Tous droits réservés

Un traitement naturel efficace pour la douleur et le stress

Découvrons les bienfaits de l'huile de CBD, ou Cannabidiol pour la santé

Publié :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les recherches scientifiques et médicales découvrent au fur et à mesure les effets thérapeutiques et bienfaisants de certaines plantes. Une amie à moi, qui souffre d’arthrose, m’a dit que l’huile de CBD l’ai beaucoup aider à calmer les douleurs ret à dormir, avant son opération.Alors j’ai voulu en savoir un un peu plus cet huile, et je le partage avec vous.le CBD présente des avantages sur la santé et est utilisé dans la médecine douce. Qu’est-ce que l’huile de CBD ? Et quelles sont ses vertus ? huile de cbd

Qu’est-ce que l’huile de CBD ?

Le CBD ou cannabidiol est un élément chimique présent dans le cannabis. Il y est extrait sous forme d’huile dont la concentration en CBD est de 98 % lorsqu’il est pur. L’obtention de cette huile de CBD pur s’effectue via un processus d’extraction mécanique. Une purification chimique a lieu après cela dans le but d’éliminer toute trace d’autres cannabinoïdes.

Comment fonctionne-t-elle ?

L’huile de CBD, tout comme les autres principes actifs du cannabis, agit sur l’ensemble du corps humain. En effet, l’organisme humain possède des récepteurs de cannabinoïdes qui vont alors réagir en contact du CBD. L’avantage du CBD réside dans l’absence d’effet psychoactif que présente le THC. De ce fait, l’huile de CBD pure est tout à fait légale. Elle ne provoque pas d’effets psychoactifs et se révèle même bénéfique pour la santé. Vous trouverez plus de détails sur cette page.

Les bienfaits de l’huile de CBD sur la santé

L’effet sédatif et calmant pour les troubles neurologiques

Le CBD agit sur le système nerveux. C’est un sédatif naturel qui réduit efficacement le stress, l’anxiété et la paranoïa. Il est d’ailleurs utilisé en milieu psychiatrique pour traiter la dépression et la schizophrénie. L’huile de CBD peut être utilisée pour calmer les crises convulsives et épileptiques. En plus de cela, c’est un puissant neuroprotecteur, dans le sens où elle répare les neurones.

Les bienfaits relaxants et antioxydants pour les muscles

Les récepteurs de cannabinoïdes sont présents dans l’ensemble du corps humain.Le CBD agit notamment sur les muscles en relaxant ces derniers. De plus, il possède une propriété antioxydante qui a pour effet d’accélérer la récupération après des efforts physiques intenses. L’huile de CBD est, par ailleurs, utilisée dans le traitement de la spasticité issue de la SEP ou scléroses en plaques.

L’effet inhibiteur contre le cancer

Les études sur le Cannabidiol sont aujourd’hui largement orientées vers le traitement du cancer. En effet, il s’avère que le CBD inhibe la croissance des cellules cancéreuses. Pour l’instant, il est prescrit pour les personnes qui suivent des traitements chimio-thérapeutiques. Le CBD aide à atténuer les effets indésirables de ce traitement, dont les convulsions, les nausées, la fatigue ou encore l’asthénie.



L’huile de CBD rencontre un succès certain dans le monde de la médecine douce. Il existe aujourd’hui d’innombrables études menées sur ce cannabinoïde dont les nombreux bienfaits sur la santé restent encore à découvrir. Pour en savoir d’avantages suivez ce lien là.

16 commentaires

Les études sur le Cannabidiol sont aujourd’hui largement orientées vers le traitement du cancer. En effet, il s’avère que le CBD inhibe la croissance des cellules cancéreuses. Pour l’instant, il est prescrit pour les personnes qui suivent des traitements chimio-thérapeutiques. Le CBD aide à atténuer les effets indésirables de ce traitement, dont les convulsions, les nausées, la fatigue ou encore l’asthénie.

Source? Parce que c’est en diffusant de fausses informations comme celle qui que des patients en viennent à arrêter tout leurs traitements pour les légumes et les fleurs, et reviennent quelque temps après dans un états où on peut plus rien faire. Alors avant de nous présenter le médicament anti cancer révolutionnaire on veut voir ce qu’il en est vraiment…

+0 -0

Voici quelques sources et études sur le sujet (en anglais) 1.Brian F. Thomas, « Cannabidiol as a Treatment for Seizures, Convulsions and Epilepsy », dans Cannabis sativa L. - Botany and Biotechnology, Springer International Publishing, 2017 (ISBN 9783319545639, DOI 10.1007/978–3-319–54564–6_11, lire en ligne), p. 249–261 2.R. Mechoulam, M. Peters et Murillo-Rodriguez, « Cannabidiol - recent advances », Chemistry & Biodiversity, vol. 4, no 8,‎ 21 août 2007, p. 1678–1692 (PMID 17712814, DOI 10.1002/cbdv.200790147, lire en ligne) 3.P. Consroe, R. Sandyk et Stuart R. Snider, « Open label evaluation of cannabidiol in dystonic movement disorders », The International journal of neuroscience, vol. 30, no 4,‎ 1986, p. 277–282 (PMID 3793381, DOI 10.3109/00207458608985678) 4. • Stuart R. Snider et Paul Consroe, « Beneficial and Adverse Effects of Cannabidiol in a Parkinson Patient with Sinemet-Induced Dystonic Dyskinesia », Neurology, no Suppl 1,‎ 1985, p. 201 (lire en ligne) 5. • A.W Zuardi, J.A.S. Crippa, J.E.C. Hallak et F.A. Moreira, « Cannabidiol, a Cannabis sativa constituent, as an antipsychotic drug », Braz. J. Med. Biol. Res., vol. 39, no 4,‎ 2006, p. 421–429 (PMID 16612464, DOI 10.1590/S0100–879X2006000400001, lire en ligne [PDF]) 6. • Shani Poleg, Pavel Golubchik, Daniel Offen et Abraham Weizman, « Cannabidiol as a suggested candidate for treatment of autism spectrum disorder », Progress in Neuro-Psychopharmacology and Biological Psychiatry, vol. 89,‎ mars 2019, p. 90–96 (DOI 10.1016/j.pnpbp.2018.08.030, lire en ligne, consulté le 31 juillet 2019) 7. • Douglas L Boggs, Jacques D Nguyen, Daralyn Morgenson et Michael A Taffe, « Clinical and Preclinical Evidence for Functional Interactions of Cannabidiol and Δ9-Tetrahydrocannabinol », Neuropsychopharmacology, vol. 43, no 1,‎ janvier 2018, p. 142–154 (ISSN 0893–133X et 1740–634X, PMID 28875990, PMCID PMC5719112, DOI 10.1038/npp.2017.209, lire en ligne, consulté le 31 juillet 2019)

Édité par wonder

+0 -0

Bon, déjà, c’est pas très sympa de taper des sources comme ça (surtout sans formatage). Ensuite, c’est un peu dommage quand ce que tu cites te contredit. Si je prend par exemple la dernière source:

In the medical context particularly, there are claims of efficacy for CBD, THC, and other constituents that are only poorly evaluated or understood at present. This is particularly acute when it comes to potentially interacting effects of key cannabis constituents, such as THC or CBD. Personal and public decision making on the use of cannabis would be improved by additional research that can evaluate claims and establish potential mechanisms of action.

Cette étude là, dans la conclusion.

Si les effets existent, on est encore très loin de dire "le cannabis, c’est trop bien pour traiter le cancer ou autre", je pense ("only poorly evaluated or understood at present", quand même).

EDIT: Nan, mais tu lis pas tes sources en fait, en fait. Si je prend cette étude, toujours issues de ta liste de source. La dernière phrase de l'abstract est " CBD appears to have antidystonic and Parkinsonism-aggravating effects in humans". Bon …


Pour donner un commentaire plus méta, j’ai l’impression que depuis que quelqu’un a trouvé qu’on pouvait vendre du cannabis de manière légale (le CDB, donc), on s’en prend à toutes les sauces. Sauf que si c’était réellement médical, ça se vendrait en pharmacie, et pas dans des magasins aux vitrines avec la molécule de THC sur la devanture …

Édité par pierre_24

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+2 -0

Autant aller voir l’article de Wikipedia :
Cannabidiol
Cette page ne décrit aucun procédé d’extraction mécanique, mais essentiellement des précédés à base de solvants.
La nécessité d’études complémentaires sur les effets thérapeutiques éventuels est clairement exposée.
On y trouve des références et une bibliographie lisible.
Lire en particulier le paragraphe sur le statut légal en France.

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -0

Une amie à moi, qui souffre d’arthrose, m’a dit que l’huile de CBD l’ai beaucoup aider à calmer les douleurs ret à dormir

Témoignage : niveau de preuve zéro

Le CBD ou cannabidiol est un élément chimique

Non, c’est une molécule, une molécule est composé d’atomes (ces atomes sont appelés élements chimiques)

huile dont la concentration en CBD est de 98 % lorsqu’il est pur.

Soit le CBD est une huile pure (donc 100%) soit l’huile essentielle dont tu parles contient 98% de CBD. Perso un médicament dont le principe actif est à 98% pure j’en prendrais pas.

Je m’arrête mes collègues ont tout dit.

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

Chez une personne que je connais, souffrant de douleurs invalidantes causées par des hernies discales, l’usage de CBD en début de soirée permet de réduire l’usage d’antidouleurs (soulage les douleurs), apaise l’esprit et au final permet l’endormissement.
Témoignage que j’ai eu direct.

Édité par etherpin

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -0

Le problème, c’est que rien n’indique que ce n’est pas un placebo, dans ton cas.

pierre_24

C’est possible. Si c’est un placebo, il est efficace.

Témoignage : niveau de preuve zéro

[blakline]

C’est un témoignage, tu as raison, ce n’est pas une preuve

Édité par etherpin

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -0

C’est possible. Si c’est un placebo, il est efficace.

Dans ce cas la, autant rien donner, ou alors dire strictement qu’il n’y a pas d’effet propre au cbd. Dire que c’est le CBD qui va agir c’est mensonger dans le cas présent.

C’est un témoignage, tu as raison, ce n’est pas une preuve

Sauf que le témoignage, en sciences, ca ne vaut rien. Si je te dis que je connais un type qui à soigné son mal de dos en ne mangeant que du gateau au chocolat, bah je vais pas recommander à tout le monde qui à mal au dos de manger du gateau.

Édité par Gharibosome

+1 -1

C’est possible. Si c’est un placebo, il est efficace.

Dans ce cas la, autant rien donner, ou alors dire strictement qu’il n’y a pas d’effet propre au cbd. Dire que c’est le CBD qui va agir c’est mensonger dans le cas présent.

C’est un témoignage, tu as raison, ce n’est pas une preuve

Sauf que le témoignage, en sciences, ca ne vaut rien. Si je te dis que je connais un type qui à soigné son mal de dos en ne mangeant que du gateau au chocolat, bah je vais pas recommander à tout le monde qui à mal au dos de manger du gateau.

Gharibosome

Je ne recommande rien à personne. Je donne un simple témoignage.
Aurais-tu des références qui indiqueraient que le CBD n’a pas d’effet propre ?
Et toi, qui es-tu pour dire qu’il vaut mieux ne rien prendre ?

C’est quoi, cette histoire de science ?
Il s’agit d’améliorer un état douloureux chronique.
Un état qui justifie des traitements en centre anri-douleur.
Ce qui compte, c’est l’efficacité perçue par le patient, placebo ou pas, science ou pas.
~Visiblement, (et tant mieux pour toi) tu ne sais pas ce que c’est que d’avoir mal au dos et aux jambes au point de ne plus pouvoir se déplacer sans être sous anti-douleur. Tu ne connais pas non plus les effets secondaires des anti-douleurs. ~ Heureusement qu’il y a des toubibs qui comprennent cela.

Édité par etherpin

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -2

Chez une personne souffrant de douleurs invalidantes causées par des hernies discales, l’usage de CBD en début de soirée permet de réduire l’usage d’antidouleurs (soulage les douleurs), apaise l’esprit et au final permet l’endormissement. Témoignage que j’ai eu direct.

Quand @etherpin dis ça puis s’offusque "Je ne recommande rien à personne." or cette phrase "chez une personne" est gênante car elle suppose que ce soit générale ! Il aurait fallu écrire :

  • Chez une personne que je connais, blabla

Aurais-tu des références qui indiqueraient que le CBD n’a pas d’effet propre ?

@Gharibosome n’a pas besoin de preuve, ce qu’il dit c’est tout bonnement : "un placebo efficace, ça n’existe pas, on dit que ça n’a pas d’effet propre". Il ne dit pas précisément que le CBD n’en a pas (d’effet propre).

Dans ce cas la, autant rien donner

Gharibosome

Ça malheureusement c’est faux… Un effet placebo c’est mieux que rien

Un état qui justifie des traitements en centre anri-douleur. Ce qui compte, c’est l’efficacité perçue par le patient, placebo ou pas, science ou pas.

ça ne veut rien dire ce que t’écris là, j’espère que tu le comprend @etherpin ? Bercer d’illusion les patients ce n’est pas bon pour des raisons évidentes d’abandon de traitement. Tant mieux si la personne dont tu parles ne souffres plus, ici nous sommes absolument TOUS d’accord que c’est positif pour elle. En revanche, les preuves manquent jusque là visiblement. Et ce que tu nous raconte ne nous apporte pas grand chose la dessus.

Les témoignages ne font pas voler les avions, la science oui. Donc non, on ne dit pas "peu importe science ou pas science". :pirate:

Visiblement, (et tant mieux pour toi) tu ne sais pas ce que c’est que d’avoir mal au dos et aux jambes au point de ne plus pouvoir se déplacer sans être sous anti-douleur.

ça va les attaques ad hominem gratuites comme ça ?

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+1 -0

Chez une personne souffrant de douleurs invalidantes causées par des hernies discales, l’usage de CBD en début de soirée permet de réduire l’usage d’antidouleurs (soulage les douleurs), apaise l’esprit et au final permet l’endormissement. Témoignage que j’ai eu direct.

Quand @etherpin dis ça puis s’offusque "Je ne recommande rien à personne." or cette phrase "chez une personne" est gênante car elle suppose que ce soit générale ! Il aurait fallu écrire :

  • Chez une personne que je connais, blabla

Corrigé.

Un état qui justifie des traitements en centre anri-douleur. Ce qui compte, c’est l’efficacité perçue par le patient, placebo ou pas, science ou pas.

ça ne veut rien dire ce que t’écris là, j’espère que tu le comprend @etherpin ? Bercer d’illusion les patients ce n’est pas bon pour des raisons évidentes d’abandon de traitement. Tant mieux si la personne dont tu parles ne souffres plus, ici nous sommes absolument TOUS d’accord que c’est positif pour elle. En revanche, les preuves manquent jusque là visiblement. Et ce que tu nous raconte ne nous apporte pas grand chose la dessus.

Les témoignages ne font pas voler les avions, la science oui. Donc non, on ne dit pas "peu importe science ou pas science". :pirate:

Encore une fois, j’ai fourni un témoignage, rien de plus. Je ne comprends pas pourquoi il y en a qui invoquent l’absence de science ou disent que ce n’est pas une preuve, voire même écrivent que c’est un mensonge. C’est hors de propos.

Si quelqu’un a très mal tout le temps, crois moi, la seule chose qu’il recherche, c’est un soulagement réel et rapide. Les considérations sur d’éventuelles preuves ou la science passent clairement au second plan, face à une efficacité perçue. Le savoir n’est pas tout, un minimum d’empathie n’est pas trop demander. Science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

Pour information, la personne que je connais continue ses traitements anti-douleurs, la prise de quelques gouttes de CBD est un appoint utile. Je n’encourage personne à abandonner un traitement.

Édité par etherpin

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -0

Ça malheureusement c’est faux… Un effet placebo c’est mieux que rien

L’effet placebo peut aussi se manifester sans qu’il y ait la prise de comprimé. C’est pour ca que je préfère l’appellation d’effet contextuel. De même, l’effet contextuel se manifeste aussi lors de la prise d’un comprimé placebo m^me si on a dit au patient que le comprimé était un placebo.

Aurais-tu des références qui indiqueraient que le CBD n’a pas d’effet propre ?

Lorsqu’on développe un traitement, on ne démontre pas qu’il n’as pas d’effet, mais qu’il en a un justement. On ne peut pas prouver l’inexistence d’un effet. Et crois moi que si c’était efficace, l’industrie pharmaceutique aurait déjà une main dessus. Il y aurait des étude de cohortes qui nous montrerait l’efficacité de ces produits, leurs effets indésirables ect…

Visiblement, (et tant mieux pour toi) tu ne sais pas ce que c’est que d’avoir mal au dos et aux jambes au point de ne plus pouvoir se déplacer sans être sous anti-douleur. Tu ne connais pas non plus les effets secondaires des anti-douleurs. ~ Heureusement qu’il y a des toubibs qui comprennent cela.

Alors déjà c’est pas parce que c’est écrit tout petit que je vais pas réussir à lire. Et figure toi qu’il se trouve que j’ai été en contact avec des patients souffrant de douleurs chroniques. Je sais comme cela pourrit la vie d’une façon dont peu de personne imagine.

Et je sais pas si le CBD a un effet ou non. Pour l’instant tout ce que je vois c’est qu’il n’y a pas de preuves autour de moi pour croire que oui. Et ce que je remarque c’est des boutiques de CBD qui fleurissent dans mon centre ville, sans qu’on sache vraiment la qualité et les effets indésirables de ces produit. Et certaines personnes peu scupuleuses se font de l’argent sur le dos de Personnes qui souffrent en vendant des chimères.

+0 -0

Je te taquinais en te demandant si tu avais des études. De telles études sont faisables dans des contextes bien précis. Quoi qu’il en soit, on a montré qu’il a des effets dans des cas bien précis.
Tant et si bien qu’un médicament à base de CBD a été autorisé aux US pour soigner les crises d’épilepsie.
Concernant les effets éventuels du CBD, ci dessous une revue centrée sur le CBD avec quand même 120 papiers en référence.
Cannabinoid Regulation of Fear and Anxiety: an Update
un article plus générique :
Cannabidiol (CBD) — what we know and what we don’t

A study from the European Journal of Pain showed, using an animal model, CBD applied on the skin could help lower pain and inflammation due to arthritis. Another study demonstrated the mechanism by which CBD inhibits inflammatory and neuropathic pain, two of the most difficult types of chronic pain to treat.

Une partie est au conditionnel (could …), l’autre est affirmative (CBD inhibits …), mais on n’a pas les références des études.

Une autre étude (avec des limitations) :
Evaluation of the effects of CBD hemp extract on opioid use and quality of life indicators in chronic pain patients: a prospective cohort study

On peut donc affirmer que le CBD a des effets propres avérés, et d’aitres qui restent à étudier.
Pour les éventuels effets indésirables, il semble au moins qu’il restent modérés à faible dose.
Par ailleurs, de nombreuses études sur l’animal ont donné de résultats positifs, reste à tester la transposition chez l’humain.
Enfin, des mécanismes d’action (sur la douleur) crédibles sont invoqués.

Je ne pense donc pas que le témoignage que j’ai rapporté puisse trouver une explication à base d’effet placebo ou d’effet contextuel.

En conclusion,
Cette molécule n’est PAS miraculeuse, qu’elle ne soigne pas tout et n’importe quoi.
Je pense qu’elle peut être utile pour soulager certaines douleurs.

p.s. pour le texte 'en tout petit’, j’ai utilisé la balise pour barrer les textes. Je ne sais pas pourquoi ça donne un texte en tout petit.

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte