Licence CC 0

[Combo Signet/Débat] Comment « bien » transmettre la science ?

Éviter l'effet « des experts pédants prennent de haut un peuple ignare »

Publié :
Auteur :
Catégories :
Temps de lecture estimé à moins d’une minute.

D’abord, il est nécessaire de visionner cette vidéo :

Et c’est vrai que se moquer est parfois très tentant. Mais en effet probablement contre-productif.

Surtout, est-ce que Zeste de Savoir, à son échelle, ne peut pas aider à mieux diffuser la science et la culture scientifique ?



3 commentaires

J’ai vu la vidéo hier comme toi et me suis posé la même question en étant souvent confronté (surtout du point de vue médical) a des gens faisant confiances aux "médecines alternatives"…

Personnellement je pense que la moquerie n’est pas forcement mauvaise A UNE SEULE CONDITION (qui est non négociable) : on peut se moquer des arguments pour faire rire la personne sur le sujet et transmettre une connaissance de façon plus "amusante" mais jamais de l’interlocuteur sinon c’est complètement contre-productif je pense.

Par exemple sur l’homeopathie et la mémoire de l’eau : rien n’empêche de pousser l’argument jusqu’à "ah ba oui si la mémoire de l’eau est vrai alors tu bois pleins de merde ou de liquide sexuel et va surement tomber enceinte en te douchant" pour faire rire l’interlocuteur et lui montrer l’absurdité de l’argument mais ne jamais se moquer de la personne qui pense que la mémoire de l’eau existe.

+0 -0

Juste mettre en exergue un point qui me semble primordial :

En tant que citoyens, plus on en sait sur les choses sur lesquelles on nous demande d’avoir des opinions, meilleure sera l’opinion. Je ne dis pas que les gens doivent avoir mon opinion, mais j’aimerais que leur opinion soit viable sur le plan technique, et pas juste parce qu’ils ont écouté quelqu’un crier à la télé qui a l’air de s’y connaître.

J’aurais tellement d’anecdotes à raconter où je me suis friter avec des gens, simplement parce que j’ai osé leur dire que leur affirmation était fausse sur le plan scientifique (tant en SHS qu’en sciences dures).

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+1 -0

Dans l’idée, je suis d’accord. Et les rares fois où je suis face à des gens ayant des croyances que je juge absurdes, j’essaye de procéder en étant non pédant1.

La contrepartie, dirai-je, c’est que lorsque je ne suis pas face aux gens en question, lorsque quelqu’un me parle de trucs absurdes en n’y croyant pas, je n’ai pas de problème à me moquer. Ça permet de relâcher la soupape, car faire les choses bien nécessite plus d’énergie et de temps que se moquer comme un gougnafier.

Ça peut aussi avoir pour but d’obliger la personne en face à se positionner clairement si elle avance masquée. Je pense par exemple au récent billet d’un pansement régénérateur dans lequel un lien vers un site ésotérique était planqué (grâce aux ondes électromagnétiques, vous pouvez reprogrammer les gènes de vos cellules selon votre Intention ! Incroyable, non ?). En me moquant du site qui me permettait de remplir ma grille de bingo ésotérique, et en plaçant comme seule pique à l’encontre de l’auteur le fait que s’il considère ce site comme une référence, ça faisait un peu peur concernant les produits médicaux qu’il vendait, je cherchais à éloigner les gens d’une pseudo-médecine potentiellement dangereuse, et à forcer l’auteur à se positionner. La moquerie, bornée au sujet et non à l’interlocuteur, peut, selon le public, avoir un réel intérêt. Ici, obliger à réagir ; il aurait pu me répondre que c’était un blague potache, qu’aurai-je pu dire à cela ? Sa réaction, à savoir la suppression du billet, est assez informative.

Bref, se moquer d’une théorie à peu de (aucune ?) chance de détourner ceux qui y croit de celle-ci, mais n’est pas forcément inutile dans d’autre contexte (parler à l’indécis, obliger l’autre à dévoiler son jeu…).


  1. Et lorsque la personne en face croit à la fin du monde Maya de 2012 quelques semaines avant la date fatidique, ça nécessite pas mal de contrôle de soi… 

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte