Once, Tinder, Lovoo, Fruitz, mais les applis hétéros franchement c'est n'imp

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Hey,

J’ai tout testé, je suis plutôt beau-gosse (entre deuxième et troisième tiers des beaux-gosses je dirais) et sportif, mais sur ces applis la balance pèse + du côté des mecs que du sexe opposé & il en résulte de facto un choix limité pour les hommes et illimité pour les femmes, aucune de ces applis ne permet de faire de rencontre. Il n’y a que les BG du premier tiers1 qui peuvent trouver une relation. + tous les bots et comptes fakes & compte d’escorts…

Vous connaissez des applis avec un système régulateur ou que sais-je ? Vous avez des astuces pour augmenter la proba de juste matcher déjà ?

Qui cela intéresse ?

1 : les gros gros bg du god tiers sportifs, belle mâchoire, tête en diamant, beaux cheveux, teint nickel yeux bleus, tout ça bref l’archétype de gros beau gosse de fac en STAPS/éco/com

Édité par anonyme

+0 -0

Je ne suis pas sûr d’avoir compris cette histoire de « tiers de beaux-gosses », mais voici de quoi relativiser la notion (il y a des textes au survol).

SpaceFox

Je pense qu’en particulier sur ce genre d’applications (que je n’ai jamais utilisé), il y a bien un stéréotype de physique qui va mieux fonctionner. Par contre, je crois que dans la plupart des cas, sur les sites et applications de rencontre, c’est la femme qui a la force.

Concernant les applications dont le choix se fait d’abord par le physique et très rapidement, il y a pas mal de guides ou de tentatives d’analyse de l’algorithme. Je ne sais pas si ça aide mais ça pourrait être une piste.

+0 -0

les applications la sont genre : "ce job est genial", et pour te le montrer je te montre que la fiche de paye sauf que t’ignores ce que tu vas faire, il correspond peut être a ton voisin, mais pas a toi, ect

économiquement parlant c’est pas forcement viable que tu trouves direct une personne qui te correspond, faut que tu retournes sur leurs applications essayer une autre fois, car franchement t’étais pas si loin, avec un passage a la caisse de préférence

(en plus de ca, ils sont tous basé sur le fait de "la femme a le choix" et "l’homme paye" l’exemple ultime "adopte un mec" où la meuf fait ses courses)

(ca c’est mon avis perso, mais une application qui te promet le grand amour facilement, ca dit aussi "si jamais les papillons disparaissent, que ton couple devient moins palpitant reviens nous voir, on te trouveras les sensations la’, mais pour moi l’amour ça ne s’arrête pas le jour ou les papillons sont absent, c’est juste une autre forme d’amour, (et le "faire un effort" me plais pas du tout, ça veut dire que tu te forces))

et parler de sérieux et de tinder, c’est comme Mc do et les jeux olympique, certes ca existe, mais c’est pas pour autant logique

coté appli/site, je ne les utilises pas (j’ai le don pour aller parler a du monde), mais je connais du monde qui a trouvé des PC et du sérieux sur fruitz dans un coin paumé, un autre je sais juste qu’il a trouvé du sérieux grâce a meetic (et ils vont bientôt ce marié)

si je devais en conseillé un(pour du sérieux), ce serait "Blind me" tu as une photo flou et le descriptif de la personne, ça permet de mettre la personnalité au même niveau que le physique, après j’ignore le fonctionnement, prix, ect

+0 -0

Salut,

Je pense que le mieux sur ces applis est de créer un compte féminin pour étudier la concurrence. C’est le meilleur moyen de comprendre si ces applis sont efficaces ou non, et/ou s’il y a un travail à faire sur son profil.

Moi-même je suis un peu dans le même cas que toi, j’ai moins de succès que je pense devoir avoir, mais je n’ai aucune idée si ça tient à la qualité de mon profil, à la représentation hommes/femmes sur ces applis, aux algorithmes, à l’utilisation qu’ont les femmes de ces applis, à ce qu’elles y cherchent, ou à d’autres facteurs encore.

Mon intuition est que c’est un mélange de tout ça. Pour l’instant j’ai autre chose à faire mais un de ces jours, sauf si la vie sociale réelle s’avère plus efficace entre-temps, je créerai des comptes féminins pour en avoir le coeur net.

Parmi les gens que je connais, pour certains ces applis marchent bien, pour d’autres non, et il m’a semblé que c’est relativement aléatoire. Ce qui semble jouer un peu c’est évidemment la qualité des photos (bien habillé, pas d’expression bizarre, photo de bonne qualité type photo-shoot) et la localisation, mais de ce que j’ai vu ce n’est pas non plus vraiment significatif. Je connais des mecs lambda qui cartonnent et des vrais beaux gosses pour qui ça ne marche pas.

J’ai remarqué aussi une certaine typologie de femmes présentes sur ces applis qui ne semble pas représentative de l’ensemble des femmes. Ce sont principalement soit des moches qui ne savent pas trop pourquoi elles sont là, soit des très belles avec beaucoup de photos en bikini à l’étranger, ce genre de choses. Je suis à peu près sûr qu’il y a des "catégories" entières de femmes qui ne sont pas du tout présentes sur ces applis.

Parmi celles que je connais, la plupart ne sont pas sur ces applis ou en utilisent une ou deux très occasionnellement plus "pour le fun". J’ai l’impression que les femmes sont plus dans le monde réel et n’utilisent pas vraiment ces applis en général.

Je serais curieux d’avoir d’autres avis sur la question.

En attendant je pense que c’est un business plutôt lucratif.

Édité par Society

+0 -5

Salut,

mais sur ces applis la balance pèse + du côté des mecs que du sexe opposé & il en résulte de facto un choix limité pour les hommes et illimité pour les femmes

Ma vision du sujet est la suivante : de base, une partie des filles utilisant ces applications recherchent le couple comme une posture sociale, ou pour trouver mieux que dans le monde physique, et sont donc très sélectives ; tandis qu’une partie des hommes y vont pour répondre à leurs hormones. Cela fait que les premières auront tendances à aimer moins de profils tandis que les seconds beaucoup. Par conséquence, les filles reçoivent trop de messages, ce qui fait qu’elles vont liker moins de profils, ce qui fait que les garçons vont matcher moins et donc liker encore plus de profils en retour, ce qui fait que les filles vont être encore plus sélectives, etc. Et créer un déséquilibre tout à fait logique.

aucune de ces applis ne permet de faire de rencontre

D’expérience, avec un physique dans la moyenne (je n’ai pas de conseil à donner sur la manière de présenter une photo sur ces applications - sinon éventuellement de sourire et d’avoir l’air normal, cela rend plus humain), il peut être possible de matcher par exemple une personne pour un ou deux jours à swiper quelques dizaines de profils (pour un homme, du fait de la dissymétrie expliquée plus haut ; pour une femme, le rapport est complètement inversé et tu matches à peu près n’importe qui). Le pic d’utilisation de ces applications est le dimanche soir. J’ai lu des articles qui disent que ça reflète également l’expérience générale (un profil d’homme en moyenne apparaît peut-être dans 2 % des stacks - nom donné par les sympathiques industriels qui développent ces applications aux listes de profils-photos qui s’affichent dans l’ordre si mes souvenirs sont bons).

Néanmoins, il peut être courant qu’un profil que tu as matché décide de ne plus te répondre spontanément (par exemple du fait de l’excédent d’offre), ce qu’on appelle maintenant ghosting, ou qu’il ne recherche pas à ce que tu recherches ou encore qu’il soit trop éloigné, ou encore qu’il ait des centres d’intérêts ou un profil psychologique éloigné ou encore qu’il ne fasse pas grand chose d’autre que de s’esclaffer de la banalité de la situation. Cela s’explique probablement par la faible sophistication des applications de rencontres actuelles qui s’améliorera un jour.

Ah, quelque chose d’important : les applications de rencontres populaires ont toutes un taux de satisfaction très bas. Très souvent, elles manipulent les notes sur les boutiques d’application en te demandant de les noter juste après un match ou un message (et de surcroît, en te demandant préventivement de les noter dans leur interface avant de te proposer de les noter sur la boutique d’application, histoire de s’assurer que tu allais mettre 4 ou 5 étoiles…), il faut lire les avis texte.

entre deuxième et troisième tiers des beaux-gosses je dirais

Ce genre de notion n’existe pas, ou seulement pour très peu de gens. Tu lis trop les sites de séduction (et/ou Instagram, ce qui est mauvais aussi).

Vous connaissez des applis avec un système régulateur ou que sais-je ?

Je ne sais pas, tu n’as pas défini ton besoin. Est-ce que tu recherches une relation de couple long terme, ou juste quelqu’un avec qui forniquer momentanément ?

Selon tes besoins, tu pourrais vouloir aller dans une boîte de nuit ou dans un bar. Ce genre de tutoriel pourrait t’intéresser à la limite : https://fr.wikihow.com/draguer-une-fille-dans-un-bar

Édité par r0anne

+4 -0

Il n’y a que les BG du premier tiers1 qui peuvent trouver une relation […] les gros gros bg du god tiers sportifs, belle mâchoire, tête en diamant, beaux cheveux, teint nickel yeux bleus, tout ça bref l’archétype de gros beau gosse de fac en STAPS/éco/com

Tu n’oublierais pas un autre "tier" ? Le "social/financial tier", par exemple ?

Plus sérieusement, je pense que le temps que tu perds à essayer de trouver tes plans sur des apps ou même au bar, c’est du temps perdu. C’est du temps que tu pourrais investir en toi pour augmenter ta valeur sociale et ton statut. (= être instruit, cultivé et à l’aise financièrement). Un bon statut, c’est être dans des cercles intellectuels et sociaux plus restreints où la « concurrence » est moins rude de par la nature déjà très sélective du cercle.

Franchement, pourquoi se fatiguer à combattre dans la mauvaise ligue ?

Édité par sgble

+2 -0

Tournez le comme vous voulez, mais ces applications sont là pour se faire de l’argent sur la détresse ou le désir (parfois les deux) de personnes. À partir de ce moment là, il est évident que l’application n’a pas intérêt à ce que qu’on trouves l’amour (ou le reste) tout de suite, tout en essayant de vendre son option payante par tout les moyens (du plus subtil au plus bourrin). Sur une "bonne"1 application comme Tinder, je pense qu’on est très vite catalogué et qu’il y a quelque part une personne qui a écrit des scénarios très précis sur la manière de gagner un maximum de sous avec ce genre de profils.

Puis, allez, franchement … "Je suis top tier mec #TBM, ça devrait marcher" … Dans une ère ou photoshop et les filtres des applications on eu le temps de faire des dégâts, j’ose espérer que la photo n’est plus le seul critère pour intéresser quelqu’un. Même pour un PC.

Sinon, bah faut pas s’étonner de se retrouver avec ce qu’on a quand on base sa stratégie sur le physique (à savoir, comme pour le reste … pas grand chose)

PS: "mais les applis hétéros franchement c’est n’imp" ;)


  1. Au niveau marketing, pas au niveau de sa réelle efficacité

Édité par pierre_24

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+5 -0

Mon message c’était surtout pour dire que contrairement à ce que sous-entends cette notion de « beau gosse » et de « classement », la notion de beauté est très loin d’être universelle : quelqu’un de beau à tes yeux ne le sera pas obligatoirement pour quelqu’un d’autre. Dès lors, toute notion de classement n’a pas de sens (enfin si, tu peux avoir un classement qui te correspond, mais le partager ou supposer qu’autrui ait le même n’a pas de sens).

En fonction de ce que tu cherches, la beauté elle-même peut aussi n’avoir que peu d’importance. Il y a un dialogue comme ça dans Maus entre le père et le fils, qui regardent une photo de la mère décédée :

— Quand même, Maman n’était pas belle.
— C’est vrai. Mais dès qu’elle parlait, tu ne pouvais pas t’empêcher te tomber amoureux.

Ou même dans cette citation :

— Chéri, j’ai envie de faire l’amour ce soir.
— Tu as donc envie d’un beau gosse élégant et musclé ?
— Non, j’ai envie de toi.
— … Je ne sais pas si c’est un compliment ou une insulte…


Créer un compte féminin sur une application de rencontre permet de se rendre compte du comportement moyen des hommes sur ce genre d’outil (spoiler : c’est pas glorieux) et de réfléchir à son propre comportement. Je lis des raisonnements logiques dans certains posts ici qui me font beaucoup penser à ceux des incels.


en te demandant préventivement de les noter dans leur interface avant de te proposer de les noter sur la boutique d’application, histoire de s’assurer que tu allais mettre 4 ou 5 étoiles…

Ça c’est un classique : si tu mets 5 étoiles ça te renvoie vers le store, sinon ça contacte directement les développeurs…

Édité par SpaceFox

Je trouve consternante la façon dont tu présentes le sujet, avec tes histoires de tiers…

Peut-être que les refus n’ont pas de rapport avec le physique mais avec l’attitude / personnalité ?

entwanne

Ces applis sont essentiellement basées sur les photos et donc l’apparence physique, les descriptions sont inexistantes ou très courtes et pas sérieuses (en général soit une blague, soit une taille). La personnalité n’entre en compte que lorsque la conversation est lancée, ce qui implique d’avoir déjà matché.

Mon message c’était surtout pour dire que contrairement à ce que sous-entends cette notion de « beau gosse » et de « classement », la notion de beauté est très loin d’être universelle : quelqu’un de beau à tes yeux ne le sera pas obligatoirement pour quelqu’un d’autre. Dès lors, toute notion de classement n’a pas de sens (enfin si, tu peux avoir un classement qui te correspond, mais le partager ou supposer qu’autrui ait le même n’a pas de sens).

C’est un peu faux selon moi. C’est l’éternel débat de la beauté objective ou subjective qu’on retrouve en art, par exemple en musique. Chacun a ses genres privilégiés, mais personne ne peut nier que Beethoven c’est plus beau que 2be3. C’est encore plus vrai ici où il y a une composante biologique qui entre en jeu. Quand tu te balades avec des potes dans les bars tu es en général d’accord pour dire qu’une fille est belle ou non. Il y a une part de subjectivité mais clairement pas importante au point de ne pouvoir se mettre d’accord sur aucun "classement". Après, je suis d’accord, la beauté physique n’est qu’un critère, voire un critère mineur (encore que là aussi ça dépend des gens), dans l’intérêt qu’on peut avoir pour quelqu’un, mais dire que c’est un critère subjectif me semble faux.

Par ailleurs l’apparence physique ça regroupe plusieurs choses : le soin qu’on a de soi (coiffure / barbe bien taillée ou non par exemple), le style vestimentaire (sujet à la mode), la capacité à se mettre en valeur, le lifestyle (est-on sportif ou se laisse-t-on aller par exemple, le décor). Encore d’autres dimensions plus objectives que subjectives.

Édité par Society

+0 -0

Une photo c’est pas uniquement l’apparence, c’est une mise en scène ou plusieurs choses sont visibles, ça peut refléter l’état d’esprit d’une certaine manière, ou laisser place à certains stéréotypes. Par exemple, je lisais récemment que la présence d’un chat sur la photo de profil ferait baisser les chances de succès pour les hommes en recherche de relations hétéro.

Et ensuite les phrases de présentation restent tout de même présentes.

Mais il peut y avoir le fait de pratiquer telle ou telle activité, d’être accompagné ou non, du lieu de la photo, la manière dont la personne est habillée (ou dénudée), etc. Ça fait pas mal de choses visibles rien qu’à partir de quelques photos.

Avertissement : je ne suis jamais allé sur ce genre de sites. Mais j’ai déjà fait des CV, et… c’est pas si différent.

Si tu es musclé et fort, ce sera malheureusement insuffisant, comme tu le pointes. Car tu trouveras toujours des gens plus musclé et plus fort que toi (ne serait-ce que parce que certains trichent !). Par contre, si tu es champion départementale de bridge, ça te donne un plus. OK, tu es moins costaud que d’autres, mais ça te rend unique, plus humain, donc ça crédibilise le reste.

Après, faut un fille qui aime le bridge. Bon, l’exemple est volontairement stupide, mais l’idée est là.

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+2 -0

Et ensuite les phrases de présentation restent tout de même présentes.

Pour avoir essayer Tinder pendant un temps (quelques mois) juste pour voir ce que c’était, les vrais petits textes de présentation sont relativement rares. Parfois on a une petite phrase sympa qui en dit plus sur la personne et/ou ce qu’elle cherche, mais la plupart du temps ça se limite juste à ASV, "PC s’abstenir" ou une série de quelques emogis qui peuvent vouloir tout et rien dire.

Bon, certes, je ne suis pas le bon client pour ce genre d’app, la seule bonne stratégie que je peux adopter est le like systématique. ET je peux vous dire, ça marche pas. Sur 1000 like j’ai dû avoir 3 ou 4 match, et la conversation la plus longue a été exactement 3 messages (moi>elle>moi>vent).

J’ai du mal à croire que ça peut marcher. Je connais quelqu’un qui a rencontré sa copine sur Tinder, mais je connais aussi un autre quelqu’un qui s’est pris 3 lapins IRL, i.e. ils ont convenu d’un rendez-vous mais la fille n’est pas venue. Du coup je ne sais pas trop quoi en penser. J’ai l’impression que c’est très superficiel, et le fait qu’on mette avant tout l’accent sur la photo y est sûrement pour quelque chose.

Est-ce qu’il n’existe pas des plates-formes où la photo est facultative ou en tout cas pas pour ainsi dire l’unique élément mis en avant ?

Est-ce qu’en fait le véritable secret pour encontrer quelqu’un ne serait pas tout simplement de ne pas passer par un site de rencontres mais par un forum ou chat thématique ? Peu importe si on parle d’informatique, de littérature, de sport, de voyages ou de cuisine. L’idée est d’abord de commencer par partager un centre d’intérêt commun, et à partir de là se faire des amis et avec un peu de chance, peut-être plus. Est-ce que les probabilités sont réellement une infinité de fois plus faibles ? En fait faire la même chose que dans la vraie vie, quoi. Sauf qu’online c’est peut-être un peu plus facile, surtout quand on est très timide comme moi.

Je connais des gens qui se sont rencontré sur des sites qui parlaient de tout sauf expressément de rencontres. J’ai l’impression que ça aboutit à quelque chose de plus solide. Ca pourrait très bien arriver sur ZDS et en fait c’est peut-être déjà arrivé (à cela près qu’en informatique, on est généralement très loin de la parité, donc d’autant moins probable).

Ma plateforme avec 23 jeux de société classiques en 6 langues et 13000 joueurs: http://qcsalon.net/ | Apprenez à faire des sites web accessibles http://www.openweb.eu.org/

+3 -0

Effectivement les descriptions sont rares et rarement descriptives. Tout se joue sur les photos, et principalement sur l’apparence physique.

Le like systématique ne marche pas car l’algorithme défavorise cette stratégie, les filles ont déjà assez de profils à voir donc les "désespérés" et les trolls sont filtrés en avance.

Concernant les plate-formes où la photo est facultative, personnellement j’aurais du mal à m’intéresser à quelqu’un sans savoir à quoi elle ressemble, ou au moins savoir que je ne vais pas avoir une vraie déception en la rencontrant. Quoiqu’on en dise, le physique ça compte quand même, il va falloir faire des bébés avec elle comme dirait l’autre. :D Sans compter les fakes, qui seraient probablement plus nombreux. Je pense que c’est au moins aussi vrai pour les filles, qui en plus peuvent se sentir moins en sécurité face à quelqu’un qui cache son identité.

Je pense que la probabilité de faire une rencontre amoureuse sur ZdS est à peu près la même que celle de se faire frapper par un éclair. :D

Le mieux à mon avis ça reste l’IRL. Certaines filles aiment bien les mecs un peu timides. ;)

Édité par Society

+0 -0

Le like systématique ne marche pas car l’algorithme défavorise cette stratégie, les filles ont déjà assez de profils à voir donc les "désespérés" et les trolls sont filtrés en avance.

C’est bien ce que j’ai cru observer, merci pour la confirmation.

Je pense que la probabilité de faire une rencontre amoureuse sur ZdS est à peu près la même que celle de se faire frapper par un éclair.

C’est bien ce qui me semblais, c’est un genre de paradoxe des anniversaires. La probabilité qu’un éclair illumine un couple au hasard sur un site comme ZDS est tout à fait réelle. Par contre qu’on reçoive soi-même l’éclair, c’est à peu près improbable.

Concernant les plate-formes où la photo est facultative, personnellement j’aurais du mal à m’intéresser à quelqu’un sans savoir à quoi elle ressemble

C’est clair que c’est un risque. Le physique a forcément une importance, personne ne peut le nier.

Le problème est qu’on met uniquement la photo en avant, alors qu’en fait ça devrait former un tout avec des tas d’autres choses.

C’est limite malsain, de vouloir réduire quelqu’un à sa seule apparence physique. Ca perpétue cette prétendue nécéssité de ressembler à un(e) top model, et cette idée qu’on a absolument aucune chance si on est juste dans la moyenne sur l’échelle de la beauté.

Est-ce que ça ne serait pas un choix volontaire des plates-formes, parce que le coup d’un soir est beaucoup plus rentable que la relation sérieuse ?

En fait c’est quoi le ratio d’hommes qui cherchent un coup d’un soir vs. les hommes qui cherchent une relation sérieuse ? ET pour les femmes ? Il est peut-être là en fait le problème.

Sans compter les fakes, qui seraient probablement plus nombreux.

JE ne crois pas. Ce ne sont pas les outils et les exemples qui manquent. Si on en a vraiment envie, on peut s’inventer une fausse identité en 5 minutes, photo ou pas photo.

Ma plateforme avec 23 jeux de société classiques en 6 langues et 13000 joueurs: http://qcsalon.net/ | Apprenez à faire des sites web accessibles http://www.openweb.eu.org/

+1 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte