Suis-je fermé d'esprit?

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Sur youtube, alors que j’ai fait remarquer à quelqu’un une faute de frappe (et non d’orthographe) dans son message, il s’est empressé de m’écrire, sous la frustration probablement :

Vous voyez de qui on parle ? Sur Facebook par exemple, nous avons tous quelques amis qui s’empressent de commenter dès qu’ils remarquent une faute dans n’importe laquelle de nos phrases… Des tests psychologiques ont révélé qu’il s’agissait souvent de personnes peu ouvertes, ayant une facilité toute particulière à juger les autres. Cela peut sembler évident, mais c’est la première fois que des chercheurs parviennent à démontrer qu’un trait de personnalité peut déterminer la réaction d’un individu face à une faute d’orthographe ou de grammaire. Cette avancée permet notamment d’en apprendre beaucoup sur la communication sur le net.

« C’est la première étude à montrer que les traits de personnalité des lecteurs ont des conséquences sur leur interprétation du langage » explique la scientifique Julie Boland, de l’Université du Michigan, aux États-Unis. Et d’ajouter : « Durant l’expérience, nous avons analysé les jugements sociaux que les lecteurs ont sur les auteurs. »

L’équipe de scientifiques à l’origine de l’étude a réuni 83 participants et leur a demandé de lire un mail de réponse à une annonce pour une colocation. Ce dernier contient différentes sortes d’erreurs. Des coquilles comme « vosu » au lieu de « vous », mais aussi des fautes plus importantes comme « ces » au lieu de « c’est ». Une fois l’étape de la lecture terminée, les 83 personnes doivent émettre un jugement sur l’auteur. Son intelligence ? Sa sympathie ? Sa personnalité ? Serait-il un bon colocataire ? Etc. À la fin de l’expérience, les scientifiques leur posent la question suivante : « Avez-vous repéré des erreurs grammaticales ou des fautes d’orthographe ? Si oui, à quel point cela vous a-t-il dérangé ? » Ensuite, toujours à la demande de l’équipe d’étude, les participants ont dû compléter un test de personnalité. Ce dernier avait pour but de cerner leurs traits de caractère et de définir s’ils sont plutôt ouverts, agréables, extravertis, intravertis, consciencieux, prétentieux, altruistes ou égocentriques. Quelques questions portent aussi sur leur âge, leur parcours, et leur opinion sur la langue et son interprétation, une façon de mieux percevoir leur manière de penser.

En général, tous ont fait part de leur ressenti selon lequel le potentiel futur colocataire qui avait fait des fautes de grammaire et des coquilles dans son mail était moins bon que celui qui n’en avait fait aucune. Mais certains l’ont jugé beaucoup plus durement que d’autres. Et c’est là que cela devient intéressant. Les personnes dites introverties ont largement plus tendance à juger directement la personne qui a écrit le mail, compte tenu des erreurs qu’elle y a fait. En revanche, les extravertis ont beaucoup plus de facilité à passer au-dessus de ça, sans émettre de jugement négatif.

De plus, les participants reconnus comme « plus consciencieux mais moins ouverts » étaient plus sensibles aux coquilles, alors que ceux avec une « personnalité moins agréable » étaient plus heurtés par les erreurs grammaticales. « Sans doute parce que les gens moins sympathiques sont en général moins tolérants sur le fait de prendre des libertés avec la convention » ont conclu les chercheurs, dans leur rapport.

Qu’en pensez-vous?

Édité par anonyme

+0 -0

Que la scientifique qui a mené ces études en parle beaucoup mieux que cet internaute : https://theconversation.com/why-grammar-mistakes-in-a-short-email-could-make-some-people-judge-you-57168

De ce que j’ai compris sans avoir approfondi le sujet par manque de temps l’internaute inverse même les conclusions des différentes études : a priori les études disent que quand les typos sont notifiées à leur auteur principalement quand le trait dominant est «extraverti» ou «rigueur» mais rarement quand c’est «ouverture d’esprit». En gros le fait de notifier une erreur ne montre pas que tu es «fermé d’esprit» ni même que tu serais «extraverti». Par contre si tu es extraverti tu auras plus souvent tendance à notifier les fautes.

+3 -0

Anecdote personnelle : J’ai arrêté de reprendre mes proches et connaissances à un moment de ma vie. Et même dans ma tête je ne soulignais plus les fautes. J’ai commencé par mimétisme et par habitude à prendre tout ces travers. Quand ça m’a choqué j’ai repris mon habitude et me voici catalogué de chieur, mais au moins j’suis honnête avec moi même.

Je me souviens avoir eu récemment un document d’adoption où l’abréviatif de monsieur était mal écrit. J’ai tenu à ce que la personne qui le rédige corrige son document avant de me le transmettre. "Mr X" n’est pas juste en Français, "M. X" l’est. Pour "monsieur bricolage" on a le must du must "Mr. Bricolage"… Et bah j’suis passé, ce jour là, pour un enquiquineur de première. Mais j’avais pas envie d’avoir un document aussi important mal rédigé !

Pour ceux qui me lisent (je m’en excuse) vous l’aurez compris ma rigueur n’est pas du tout porté sur l’orthographe ou la grammaire, qui ne sont pas mon fort. Mais plus souvent les fautes faîtes à l’oral.

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

@Blackline, c’est vrai que parfois, tu piques un peu les yeux. :P Côté positif, ce forum n’est ni Facebook ni YouTube, et tant que le propos est compréhensible, ça passe !

Mais je ne ferais pas de collocation avec toi ! Je suis trop fermé d’esprit x)

+0 -0

'>_< t’imagines même pas… J’ai carrément du demander à ma femme de créer un compte pour corriger en amont mes contenues avant qu’ils ne soient envoyé en validation. Sinon les validos m’auraient frappé lol

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+1 -0

Chui du côté inverse puisque je fais beaucoup de fautes. Ça ne me dérange pas qu’on me les fasse remarquer … SAUF quand c’est un débat et que c’est le seul argument: j’apprécie difficilement que quand j’ai passé un peu de temps à taper ma réponse pour faire avancer le débat, on me réponde uniquement "oui, mais tu sais pas écrire". J’entends bien que ça me fait perdre en crédibilité (et encore, c’est relatif), mais ça fait pas avancer le machin1 ;)


  1. Version extrême: mon promoteur pense parfois me faire apprendre en me renvoyant ma copie et en me disant "tu corriges tes fautes d’abord". Je sais que c’est pour me faire apprendre, mais j’ai envie de lui répondre "oui, mais j’aimerai discuter du fond, aussi … :s "

Édité par pierre_24

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+3 -0

Personnellement, j’ai longtemps corrigé l’orthographe et la grammaire des gens. Mais comme de plus en plus de monde le fait autour de moi, je me suis mis à corriger la typographie. Et là croyez-moi, vous passez vraiment pour l’emmerdeur de service (puisque je vous dis que ... est une faute de français. Faut écrire ). :D

Pour ceux qui ont du mal avec l’orthographe, la grammaire ou même la typographie, je conseille souvent Grammalecte, que j’utilise personnellement pour corriger les étourderies et fautes de frappe « invisibles » (espace normale au lieu d’insécable, par exemple…) dans certaines situations (Wiki, rapport, tutoriel ou même post de forum… il n’y a qu’en messagerie instantanée que je ne fais pas attention du tout).

Je suis cependant toujours surpris du nombre de personnes qui arrivent à ignorer jusqu’aux soulignages rouges des logiciels sur l’orthographe, ou qui refusent d’utiliser certains outils qui leur éviteraient pourtant un bon nombre de désagréments…

Breizh.pm — Un adminsys qui aime les galettes.

+1 -0

Salut,

Qu’en pensez-vous?

pHySiX

Qu’en plus de faire des fautes de français il ne lit pas les études qu’il cite ? Conclusion : qui est le plus fermé d’esprit des deux ? :-°
Plus sérieusement, je me méfie comme la peste des citations du type « une étude a démontré que », car le plus souvent :

  1. La personne qui la cite ne l’a pas lue, l’a mal lue ou l’interprète mal ;
  2. L’étude citée démontre des corrélations et précises qu’il sera nécessaire d’investiguer davantage pour déterminer des liens de cause à effet. En gros, on est pas beaucoup avancé.

Enfin, déterminer l’ouverture d’esprit d’une personne de manière générale par rapport à sa sensibilité aux fautes d’orthographes cela semble, comment dire ? Un peu léger…

#JeSuisArius

+6 -0

Perso, j’ai une obsession lorsque les gens utilisent à l’oral c'est au lieu de ce sont. Cela a eu pour effet de contaminer mon entourage d’autant plus que c’est une erreur assez fréquente.

Bon après, il y a l’utilisation du langage courant comme C'est les vacances ! qui prend le dessus.

HTTP/1.1 418 I’m a teapot

+1 -0

puisque je vous dis que ... est une faute de français. Faut écrire

Breizh

Le fait qu’on dise "trois petits points" au lieu de "points de suspension" n’aide pas ta cause :D .

« Il n’était même pas sûr d’être en vie puisqu’il vivait comme un mort. » – Albert Camus, L’étranger

+0 -0

On est nombreux à corriger les fautes des gens autour de nous. Certains le prennent bien, d’autres non… Par contre sur les forums, j’ai souvent la flemme surtout si je ne comptais pas poster de messages. Par exemple, j’ai récemment lu un « pallier à quelque chose » de @pierre_24 et je n’ai pas commenté.

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0

Tu as fait 2 fautes d’orthographe :

alors que j’ai fais remarqué à quelqu’un —> alors que j’ai fait remarquer à quelqu’un

et j’aurais même envie d’écrire : alors que j’avais fait remarquer à quelqu’un

Bon, ok, je sors.

+0 -0
Auteur du sujet

Tu as fait 2 fautes d’orthographe :

alors que j’ai fais remarqué à quelqu’un —> alors que j’ai fait remarquer à quelqu’un
% et j’aurais même envie d’écrire : alors que j’avais fait remarquer à quelqu’un

Bon, ok, je sors.

elegance

Oui je suis mauvais en orthographe. Aussi, il est nécessaire de noter que j’écris 95% du temps en anglais.

+0 -0

Par exemple, j’ai récemment lu un « pallier à quelque chose » de @pierre_24 et je n’ai pas commenté.

Karnaj

Héhé ^^

Oui je suis mauvais en orthographe. Aussi, il est nécessaire de noter que j’écris 95% du temps en anglais.

pHySiX

ça semble tellement plus simple l’anglais de ce coté là…

Blackline

Wrong. Trust me.

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+2 -0

Pour l’étude, je suis sceptique comme les autres (corrélations, tout ça). Sur le fait de corriger une faute de frappe, je ne le fais que si c’est un texte sérieux et pérenne. Donc un commentaire ou un message de forum, non (sauf si c’est plein de faute au point d’en altérer la lisibilité, mais il faut y aller très fort pour moi :D ), mais pour un texte dans une vidéo, ou dans un tuto sur ZdS, je signale facilement, parce que ça permet d’améliorer le contenu.

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0

Le problème avec la correction, surtout avec la typographie, c’est qu’il n’y a jamais de fin. À un moment donné, il faut savoir se mettre des limites. À un moment donné, je corrigeais chaque tiret qui n’était pas cadratin et chaque espace insécable, mais j’ai vite réalisé que ça servait à rien. :P

+1 -0

Perso, l’autre jour j’ai lu "Tkt, C bi1to fini cet épok", et ça m’a mis hors de moi : comment peut-on manquer à ce point de rigueur pour écrire "cet" au lieu de "7" ?

/me est déjà dehors

I was a llama before it was cool

+6 -0

Version extrême: mon promoteur pense parfois me faire apprendre en me renvoyant ma copie et en me disant "tu corriges tes fautes d’abord". Je sais que c’est pour me faire apprendre, mais j’ai envie de lui répondre "oui, mais j’aimerai discuter du fond, aussi … :s "

Tututu… Tu corriges d’abord. :P

Edit:

@pHySiX : En fait, il ne s’est même pas fait chier le mec. Son texte, c’est un copié-collé de ce pseudo-article. Même pas foutu de répondre avec ses propres arguments…

Édité par Arius

"Throw me to the wolves and I will return leading the pack." — Seneca

+4 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte