Combien de temps les déchets radioactifs restent-ils dangereux ?

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonsoir à tous !

Un tutoriel que j’écris TRÈS lentement, et je n’ai que deux sections qui ont avancé. Du coup je le mets en beta pour déjà avoir des avis, et voir ce que vous pensez de l’organisation et autre. Pour les presse-agrumes scientifiques qui passeraient dans le coin, n’hésitez pas à me le rappeler régulièrement par MP. J’espère que ma conscience se sentira suffisament mal après un moment pour finir…

Tout le monde se secoue ! :D

J’ai commencé (lundi 23 mars 2015 à 21h52) la rédaction d’un tutoriel au doux nom de « Combien de temps les déchets radioactifs restent-ils dangereux ? » et j’ai pour objectif de proposer en validation un texte aux petits oignons. Je fais donc appel à votre bonté sans limites pour dénicher le moindre pépin, que ce soit à propos du fond ou de la forme. Vous pourrez consulter la bêta à votre guise à l’adresse suivante :

Merci !

Édité par Rockaround

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Salut,

J’ai fait une relecture de ce que tu as écrit. Déjà, c’est très intéressant (et je ne dis pas ça parce que tu me passes de la pommade durant deux parties :-° ). J’aime bien ce côté « on a un problème / une question sociétale complexe, comment y répondre scientifiquement ? ».

J’aime bien le ton assez décontracté pour parler de sujet souvent anxiogène. Ça rentrerait très bien dans la catégorie « c’est tout une histoire1 ».

Voici les retours (aucun retour orthographique) :


Introduction générale

Il manque une phrase d’accroche. Actuellement, c’est le titre, mais le rappeler serait mieux.

Qu’est-ce qu’un atome ?

Il n’est pas important de savoir que les protons et les neutrons sont eux-mêmes constitués d’autres particules.

Pourquoi en parler, alors ? :D

Le nombre de protons va définir la nature de l’élement chimique, et associé au nombre d’électrons, on va aussi connaitre la charge de l’atome.

La phrase est bizarrement construite (et associé, on va). « Le nombre de protons va définir la nature de l’élément chimique. Associé au nombre d’électrons, il va aussi connaitre la charge de l’atome. » serait surement plus clair.

Réaction atomique

Dans ce cadre-là, je trouve la notation $^1_0n$ pour le neutron intéressant. Je ne sais pas ce que tu en penses.

Radioactivité

Chaque type de radioactivité a ses avantages et ses inconvénients, et va avoir un impact différent sur la nature et sur nous.

Jusqu’ici, tu parles radioactivité, atome, etc. Parler d’avantages est bizarre : avantage pour qui/quoi ? Un terme neutre (caractéristique ?) serait surement plus approprié.

Radioactivité alpha

L’association particule $\alpha$ - noyau d’hélium devrait être faite avant dès la première phrase (avant d’utiliser le $\alpha$ dans la formule).

Chaîne de radioactivité

Th, Pa, U de nouveau, Th encore, Ra

Je doute que tes lecteurs connaissent le tableau périodique par cœur. ^^

Ce concept est important pour diverses raisons

Peut-être dire où tu veux en venir ici (coexistence ? radioactivité multiples ? durée de vie variant selon la chaine ?).


C’est tout. Si tu trouves des images illustratives, ce serait mieux, mais vu le sujet, ça ne me semble pas indispensable.


  1. Je ne comprends pas bien : quel est le thème de la série "c’est toute une histoire" si ce n’est pas l’histoire ?

    Il n’y a pas de thème justement. Il y a plusieurs sens possible à "C’est toute une histoire", tu peux autant faire un article, comme celui-ci avec un lien historique, ou faire un article sur un sujet sans ce lien. Par exemple, "C’est toute une histoire: l’attaque des bactériophages" où l’on parlera des voies lytique et lysogenique de manière vulgarisée avec un style rédactionnel détendu "en racontant une histoire".

    L’idée générale de cette série est d’avoir des articles qui contrastent avec les autres par une orientation vers la vulgarisation, en abordant des sujets (qui eux peuvent être variés, ça peut être de l’info, de l’écriture comme du droit ou des maths (le site acceptant "tout" savoir)) de façon plus détendu, sans détails superflus pour développer l’intérêt du lectorat sur le sujet abordé.

    L’idée de base derrière cette série est en fait inspirée de ce que l’on appelle le journalisme narratif, qui marche plutôt bien outre-atlantique, un peu moins par chez nous. Dans notre cas, ce n’est pas du journalisme évidemment mais l’on reprend cet aspect "narré"-imagé-décontracté ou assimilé (en laissant l’auteur libre d’y accorder une plus grande place ou non, ça dépend des sujets et des auteurs) en l’utilisant pour partager un savoir. Dans le cas de cet article, on aurait très bien pu donner plus de voix à nos amis Zgarbif, Otis (personne n’a grillé ma référence à Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre :'( ) et faire entrer d’autres personnages mais l’article est plutôt pas mal dans l’état actuel, donner des exemples imagés était suffisant. :)

    Ici, quand j’ai proposé l’idée de faire cette série, l’idée était véritablement de:

    • Partager un savoir vulgarisé
    • De manière détendue
    • En ouvrant la voie de la pluridisciplinarité (mélanger informatique et histoire, l’écriture, etc.) dans des articles qui ne sont généralement pas présenté de la sorte.
    • Ou en permettant aux auteurs de parler d’un sujet d’une manière différente de ce qu’ils auraient fait dans un article plus classique. Avec la liberté de choisir le ton, d’avoir une certaine dose d’humour etc. (tout en ne perdant pas le "nord", il s’agit quand même d’introduire un savoir).

    L’idée est vraiment de permettre aux auteurs qui le souhaitent de se lâcher sur la forme au niveau des articles aussi. =) Si, pour ton article sur Ératosthène, tu désires le rédiger d’une manière narrée, tu peux. Si tu hésites quelque peu, tu peux simplement introduire des exemples imagés voire tout bonnement utiliser un style rédactionnel plus détendu. Il s’agit en fait de véritablement "casser" avec le "sérieux" des autres articles, d’avoir un ton plus fun, plus engageant, etc.

    Pour ma part je réfléchissais à un article sur Ératosthène et la mesure de la Terre (plus quelques suppléments). C’est plutôt des Maths que de l’info, cela pourrait-il cadrer ?

    Oui.

    Arius

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+1 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

J’ai une remarque sur le fond :

Réaction atomique

C’est bizarre je pense plus que ce terme est utilisé. On parle de réaction nucléaire normalement. Généralement on garde le terme atomique pour les interactions du cortège électronique (plasma, chimie etc.) et on garde reaction nucléaire pour les reactions qui concernent le noyaux.

Et des remarque sur la forme :p :

-Le Curium c’est Cm (et non Cu !)

Des atomes dans le béton, dans l’acier et dans le zirconium vont absorber des neutrons, et faire ce qu’on appelle ”activer” le matériel.

  • La phrase est bizarre, plus particulièrement le ", et faire". Les neutrons activent et les matériaux sont activé.

Il y a trop de "En gros", "très simplement" etc. Une partie sur deux commence comme cela. Ca me fait penser à un un gars qui donne des cours mais qui est totalement blasé, qui à la flemme d’expliquer et qui expédie le truc (je dis pas qu’il faut faire des plus gros paragraphe, juste virer ces expression un peu négative !)

+2 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte