Notation de la densité (ou masse volumique)

L’auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour,

Un énoncé en anglais d’un cours entièrement donné en anglais me trouble un peu.
Ils écrivent ceci pour la densité du mercure :

En supposant qu’à l’examen, je n’ai pas d’accès à Internet, que suis-je censé comprendre en français : 13,6 kg/m³ ou bien 13 600 kg/m³ ?

Il me semble qu’il y a une erreur dans l’énoncé, le point étant normalement utilisé en anglais pour indiquer une virgule en français. Ou je me trompe ? :/

Sachant que 1m^3 d’eau = 1000L et que ca pese 1000 kg, et vu la densité relative entre mercure eau (sans connaitre la valeur exacte), même si la notation est pas claire, le bon sens physique doit aider a départager.

Édité par Davidbrcz

+6 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Tu as raison, dans la notation utilisée en anglais, le point comme séparateur décimal.
Concernant le séparateur de millier :
Les normes internationales recommandent d’utiliser une espace courte (U+202F) en tant que séparateur de milliers.
Une espace est acceptable quand on utilise le codage ASCII.

Donc, tu as encore raison d’écrire 13 600 kg/m3

Séparateur décimal
Decimal separator

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+2 -0

Personnellement j’ai lu 1360013 600 ils ont en effet l’habitude de rendre tout confus pour nous. Mais soyez sans crainte les ordres de grandeurs sont là pour nous aider comme l’explique @Davidbrcz. Je reviendrais d’ailleurs sur ses propos.

ρi=miVi\rho_i = \dfrac{m_i}{V_i}

Soit, une masse volumique, qui s’exprime en kgm3kg\cdot m^{-3} en unité SI ou en gL1g\cdot L^{-1} avec exactement le même rapport. Une fois ça en tête la densité vient :

di=ρiρeaud_i = \dfrac{\rho_i}{\rho_{eau}}

Et la ce qui me chagrine un peu c’est l’utilisation par David du terme "densité relative", on peut parler de masse volumique relative, ce qui est strictement impliqué par la notion de densité. Du coups … densité relative c’est un peu redondant :p puisque c’est la masse volumique qui est "relativisé" ici.

Au vue, néanmoins des densités respectives de l’eau et du mercure, à vue de nez, on raisonne ainsi :

deau=ρeauρeau=1d_{eau} = \dfrac{\rho_{eau}}{\rho_{eau}} = 1

Le mercure est un métal, les métaux sont plus dense que les liquides moléculaires. Donc la densité du mercure doit-être de 13.613.6 et ne peut pas être 0.01360.0136.

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+1 -0

Et la ce qui me chagrine un peu c’est l’utilisation par David du terme "densité relative", on peut parler de masse volumique relative, ce qui est strictement impliqué par la notion de densité.

Sauf qu’en vrai, il y que les Français qui font cette distinction foireuse entre masse volumique et densité. Physiqument, la densité telle qu’on l’a définie a rarement le moindre intérêt en plus… Donc les deux termes sont strictement identiques dans le contexte de ce sujet.

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+1 -0

Tu as raison, le terme densité relative vient même d’une traduction littérale de l’anglais "relative density". Et vue que le sujet traite d’un énoncé en anglais, ma remarque n’est pas forcément pertinente. ^^

Néanmoins ça peut nous servir de cas d’école pour les "faux-amis" :

  • Density (ρ\rho) == Masse volumique (ρ\rho)
  • Relative Density (RDRD) == densité (dd)

On constate bien que "densité relative" est une traduction maladroite qui devrait se traduire : masse volumique relative. :magicien:

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

un peu c’est l’utilisation par David du terme "densité relative"

Je voulais juste dire que le mercure est plus dense que l’eau, mais que j’ignorais de combien. J’avais pas l’intention de rentrer dans ce niveau de détail.

Édité par Davidbrcz

+0 -0

On constate bien que "densité relative" est une traduction maladroite qui devrait se traduire : masse volumique relative.

Non, dans le milieu scientifique le terme Français "densité" a pris le sens de "density". Sans compter qu’en plus, ce qu’on appelle densité peut même être une densité adimensionnée (avec une échelle pertinente pour le problème étudié). Il n’y a que le système scolaire qui s’accroche à cette distinction et une densité définie par rapport à l’eau aux conditions ambiantes…

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+1 -1
Auteur du sujet

On constate bien que "densité relative" est une traduction maladroite qui devrait se traduire : masse volumique relative.

Non, dans le milieu scientifique le terme Français "densité" a pris le sens de "density". Sans compter qu’en plus, ce qu’on appelle densité peut même être une densité adimensionnée (avec une échelle pertinente pour le problème étudié). Il n’y a que le système scolaire qui s’accroche à cette distinction et une densité définie par rapport à l’eau aux conditions ambiantes…

adri1

Je suis d’accord avec ce propos. En français, lorsqu’on parle de la densité d’un élément, on parle d’une grandeur adimensionnelle (et relative par apport à un élément de référence, ici l’eau). La masse volumique s’exprime en kg par m³. Elle est propre à chaque élément.

Le lien entre les deux est donné par l’équation déjà mentionnée par Blackline :

di=ρiρeaud_i = \dfrac{\rho_i}{\rho_{eau}}

En français, lorsqu’on parle de la densité d’un élément, on parle d’une grandeur adimensionnelle (et relative par apport à un élément de référence, ici l’eau). La masse volumique s’exprime en kg par m³. Elle est propre à chaque élément.

Euh, je dis exactement l’inverse en fait. Le distingo densité/masse volumique n’existe pas en dehors du système scolaire.

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+1 -0

@adri1 J’imagine que dans ton domaine on exploite plus ces grandeurs que dans mon domaine, je l’admet. Mais cette distinction ne vient pas de nul part et l'usage et la rigueur sont deux choses différentes.

Il n’y a que le système scolaire qui s’accroche à cette distinction et une densité définie par rapport à l’eau aux conditions ambiantes…

J’aimerais souligné que des instances statuent sur ces sujets pour mettre tout le monde d’accord. L’IUPAC (Green Book, 2nd Ed., p.12) définit les choses ainsi :

  • ρi=miVi:\rho_i=\dfrac{m_i}{V_i} : density, kgm3kg\cdot m^{-3}
  • di=ρiρo:d_i=\dfrac{\rho_i}{\rho^{\sout{o}}} : relative density, sans dimension

avec ρo=ρeau4°C\rho^{\sout{o}} = \rho_{eau}^{4°C} pour un liquide (ils ne disent rien pour les gaz, qui suivent en pratique cette règle ci ρo=ρair25°C\rho^{\sout{o}} = \rho_{air}^{25°C}).

Note :

Ils ont tord d’ailleurs d’avoir choisi 4°C4°C au lieu de 3,98°C3,98°C je pense :p

EDIT: Bon j’avoue que j’passe un peu pour un vieux con. Mais faut donner l’exemple nan ?

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

Oui et ? Là ce que tu nous cites nous dis que la notion de densité relative existe (c’est pas la première ni la dernière grandeur foireuse qu’on standardise), pas que la distinction en français masse volumique/densité (pour laquelle tu râlais au départ) faite en classe est suivie dans le monde scientifique. :-° Traduire "relative density" par "densité relative" et "density" par "densité" est parfaitement correct. De toute façon c’est pas d’un intérêt prodigieux…

Édité par adri1

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+0 -0

Traduire "relative density" par "densité relative" et "density" par "densité" est parfaitement correct.

Je maintiens que non :'(

Jacques Liboid, Guide des unités de mesure : Un mémento pour l'étudiant, De Boeck Université, 1999, 150 p. (ISBN 2-8041-2055-4), p. 59
Jacques Liboid, Guide des unités de mesure : Un mémento pour l'étudiant, De Boeck Université, 1999, 150 p. (ISBN 2-8041-2055-4), p. 59

De toute façon c’est pas d’un intérêt prodigieux…

Je maintiens que oui… C’est pas faux :lol:

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

hé j’ai fais ma part, maintenant à toi de prouver que "seul le système scolaire" implique cette différenciation. J’ai cité l’IUPAC qui nous donne la différence entre dd et ρ\rho, et un bouquin (certes mémento pour étudiant) qui traduis bel et bien density = masse volumique. Qu’est ce qui peut te convaincre que : Depuis le début ce que tu dis c’est de l’ordre de l'usage sans être rigoureux ^^ ?

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+1 -0
Auteur du sujet

hé j’ai fais ma part, maintenant à toi de prouver que "seul le système scolaire" implique cette différenciation. J’ai cité l’IUPAC qui nous donne la différence entre dd et ρ\rho, et un bouquin (certes mémento pour étudiant) qui traduis bel et bien density = masse volumique. Qu’est ce qui peut te convaincre que : Depuis le début ce que tu dis c’est de l’ordre de l'usage sans être rigoureux ^^ ?

Blackline

Je pense que ça dépend de la discipline dans laquelle on travaille ?

J’imagine que dans ton domaine on exploite plus ces grandeurs que dans mon domaine, je l’admet.

Moi-même plus haut dans ce même topic

Donc je pourrais l’admettre d’une certaine manière, mais je ne suis pas certain qu’il y ait des instances (aussi importante) qui contredise l’IUPAC dans les sciences physiques ? Si c’est le cas j’aimerais bien des sources :)

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

hé j’ai fais ma part

Ben non, tes deux citations sont hors propos. Le bouqin de l’IUPAC que tu cites est en anglais, il dit rien sur la signification du terme "densité" en français, et citer un bouquin scolaire ne contredit ni n’affirme ce que je dis…

Bref je vois pas suffisament l’intérêt de cette discussion surtout quand si elle dérive sur des arguments orthogonaux à mon propos… :-°

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+0 -0

Ben quand j’étais petit, on m’avait appris que la densité du mercure, c’est 13,6.
C’est quand même plus pratique d’écrire 13,6 que 13 600 kg m-3

Édité par etherpin

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte