Répétition, verbe pronominal et langage soutenu

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour les agrumes.

J'ai de la difficulté à trouver comment écrire une phrase interrogative1 dans un registre soutenu, sans répéter sujet et pronom, lorsqu'on utilise un verbe pronominal et que son pronom est identique au sujet : nous nous, vous vous. Je veux pas donner d'exemple, je pense que ça limiterais votre créativité.

J'ai un peu cherché, et à part Le Figaro qui m'a bien fait rire, j'ai pas trouvé masse d'information à ce sujet.

Voilà, c'est une question un peu vague, j'en ai bien conscience. <3


  1. ou pas d'ailleurs. 

+0 -0
Staff

Si c'est un verbe pronominal et que le pronom est identique au sujet, tu vas, quoiqu'il arrive, avoir une répétition du pronom1.

Après, en particulier dans le cadre d'un interrogative, je ne vois pas trop de problème, car ça fait « Vous (pronom) verb-ez vous (sujet) ? », donc la répétition est coupé.

Question subsidiaire et indépendante : pourquoi souhaites-tu faire une phrase comme ça ?


  1. Heureusement d'ailleurs. Le français est déjà assez compliqué comme ça sans qu'en plus on puisse jouer avec les verbes pronominaux. Je veux dire, les deux mots, bien qu'identiques, ont deux fonctions différentes donc il faut mettre les deux, sinon on perd du sens. 

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0
Auteur du sujet

Exemple : Nous rencontrerons-nous demain ?
Comme tu le dis, la répétition est coupée. Mais je trouve que la phrase sonne mal et n'est pas dans un registre de langue très soutenu.

Comment exprimer la même idée, sans avoir recours à une répétition ? Comment dire "Est-ce que l'on se rencontre demain ?" dans un registre de langue soutenu ?

+0 -0
Staff

Je n'ai rien de mieux que « Se rencontrera-t-on demain ? ». Si tu mets du « nous », je crains que la répétition ne soit inévitable.

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte