Le Village de l'Emploi - Recherche témoignages

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour à tous !

Dans le cadre de mon blog dédié à la lutte contre les faux avis clients et la désinformation des consommateurs, j’enquête sur un institut de formation. L’entreprise en question s’appelle ISOSET et opère sous le nom commercial de Village de l’Emploi.

Ce qu’on sait

Officiellement, il s’agit d’une formation aux métiers IT, avec un poste dans une entreprise partenaire à la clé. La formation coûte 17000€, mais cette somme est financée en travaillant 3 ans pour les "entreprises partenaires". Cependant, lorsqu’on creuse un peu, certains éléments laissent perplexe : il semblerait que les démarcheurs du Village de l’Emploi appâtent leurs victimes en annonçant à l’oral une formation intéressante.

Une fois la victime recrutée, on lui fait signer un contrat de formation très vague qui ne donne aucune précision sur le contenu de la formation (cette information est confirmée par une décision de justice). Par ailleurs, quand on va voir les pages des entreprises partenaires sur les réseaux sociaux, leurs publications consistent principalement en de la pub pour le Village de l’Emploi.

Par ailleurs, en enquêtant sur eux, j’ai pu constater un recours intensif à plusieurs techniques visant à invisibiliser les critiques négatives à leur sujet. Tout est précisé dans l’article que j’ai rédigé à leur sujet, et que je peux poster ici (à condition que ça ne soit pas vu comme de la pub ;) ). Pour résumer brièvement, j’ai réussi à prouver et démontrer entre autre le recours à une masse de comptes Twitter automatisés, et un spam SEO intensif avec des 10aines de sites "bidons" et des articles publi-rédactionnels aux titres sur-optimisés.

Ce que cela cache peut-être

Les faits présentés ici sont des témoignages dont je n’ai pas pu établir l’authenticité. Bien que j’ai de forts soupçons, je souhaite respecter la présomption d’innocence. C’est justement pour cela que je lance cet appel à témoins

D’après ce que j’ai pu voir, il semblerait que la formation dispensée au Village de l’Emploi n’ait aucun rapport avec ce qui est présenté par les démarcheurs : au lieu d’apprendre un métier IT, les étudiants apprendraient à s’inventer un background. Le contrat dans une des entreprises partenaires (qui est obligatoire pour éviter de sortir les 17000€ de sa poche), quand à lui, consisterait à devenir soi-même démarcheur et/ou formateur pour le Village de l’Emploi, au lieu du poste de dev ou d’admin que les recruteurs font miroiter.

Si ces accusations sont confirmées, je pense que c’est extrêmement grave puisque cela s’apparenterait à une escroquerie.

Ce que je recherche

Comme indiqué dans les paragraphes précédents, je suis à peu près certain que le Village de l’Emploi a quelque chose à cacher vu l’agressivité de leur marketing. Par ailleurs, plusieurs témoignages (malheureusement invérifiables) pointent vers une potentielle escroquerie. Je cherche donc à vérifier ces informations en trouvant d’autres témoignages, qu’ils soient concordants ou divergeants, afin de rétablir la vérité.

Des témoignages de toute personne ayant été approchée par le Village de l’Emploi. Que vous soyez allés jusqu’à la signature du contrat ou non, votre témoignage m’intéresse :

  • Comment avez-vous été contacté ?
  • Comment la formation vous-a-t-elle été présentée ?
  • Avez vous un exemplaire du contrat de formation ?
  • Vous êtes-vous rendus dans les locaux du Village de l’Emploi ? Si oui, avez vous constaté la présence de salles d’informatique (sans lesquelles une formation IT ne saurait être dispensée)

Bien entendu, je promet de garantir l’anonymat à toute personne qui témoignerait.

Merci d’avoir pris le temps de me lire

Edit : (saut de ligne)

Édité par haltefauxavis

Il y a quelque chose qui me chagrine dans ton site et ta démarche. Probablement le fait que pour quelqu’un qui se proclame être un chantre de la transparence, tu es toi-même particulièrement opaque ; en particulier et sauf erreur de ma part il manque au moins les coordonnées de l’hébergeur sur ton site (c’est une obligation légale).

D’un point de vue extérieur, tes pratiques sont difficilement discernables des faux avis que tu combat (dans le sens où d’éventuelles campagnes de désinformation ressembleraient beaucoup à ce que tu fais), et toute ta communication donne l’impression que tu te poses comme un chevalier blanc qui aurait comme mission de combattre les faux avis par tous les moyens. Le résultat ressemble à une forme de justice privée.

PS : Le même genre de démarche (appel à témoins, articles) me paraîtrait assez normal de la part d’une association de protections des consommateurs (générique ou dédiée au sujet des avis sur Internet). C’est vraiment l’aspect « vengeur masqué solitaire » qui me dérange.

Édité par SpaceFox

Auteur du sujet

Je suis plutôt d’accord avec toi sur le fait que ça serait à la justice d’intervenir. En revanche, j’ai quelques arguments pour justifier de m’en mêler :

  • Les autorités compétentes sont débordées
  • Tu peux chercher "village de l’emploi" sur Google, tu constateras rapidement par toi-même que l’immense majorité des résultats sont des sites mis en ligne à leur initiative ou des publi-rédactionnels qu’ils ont commandité. Les seuls pages qui ressortent et qui n’émanent pas du Village de l’Emploi sont mon blog et quelques sujets sur Reddit. Je pense qu’il est important que les personnes contactées par le Village de l’Emploi puissent avoir accès à une information neutre (j’espère que c’est le cas de mon blog, où je fais toujours le maximum pour documenter mes affirmations)
  • S’il y a escroquerie, elle est très bien ficelée, comme on peut le voir dans la décision de justice que je cite dans mon article : le contrat de formation est visiblement rédigé de manière à les couvrir dans le cas où des étudiants se retourneraient contre eux
  • L’histoire est pleine de situations où une enquête de presse est le précurseur nécessaire à une enquête judiciaire. Non pas que je considère mon blog comme de la presse. Mais compte-tenu des publi-rédactionnels que certains sites reconnus laissent passer, je compte pas vraiment sur eux pour faire le travail

Pour répondre à ta remarque sur le côté "chevalier blanc masqué" :

Les sujets que je traite sont souvent en rapport avec des entreprises très véhémentes. Dans le cas d’un de mes articles, j’ai été contacté par un client qui avait reçu des menaces de mort par mail et par message sur sa boite vocale, pour avoir dénoncé le traitement catastrophique de son dossier.

Dans le cas du Village de l’Emploi, ils ont réussi à intimider les administrateurs US de Reddit. Je n’ai ni le temps ni les moyens de m’engager dans une guerre juridique. Je comprend que le côté "justice privée" dérange, mais protéger mon anonymat est le seul moyen que j’ai pour me protéger moi-même.

Pour compenser, je fais systématiquement le nécessaire pour fournir les preuves de ce que j’avance : les captures d’écran sur le site ne suffisent pas (c’est facile à trafiquer). J’ajoute donc systématiquement des liens vers les versions archivées (par des sites tiers indépendants, principalement archive.is) des éléments incriminants. Quelques exemples en vrac :

  • Alan : des liens vers les diff Wikipédia
  • Village de l’Emploi : archives des sites du PBN, archives des publi-rédactionnels aux titres sur-optimisés, archives des comptes Twitter automatisés, etc.
  • Biomac : Archive du profil LinkedIn établissant le lien entre les avis positifs et l’entreprise
  • Shoppydeals : Archive du forum sur lequel les dates et heures des messages dans les topics sont sans équivoques

PS : Merci pour le lien service-public, je ne connaissais pas cette obligation

PPS : C’est corrigé, mon site dispose désormais de mentions légales

Édité par haltefauxavis

Des témoignages de toute personne ayant été approchée par le Village de l’Emploi. Que vous soyez allés jusqu’à la signature du contrat ou non, votre témoignage m’intéresse :

Comment avez-vous été contacté ? Comment la formation vous-a-t-elle été présentée ? Avez vous un exemplaire du contrat de formation ? Vous êtes-vous rendus dans les locaux du Village de l’Emploi ? Si oui, avez vous constaté la présence de salles d’informatique (sans lesquelles une formation IT ne saurait être dispensée) …

Bien entendu, je promet de garantir l’anonymat à toute personne qui témoignerait.

Quelle valeur devrait-on accorder à ces témoignages anonymes (quelque soit leur orientation) ?

Dire « je suis Prénom Nom et je viens de déposer une plainte contre le Village de l’Emploi pour escroquerie » c’est pas anonyme, mais c’est factuel (vérifiable a fortiori) et plus fiable qu’un témoignage anonyme qui n’existe peut-être même pas, ou qui peut être l’œuvre d’un petit plaisantin.
Je ne suis pas sûr, d’ailleurs, que de signaler qu’on vient de déposer une plainte officiellement contre X pour la raison Y soit assimilable à de la diffamation. Et, de toute façon, si l’on s’amuse à jouer au con, on endosse la responsabilité juridique d’avoir accusé un tiers illégitimement. Voilà pourquoi un témoignage comme celui-ci me paraît plus intéressant, même si c’est pas anonyme.

+0 -0
Auteur du sujet

Je compte garantir l’anonymat des éventuels témoins en ne publiant pas d’informations identifiantes sur mon site. En revanche, je compte bien demander tout le nécessaire pour prouver les affirmations du témoin avant de publier quoi que ce soit.

J’ai d’ailleurs reçu déjà plusieurs témoignages, mais la plupart se volatilisent lorsque je leur demande une copie du contrat de formation. En conséquence, ces témoignages n’ont pas donné lieu à une publication.

Vraie question : tu as pensé à t’associer avec une entité de presse ou une association de protection des consommateurs ? Ça te donnerait plus de poids, à la fois pour mettre en confiance les personnes qui témoignent et pour ceux qui te lisent.

Édité par SpaceFox

Je compte garantir l’anonymat des éventuels témoins en ne publiant pas d’informations identifiantes sur mon site. En revanche, je compte bien demander tout le nécessaire pour prouver les affirmations du témoin avant de publier quoi que ce soit.

J’ai d’ailleurs reçu déjà plusieurs témoignages, mais la plupart se volatilisent lorsque je leur demande une copie du contrat de formation. En conséquence, ces témoignages n’ont pas donné lieu à une publication.

haltefauxavis

Je vois. Cependant, attention : le VdE lui-même pourrait témoigner favorablement et serait en mesure de fournir toutes les preuves nécessaires. (dans le cas où ça serait leur genre)

+0 -0

Dans le cadre de mon blog dédié à la lutte contre les faux avis clients et la désinformation des consommateurs

Ok, c’est une problématique qui se développe et qui fait l’objet de plus en plus d’actions de la part d’associations de protection des consommateurs.

Par contre, il y a un très gros problème avec ta méthodologie : tout ou presque se base sur des témoignages invérifiables.

Officiellement, il s’agit d’une formation aux métiers IT, avec un poste dans une entreprise partenaire à la clé. La formation coûte 17000€, mais cette somme est financée en travaillant 3 ans pour les "entreprises partenaires". Cependant, lorsqu’on creuse un peu, certains éléments laissent perplexe : il semblerait que les démarcheurs du Village de l’Emploi appâtent leurs victimes en annonçant à l’oral une formation intéressante.

Outre le fait que ce soit très courant (z’avez déjà vu les pages d’information sur les débouchés de certaines formations académiques ?), ce n’est pas illégal tant que cela ne franchit pas le seuil même de l’escroquerie.

Et tout est au conditionnel, donc fondamentalement, c’est que "qu’on ne sait pas". Soit tu as une/des preuve(s), soit tu n’en possède pas. Autrement, ce sont tout au plus que des faisceaux de présomptions et non des faits établis.

Les faits présentés ici sont des témoignages dont je n’ai pas pu établir l’authenticité.

Aïe, ça commence bien… Par ailleurs, témoignages != faits. Un fait est une chose établie. Un témoignage ne l’est pas.

Bien que j’ai de forts soupçons, je souhaite respecter la présomption d’innocence. C’est justement pour cela que je lance cet appel à témoins

Mmmh…

Comme indiqué dans les paragraphes précédents, je suis à peu près certain que le Village de l’Emploi a quelque chose à cacher vu l’agressivité de leur marketing

Accusation 1 (et d’ailleurs, avoir un marketing agressif n’est pas en soi révélateur d’une illégalité). Ça peut être considéré comme des pratiques douteuses au sens de l’établissement de relations honnêtes entre une société et un consommateur, mais rien de plus au sens strict.

Par ailleurs, plusieurs témoignages (malheureusement invérifiables) pointent vers une potentielle escroquerie

Accusation 2. Et c’est pire, il y a un aveu d’invérifiabilité. Et pourtant, tu appuies sur cet élément en disant que tu as de très "forts soupçons" de la véracité des faits.

Dans le cas du Village de l’Emploi, ils ont réussi à intimider les administrateurs US de Reddit.

Accusation 3. Je doute d’ailleurs de la réalité de celle-ci, eu égard au fait que — pour diverses raisons légales, de juridiction et de jurisprudence — il est très difficile pour une société française d’agir avec un semblant d’efficacité contre une entité hébergée à l’étranger.

La liberté d’expression ne protège pas de tout. Son abus peut être sanctionné, dans les cas déterminés par la loi. C’est ainsi que les auteurs de propos diffamatoires, d’injures ou de dénonciations calomnieuses encourent des sanctions pénales.

La diffamation publique est répréhensible pénalement et ta marge de manoeuvre est très fine.

J’y ai effectivement pensé mais malheureusement avec peu de succès jusqu’ici

Au vu de la teneur de ton message, ce n’est guère étonnant. En apparence, ton enquête (si on écarte les problèmes de méthode) n’est nullement neutre. Tu dis vouloir respecter la présomption d’innocence mais la teneur du post ne soutient pas ce propos. Dès lors, il y a un biais de perception : dès que tu vois une pratique commerciale qui pourrait être potentiellement douteuse, c’est que cette entreprise fait forcément des choses louches, illégales. Cela ne marche pas comme ça.

Les associations de consommateur usent d’une méthodologie bien plus poussée : collecte de témoignages non anonymes, collecte de documents via des méthodes OSINT, caméras cachées, etc.

Juridiquement, les témoignages sont le mode de preuve le moins fiable.

Une fois la victime recrutée, on lui fait signer un contrat de formation très vague qui ne donne aucune précision sur le contenu de la formation (cette information est confirmée par une décision de justice).

Quelle décision de justice ? De quand date-elle ? Quel était l’objet de l’action intentée ? Qui a intenté celle-ci ? Quels sont les moyens de fait et de droit invoqués ?

Les autorités compétentes sont débordées

Oui, mais lorsque la machine judiciaire est en marche, elle ne s’arrête plus. Et si, comme tu le prétends, il y a déjà un contentieux et une décision de justice préexistante, cela simplifie les choses.

Tu peux chercher "village de l’emploi" sur Google, tu constateras rapidement par toi-même que l’immense majorité des résultats sont des sites mis en ligne à leur initiative ou des publi-rédactionnels qu’ils ont commandité.

Pas illégal.

Les seuls pages qui ressortent et qui n’émanent pas du Village de l’Emploi sont mon blog et quelques sujets sur Reddit.

Il me semblait qu’ils avaient fait pression sur les admins de Reddit ?

Je pense qu’il est important que les personnes contactées par le Village de l’Emploi puissent avoir accès à une information neutre (j’espère que c’est le cas de mon blog, où je fais toujours le maximum pour documenter mes affirmations)

En utilisant des témoignages invérifiables, en effet. :-°

L’histoire est pleine de situations où une enquête de presse est le précurseur nécessaire à une enquête judiciaire. Non pas que je considère mon blog comme de la presse.

En effet, mais cela implique un travail beaucoup plus méthodique et objectif que ce tu sembles offrir ici, sans vouloir t’offenser. Or, on a déjà bien établi le fait que tu pars déjà avec un a priori de culpabilité de cette société. C’pas gagné…

Mais compte-tenu des publi-rédactionnels que certains sites reconnus laissent passer, je compte pas vraiment sur eux pour faire le travail (…) Je n’ai ni le temps ni les moyens de m’engager dans une guerre juridique.

Faut savoir ce que tu veux : ou tu veux "faire le travail" puisque tu ne peux compter sur les "sites reconnus" ou tu ne souhaite pas t’engager dans la voie juridique.

In fine, l’objectif de ce type d’enquête (de la part d’associations, etc.) est de détecter des comportements douteux voire clairement illicites, collecter des preuves et intenter une action en justice pour faire cesser ces comportements.

Là, en gros tu dénonces en usant d’une méthodologie fortement contestable mais tu ne veux pas aller jusqu’en bout de course. Alors pourquoi des associations se fatigueraient à considérer toute proposition de collaboration sérieusement ? Et de plus, en usant de méthodes contestables et partageant des affirmations sans avoir de preuves tangibles, ton comportement devient diffamant et susceptible de poursuite. Et donc, si tu n’as pas l’envie ni les moyens de t’engager en justice, peut-être devrais-tu également cesser d’être aussi affirmatif, d’avoir une conviction profonde d’un comportement illégal car la seule chose qui arrivera, in fine, c’est que tu te retrouveras un jour face à une société qui aura l’envie et les moyens de se défendre devant les tribunaux (surtout si la société n’a rien à se reprocher, ironiquement) et tu te retrouveras dans une salle d’audience. Mais pas sur le bon banc…

S’il y a escroquerie, elle est très bien ficelée, comme on peut le voir dans la décision de justice que je cite dans mon article : le contrat de formation est visiblement rédigé de manière à les couvrir dans le cas où des étudiants se retourneraient contre eux

Sauf que cela ne tiendrait absolument pas au sens des lois de protection des consommateurs et de la jurisprudence y afférente.

Quelle valeur devrait-on accorder à ces témoignages anonymes (quelque soit leur orientation) ?

Aucune.

Édité par Arius

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+6 -1
Auteur du sujet

Merci pour ta réponse Arius.

Je pense que tu n’as pas lu mon article. Il y a un lien vers la décision de justice, il y a largement de quoi prouver le recours à des faux comptes Twitter, et il y a de quoi prouver l’usage d’un PBN avec des mentions légales bidons.

L’essentiel de ce que j’y expose est justement basé sur une enquête OSINT. Les soupçons d’arnaque ne sont que le point de départ qu m’a poussé à enquêter sur cette société. Ce que j’ai découvert en faisant cette enquête ne me rassure absolument pas sur le fait que cette entreprise soit bien intentionnée. Donc j’essaye de réunir des éléments pour pousser le travail plus loin.

J’utilise justement le conditionnel pour ce qui n’est pas prouvé, dans le but d’expliquer le plus complètement possible ma perception de la situation. Comme je l’ai déjà expliqué plus haut, je cherche des témoignages dans le but de creuser plus loin. Une copie du contrat de formation pourrait par exemple être un bon élément : si l’institut de formation ne précise aucunement la nature des formations dispensées, cela représente une bonne piste.

Je présente toutes mes excuses si la formulation de mon message initial prête à confusion. Mon enquête a réussi à démontrer des pratiques très agressives pour étouffer les critiques et mettre en avant des contenus non authentiques. J’arrive maintenant dans une impasse. Compte tenu des moyens dont dispose le Village de l’Emploi, je pense que beaucoup de personnes ont étudié chez eux. Le témoignage de l’une d’entre elle serait l’occasion de redonner un nouveau souffle à cette enquête.

Avant de juger mes intentions et ma méthode, j’aimerais que vous preniez le temps de lire l’article publié sur mon blog. Je comprend parfaitement comment toutes tes critiques s’appliquent à mon appel à témoins. En revanche, je trouve qu’elles ne s’appliquent pas à mon article.

Le message posté plus haut n’était qu’un appel à témoins sur un forum. Il ne représente qu’une partie du travail que je réalise avec ce site. Je n’ai pas voulu réécrire toute mon enquête ici, ni poster de lien direct vers l’article. Peut-être que j’aurais mieux fait ? Je serais d’ailleurs très heureux d’apporter des corrections à mes articles, basées sur vos commentaires.

Quoi qu’il en soit, j’apprécie que tu ais pris le temps de me répondre de manière aussi détaillée.

Auteur du sujet

Bonjour,

Enfin un peu de justice. Est-ce qu’on peut témoigner en tant que mineur ?

willard

Bien tenté la question piège ;) Et puis de toute façon il me semble pas qu’ils ciblent des mineurs.

Plus sérieusement, toute information de nature à donner un nouvel angle d’attaque à mon enquête m’intéresse.

À part ça, j’ai beaucoup réfléchi aux critiques que j’ai reçu, et je vous avoue que j’ai un peu de mal à comprendre. J’ai le sentiment que ce qui vous dérange, c’est que le site n’émane pas d’une "structure reconnue".

Vous me dites que ça passerait mieux si je faisais partie d’une association de défense des consommateurs. Mais si vous allez jeter un oeil au magazine de 60 millions de consommateurs, c’est bourré d’avertissements qui reposent sur bien moins que mon article.

Vous me reprochez de faire de la présomption de culpabilité. Pourtant j’utilise le conditionnel partout où des vérifications supplémentaires s’imposent. Les journaux sont bourrés d’articles écrits au conditionnel. J’ai même été au delà, en plaçant un avertissement très visible pour signaler et souligner que certains éléments ne sont que des suspicions.

Et c’est pire, il y a un aveu d’invérifiabilité. Et pourtant, tu appuies sur cet élément en disant que tu as de très "forts soupçons" de la véracité des faits.

Il faudrait savoir… D’un côté on me reproche de présenter de simples suspicions comme des faits. De l’autre côté, on me reproche d’avertir que ce ne sont que des suspicions.

Dans le cas du Village de l’Emploi, ils ont réussi à intimider les administrateurs US de Reddit.

Accusation 3. Je doute d’ailleurs de la réalité de celle-ci, eu égard au fait que — pour diverses raisons légales, de juridiction et de jurisprudence — il est très difficile pour une société française d’agir avec un semblant d’efficacité contre une entité hébergée à l’étranger.

Et là, qui balance des accusations en l’air sans vérifier ce qu’il dit ? L’info est hyper facile à vérifier. Les modérateurs du subreddit /r/france ont publié un message à ce sujet. Ils y expliquent que le témoignage qui avait été posté n’est plus accessible depuis la France, que cette décision n’est pas la leur, et que cette censure fait suite à un courrier reçu par les admins US… Plus d’infos sur ces deux liens

Il me semblait qu’ils avaient fait pression sur les admins de Reddit ?

Trop de mauvaise foi pour moi… Un premier témoignage a été censuré sur Reddit, ce qui a provoqué un effet Streisand et une vague de posts qui n’ont pas pu tous être supprimés. Par contre, si tu avais lu mon article, tu saurais qu’un utilisateur a été banni par les admins américains pour avoir posté les whois des sites du PBN (ce qui a été le premier élément tangible de mon enquête)

Bref, j’ai bien compris que je suis en terrain hostile. Je suis prêt à défendre ma méthode et à entendre les critiques. Mais pour l’instant j’ai surtout l’impression que vous faites le concours de qui me trollera le plus fort…

Le seul troll ici est celui de willard, et c’est normal, cette pauvre bestiole est comme ça. Tu peux relativement ignorer ses interventions et t’aventurer en terrain dangereux en essayant de lui répondre, au risque de tomber dans un abîme sans fond d’absurdités et de non-sens.

Pour le reste, ce ne sont pas des trolls. Je t’invite d’ailleurs à faire attention aux messages qu’ils t’avancent, par exemple parce qu’Arius est juriste.

+0 -0

Je pense que personne ici n’est contre la vérité, ni ne doute de ta bonne foi.

Ce que Arius dit en substance, c’est que tu risques d’être attaqué en justice et de perdre avec une grande probabilité, avec tous les désagréments qui vont avec. La diffamation, c’est assez bien défini, et c’est puni par la loi.

Ensuite, les associations de consommateurs procèdent avec beaucoup plus de rigueur. Ce qu’elles avancent, elles sont prêtes à le prouver formellement en justice (voire même d’attaquer elles-mêmes). Le risque juridique serait trop grand autrement !

Les journalistes jouissent d’un régime de protection spécial (notamment de leurs sources), ce qui n’est pas ton cas. Et même les journalistes peuvent être poursuivis pour diffamation.

+8 -0

Le fait qu’il soit juriste n’enlève rien au fait qu’il n’a à mon avis pas pris le temps de lire mon article avant de donner son avis sur mon travail…

haltefauxavis

Voir le post d'@Aabu. Et oui, j’ai lu ton article notamment le passage où tu indiques que les admins de Reddit ont supprimé le post sous la menace… Alors que le lien que tu donnes est celui du subreddit où mon confrère informe sa communauté par transparence et où ne figure aucune menace dans le message cité. À ma décharge, je n’avais pas vu le message en anglais mais je souligne toutefois que le blocage géolocalisé n’indique pas en soi qu’il y a eu des menaces. Ce que l’on sait, c’est qu’il y a eu un signalement. Mais on ne sait rien quant au contenu de celui-ci.

Et oui, mon but ici est de te dire de faire très attention car tu agis comme un chevalier blanc pour reprendre l’expression de notre renard. Tu as même été jusqu’à divulguer une identité personnelle avant de te censurer à la demande de ladite personne (alors que tu n’aurais jamais dû révéler son identité de base) mais non sans y laisser un propos qui peut être considéré comme diffamant en légende de ladite image.

Je pense sincèrement que tu ne prends pas tout à fait conscience de tes actes, tu es parfois trop affirmatif, accusateur et tu risquerais de le regretter un jour. Vraiment.

Si je reprends l’exemple cité plus haut : c’est du pain béni pour un avocat. Il te mettrait en pièces. Et les juges, eux, ne plaisantent pas avec la diffusion d’informations privées et les attaques à l’honneur d’une personne.

Ensuite, les associations de consommateurs procèdent avec beaucoup plus de rigueur. Ce qu’elles avancent, elles sont prêtes à le prouver formellement en justice (voire même d’attaquer elles-mêmes).

D’autant plus qu’elles ont un poids et des ressources qu’un individu n’a pas. Au surplus, les systèmes juridiques européens s’ouvrent de plus en plus aux class actions.

Édité par Arius

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+4 -0

À part ça, j’ai beaucoup réfléchi aux critiques que j’ai reçu, et je vous avoue que j’ai un peu de mal à comprendre. J’ai le sentiment que ce qui vous dérange, c’est que le site n’émane pas d’une "structure reconnue".

Aucun problème avec ça. Je suis ravi de voir ce genre d’initiative naître, plutôt qu’il y ait un monopole d’organismes « officiels ».

Bref, j’ai bien compris que je suis en terrain hostile. Je suis prêt à défendre ma méthode et à entendre les critiques. Mais pour l’instant j’ai surtout l’impression que vous faites le concours de qui me trollera le plus fort…

Je suis navré que tu aies cette impression. Personnellement, je trouve que ce topic est de bonne tenue. Les avis sont constructifs et s’ils te font sortir de ta zone de confort (ou de la nôtre), c’est une bonne chose, non ?

On est hostiles ? Dis-toi qu’on est pas aussi acharnés que certains avocats auxquels tu pourrais te confronter un jour. Tu le dis toi-même :

L’entreprise dont je vais parler a des pratiques juridiques très agressives.

https://haltefauxavis.fr/2020/03/03/le-village-de-lemploi-la-guerre-de-limage/
+6 -0

En effet. Ce qu’il faut bien comprendre lorsqu’on ne dispose pas de la même protection/aura/… que des journalistes et associations de défense des consommateurs, c’est qu’il faut être très prudent :

  • Ne pas émettre de soupçons personnels tant qu’il n’y a pas d’informations tangibles
  • Être prudent dans le choix des termes utilisés
  • Ne pas soi-même violer la loi (révélation d’informations privées etc.)

Les enquêtes de ce type sont relativement secrètes. Peu — voire aucune — d’informations sont divulguées lorsque l’on ne possède pas assez d’informations et lorsque la divulgation a lieu, l’action en justice n’est jamais bien loin.

Je t’invite à analyser la méthodologie de Bellingcat et autres, en tenant toutefois compte des spécificités légales françaises et in extenso européennes.

D’autant plus que tu indiques ne pas avoir la volonté ni les moyens d’intenter une action en justice. Garde en tête que certains l’ont et n’hésiteront pas à le faire, surtout s’ils n’ont rien à se reprocher et qu’il s’avère que tu as diffamé ou calomnié X ou Y.

Ta marge de manœuvre, en tant que simple citoyen, est très faible. Tu es sur le fil du rasoir et même si ton combat est fondamentalement juste, tu pourrais t’exposer à des remontrances judiciaires. Pour le dire gentiment. :)

Édité par Arius

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+5 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte