Les conventions générateur et récepteur en électronique

ou comment ne plus s'embrouiller avec les signes

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Tout le monde se secoue ! :D

J’ai commencé (mardi 31 mars 2020 à 21h47) la rédaction d’un tutoriel au doux nom de « Les conventions générateur et récepteur en électronique » et j’ai pour objectif de proposer en validation un texte aux petits oignons. Je fais donc appel à votre bonté sans limites pour dénicher le moindre pépin, que ce soit à propos du fond ou de la forme. Vous pourrez consulter la bêta à votre guise à l’adresse suivante :

Merci !


Petit tutoriel sur une notion souvent incomprise et parfois mélangée avec d’autres : les conventions générateur et récepteur en électronique.

En fait, je me suis rappelé quelques réponses que j’avais faites sur le forum (ici et ), et ai décidé d’en faire un tuto.

Il manque encore les schémas, mais à part ça, c’est abouti. Qu’en pensez-vous ?

Édité par Aabu

+2 -0

Je vais lire ta bêta et te faire des retours au fil de l’eau. A toi de les prendre ou de les laisser : toutes mes remarques n’ont pas toutes le même niveau de pertinence :)

même si on a tendance à l’oublier une fois que les habitudes s’installent

Je confirme tellement. Je ne me souvenais même pas que ça existait :D

il s’agit d’une convention de signe

Rajouter peut-être un (c’est-à-dire, un choix entre ++ et -)

les lois régissants les composants

Il n’y a pas de s à régissant (une règle obscure du français : quand une forme "participe présent" est utilisé en tant que participe présent (avec des compléments possibles) alors il est invariables, quand il est utilisé en tant qu’adjectif, il est accordable. Plus d’explications ici )

il a deux bornes à l’aide desquels il sera connecté

desquelles

il peut-être positif peut être

Un courant positif signifie que des charges positives se déplacent dans le sens de la flèche qui définit le sens du courant

c’est pas l’inverse justement puisque ce sont des électrons qui se déplacent et que positif en électronique ça veut dire "dans le sens des électrons" ?

Pour un flux de charges électrique donné

peut-être il faudrait rajouter une analogie avec de l’eau. Je connais beaucoup de gens avec qui parler de flux si ce n’est pas avec de l’eau, ils te feront des yeux ronds comme des billes

Par exemple, si un dipôle est traversé par un courant i1i1i1​, et qu’on change la flèche de sens, alors cette nouvelle notation i1,invi{1,inv}i1,inv​ sera lié à l’ancienne par la relation i1,inv=−i1i_{1,inv} = - i_1i1,inv​=−i1​.

pourquoi ne pas rajouter un schéma juste après pour illustrer le propos ?

qui peut être vu comme une sorte d’altitude électrique pour un nœud

:ange:

Comme elle est orienté orientée

elle peut-être positive peut être

La tension « retournée » sera l’opposée de la tension normale

Personnellement je rajouterai :

  • un schéma (comme pour l’inversion du courant)
  • une explication comme quoi courant et tension ne sont pas corrélés du tout

— En introduction tu mets "Si vous n’avez jamais entendu parler de ces notions, ce tutoriel est aussi fait pour vous." et plus tard tu mets "Vous êtes probablement déjà familier avec les lois des composants usuels". Il pourrait être pas mal que tu situes plus précisément le niveau pour lire ce cours dans l’introduction ? (genre, avoir déjà fait de l’électronique)

La formule pour calculer la puissance est

Ici, ça me chagrine que tu ne définisses pas le système dont tu cherches à définir la puissance.

Et pourquoi pas rappeler ce qu’est la puissance et la différence avec l’énergie (les gens confondent souvent les deux)


Voilà ce que j’avais à dire. Comme tu as dit que la bêta était plutôt finale, j’en ai profité pour proposer des corrections orthographiques :)

+1 -0
Auteur du sujet

Salut,

Merci beaucoup pour tes remarques ; je vais les prendre en compte (pour l’essentiel).

Rajouter peut-être un (c’est-à-dire, un choix entre ++ et -)

Je veux bien rajouter quelque chose, mais je n’ai pas compris… Une convention de signe, c’est pas tout à fait un choix de signe, c’est plus un choix d’orientation. Et je l’explique après.

Un courant positif signifie que des charges positives se déplacent dans le sens de la flèche qui définit le sens du courant

c’est pas l’inverse justement puisque ce sont des électrons qui se déplacent et que positif en électronique ça veut dire "dans le sens des électrons" ?

Positif ne veut absolument pas dire ça ! En électronique, un courant positif, c’est un flux de charges positives. En fait la définition c’est :

i=dqdti = \frac{\mathrm d q}{\mathrm d t}

où tu fais un bilan de charges (le dq\mathrm d q) à travers une surface orientée (une section de fil typiquement en électronique). Si le bilan de charge est positif, le courant est positif. Très simple. :)

Je sais qu’on aime parler des porteurs de charge en cours de physique, mais c’est à mon avis un bon moyen d’embrouiller. Quand on fait de l’électronique (i.e. parler de courants et tensions), on ne devrait pas avoir à connaître la nature des porteurs de charge, contrairement au nom de la discipline. :D

En prime, il y a plein de choses qu’on aiment bien regarder où les porteurs de charge ne sont pas des électrons. Quand on parle de courant dans une pile, tu dois parler à la fois d’électrons (dans les terminaux) et d’ions (dans la pile) par exemple. Mais c’est de la physique et plus de l’électronique.

Pour un flux de charges électrique donné

peut-être il faudrait rajouter une analogie avec de l’eau. Je connais beaucoup de gens avec qui parler de flux si ce n’est pas avec de l’eau, ils te feront des yeux ronds comme des billes

Je préfère éviter. En fait, avoir fait un minimum d’électronique est un prérequis. Évidemment, le tuto n’est pas le meilleur format stand alone qu’il soit, parce que c’est sympa d’introduire cette notion quand on apprend les bases. Sauf que quand les gens apprennent les bases ils embrouillent ça avec tout le reste.

Par ailleurs, l’analogie hydraulique est délicate, parce que si la plupart des gens savent ce qu’est un débit, ce n’est pas le cas pour la pression. :D

En introduction tu mets "Si vous n’avez jamais entendu parler de ces notions, ce tutoriel est aussi fait pour vous." et plus tard tu mets "Vous êtes probablement déjà familier avec les lois des composants usuels". Il pourrait être pas mal que tu situes plus précisément le niveau pour lire ce cours dans l’introduction ? (genre, avoir déjà fait de l’électronique)

Ah oui, j’ai complètement oublié ça ! Il faut impérativement avoir fait un peu d’électronique, c’est certain. Je vois vraiment le tuto comme une remise à niveau sur la notion de conventions générateur et récepteur. Le but c’est que quelqu’un qui s’embrouille avec les histoires de signes, de conventions, de sens des tensions et je ne sais quoi le lise et se dise "c’est bon c’est plus clair maintenant".

La formule pour calculer la puissance est

Ici, ça me chagrine que tu ne définisses pas le système dont tu cherches à définir la puissance.

Il s’agit du dipôle. Je vais préciser.

Et pourquoi pas rappeler ce qu’est la puissance et la différence avec l’énergie (les gens confondent souvent les deux)

lhp22

Hors sujet à mon avis. J’essaie de me concentrer sur le cœur du sujet, c-à-d les conventions de signe.

+1 -0
Auteur du sujet

Bonjour les agrumes !

La bêta a été mise à jour et décante sa pulpe à l’adresse suivante :

Merci d’avance pour vos commentaires.


J’ai fait les mises à jours suite à tes commentaires.

Je viens de penser que j’aimerai peut-être enchaîner sur un tuto qui ferait un peu le lien entre l’électromagnétisme et l’électronique. Notamment comment on passe d’équations différentielles (3D + le temps) à des équations à éléments localisés (donc 0D + le temps). Puis voir ce qu’il se passe en terme de transfert de puissance (on met de l’énergie dans les charges, puis on la récupère etc).

Édité par Aabu

+0 -0
Ce sujet est verrouillé.