Clavier sans fil autonome

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour,

Il existe déjà des claviers 100% autonome, mais tous ceux que j’ai trouvé sont solaire.

Personnellement je constate qu’un clavier ne consomme pas beaucoup d’énergie. Et surtout que l’énergie est utile uniquement au moment où l’on se sert du clavier.

Ma question est donc pensez vous qu’il y est un moyen de faire un clavier sans batterie ? Le premier truc qui me passe par l’esprit est la pizoélectricité, mais j’ai l’impression que cela ne suffirait pas.

Édité par cbourree

Qui ne pète ni ne rote est voué à l’explosion.

+0 -0

Qu’est-ce que tu reproches aux claviers solaire ?
Cela fonctionne indéfiniment dans un bureau pas trop éclairé.

Pour la piézoélectricité, je suppose que tu penses générer l’énergie électrique à partir du mouvement des touches ? Mais alors il faudrait probablement plusieurs générateurs et faire des hypothèses sur les touches les plus utilisées.

Je ne sais pas combien ça coûterait.

Édité par etherpin

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -0

Ma question est donc pensez vous qu’il y est un moyen de faire un clavier sans batterie ?

Le problème de vouloir utiliser autre chose que du passif (solaire), c’est d’utiliser notre force à nous (mettre un molette pour faire un dynamo, ou faire du piézoélectrique sur les touches). Vous imaginez à quel point ça peut devenir douloureux d’écrire ou d’utiliser ces méthodes ?

Déjà que les doigts se fatiguent vite si l’on est pas bien positionné sur notre chaise et que l’inclinaison du clavier n’est pas top… Imaginez si on devait appuyer "a peine" plus fort sur chaque touche. En tout cas, les dactylo ne l’utiliseraient pas :D

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

Personnellement je constate qu’un clavier ne consomme pas beaucoup d’énergie. Et surtout que l’énergie est utile uniquement au moment où l’on se sert du clavier.

Ma question est donc pensez vous qu’il y est un moyen de faire un clavier sans batterie ?

cbourree

La réponse est : non ! Un clavier sans fil n’a pas besoin d’énergie que lors de l’envoie de la touche frappée. Il a besoin de cette énergie tout le temps pour maintenir la connection Bluetooth.

Je n’ai pas en tête les énergies en jeu pour la consommation d’un tel clavier et de ce qui est récupérable à la frappe, mais si tu n’alimentes le clavier que lors de la frappe, tu vas devoir sans cesse établir la connexion avec l’ordinateur ce qui pose deux soucis :

  • Cette étape demande de l’énergie, peut être trop pour ta méthode ;
  • Tu vas introduire de la latence dans la frappe, cela risque d’être très désagréable d’avoir un temps mort entre la touche frappée et son interprétation par la machine.

Et de toute façon, une telle méthode rendrait la conception assez complexe pour un gain assez limité.

Une batterie rechargée par voie solaire est la meilleure alternative, cela à l’avantage de marcher partout et d’être efficient sauf si tu ne bosses que dans le noir mais ce n’est pas conseillé. Ou alors utiliser un clavier filaire qui ne consomme presque rien non plus et sans batterie.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+3 -0

Je plussoie le clavier filaire ^^

Sinon, générer un signal IR ou quelque chose comme ça, ça doit pas demander beaucoup d’énergie (et donc d’effort), et ça ne nécessite pas une connexion permanente, ni de latence, juste un récepteur qui lui doit par contre être alimenté en permanence.

Breizh eo ma bro, hag ihuel eo ma c’halon geti. Da viken. — L’oiseau imaginaire : ZzxŷxzZ

+0 -0

Et accessoirement tu dois viser vers le récepteur, donc avoir une installation stable dans le temps. Cela retire tout l’intérêt d’avoir du sans fil dans le cas d’un clavier.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0

Oui bon, c’est une proposition comme une autre, hein. De toute façon, le sans fil a-t-il réellement un intérêt, à par pourrir la latence et nécessiter une batterie dont on pourrait se passer, et qui peut tomber en rade à tout moment ? :-°

(En vrai, je vois bien quelques cas d’utilisation, mais c’est assez spécifique, y’a beaucoup de cas que je vois en pratique où l’intérêt est limité voire inexistant… si vous avez des arguments, je prends.)

Breizh eo ma bro, hag ihuel eo ma c’halon geti. Da viken. — L’oiseau imaginaire : ZzxŷxzZ

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte