parler du fait que l’heure d’hiver en France, bien que plus proche de la "vraie" heure, est calée sur l’heure de l’Allemagne depuis la seconde guerre mondiale, soit une heure plus tard que le fuseau originel (Greenwich). Du coup, en été, il est 14h au zénith… Et ça s’appelle l’heure d’été double.

+2 -0

Ah, c’est donc pour ça que je me suis réveillé plus tôt que normalement :D

Je ne suis pas complètement d’accord avec la qualification de 0.1% de la consommation électrique française comme presque rien. À petite échelle une économie de 0.1% peut souvent être ignoré, mais à grosse échelle (consommation électrique d’un pays, puissance de calcul d’un super calculateur, PIB d’un pays), ça reste quelque chose d’important.

En revanche je suis d’accord que ça a aussi un effet sur la population, sur les systèmes informatiques en général et probablement sur beaucoup d’autres choses dont je n’ai pas idée. Et cette effet (probablement négatif), ne permet pas forcément de justifier ce changement.

Pour ajouter à l’article, il y a eu des études de faites sur les effets du changement d’heure qui ont l’air de confirmer que ça a un impact négatif pendant les jours suivant la perte d’une heure et un effet mixé lorsque l’on gagne une heure:

Il est intéressant de noter que l’élément le plus négatif semble être la perte d’une heure de sommeil plus que le changement du cycle circadien.

Certaines études ont en revanche regardé l’effet global sur toute l’année qui semble être positif:

La question semble donc être plus compliqué que prévu. Je n’ai malheureusement pas réussi à trouver une méta étude qui ferait un résumé des effets du changement d’heure.

Édité par Berdes

+1 -0

Je ne suis pas complètement d’accord avec la qualification de 0.1% de la consommation électrique française comme presque rien. À petite échelle une économie de 0.1% peut souvent être ignoré, mais à grosse échelle (consommation électrique d’un pays, puissance de calcul d’un super calculateur, PIB d’un pays), ça reste quelque chose d’important.

Berdes

Ce qui me permet de dire que c’est presque rien c’est que les variations liées au climat d’une année sur l’autre sont 10 fois plus importantes. En gros, il suffit de quelques jours pluvieux en plus pour annuler l’effet.

+0 -0

J’avais lu que maintenant l’excuse de la consommation ne se justifie plus car maintenant on est plus équipé de la même façon. La consommation en lumière/chauffage était prépondérante, maintenant c’est une part très maigre en consommation face à électroménager, télé, pc…

Sans parler du fait que l’heure d’hiver en France, bien que plus proche de la "vraie" heure, est calée sur l’heure de l’Allemagne depuis la seconde guerre mondiale, soit une heure plus tard que le fuseau originel (Greenwich). Du coup, en été, il est 14h au zénith… Et ça s’appelle l’heure d’été double.

Aabu

"14h au zénith" ça dépend de où tu te situes en France.

Je suis à l’Est de la France et je sens la différence quand je vais à l’ouest proche du Greenwich. La nuit tombe beaucoup plus tard, c’est assez agréable.

✈️ // 🐺 Ami des loups // 🎮 Coding Game // 🐤 Twitter @A312_zds // :B // L’hiver vient // @**A-312** pour me ping

+0 -0

Le plus étrange dans tout ça c’est qu’en réalité les sociétés s’organisent pour être à peu près calées sur des heures de vie cohérentes avec le soleil, quelle que soit l’heure légale. C’est très visible en Chine, où il n’y a qu’un seul fuseau horaire – et donc où le soleil passe au zénith entre 9h et 13h30 heure légale, selon le lieu… mais aussi en France : par exemple les horaires d’ouverture de plein de vieux musées publics sont, en heures solaires, à peu près les mêmes aujourd’hui qu’il y a 100 ans.

Ça donne aussi des comportements bizarres. Typiquement en région parisienne, pas mal d’entreprises (c’est très courant en informatique) ont des horaires cohérents avec l’heure d’été, avec un milieu de journée de travail à 14h. Mais la pause déjeuner reste prise vers 12h, donc la matinée est beaucoup plus courte que l’après-midi.

PS :

Je suis à l’Est de la France et je sens la différence quand je vais à l’ouest proche du Greenwich. La nuit tombe beaucoup plus tard, c’est assez agréable.

Il y a l’inverse : en Bretagne vers le 20 juin, tu sors du cinéma vers 23h30, et il ne fait pas encore nuit correctement. Autant dire que ton horloge biologique apprécie moyen.

Édité par SpaceFox

on peut encore ajouté que la plupart des pays du globes ne l’applique pas ou plus, ce qui ne facilite pas les choses.

Après c’est normal, plus tu es près de l’Équateur, moins cet effet est visible (car la durée du jour varie peu entre les saisons, voire pas du tout sur l’équateur). C’est normal que beaucoup de pays ne l’aient jamais appliqué du coup.

Ensuite ce qui m’a toujours étonné, c’est le fait qu’on change l’heure légale plutôt que de changer nos habitudes. Genre on pourrait définir des horaires de travail plus calées sur les horaires solaires mais sans changer l’heure. Cela me paraîtrait plus efficace énergétiquement, moins abrupte comme changement pour les organismes et pas spécialement plus compliqué.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+2 -0

Genre on pourrait définir des horaires de travail plus calées sur les horaires solaires mais sans changer l’heure. Cela me paraîtrait plus efficace énergétiquement, moins abrupte comme changement pour les organismes et pas spécialement plus compliqué.

Renault

Ça reviendrait très exactement au même. Vendredi dernier, j’ai commencé le travail à 9h00 (7h00 UTC). Demain, je commencerai le travail à 9h00 (8h00 UTC).

Je peux dire que l’heure légale a changé d’une heure, ou que j’ai changé mes horaires d’une heure, il n’y a aucune différence : dans les deux cas je devrai me décaler d’une heure (avec les mêmes impacts énergétiques et pour mon organisme), la seule différence est le référentiel dans lequel je l’exprime.

Pas tout à fait.

Un soucis du changement d’heure, est qu’il n’est pas universel (pas tous les pays le pratiquent) et la date du changement n’est pas uniforme non plus. Si l’UE est parvenue à l’uniformiser entre les ses états membres (toujours le dernier dimanche du mois d’octobre entre 2h et 3h), la date n’est pas le même entre l’UE et les USA par exemple. Et comme tu as pas mal de pays qui le font de manière non uniformisée, cela devient compliquée à suivre dans la période des changements. Car tu te doutes que pour les transports internationaux, les rendez-vous à distance, les différents systèmes de communications qui doivent se synchroniser, les évènements internationaux (et oui, quand un grand prix de F1 se passe au moment du changement d’heure, l’heure de la course n’est pas le même que l’heure des essais de la veille, ce qui a un impact sur les programmations TV, l’information du public, etc.). Etc.

L’autre soucis est que le changement est abrupte. L’heure est changée en une fois, sur une nuit pour tout le monde. Avec une heure inchangée mais une adaptation de la société plus progressive et moins forcée, cela se passerait globalement mieux.

Puis bon, pour finir, en France (et pire, en Espagne) nous avons l’heure de l’Allemagne qui en convient en gros qu’à l’Alsace du point de vue correspondance solaire. Ce n’est pas optimal. Mais passer à l’heure légale du Royaume-Uni poserait des soucis (encore plus avec le Brexit) pour les échanges avec nos pays voisins qui ont tous cette heure légale. Décider de bosser à 8h plutôt qu’à 9h permettrait d’avoir l’heure légale identique avec nos voisins (plus pratique) tout en ayant un rythme de vie plus adapté au rythme solaire (et donc plus économe en énergie).

Donc non, je ne trouve pas que cela soit exactement pareil.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0

Il y a déjà beaucoup de parcs et jardins qui ont des horaires variables été/hiver, voir mis à jour encore plus souvent pour suivre le soleil, comme le jardin du Luxembourg à Paris. Pour ce jardin là, l’horaire bouge de quelques minutes chaque semaine il me semble.

+0 -0

200% de soutien à Renault.

0.1% de variation de la consommation d’électricité, est-ce peu ou beaucoup ? C’est énorme. Pour une première raison, c’est que 0.1% d’un montant énorme, c’est énorme.

Et pour une 2ème raison. La problématique de la consommation électrique, c’est les pics de consommation.

Si la consommation est en moyenne de X TeraWatt/heure, mais qu’elle monte à 3X TW/h pendant une heure tous les soirs vers fin octobre, alors réduire ce pic de 3X TW à 2.7 TW a un impact énorme en terme d’économie (Baisse de 10% des infrastructures) ; Même si moyennisé sur l’année, ça représente seulement 0.1% de baisse de la consommation d’électricité, ça peut représenter un poids important aux heures de pointe.

Je sais que mon exemple est exagéré, je préfère le dire avant qu’on ne me le reproche. Mais réduire l’économie à un chiffre, ok, à condition que ce chiffre soit pertinent.

Et en plus, mon argument tient à moitié. A priori, en été, la consommation électrique n’est pas vraiment un problème. La logique voudrait donc qu’on applique les horaires d’hiver toute l’année. Si on dit : <le changement d’heure ne sert à rien>, il faut en effet compléter la phrase en disant si on doit garder l’heure d’été, ou bien l’heure d’hiver. Et il y a fort à parier que parmi les opposants au changement d’heure , il y en a la moitié qui milite pour conserver uniquement l’heure d’été, et l’autre moitié qui milite pour garder uniquement l’heure d’hiver.

30% de la population qui considère qu’il faudrait garder l’heure d’été toute l’année.

40% de la population qui considère qu’il faut conserver le changement d’heure comme aujourd’hui.

30% de la population qui considère qu’il faudrait garder l’heure d’hiver toute l’année. Quel est le camp majoritaire ?

Parmi les arguments des opposants au changement d’heure, j’ai entendu hier : ’A l’occasion du changement d’heure, il y a recrudescence des cambriolages pendant la dernière semaine d’octobre. Les cambrioleurs profitent du fait que la nuit tombe plus tôt pour cambrioler les bourgeois.’

Bien entendu, s’il y a une hausse des cambriolages pendant cette semaine, c’est forcément à cause du changement d’heure, et pas parce que les bourgeois ont profité des vacances scolaires pour aller passer une semaine chez les beaux-parents !

Édité par elegance

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte