Licence CC 0

Va donc, eh, patate !

De nourriture à cochons jusqu'à nos menus : comment la pomme de terre fut adoptée en France ?

Publié :
Auteur :
Catégories :
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le tubercule de Solanum tuberosum, plus connu sous le nom de pomme de terre, est très souvent présent dans nos assiettes : que ce soit sous forme de purée, de pommes de terres sautées, de frites ou de gratin dauphinois, les recettes abondent. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi. En particulier, en France, la pomme de terre ne doit son succès qu’aux efforts acharnés d’un pharmacien, Antoine Parmentier, ainsi qu’à une habile dose de psychologie inversée que l’on pourrait résumer par : "Mange-moi si tu l’oses".

Alors que depuis plus de 8 000 ans la pomme de terre vivait des jours heureux en Amérique du Sud, d’où elle est originaire, elle est ramenée en Europe par des explorateurs espagnols, au cours du XVIe siècle. Pour autant, la pomme de terre reste longtemps une simple curiosité botanique et médicinale. Ainsi en Europe, vers 1750, soit environ 200 ans après son importation, on ne consomme régulièrement la patate que dans quelques pays, notamment l’Irlande et la Prusse. En France, la pomme de terre n’était cultivée que dans quelques régions frontalières de l’est, plus quelques autres lieux.

Il faut dire que la pomme de terre était vue comme un aliment plus ou moins suspect, le fait que la partie aérienne de la plante soit toxique n’arrangeant rien. À l’époque, la superstition accusait même les pauvres patates de propager des maladies, allant de la fièvre à la lèpre ! Alors que la pomme de terre était souvent donnée aux cochons, elle ne se retrouvait dans les assiettes que durant les épisodes de famine.

Portrait d’Antoine Parmentier par François Dumont (1812)

C’est sur ces entrefaites qu’arrive Antoine Parmentier. Depuis qu’il a découvert la pomme de terre alors qu’il était prisonnier de guerre en Prusse, il est persuadé que cet aliment va mettre fin aux périodes de disette qui secouent la France. De retour chez lui, en 1766, Parmentier se met au travail, et convainc Louis XVI, grand admirateur et promoteur des sciences, d’encourager la consommation des pommes de terre. Il faut dire que d’après Wikipédia, la culture de pomme de terre avait été interdite par le Parlement en 1748 : il y avait donc pas mal de chemin à parcourir.

Cependant, il est difficile de trouver plus têtu qu’un Français, et malgré la rédaction d’essais scientifiques salués par l’Académie des Sciences ou la publication d’ouvrages de cuisine, le peuple reste méfiant devant cette plante étrange. Mais à têtu, têtu et demi : en 1787, Parmentier met en place un habile stratagème. Alors que le roi lui avait accordé quelques arpents de terre pour y cultiver la pomme de terre, les paysans sont surpris de voir pousser tant de plantes sur ces terres réputées infertiles. Qui plus est, Parmentier fait garder toute la journée ses champs par des gardes armés.

Il n’en faut pas plus pour attirer la convoitise des paysans du coin. Tout de suite intéressés par ce qui semble être un produit de luxe, ces derniers profitent du fait que Parmentier avait (comme par hasard) négligé de faire garder ses champs la nuit, et se servent généreusement. Convaincus de s’être appropriés un repas de roi, ils cultivent alors avec la plus grande attention la pomme de terre. Dans le même temps, Antoine Parmentier remit un bouquet de fleurs de pomme de terre à Louis XVI et sa femme Marie-Antoinette, qui portèrent la fleur à leur boutonnière. Ainsi une nouvelle mode fut lancée à Versailles, assurant la popularité de la pomme de terre auprès de la noblesse.

Finalement, si on mange des patates aujourd’hui en France, c’est aussi parce qu’un jour, un pharmacien aura décidé limiter la diffusion de la pomme de terre, afin de mieux susciter la convoitise de ses congénères. Et parce qu’une raclette sans pommes de terre ne serait pas une raclette, moi je dis bravo.



Sources, liens pour aller plus loin

3 commentaires

J’avais aussi entendu une histoire de livre de recette de cuisine à base de patate rédigé a cette époque (par Parmentier ?), mais je ne sais pas si c’est une légende ou non… Puis je ne crois pas que la cuisine proprement dite existait à cette époque.

Il y a un truc de drôle c’est que sur Thinkerview ils ont interviewé un type qui s’appelle Bruno Parmentier et c’est sur le… système agricole justement (et comme d’hab’ c’est plutôt très bien comme interview !):

Bruno Parmentier : Nourrir l’humanité ?

Édité par Vael

+2 -0

Et l’histoire du Hachis Parmentier du coup ? x’)

Wikipédia est bien fait pour le coup, mais j’aurais jamais chercher sans ce billet ^^

Ne pas consulter le ventre vide !

Liste de plats à base de patate

Édité par ache

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte