Vaccination

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour à tous,

J’étudie en ce moment les bases de l’immunologie et donc les vaccins comme thérapie.

Ma question est toute bête: comment peut-on être sûr qu’un vaccin ait pris et soit efficace ?

J’imagine qu’un moyen de le savoir est par prise de sang et de mesurer le taux d’anticorps spécifiques au vaccin (pour la maladie donnée, ex: pour hépatite B on regarde les HBV) et s’ils sont suffisant ont dis que c’est bon. Cependant, j’ai l’impression qu’on ne fait jamais cette vérification (en tout cas mon médecin ne l’a jamais faite).

Savez-vous si c’est la seule méthode ou bien les médecins utilisent d’autres indications en plus?

Merci!

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Yep, on fait bien une sérologie des anticorps. J’ai du en faire une il y a peu pour montrer que j’étais encore bien vacciné. En pratique, après une vaccination, il n’y pas lieu que tu ne soit pas immunisé contre la maladie et la sérologie ne sert donc à rien. La sérologie est donc faite pour prouver que tu es bien vacciné à quelqu’un pour faire un stage à l’hôpital par exemple, lors d’un risque de contamination.

J’ai jamais eu d’écho sur une autre manière de faire, ni sur des cas de non-immunisation après un vaccin.

+2 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Chaque vaccin est testé avant sa mise sur le marché sur des cohortes de patients volontaires pour des tests. On vérifie sur eux l’immunisation via un test sérologique poussé (quels types d’anticorps, quels épitopes sont reconnus etc). À la fin on sait si le vaccin est suffisamment efficace pour que la plupart des patients soient immunisés (donc dans ce cas le test systématique est inutile, ça coûte cher pour rien), soit on sait que globalement non et on peut être amener à faire un test (comme pour le BCG par exemple).

Mais à part de très rares cas de vaccins, le protocole de vaccination est fait pour qu’on soit sûr que les patients qui le suivent soient immunisés efficacement. Le test sérologique ne sera fait qu’en cas de doutes sérieux. Un vaccin est très souvent davantage une protection sociale qu’individuel, donc même si une petite fraction est mal vaccinée, l’immunité de groupe limite la propagation du pathogène et protège les autres.

Petit goéland très cordial

+2 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

et soit efficace ?

anaismed

Il en faut pas oublier qu’on n’a jamais 100% de protection. On va avoir des personnes qui reçoivent le vaccin et ne sont pas immunisées, certaines personnes qui auront les anti-corps mais seront quand même malades, certaines personnes qui ne sont pas vacciner et qui résistent à la maladie.

Donc comme dit Goeland-croquant, on s’intéresse aux effets sur les populations, pas sur les individus. La sérologie sur chaque personne n’est pas forcément pertinente pour savoir si la couverture est suffisante.

En plus, cela a un coût (beaucoup plus élevé que le vaccin), et il est moins cher de faire un rappel pour immuniser ceux qui ne le sont pas après un premier vaccin, plutot que de faire une sérologie pour vacciner que ceux qui n’ont pas réagi au vaccin la première fois.

Pour poser des questions ou simplement discuter informatique, vous pouvez rejoindre le discord NaN.

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Tu ne peux pas révéler un anticorps sérique par WBlot car tu ne peux pas utiliser d’anticorps dirigés spécifiquement contre d’autres : tous les IgG ont même poids moléculaire et impossible de produire des anticorps révélateur pour chaque anticorps sérique de chaque patient. La seule façon est de passer par des tests type ELISA –> il faut produire en masse des antigènes et les adsorber, puis utiliser d’autres anticorps secondaires. Une estimation globale du coût est de 100 à 200 €. Même si certains vaccins peuvent coûter aussi chers comme le vaccin anti papillomavirus, les coûts peuvent descendre bien plus bas en général pour une dose vaccinale.

Petit goéland très cordial

+0 -0

Non, pas "si compliqué et couteux". Mais il prendre en compte le coût de la prise de sang, le coût du transport au labo, les salaires, les réactifs, la publication de résultats, etc. Il faut ensuite comparer avec les coûts des vaccins, le nombre de personnes à vacciner vs a tester, etc.

En politique de santé publique, il y a forcément une notion de coût a prendre en compte.

Pour poser des questions ou simplement discuter informatique, vous pouvez rejoindre le discord NaN.

+0 -0
Auteur du sujet

Ah oui d’accord… Je me rendais pas compte qu’un test ELISA coûtait aussi cher que ça! On se rend pas très bien compte des coûts derrière tous ces tests sanguins en fait avec ce système qui rembourse directement!

C’est sûr et certain que les vaccins sont globalement bien moins chers! :p

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte