Licence CC BY

La taille de votre prénom détermine votre personnalité

D’après les pages du site « Elle », en tous cas

Publié :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Quand vient le moment de choisir un prénom à son futur enfant,les futurs parents se renseignent sur plein de choses : originalité, signification, jeux de mots possibles (et généralement peu souhaitables), personnalités célèbres associées en bien ou en mal. Dans le lot, on trouve beaucoup de sites qui donnent « la personnalité du prénom ».

La personnalité du prénom (ou de son porteur ?)

Il y a beaucoup de sites qui permettent de se renseigner sur la « personnalité du prénom ». Ou de son porteur, on ne sait pas trop parce que les descriptions parlent de celle du prénom, mais les textes décrivant les personnalités parlent des porteurs.

Le site de Elle a une page qui permet de trouver ces personnalités en fonction de votre prénom. Là où c’est intéressant, c’est que ce site permet de saisir votre propre prénom, sans le choisir dans une liste :

Le formulaire pour trouver la personnalité de son prénom
Le formulaire pour trouver la personnalité de son prénom

Que se passe-t-il si on choisit un prénom qui, d’évidence, n’existe pas ? Une page d’erreur qui indique les prénoms connus les plus proches ? Une fiche pour donnes sa propre personnalité pour aider à enrichir la base de données ?

Rien de tout ça : quel que soit le prénom renseigné, le site réponds avec une personnalité bien définie :

La personnalité de votre serviteur, selon les pages Astrologie du site « Elle »
La personnalité de votre serviteur, selon les pages Astrologie du site « Elle »

Ah. Mais alors, comment est-ce que ça fonctionne ?

Personnalité = f((Longueur du prénom) modulo 12)

Quelques essais dessinent une piste : Alexandre et Alexander sont deux variantes du même prénom et ont la même fiche. Par contre le t de différence entre Mathieu et Matthieu change complètement leurs personnalités.

Personnalité de Mathieu (avec un seul T)
Personnalité de Mathieu (avec un seul T)
Personnalité de Matthieu (avec deux T)
Personnalité de Matthieu (avec deux T)

Quelques tests complémentaires plus tard, la triste réalité apparait nue comme au premier jour :

Il n’y a que douze fiches différentes, et le système prends celle qui correspond à la longueur du « prénom » fourni.

Avec deux « subtilités » dans la formule :

  1. Les accent sont comptabilisés étrangement (ils comptent double semble-t-il).
  2. La longueur du prénom est prise modulo 12, pour que le système renvoie bien une fiche quelle que soit la longueur du « prénom » fourni.

C’est dommage, le prénom est un marqueur social important dont il y avait beaucoup à dire

Cette page ne pourrait être qu’un simple support publicitaire sans importance (elle contient plus de réclames diverses que de contenu), développé vite fait avec douze superbes exemples d’effet Barnum1 dont peut s’en servir pour des blague potaches.

Mais c’est dommage, parce que le prénom, autant que le nom de famille, est un marqueur social important sur lequel il y aurait beaucoup à dire. Votre prénom en dit beaucoup sur vos origines (notamment sur vos parents). Votre prénom est un indice :

  • Sur votre origine sociale (Charles-Hubert sera perçu comme venant d’une classe sociale favorisée)
  • Sur votre âge (beaucoup de prénoms ont des pics d’utilisation)
  • Sur d’éventuelles origines géographiques ou culturelles – au point que certaines personnes ont deux prénoms d’usage, selon la communauté à laquelle ils s’adressent (Kanaks, enfants d’émigrés, etc).
  • etc.

Le choix d’un prénom est tout sauf neutre, et peut peser sur la vie de la personne qui le recevra, entre autres si :

  • Si vous avez un prénom à jeu de mots (volontaires – j’en ai connu… – ou non)
  • Si vous avez un prénom qui a une signification particulière dans une autre langue (dédicace à toutes les Fanny).
  • S’il a une orthographe inhabituelle qui oblige à toujours l’épeler.
  • S’il a une connotation franchement bizarre quand bien même c’est un prénom qui existe (les Mégane et Clio nées après l’utilisation de ces deux prénoms comme noms de voitures)
  • S’il ne correspond pas à votre apparence – ça a l’air idiot, mais en France un garçon avec un physique de caricature Viking mais prénommé « Ahmed » passera sa vie à expliquer son prénom.
  • S’il fait partie de ces prénoms qui sont tout le temps confondus (dédicace à mes amis Geoffroy et Geoffrey)
  • Etc.

« Cette orthographe est inhabituelle pour ce prénom, votre enfant risque de passer sa vie à la faire corriger avec toutes les erreurs administratives que ça va impliquer », « Ce prénom signifie xxxxx dans telle langue », « Ce prénom était donné il y a 20 ans mais plus maintenant », « Ce prénom est souvent confondu avec Xxxx et Yyyy », voilà le genre d’informations utiles que l’on pourrait donner sur les prénoms aux parents.

Mais ça nécessite un peu plus de travail que douze textes génériques.


  1. Sauf peut-être le texte pour les prénoms de quatre caractères.


Merci à @depfryer pour le lien et la blague potache, et à tous les gens qui ont déliré sur le sujet.


Icône : Horloge astronomique de Venice, CC-0

19 commentaires

J’ai peut-être une raison pour la comptabilité spéciale des accents: Les prénoms sont encodés en UTF-8 et le système compte les octets. Étant donné que les caractères accentués ne sont pas dans la table ASCII, ils prennent plus d’un octet en UTF-8.

Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait Mark Twain

+7 -0

En tous cas, nous en avons appris beaucoup sur @Aabu, avec une mention particulière d’un désir refoulé ?

Aabu aimerait être un crabe ou un escargot et pouvoir rentrer dans sa coquille. Il est prudent et a grand besoin de repères. Discret et soucieux de son image, Aabu a très peur du ridicule et déteste se sentir mal à l’aise. Il reste donc très attaché à sa famille et préfère passer du temps auprès de ses proches que de faire de nouvelles rencontres. Il est respectueux des traditions qui lui ont été transmises. Son enfance tient une place très importante dans sa vie et il porte un regard assez nostalgique son passé. Mais, il est loin d’être pessimiste, il peut même se montrer jovial et bavard quand il se sent bien. Il n’est pas effrayé par la routine, au contraire, elle constitue son équilibre. Même s’il est très doué, il restera toujours assez discret sur ses rêves et ses envies, de peur d’être déçu.

T’en fais pas, @Aabu, ça peut s’arranger. :-°

Mais effectivement, on s’est bien amusé !

Edit : Maintenant que j’y pense : quel est l’intérêt de ce genre de pages ? Si effectivement, il y a tant à dire sur les prénoms, c’est dommage que ce genre de pages ratent le coche. Pourquoi s’intéresser au "profil" du porteur plutôt qu’à la signification pure du prénom, son origine, etc. ?

Édité par Arius

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+0 -0

quel est l’intérêt de ce genre de pages ?

Rapporter un max de thune. Celle-ci a du prendre 2 jours grand max à être créée, textes compris, et tu n’as aucun risque d’erreur dans les données 😁

SpaceFox

C’est surtout l’intérêt pour le lecteur qui me laisse perplexe…

Merci pour le billet en tout cas, c’était intéressant. :)

« Nous sommes faits de l’étoffe dont sont tissés les vents. »

+0 -0

Bonsoir,

Ceux qui on commencé JavaScript ou PHP il y a 15 ans faisaient exactement le même genre de petits algorithmes stupides pour se faire la main.

Si comme moi vous étiez ado dans les années 2000, je le sais, vous aussi vous l’avez fait, j’en suis sûr ! Les petits test de personalité de ce genre, les love test à base du nombre de lettres du mot amour ou de la différence de longueur des deux prénoms entrés, etc.

JE me souviens d’avoir bien rigolé entres potes avec ce genre de chose en tout cas. Uniquement compatible PHP4 et IE6 évidemment.

Le plus impressionnant, c’est peut-être que les éditeurs puissent encore penser à un truc aussi idiot. On nous prend vraiment pour des cons !

Petite question de curiosité à l’auteur de ce billet: comment t’est venue l’idée de creuser / qu’est-ce qui t’a incité à creuser ?

Pour parler des prénoms de manière un peu plus sérieuse, outre les questions déjà évoquées dans le billet, on pourrait se demander:

  • D’où vient la tradition de reprendre systématiquement le prénom de ses parents ou grands-parents ? ET pas uniquement dans le cas des rois de France
  • Quelle est ou était l’utilité d’avoir deux ou trois prénoms ?
  • ON a parlé de mode, des influences du show business (prénoms de série TV notamment) et de la politique (qui oserait appeler son fils Adolf aujourd’hui?) , mais quelle est ou a été celle de l’informatique et de ses ancêtres ? (limite en taille des télégrammes, puis des SMS et de la mémoire des premiers ordinateurs; absence de lettres accentuées, etc.)

Merci pour ce petit billet qui titille la curiosité en tout cas.

Ma plateforme avec 23 jeux de société classiques en 6 langues et 13000 joueurs: http://qcsalon.net/ | Apprenez à faire des sites web accessibles http://www.openweb.eu.org/

+2 -0

D’où vient la tradition de reprendre systématiquement le prénom de ses parents ou grands-parents ? ET pas uniquement dans le cas des rois de France

Ça me fait penser à ce qui se fait historiquement en Scandinavie : les enfants se nommaient prénom fils de "prénom du père" (ou fille de). C’est encore en usage en Islande. De manière générale, le nom de famille marque la lignée, donner le prénom des grands-parents coutume marque la descendance directe.

Quelle est ou était l’utilité d’avoir deux ou trois prénoms ?

Éviter les homonymes, je pense. Les chances que deux personnes aient le même nom et prénom sont faibles, mais si on peut les identifier sans avoir besoin du lieu ou de la date de naissance, c’est mieux. Après, à part dans les documents administratifs, je n’utilise jamais mon deuxième prénom.

On a parlé de mode, des influences du show business (prénoms de série TV notamment) et de la politique (qui oserait appeler son fils Adolf aujourd’hui?) , mais quelle est ou a été celle de l’informatique et de ses ancêtres ? (limite en taille des télégrammes, puis des SMS et de la mémoire des premiers ordinateurs; absence de lettres accentuées, etc.)

Ayant une majuscule accentuée dans mon prénom, je ne pense pas qu’elle soit si importante. :D

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0

Petite question de curiosité à l’auteur de ce billet: comment t’est venue l’idée de creuser / qu’est-ce qui t’a incité à creuser ?

La curiosité, principalement. La réflexion est la suivante : si « Elle » est capable de générer des trucs sur des prénoms qui n’existent pas, est-ce que c’est un pis-aller pour combler les trous des prénoms qui n’ont pas de données, ou est-ce que c’est généré pour tous les prénoms ? Et quels sont les critères de génération : est-ce que la personne derrière ça a mis un minimum de réflexion dans le système ? C’est dans la section « astrologie », est-ce qu’ils ont vraiment quelqu’un qui y croit ou fait semblant d’y croire – et donc qui a imaginé un moyen non-trivial de déterminer un « caractère » à partir d’un prénom inconnu –, ou est-ce qu’on est dans l’enfumage pur et dur ?

Les résultats sont assez clairs, je pense.

Si vous avez un prénom à jeu de mots (volontaires – j’en ai connu… – ou non)

J’ai fais récemment la connaissance d’une Sarah Croche…^^

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Samuel Johnson

+3 -0

Si vous avez un prénom à jeu de mots (volontaires – j’en ai connu… – ou non)

J’ai fais récemment la connaissance d’une Sarah Croche…^^

Demandred

La pauvre. J’imagine le nombre de fois qu’elle s’est fait charriée.

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+2 -0

Ayant une majuscule accentuée dans mon prénom, je ne pense pas qu’elle soit si importante.

Oui, mais peut-être pour une autre raison: en français, les accents ne sont pat indispensables à la compréhention. Par facilité, on les omet volontairement. Je pense que la réflexion aurait été différente dans une autre langue.

Un linguiste pourra confirmer… ou pas.

Ma plateforme avec 23 jeux de société classiques en 6 langues et 13000 joueurs: http://qcsalon.net/ | Apprenez à faire des sites web accessibles http://www.openweb.eu.org/

+0 -0

Les accents sont pourtant importants, leur absence peut rendre une phrase difficile à comprendre, voir totalement incompréhensible sans son contexte. Le cas des prénoms ne se pose pas, parce qu’il n’y a pas à ma connaissance de cas où ça les rendrait incompréhensibles. Par contre le problème se pose avec les noms de famille. Je connais quelqu’un qui s’appelle aléatoirement « Forêt » ou « Foret » selon les administrations, avec tous les ennuis qui vont avec.

Exemples de phrases où un accent est important :

  • « les retraites » / « les retraités »
  • « des parents indignes » / « Des parents indignés »
  • Titre : « Un policiel tue ». Il tue quelqu’un ou il est tué ?
  • « enfants legitimes » / « enfants légitimés »
  • « etude du modele » / « etude du modelé »

Et toutes les variantes dont le contexte est assez évident, mais qui peuvent perturber la lecture d’un texte, voire lui faire perdre tout son sérieux :

  • Véritable titre : « Dupont-Moretti a la barre ». Il est avocat, on se doute qu’on ne parle pas de son érection.
  • « Giscard chahute a l’assemblee ». L’exemple est daté, mais on imagine bien qu’il a été chahuté, pas qu’il chahute. Mais vous avez quand même l’image en tête pour tout le restant de l’article.

On a longtemps ignoré les accents sur les majuscules pour des raisons typographiques (les majuscules accentuées sont très hautes et fragiles), puis les accents tout court pour des problèmes informatiques. Mais en 2020 il ne devrait plus y avoir de limitation de ce genre.

Merci Spacefox, j’en attendais pas moins de ta part comme réaction.

Tes titres de manchette sont proprement excellents ! Ce sont seulement des exemples inventés, ou bien ils ont réellement paru ? Avec leur effet comique ou ambigü souhaité ou non, d’ailleurs (on ne sait jamais, sur des journeaux satyriques)

Évidemment, je ne parlais pas de moi, mais des gens en général. Ce que je voulais surtout dire c’est que souvent, on s’en fiche, on est fainéants. Effectivement en 2020 on n’est normalement plus gênés par ce genre de limitations techniques.

Pour en revenir aux histoires de prénoms, je viens de penser à un autre exemple malheureux: une certaine Sylvia Grasset, ayant de grosses difficultés pour envoyer des e-mails. Étant donné la subtilité, ça ne me parais pas volontaire, et malgré tout assez plausible.

Ma plateforme avec 23 jeux de société classiques en 6 langues et 13000 joueurs: http://qcsalon.net/ | Apprenez à faire des sites web accessibles http://www.openweb.eu.org/

+1 -0

C’est principalement des exemples, même si ça a pu être utilisé à titre humoristique ou par erreur. Le cas est en fait plutôt dans les titres composés intégralement en majuscules :

J’ai deux autres exemples :

  • « Nous aimions tous le suicide »
  • Petite annonce : « Jeune femme 25 ans cherche compagnon, meme age ». Même âge ou même âgé ? Ça change tout :D
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte