La langue turque pour tous !

a marqué ce sujet comme résolu.

Malheureusement, ce tutoriel qui était en bêta a été supprimé par son auteur.

Tout le monde se secoue ! :D

J’ai commencé (mardi 28 mai 2019 à 09h17) la rédaction d’un tutoriel au doux nom de « La langue turque pour tous ! » et j’ai pour objectif de proposer en validation un texte aux petits oignons. Je fais donc appel à votre bonté sans limites pour dénicher le moindre pépin, que ce soit à propos du fond ou de la forme. Vous pourrez consulter la bêta à votre guise à l’adresse suivante :

Merci !

Mince, j’avais espéré passer sous le radar / attendre 15 minutes avant de justifier deux trois petites choses, dont :

  • ce début de tutoriel n’a eu aucune relecture. Je l’ai écrit comme ça, sous l’empire de la passion. Il y a certains passages où je mets des touches très personnelles (mais j’aime transmettre sous le prisme de l’émotion, ça parle mieux aux personnes concernées), aussi j’enlèverai probablement les passages comme « Ça serait cool d’éviter de vous moquer de moi à réciter l’alphabet comme un robot. J’y ai mis du cœur, vous savez ? » ou « N’hésitez pas à prononcer ces deux mots. Vous aussi vous aurez l’air con (et vous comprendrez ce que ça fait, de prononcer des mots pour votre belle ouïe). » car, s’ils m’ont fait marrer sur le coup, risquent de ne pas plaire ou d’être en désaccord avec une charte perdue que je n’ai de toute façon jamais lue ;
  • l’idée c’est de savoir, après la lecture de ce premier chapitre « introductif » si, dans la peau d’un apprenant, vous auriez envie de continuer à me lire ou pas ;
  • Les aides sont les bienvenues, mais je reste intransigeant sur la licence du tutoriel qui restera CC-0 (ce qui devrait d’autant plus être le cas si nous le rédigeons à plusieurs).

Merci pour tes encouragements. ;)

Gölüm (« je suis un lac »)

Ah ?
Ah ?

Sinon, je découvre que le Turc est une langue à harmonie vocalique et à mutation consonantique. Ça ne la rends pas genre très difficile à apprendre ?

PS : si tu veux un exemple ultra-courant du ğ pour les francophones, tu as lui (et ça te permet d’expliquer pourquoi son nom est presque toujours massacré).

@SpaceFox Marrant ta référence. :D Mais « gölüm » se prononce « gueux lume » et pas « go loume » ! :D

Sinon, je découvre que le Turc est une langue à harmonie vocalique et à mutation consonantique. Ça ne la rends pas genre très difficile à apprendre ?

Pour un Français, peut-être ? C’est juste une question d’habitudes à avoir selon moi. Et si tu n’as pas peur de faire des erreurs, tu seras toujours compris par un locuteur natif qui comprendra que tu n’as pas encore « le truc » (ou « le turc », je ne sais plus, à force !).

Et très bon exemple que tu as cité. Il y a aussi celui-ci, si d’aventure tu souhaitais un peu « compenser »…1

Merci pour ton message en tout cas.


  1. L’important, c’est de rester apolitique, selon moi.

+0 -0

intéressant, merci de l’avoir fait, je regarderais ;)

Par contre tu dis que le turc n’appartient à personne, je ne suis pas d’accord sur deux points :

1) Le turc pour moi, appartient aux turcs, car si on se fie à ce que tu dis, alors n’importe quel organisme international se permettra de changer les termes du turc selon sa volonté, hors la langue d’un pays c’est un peu sa personnalité.

2) Ton travail pour moi, t’appartient, le droit d’auteur existe et signifie que ta création de l’esprit (ton travail) est protégé par la loi, après bien sûr il t’appartient d’en faire ce que tu veux, mais ce n’est pas parce que le turc n’appartient pas à une personne physique ou morale en particulier que ton travail l’est aussi.

Pour ma part, je penses qu’on devrait te citer.

Quand au fondateur de cette république, tu oublies de dire ou tu ne le dis pas, que c’était un franc-maçon et qu’ils l’ont mis au pouvoir pour enlever la turquie de l’emprise musulmane.

En plus commencer l’histoire par la république, alors que sa meilleure histoire se situe avant, c’st un peu retrécir les choses et en éviter certaines.

EDIT : Adam ne signifie pas "homme" mais "sang" c’est un mot sémitique commun aux hébreux et aux arabes. Il est dans la religion car il y est dit que l’homme est fait à partir de sang, d’où le nom "Adam"

+0 -1

Pour un français, peut-être ? C’est juste une question d’habitudes à avoir selon moi. Et si tu n’as pas peur de faire des erreurs, tu seras toujours compris par un locuteur natif qui comprendra que tu n’as pas encore « le truc » (ou « le turc », je ne sais plus, à force !).

C’est probablement quelque chose à préciser, du coup. Parce qu’en l’état, y’a un côté « vous fatiguez pas, vous ne pourrez jamais prononcer cette langue sans vous planter » :D

Tu as quel niveau en turc présentement ?

Merci pour ton message, Abou !

1) Le turc pour moi, appartient aux turcs, car si on se fie à ce que tu dis, alors n’importe quel organisme international se permettra de changer les termes du turc selon sa volonté, hors la langue d’un pays c’est un peu sa personnalité.

Je n’ai pas dit que le turc n’appartenait pas au turc. J’ai dit qu’une langue n’appartenait à personne et à tout le monde à la fois. C’est différent.

2) Ton travail pour moi, t’appartient, le droit d’auteur existe et signifie que ta création de l’esprit (ton travail) est protégé par la loi, après bien sûr il t’appartient d’en faire ce que tu veux, mais ce n’est pas parce que le turc n’appartient pas à une personne physique ou morale en particulier que ton travail l’est aussi.

Je sais. Et je choisis de me défaire de mon droit d’auteur pour la simple et bonne raison que mon travail repose sur ma connaissance de la langue française (pour rédiger le turc) et ma maigre connaissance de la langue turque (que je compte améliorer au travers de ce tutoriel).

Quand au fondateur de cette république, tu oublies de dire ou tu ne le dis pas, que c’était un franc-maçon et qu’ils l’ont mis au pouvoir pour enlever la turquie de l’emprise musulmane.

Je ne suis pas là pour faire de la politique, et je l’ignorais purement et simplement.

Je sais de manière générale que l’Histoire est écrite par les gagnants et que chaque personnage éminent a « sa part d’ombre », seulement, ce n’est pas le sujet.

EDIT : Adam ne signifie pas "homme" mais "sang" c’est un mot sémitique commun aux hébreux et aux arabes. Il est dans la religion car il y est dit que l’homme est fait à partir de sang, d’où le nom "Adam"

Tu as sans doute raison, à vrai dire je suis un peu comme toi au regard de la langue française (assez chauvin). Ce que je sais, c’est que j’ai suivi un exemple, tout comme j’aurais pu prendre le mot « imbécile » sans en expliquer l’étymologie véritable comme tu le fais, et le résultat serait strictement revenu au même.

Maintenant, si tu y tiens :

  • je trouverai un autre mot, moins « religieux » ;
  • je trouverai le temps de parler de l’histoire avant l’Empire, même si je ne l’ai pas étudiée.

En plus commencer l’histoire par la république, alors que sa meilleure histoire se situe avant, c’st un peu retrécir les choses et en éviter certaines.

Car l’objectif n’est pas de parler d’Histoire mais de langues. Après, si tu veux m’aider à améliorer cette introduction, libre à toi. Tant que ça reste pertinent avec le reste du tutoriel.

C’est probablement quelque chose à préciser, du coup. Parce qu’en l’état, y’a un côté « vous fatiguez pas, vous ne pourrez jamais prononcer cette langue sans vous planter » :D

SpaceFox

En fait, tu le verras sans doute plus tard, mais la mutation consonantique réside à certains endroits et, comme je l’ai énoncé dans le chapitre, elle comporte des exceptions, mais ça n’est rien d’insurmontable et c’est surtout logique. Donc au début tu oublies de faire lesdites mutations, tu oublies même d’utiliser les bonnes voyelles (ce qui est normal, un peu comme si tu n’utilisais pas le datif correctement en allemand), mais à force de pratique, ça devient naturel et spontané.

Tu as quel niveau en turc présentement ?

SpaceFox

Si tu as un ami turc à me présenter, peut-être qu’il pourrait te le dire ? Car moi, je ne peux pas trop t’éclairer là-dessus.

+0 -0

Salut à toi ! Je suis là grâce au ping de @Rockaround (que je contre-ping, là !).

Tout d’abord, les impressions générales :
Merci de t’être lancé dans cette rédaction, ça me semble très prometteur ! J’ai trouvé les explications suffisamment légères et amusantes pour être entraînantes. Bref, j’ai hâte de lire la suite :) !

Du coup, j’ai fait une relecture systématique (et austère, je le reconnais) du contenu :

Introduction
"entrain" : "en train" (l’entrain est le fait d’avoir du coeur à l’ouvrage)
"c’est de votre apprentissage en autodidacte dont il est question." : j’aurais mis cette ligne après la liste, pour montrer que cela ne rentre pas dans la liste d’exclusion.

Premier chapitre :
"sachent" : "sache", le sujet est singulier ("population")
"ceux-ci son facultatifs" : "sont facultatifs"
"L’ordre standard des objets grammaticaux dans une phrase" : "dans une phrase turque"
A la ligne ı du tableau : "yeux.". Je ne suis pas d’accord. C’est une approximation, alors elle devrait être notée comme telle, ou elle devrait être supprimée.
A la ligne ö du tableau, tu écris "je" comme illustration. Là encore, préfère plutôt le mot "jeûne" qui comporte le même son.
"*se prononce comme un « r » français, mais roulé" : manque un astérisque en fin.
"vingt-et-unes" : sans s.
"plus hauts" : idem.

En tous cas, j’essaierai de suivre de près tout cela, ça m’intéresse beaucoup !

+2 -0

Selon vous, il me faudrait combien de chapitres pour le proposer à la publication ? Trois seraient suffisants ? Ou il faut plus de travail ?

Ge0

Minimalement, il faudrait encore un peu parler des systèmes de déclinaisons et conjugaisons, pour finir avec des éléments plus complexes (formation d’une phrase, expressions, etc.).
Ceci dit, si tu aspires à un contenu plus court, tu peux toujours reconvertir ton contenu en mini-tuto, afin de n’être vraiment qu’une mise en bouche

+0 -0

Je te fouette ;) Pour que l’envie persiste ;)

Ton sujet est sympa et c’est une bonne idée, je t’ai juste fais remarquer ta façon de présenter la chose ;)

+0 -0
Ce sujet est verrouillé.