Encadrer l'apprentissage ?

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour !

A l'école1, l'apprentissage se fait sous de multiples contraintes : quoi (programmes), quand (emplois du temps), pour quand (évaluations)… Aujourd'hui, ces dernières sont absentes de Zeste de Savoir. Et pourtant, elles induisent bon nombre de bénéfices - mais aussi d'inconvénients.

Les inconvénients

Il faut être là

Même si on ne le souhaite pas, il est nécessaire d'être présent. Certes, on n'est pas menotté à sa chaise, mais l'absentéisme est assez mal vu pour que ce soit quasiment le cas. De toute manière, manquer un cours n'aide pas à comprendre les suivants…

Mais à quoi ça sert ?

A priori, quand on lit un tutoriel sur ce site, on le fait délibérément : on a une raison personnelle, et cela est stimulant. Suivre un programme oblige à étudier des choses sans intérêt perceptible : l'élève se demande alors ce qu'il fait là et peine à se concentrer. Malheureusement, cela peut induire un rejet pour la matière dans sa globalité.

Les avantages

Il s'agit en fait des côtés bénéfiques des points précédents.

Debout là-dedans !

Se cultiver est nécessaire, comme l'explique Normand Baillargeon dans Liliane est au lycée : Est-il indispensable d'être cultivé ?. Mais faire autre chose, c'est tentant. Suivre des cours régulièrement permet alors de ne pas s'endormir intellectuellement.

Une vue d'ensemble

Bon, disons que je travaille mais que je ne fais, par exemple, que des Maths. Ce n'est pas l'idéal non plus. Être obligé d'étudier plusieurs matières permet de faire varier l'effort, de découvrir des choses et de se dénicher des intérêts.


Il ne s'agit bien sûr que d'une analyse personnelle, basée sur mon expérience. Je vous invite à la compléter et/ou la démonter si nécessaire. L'objectif étant de répondre à la question suivante : dans quelle mesure faut-il encadrer/proposer un encadrement de l'apprentissage sur Zeste de Savoir ?

Tout d'abord, le site a-t-il une politique éditoriale particulière ? Par exemple, les MOOCs2 ont-ils leur place ici ?

Merci !


  1. Mon expérience se restreint au pré-bac et à la prépa. 

  2. Que je considère être, possiblement à tord, l'école en ligne : des professeurs, des horaires et des évaluations. 

Édité par Vayel

+0 -0
Auteur du sujet

Plus ou moins. Disons que ce sont les vestiges d'un MOOC. :P Enfin, me semble-t-il. La note en introduction semble confirmer le fait que, sur Zeste de Savoir, il s'agit d'un cours "normal".

+0 -0

Je suis assez d'accord avec le fait qu'il manque encore beaucoup de choses à Zeste de Savoir. En fait, les possibilités sont énormes pour un site comme le nôtre et même si nous avons très bien avancé en presque 1 an d'existence, il reste tellement à faire.

Oui, il y a des choses à améliorer dans la pédagogie des tutoriels mais, dans un premier temps, il est nécessaire d'avoir une base technique solide (cf.ZEP 12 sur le refactoring des tutos/articles) et après, pouvoir proposer de nouvelles fonctionnalités sur cette nouvelle base.

Pour le MOOC Arduino : Oui, ça reste un MOOC mais ZdS ne le "produit" pas, il ne fait que l'héberger. Cela souligne d'ailleurs un point faible actuel sur ZdS, notre interface n'est pas adopté à d'autres supports que l'écrit. J'aimerais beaucoup y voir le support d'autres formats comme le vidéo.

+0 -0
Auteur du sujet

Je suis assez d'accord avec le fait qu'il manque encore beaucoup de choses à Zeste de Savoir.

En fait, la question est justement : est-ce que ça manque ? Veut-on encadrer (ou proposer un encadrement de) l'apprentissage ? ^^

+0 -0

Je suis assez d'accord avec le fait qu'il manque encore beaucoup de choses à Zeste de Savoir.

En fait, la question est justement : est-ce que ça manque ? Veut-on encadrer (ou proposer un encadrement de) l'apprentissage ? ^^

Vayel

Pour moi, la réponse est oui. Aujourd'hui, nous proposons le contenu "brut". Nous ne faisons que le mettre à disposition mais nous ne l'exploitons pas. Nous ne faisons rien de particulier pour aider les auteurs dans l'apprentissage (hormis la validation qui valide la pédagogie écrite du contenu).

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Pour les exercices, on a une ZEP en cours.

Les auteurs ont déjà la possibilité d'aider les lecteurs, par le biais de questions posées dans les commentaires du tuto, en organisant des ateliers sur le forum, ou encore en apportant leur expertise en répondant aux questions liées au sujet sur les forums.

Maintenant, si on veut établir un cadre plus « strict », avec des cours en présentiel, des exercices à rendre, une évaluation à terme, on va se retrouver face à deux problèmes.

  • La plupart des auteurs ont un emploi à côté. Cela signifie qu'ils ne pourraient organiser ces « cours en présentiel » qu'en dehors des heures de boulot. D'une part, les lecteurs eux-mêmes, à la sortie d'une journée/semaine de boulot n'auront pas nécessairement la tête à se plonger dans un vrai cours (preuve en est, la baisse drastique de fréquentation le week-end). D'autre part, les horaires d'un auteur résidant à Washington ou à Séoul ne sont pas nécessairement compatibles avec les horaires d'élèves résidant en France, et vice-versa.
  • Plus important, à mon sens, pour l'auteur même, il y a une grosse différence entre rédiger un tuto sur son temps libre puis suivre les commentaires de loin en loin, et devoir être là à horaires fixes, préparer des banques d'exo, les corriger, préparer une évaluation différente à chaque itération, la corriger, etc. Être prof, c'est un métier, et c'est pas pour rien : c'est que ça prend du temps. Et là, à mon sens, la question de la rémunération du prof n'est plus une option : ne serait-ce que pour garantir que l'auteur ne va pas d'un coup laisser tomber son cours pendant 6 mois, parce qu'il est bénévole et a d'autres priorités. Seulement, comment faire en restant dans la philosophie de Zeste de Savoir ?

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+8 -0
Auteur du sujet

J'approuve complètement ce que tu dis à propos des professeurs. Mais on pourrait tout à fait mettre en place des programmes et des emplois du temps sans professeur : l'utilisateur se gèrerait tout seul, mais Zeste de Savoir le conseillerait sur quoi faire, sur quand le faire… J'avoue n'avoir aucune idée de comment ça pourrait s'implémenter et j'ignore un peu comment formuler ça autrement qu'avec l'expression « coaching statique » (statique parce que ça se résumerait peu ou prou, du fait des points que tu cites, à une liste de choses à faire, i.e. il n'y aurait pas nécessairement quelqu'un derrière).

Édité par Vayel

+0 -0
Staff

Je comprends pas bien le débat Vayel, peut-être que tu peux m'éclairer.

Pourquoi Zeste de Savoir devrait s'apparenter comme une école ? De ce que j'ai compris, c'est un site plus "encyclopédique" que réellement formateur. En ce sens, c'est pas mal fait.

Alors certes, on pourrait rajouter des exercices (et encore, c'est déjà faisable). Mais je vois pas en quoi ce serait pertinent d'avoir des évaluations, programmes et emplois du temps ?

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+2 -0

J'ai lu cet article dernièrement et il est intéressant de voir qu'au final seulement un faible pourcentage des participants arrivent au terme d'un MOOC.

Le problème c'est que les participants sont hétérogènes du point de vue de leur expérience, de leurs connaissances et de leurs objectifs. Du coup, ils n'avanceront pas du tout de la même façon ou n'attendront pas la même chose d'un même cours (loisir, travail, ..). Je pense que c'est d'abord au lecteur de se fixer des contraintes selon ses attentes pour avancer régulièrement, comme par exemple se fixer des horaires par semaine telle la façon de se rendre à un cours. Mais ce serait une bonne idée de proposer des solutions et des conseils pour aider cet apprentissage et stimuler la motivation de l'élève, sans pour autant faire dépendre cela de l'auteur forcément.

Édité par Smokiev

Staff

Je pense que c'est d'abord au lecteur de se fixer des contraintes selon ses attentes pour avancer régulièrement, comme par exemple se fixer des horaires par semaine telle la façon de se rendre à un cours. Mais ce serait une bonne idée de proposer des solutions et des conseils pour aider cet apprentissage et stimuler la motivation de l'élève, sans pour autant faire dépendre cela de l'auteur forcément.

Smokiev

Entièrement d'accord. Proposer un cadre contraint (même virtuellement), avec des petits rappels (notification, mail ou autre), peu aider les gens qui ne sont pas des autodidactes "naturels". J'ai des personnes dans mon entourage qui me disent qu'elles aimeraient apprendre telle chose, mais qu'elle n'y arriveront jamais par elle même, qu'elles ont besoin d'un cadre etc.

+2 -0

Personnellement, je ne pense pas que ZdS doive adopter un encadrement de l'apprentissage. Pour moi, ZdS c'est libre, et c'est par là beaucoup moins rébarbatif et ennuyant que l'école justement.

D'ailleurs, on propose ainsi un système alternatif au système scolaire, et je pense que c'est mieux ainsi. On n'est pas là pour imposer une autre version d'un système qui a ses limites, mais pour proposer une autre façons d'apprendre, basée sur la motivation personnelle.

Ensuite, c'est vrai que techniquement ce serait compliqué à mettre en place, il faudrait des professeurs rémunérés, et tout le bazar technique et pédagogique nécessaire -> laissons ça à OC, eux en ont les moyens et se débrouillent pour le faire

Pour ce qui est du coach statique, il y a la Khan Academy qui le fait, si ça correspond à ce que vous voulez ? Pareillement, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée de l'imposer aux zesteux.

La vie, c'est comme les mirabelles

+2 -0
Staff

Je suis d'accord qu'il ne faut l'imposer à personne. Mais mettre un coach automatique en option peut motiver certains.

Puis être libre, c'est aussi s'ouvrir à ceux qui ont besoin d'apprendre plus que l'envie de le faire.

+0 -0

Entièrement d'accord. Proposer un cadre contraint (même virtuellement), avec des petits rappels (notification, mail ou autre), peu aider les gens qui ne sont pas des autodidactes "naturels". J'ai des personnes dans mon entourage qui me disent qu'elles aimeraient apprendre telle chose, mais qu'elle n'y arriveront jamais par elle même, qu'elles ont besoin d'un cadre etc.

Aabu

Je suis entièrement d'accord avec ce que dit Aabu, beaucoup de personne n'ont pas les capacité naturel a s'intéresser et a se forcer a suivre un cours en autodidacte même si il en on l'envie.

Lorsque je dit "se forcer", ce n'est pas forcément négatif. Je ne pense pas que beaucoup d'entre nous éprouve du plaisir a lire le cours en soi, ce qui est plaisant c'est l'accomplissement, la réalisation d'outils avec nos nouveau savoir. Bien que j'ai toujours appris en autodidacte sur la toile, j'ai rarement était pris d'une grande émotion de plaisir au moment de lire une immense page de documentation écrite en anglais. De même les gens qui aimerai bien apprendre d'un instrument aimerai bien le faire pour en jouer, par pour apprendre.

Après comme le dit Phigger, ZdS est un cadre d'apprentissage libre est c'est cela qui fait ça force. Mais il ne faut pas confondre, a mon avis, la notion de liberté et la notion volonté. Demander des horaire de présence obligatoire et des exercices a date et heures fixe n'est pas une bonne option, mais les proposer tout en offrant une souplesse sur le suivie ne peut être que bénéfique de mon point de vue.

Ensuite, c'est vrai que techniquement ce serait compliqué à mettre en place, il faudrait des professeurs rémunérés, et tout le bazar technique et pédagogique nécessaire -> laissons ça à OC, eux en ont les moyens et se débrouillent pour le faire

Phigger

Pour finir je ne pense pas que guider les gens dans leurs apprentissage soit si compliqué. Le truc c'est de leur donner un certains nombre d'outils facilitant leurs apprentissage en autodidacte pour qu'il ne manquent de rien.

Personnellement, j'ai beau être en école d'ingénieur, je râle toujours autant lorsque je suis obligé de me rendre en salle de cours juste parce que je n'ai pas réussis a trouver un élève ayant une correction d'exercice ou parce que le prof ne veut pas mettre ses diapos en ligne. Je fait tout depuis chez moi, les cours, les exercices et les révisions et pourtant ce n'est pas une école offrant des cours en ligne ou permettant ce type d'apprentissage, j'ai juste préparer mon cadre de travail.

Certaines petites choses peuvent largement aider un élève, en l'encadrant et en le motivant sans pour autant le gêner:

  • Un QCM en bas de chaque page avec une correction automatique expliquant les lacunes, cela donne une idée de notre compréhension globale, nous offre une forme d'approbation pour passé au chapitre suivant et nous remotive lorsque nous le réussissons.
  • Une liste d'exercice associé a chaque chapitre d'un cours lorsque cela semble possible avec des indices caché et une correction type montrant une ou plusieurs possibilité dont une développer
  • Quelques TP, dont les corrections sont bien plus poussé que les exercices. Ils mettent en évidence les possibilité que nous avons grâce a l'ensemble des connaissance apprise jusqu'ici
  • Un système d'inscription a un cours avec un choix de fréquence permettant de subir de petit rappel pour se redonner un peu de Jus. Ou tout simplement pour se reconcentrer sur nos objectifs.
  • Une sorte de frise chronologique permettant de visualiser le parcours a suivre jusqu’à notre objectif, les différents outils a maitriser tout au long du chemin et les possibilité de dérivation au fur et a mesure.
  • Et bien d'autre encore auquel je ne pense pas tout de suite. Il suffit de voir un peu ce qui ce fait sur le net comme en classe.

J’adorerais changer le monde, mais ils ne veulent pas me fournir le code source…

+0 -0

Moi je suis profondément contre toute forme d'encadrement ! Ici c'est un site de partage et d'entre-aide, pas une école. Les auteurs ne sont pas des éducateurs et les lecteurs ne sont pas des élèves.

Aussi je déteste les MOOCs ; voir un prof essayer d'être crédible à l'écran ce n'est rien d'autre que de la pollution visuelle. Le rythme et le ton des narrations sont parfois pires que les annonces de la SNCF. Non vraiment, rares sont les profs compétents derrière une caméra, probablement parce que la encore, c'est un autre métier.

Édité par psycopy

+1 -0

Moi je suis profondément contre toute forme d'encadrement ! Ici c'est un site de partage et d'entre-aide, pas une école. Les auteurs ne sont pas des éducateurs et les lecteurs ne sont pas des élèves.

psycopy

Tu rejetterai donc même l'idée d'encadrement participatif comme les système de rappel ou de fil rouge?

L'encadrement est parfois une demande, une demande qui peut être basé sur des besoins personnel ou sur un besoin réel (formation rapide pour répondre a un problème technique). Je pense que certains, tout comme moi, nécessite d'être un peu encadrer par moment pour être poussé vers la réussite dans un terrain qui n'est pas le tient.

En anglais j'ai par exemple beaucoup de mal (pour ne pas cité le français), je suis du coups très heureux d'avoir une série d'application qui me relance pour me forcer un peu a la tache et réussir mes objectifs sur le long terme. Je reçois aussi des mail quotidien mais cours, me rappelant une règle de base ou un mot de vocabulaire intéressant.

Ces encadrement étant participatif dans le sens ou c'est toi qui décide d'y participer, je ne peut les trouver qu'amélioratif pour une plateforme tel que ZdS.

J’adorerais changer le monde, mais ils ne veulent pas me fournir le code source…

+1 -0

Mouais enfin j'ai pas envie de voir ZdS se la jouer pseudo-centre-de-formation-qui-pète-plus-haut-que-son-cul.

Ça ne veut pas dire que les auteurs ne devraient pas proposer des méthodes, des plannings et des exercices pour leurs tutoriels, mais je pense que ZdS ne devrait pas systématiser ce genre de choses. Je n'aime pas du tout le coté scolaire de se genre d'encadrement. Les visiteurs finiraient par se prendre trop au sérieux et le site perdra son coté détendu et divertissant.

Enfin c'est mon avis personnel, et je me trompe peut-être…

+0 -0

je pense que ZdS ne devrait pas systématiser ce genre de choses. Je n'aime pas du tout le coté scolaire de se genre d'encadrement. Les visiteurs finiraient par se prendre trop au sérieux et le site perdra son coté détendu et divertissant.

psycopy

Je pense que tu n'a pas tord sur le côté de l'ambiance et de la prise de tête. Bien souvent les sites ayant un suivi ce montre sous un angle un peu trop prometteur alors que le contenu est tout a fait normal et loin d'être révolutionnaire.

Mais je pense qu'il est possible d'introduire certains de ces éléments sans pour autant rajouté le côté pub qui est souvent du a un contenu payant optionnel.

Le tout est de l'intégrer comme un outils optionnel de soutien a notre volonté et non directement dans le package comme si tout le monde devais avancer et progresser au plus vite et de cette manière.

Édité par Sanoc

J’adorerais changer le monde, mais ils ne veulent pas me fournir le code source…

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte