Port du masque

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour,

J’essaye de comprendre pourquoi le port du masque devient de plus en plus obligatoire (Je veux bien le faire, mais j’aimerais comprendre pourquoi je le fais). Voilà où j’ai cherché :

Et ce que j’ai trouvé :

  • plein de truc sans sources (par exemple le site du gouvernement :euh: )
  • énormément de conditionnel dans les publications. L’OMS et le conseil scientifique admettent manquer d’éléments pour conclure sur l’utilité du port du masque dans de nombreux cas
  • quand la distanciation d’un mètre est impossible, il semble y avoir un consensus sur l’utilité du masque
  • on sait beaucoup de chose sur l’efficacité des masques FFR (FFP2), moins pour les chirurgicaux, et quasiment rien pour ceux lavables/"maisons"
  • en intérieur (surtout quand on ne peut pas respecter la distance), il semblerait pouvoir réduire les risque de transmission
  • en extérieur, je n’ai rien trouvé. Le conseil scientifique a un avis qui me parais relativement neutre : « L’obligation du port du masque dans les lieux publics clos est une mesure qui pourrait être étendue à l’ensemble des lieux publics. » (Avis n°8)
  • je n’ai rien trouvé non plus sur l’utilité du masque dans les conditions réelles d’utilisation par des humains qui commettent des erreurs (par flemme, manque de formation, manque d’organisation, économie financière) telle que réutiliser le même masque (après avoir éternué, bu, manger, …), le porter que sur le menton ou pas sur le nez, lavages insuffisant, le mettre ou l’enlever sans se laver les mains et sans l’isoler (dans une poubelle ou un sac plastique)…
  • je n’ai pas trouvé de changement dans les études ou dans les recommandations de l’OMS ou du conseil scientifique depuis début août (multiplication des obligations en extérieur)

Enfin j’ai relevé certains points qui me semblent incohérents :

  • les responsables politiques ne montrent pas vraiment l’exemple
  • comment un truc inutile peut-il devenir absolument nécessaire en 6 mois ?
  • le port du masque est obligatoire dans plusieurs lieux extérieurs mais ni dans les entreprises finalement ça change (mais pourquoi dans 2 semaines ?) ni dans les établissements scolaires
  • parfois le port du masque est préconisé au détriment des autres gestes barrières (Pourquoi n’y a-t-il pas d’obligation de se laver les mains ?)

Donc je me demande sur quels éléments sont basées les obligations de port du masque et leur changement. Est-ce vraiment utile (surtout s’il est mal porté) ? Trop obliger le port du masque ne risque-t-il pas de faire baisser l’attention avec laquelle il est porté ? Je me demande aussi comment les aspects économiques, écologiques (production, importation, déchets), sociaux (enfant, personnes malentendantes, …) sont pris en compte. Y a-t-il (comme quand les masques étaient inutiles car on en avait pas) un aspect politique car le port du masque est une mesure visible (pour s’aligner sur la politique des autres villes/régions) ?

Si vous aviez la gentillesse de m’éclairer, je vous en serais reconnaissant. :)

(J’espère ne vexer personne. Et je ne dis pas aucunement que le port du masque est une mauvaise chose. J’essaye juste de comprendre les réalités médicales et politico-démocratiques)

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Salut, en gros il n’y a pas d’étude qui démontre un effet. Quand j’avais cherché, j’avais trouvé un article qui présentait en gros 4 sources, 2 pour le port du masque pour tous et/ou le port du masque en tissu, et 2 contre.

Mais, même s’il n’y a pas eu d’étude spécifiquement sur le port du masque, à priori par raisonnement on pense qu’il est efficace. J’ai entendu dire il y a peu qu’on avait désormais des chiffres à grande échelle permettant de prouver que ça a effectivement été efficace.

Je te laisse voir l’article du pharmachien qui a rajouté il y a peu 2 liens que je n’ai pas regardé parlant de l’efficacité des masques après quelques mois de retours d’expérience : http://lepharmachien.com/masques/

+1 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Je ne sais pas si le port du masque est efficace. Mais je pense qu’il a tout de même une haute utilité symbolique dont on ne peut douter de l’efficacité. Quand on sort, ce symbole est omniprésent et nous rappelle que nous devons nous tenir sur nos gardes et rester rigoureux. Certains y voient aussi un symbole de solidarité. En effet, le port du masque est une charge partagée collectivement puisque nous le portons tous, ce masque qui est censé être altruiste (la plupart des masques).

+0 -0

Oui enfin y a aussi un truc qui s’appelle la politique, et clairement y a 6 mois le port du masque aurait pas forcément été accepté. J’ai vu les gens gueuler sur le gouvernement beaucoup a posteriori, ce qui est très facile.

Edit : ça ne répond pas au message de sgble mais à celui de valerian.roura

Édité par Phigger

+1 -0
Auteur du sujet

Phigger : l’article du Pharamachien est intéressant. Il s’ajoute dans la case il semblerait que ça serve à quelque chose. Et il résume bien différent aspects.

sgble :

ce symbole est omniprésent et nous rappelle que nous devons nous tenir sur nos gardes et rester rigoureux.

Personnellement, je trouve que ça peut avoir tendance à donner un sentiment de surprotection et réduire la distanciation physique. Ne serait-il pas plus efficace de demander directement de « nous tenir sur nos gardes et rester rigoureux ».

Pour le symbole de solidarité, si c’est utile oui, mais sinon c’est utiliser du matériel médical pour rien.

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Concernant les points d’incohérence, ils me semblent tous politiques et non scientifiques :

  • les responsables politiques ne montrent pas vraiment l’exemple

Oui. Il semblerait qu’en cas de déplacement, les politiciens portent le masque, et l’enlèvent pour la photo souvenir… Source : journaliste sur les réseaux sociaux.

  • comment un truc inutile peut-il devenir absolument nécessaire en 6 mois ?

Parce qu’il était nécessaire pour les soignants, et qu’il y avait rupture. Donc on dit que ça sert à rien pour limiter l’utilisation et la rupture de stock. Je précise que c’est une interprétation personnelle.

Pour l’historique, il y a ça.

Et histoire d’être moins médisant, comme il s’agit d’un nouveau virus et qu’on manque de recul, les connaissances peuvent effectivement bouger fortement en peu de temps.

  • le port du masque est obligatoire dans plusieurs lieux extérieurs mais ni dans les entreprises finalement ça change (mais pourquoi dans 2 semaines ?) ni dans les établissements scolaires

Si c’est obligatoire en entreprise, c’est à l’entreprise de la fournir. Donc il faut des stocks et des budgets. Et des circuits d’achat inhabituels pour les entreprises.

  • parfois le port du masque est préconisé au détriment des autres gestes barrières (Pourquoi n’y a-t-il pas d’obligation de se laver les mains ?)

Parce que c’est moins contraignant. Donc recommander suffit (devrait suffire ?). À l’entrée des magasins, il y a un flacon de SHA, il est globalement utilisé. De plus, de ce que je lis, on se dirige de plus en plus vers le fait que la voie aérienne (y compris aérosol) est la plus fréquente pour la contamination ; la contamination indirecte via surface était crainte mais est peu attestée.

Ce dernier point explique aussi la généralisation du masque. Source : article de journal (avec pleins de liens, y compris scientifiques). Et pour info, la position de l'OMS sur les masques.

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+3 -0
Auteur du sujet

Concernant les points d’incohérence, ils me semblent tous politiques et non scientifiques :

En effet, ce qui ne m’empêche pas d’essayer de les comprendre

Et histoire d’être moins médisant, comme il s’agit d’un nouveau virus et qu’on manque de recul, les connaissances peuvent effectivement bouger fortement en peu de temps.

C’est une raison valable, donc d’accord

Source : article de journal (avec pleins de liens, y compris scientifiques).

Pour la contamination par aérosols, ça me convient. Limite à propos du masque : on ne sait pas à quel point le masque en tissu est efficace contre les aérosols, et il ne parle pas vraiment des conditions en extérieur.

Et pour info, la position de l’OMS sur les masques.

Je l’avais déjà lue (en français). Elle ne recommande pas le port généralisé du masque par le grand public, en particulier pour les masque en tissu (sinon c’est très instructif) :

Ils [les masques non médicaux] seront portés pour des activités particulières (par exemple dans les transports publics lorsqu’il n’est pas possible de respecter les règles de distanciation physique)

l’OMS a mis à jour ses orientations et conseille désormais aux autorités, pour prévenir efficacement la transmission de la COVID-19 dans les zones de transmission communautaire, d’encourager le port du masque par le grand public dans des situations et lieux particuliers

Édité par bleizi

+0 -0
Auteur du sujet

En extérieur dans les lieux à très forte densité, ça me semble une situation particulière.

Ah, oui. Pour certains lieux, il me semble qu’ils ne sont pas très fréquentés et qu’il y a une forme de généralisation (peut-être pour simplifier), mais je n’ai pas les connaissances suffisantes pour déterminer quand une situation est particulière (donc je vais continuer à laisser les autorités le faire).

Merci pour les informations que vous avez apportées.

Je suis globalement convaincu que les masques sont efficaces. Il y a juste le cas des masques "maisons" ou mal portés (phénomène qui, à mon opinion, serait accentué par une obligation trop systématique) pour lesquels je n’arrive pas à trouver des éléments suffisant (parce qu’il n’y en a pas ?)

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte