Tous droits réservés

L’horloge biologique et son rôle pour notre santé

Définition de l’horloge interne ou horloge biologique et son role crucial pour la régulation du sommeil et de notre santé

Publié :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 3 minutes

L’horloge interne ou horloge biologique englobe tous les mécanismes biologiques de l’organisme. Il s’agit d’un ensemble de neurones situés dans l’hypothalamus qui gèrent la synchronisation des activités de toutes les cellules du corps durant 24 heures. Ainsi, ce n’est pas un hasard si le corps ressent l’envie de dormir une fois la nuit tombée et se réveille automatiquement le matin. Image utilisateur

L’horloge biologique : rôles et fonctions

Il peut paraître difficile de penser à l’existence d’une horloge « imaginaire » qui régule chaque gène et chaque cellule à la manière d’une horloge réelle qui gère les activités des êtres humains. En l’absence de ce rythme circadien, aucune synchronisation n’est possible dans le corps et les signaux tels que l’appétit, le sommeil, la régulation de la température corporelle ou la sécrétion d’hormones se feraient de manière aléatoire. Son rôle est donc primordial pour l’organisme. Il s’agit d’un véritable métronome qui influe et qui est influencé en grande partie sur l’alternance sommeil/réveil. L’horloge se remet à l’heure tous les jours entre 23:30 et 00:30. Le rythme circadien agit sur l’épiphyse, une glande qui sécrète de la mélatonine. Cette hormone est responsable du sommeil. Elle n’est pas sécrétée en cours de journée.

Facteurs de dysfonctionnement et impacts sur la santé

Un dysfonctionnement de l’horloge biologique peut entrainer des conséquences notables sur la santé. Les causes de ces troubles sont nombreuses et il faut les mettre en évidence pour pouvoir trouver un moyen d’y remédier.

Causes du dérèglement

Il est avant tout important de noter que l’horloge interne se remet automatiquement à l’heure lorsque vous vous levez le matin. La présence de la lumière annonce au métabolisme qu’il fait jour et qu’il faut stopper la sécrétion de mélatonine. La lumière influe donc beaucoup sur le bon fonctionnement du rythme circadien. C’est la raison pour laquelle il est déconseillé de regarder les écrans de télévision et les appareils mobiles tard le soir, puisqu’ils repoussent le sommeil et finissent par dérègler l’horloge interne. Le décalage horaire subi par les personnes qui voyagent sur plusieurs fuseaux horaires met également à mal la synchronisation de l’horloge interne et peut conduire à des troubles qui s’estompent au bout de quelques jours. Les alternances de travail de nuit et de jour ainsi que les nuits blanches causent aussi des dérèglements considérables sur l’horloge interne.

Conséquences de ce dysfonctionnement

De par la grande importance du rôle que joue l’horloge biologique, son dysfonctionnement à long terme n’est pas sans conséquences. Le dérèglement de l’horloge interne provoque une production anormale de cortisol (hormone du stress) afin de maintenir le corps alerte et réactif. Pourtant, cela entraine également une diminution du système immunitaire et à la longue, expose l’organisme aux maladies cancéreuses. Une prise de poids peut également être consécutive au dysfonctionnement du rythme circadien. En effet, les individus ont tendance à prendre des repas à des heures non appropriées vu que la synchronisation est déréglée. Les calories sont donc assimilées en plus grande quantité et sont plus susceptibles d’être traduites en graisse qu’éliminées. D’autres répercussions à court terme telles que l’arythmie cardiaque, l’augmentation de la pression artérielle et du taux d’insuline sont également à prévoir. Des difficultés de mémoire, des troubles cognitifs et de raisonnement ainsi qu’une dépression dans le pire des cas peuvent survenir.

Conseils pour une meilleure hygiène du sommeil et harmonie corporelle

Ainsi, il est important de bien réguler l’horloge biologique afin que le corps soit en harmonie avec l’environnement et que les activités internes soient parfaitement synchronisées. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à créer cette harmonie :

S’exposer à la lumière naturelle le matin

Le premier conseil relève d’un geste anodin qui est à la portée de tous : dès que vous vous levez chaque matin, veillez à vous exposer à la lumière naturelle pour redémarrer convenablement l’horloge naturelle. Si la lumière directe du soleil est la plus adaptée, une chambre bien éclairée par la lumière naturelle est suffisante.

Faire des activités physiques régulières

Le sport est primordial pour l’organisme. Il ne s’agit pas forcément de parcourir des dizaines de kilomètres par jour, ou de passer des heures à la salle de gym, il suffit de faire travailler régulièrement les muscles. Un footing matinal, une balade à vélo ou une trentaine de minutes de marche par jour sont très positifs pour l’organisme et surtout pour régler l’horloge biologique.

Régler ses heures de sommeil et de réveil

Pour éviter que votre horloge interne n’ait besoin de s’adapter tout le temps à votre rythme de vie, il est conseillé de vous fixer une heure pour vous endormir et vous lever. Vous verrez qu’à la longue, vous n’aurez plus même plus besoin de votre réveil, mais votre horloge naturelle vous réveillera automatiquement à cette heure. Réglez également la durée du sommeil à ne pas être ni trop long, ni trop court. Si la durée optimale est de 8 heures, il est préférable de ne pas aller en dessous de 7 heures.

Eviter de s’exposer aux écrans avant de dormir

Ce conseil est sans doute le plus difficile à suivre, étant donné que regarder la télé ou échanger sur chatter sur le mobile avant de dormir est une habitude qui concerne une très grande majorité des personnes, notamment les plus jeunes. Néanmoins, il est important d’arrêter de fixer un écran une heure avant de dormir pour que l’écran bleu n’altère pas l’horloge interne.



2 commentaires

Mouais… Il y aurait pas mal à redire à mon avis. On est typiquement dans le cas où pas mal de choses sont vrais, d’autres très douteuses, et plusieurs nécessiteraient des références / sources. Mais on n’en a aucune.

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+3 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte