Réseaux

a marqué ce sujet comme résolu.

Bonjour,

Dans mon cours réseaux on parle beaucoup de commutateurs. Ceux-ci permettent de connecter des ordinateurs sur un réseaux local. Néanmoins je n’ai jamais vu ces commutateurs de mes propres yeux. Souvent plusieurs machines sont connectées à un même réseaux quand elles sont connectées au même réseaux wi-fi. Quand plusieurs machines sont connectées au même réseaux par commutateurs ça sous entend quoi ?

  • Quand plusieurs machines sont connectées au même réseau wi-fi cela permet d’aller sur internet mais quand les machines sont connectées entre elles par commutateurs elles peuvent s’envoyer quoi comme informations ? (des ping ?)
  • Une autre question qui me tarode c’est comment le routeur fait pour trouver le plus court chemin entre le réseau initiale et le réseau final ?

  • Une ip donne un identifiant unique à une machine, d’abord on accède au réseau local de la machine et ensuite on l’identifie avec son numéro sur le réseau local (on applique le masque pour identifier les deux parties). Dans ce cas pourquoi utiliser l’adresse mac vu que l’adresse ip suffit ?

Merci beaucoup.

Un commutateur, on appelle ça communément, un switch. Ça se présente sous la forme d’une boite avec pleins de port RJ45 de disponibles. Je parlerais de switch plutôt dans ce message, car on parle également de commutateur parfois pour désigner des routeurs, ce qui ne semble pas le cas ici.

2 machines sont connectées par commutateurs si elle sont reliées entre elles par un jeu de câbles Ethernet et de switchs. En gros, si les deux machines sont sur le même switch (plusieurs switchs liés ensembles sont assimilés à un seul gros switch).

Le Wifi et les Switchs fonctionnent différemment mais ont la même fonction, l’information qu’ils échanges ce sont des trames Ethernet (oui, le Wifi échange des trames Ethernet). Du coup, tout ce que tu peux échanger au dessus d’Ethernet, tu peux l’échanger par Wifi ou par câbles.

D’ailleurs un switch, ça ne fait que lier des câbles entre eux.

Bref, tu as beaucoup de question et il te manque les bases. Pour te répondre, j’aurais besoin d’un cours entier. Justement ZdS possède un très bon cours de réseau : Les réseaux de zéro !

Je t’invite à le lire, tu y trouveras toutes les réponses à tes questions (vraiment).

Par exemple ici tu verras la différence entre adresse MAC et IP (et pourquoi en IPv4, on ne peut pas se passer de l’adresse MAC).

Pour ce qui est de ta question (qui est peu claire) relative au plus court chemin, il y a des mécanismes de routages qui entre en jeu. Je ne peux pas répondre car je ne comprend pas ce que désigne réseau initial et final dans ton message. Le réseau ne change pas normalement. En tout cas, dans le tutoriel tu trouveras une explication claire des différents types de routage (à tous les niveaux).

+4 -0

Néanmoins je n’ai jamais vu ces commutateurs de mes propres yeux.

Tu en as sûrement un chez toi. La "box" de ton fournisseur fait office de switch (commutateur), mais elle fait aussi office de routeur.

Quand plusieurs machines sont connectées au même réseau wi-fi cela permet d’aller sur internet mais quand les machines sont connectées entre elles par commutateurs elles peuvent s’envoyer quoi comme informations ? (des ping ?)

Elle peuvent s’envoyer tout ce qu’il est possible de mettre dans des trames Ethernet. C’est-à-dire n’importe quel protocole arbitraire qui va au dessus (en général de l’IPv4 et de l’IPv6, mais aussi de l’ICMP permettant de faire les pings).

Quand plusieurs machines sont connectées au même réseaux par commutateurs ça sous entend quoi ?

Ça peut sous entendre plusieurs choses selon le contexte, car la formulation n’est pas ultra précise. Mais en général, quand on parle d’un réseau local commuté (plusieurs appareils sur un même switch), on parle d’un même broadcast domain : https://fr.wikipedia.org/wiki/Domaine_de_diffusion

Ça sous entend aussi que les équipements d’un même BD communiquent entre eux sans avoir recours au routage. Les informations d’une machine à une autre arrivent à bon port par la simple commutation des trames Ethernet qui renseigne l’expéditeur et le destinataire (par les adresses MAC). Une fois les trames arrivées à destination, c’est l’appareil qui se débrouille pour traiter le protocole par dessus Ethernet (IPv4 ou IPv6 typiquement), ce n’est absolument pas de ressort du switch.

Une autre question qui me tarode c’est comment le routeur fait pour trouver le plus court chemin entre le réseau initiale et le réseau final ?

Sur ta box (qui est un routeur), elle n’a pas à chercher bien loin, il n’y a qu’une seule route qui permet d’accéder au reste de l’Internet et le reste est local (souvent le réseau 192.168.0/24 ou 192.168.1/24), donc il n’y a pas besoin de router quoi que ce soit.

Sur des routeurs que l’on trouve au cœur d’un réseau, c’est plus compliqué et il y a certains algorithmes (associés à des protocoles standards) pour cela. Le chapitre du tuto des réseaux les présente : https://zestedesavoir.com/tutoriels/2789/les-reseaux-de-zero/dans-les-basses-couches-du-modele-osi/les-protocoles-de-routage/

Une ip donne un identifiant unique à une machine, d’abord on accède au réseau local de la machine et ensuite on l’identifie avec son numéro sur le réseau local (on applique le masque pour identifier les deux parties). Dans ce cas pourquoi utiliser l’adresse mac vu que l’adresse ip suffit ?

C’est fondamental de comprendre le rôle distinct entre une adresse IP et une adresse MAC.

L’adresse MAC est un identifiant, mais l’adresse IP non. Elle n’identifie pas, mais elle localise (pas au sens de la géolocalisation, mais au sens du réseau)1.

Pour transmettre un paquet à la machine (locale) qui a l’IP 10.0.0.1 attribuée, je dois connaître son adresse MAC, sans ça le switch ne pourra pas savoir sur quel port il doit faire passer les trames. Pour connaître cela, on utilise le protocole ARP. Une fois la résolution ARP faite, ma machine n’a plus qu’à emballer son paquet IP (indiquant comme destination le 10.0.0.1) dans une trame Ethernet en indiquant comme destination l’adresse MAC de la machine cible.

Il y a bien deux destinations : une au niveau IP (adresse IP), une au niveau Ethernet (adresse MAC). La destination au niveau IP ne concerne aucunement le switch.

Là tu te demandes peut-être si je peux envoyer un paquet IP avec pour adresse de destination qui ne lui est pas attribuée (disons 10.0.0.42), mais en l’envoyant tout de même par le biais de trames qui sont à l’attention de la bonne adresse MAC. Est-ce que cela va marcher ? Oui. Les trames seront commutées et arriveront à bon port. En revanche, le système sait qu’il n’a pas d’interface ayant pour adresse 10.0.0.42, il peut donc ignorer ce qu’il reçoit (un peu comme on ignore le courrier qui n’est pas à notre nom) ou bien essayer de le transférer (de le router) s’il sait comment faire. Un routeur, c’est précisément un ordinateur qui sait faire ça.

Tu vois la différence ? Imagine que j’envoie une lettre. L’adresse écrite sur l’enveloppe, c’est comme l’adresse MAC, ça détermine juste l’endroit où ma lettre va finir. Mais une fois reçue, on peut l’ouvrir et s’apercevoir que la lettre n’est pas à notre attention. Dans ce cas, on la remet dans une nouvelle enveloppe sur laquelle on écrit l’adresse MAC d’une autre machine qui saura quoi en faire, et ainsi de suite. C’est ce que font les routeurs jusqu’à ce que le courrier arrive à destination finale (on ouvre l’envelopper et la lettre est bien à notre attention).

Les trames Ethernet, c’est comme des enveloppes. La lettre qui va dedans, c’est un paquet IP. (qui en principe n’est pas altéré durant son transit, sauf pour le TTL qu’on décrémente pour éviter de tomber dans une boucle infinie)


  1. en vrai, les choses sont un poil plus complexes, l’adresse IP a justement ce rôle ambivalent entre l’identification et la localisation : https://fr.wikipedia.org/wiki/Locator/Identifier_Separation_Protocol#Probl%C3%A8me

Point fondamental : un switch utilise uniquement les adresses MAC.
Il travaille au niveau 2, la plupart du temps Ethernet (mais pas que …).

+0 -0

Point fondamental : un switch utilise uniquement les adresses MAC.
Il travaille au niveau 2, la plupart du temps Ethernet (mais pas que …).

etherpin

La norme Ethernet concerne la couche 1 et 2 du modèle OSI : PHY et MAC. L’adresse MAC ca concerne l’Ethernet.

Maintenant le principe du switch n’est pas une nouveauté de l’Ethernet et oui c’est utilisé par d’autres protocoles, principalement le PCI Express, dont j’ai fait un billet :-°

Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte