Se fournir en processeurs ?

Pas forcément pour votre ordinateur personnel !

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour,

Cela fait une semaine que je découvre qu'il est possible de se fournir en matériel électronique en terme de composants (résistances, condensateurs, transistors, circuits intégrés). Il est facile de se fournir en cartes de développement, en micro-contrôleurs etc. Mais comment cela se passe-t-il lorsqu'on souhaite faire l'acquisition de notre propre processeur embarqué ?

Je ne parle pas d'acheter le tout dernier processeur d'Intel ou ADM. Mais d'acheter un processeur genre ARM Cortex-M3, si possible avec des "broches" ?

Ce sont là les questions d'un néophyte total dans le domaine de l'électronique et informatique embarquée. Et si je pose cette question, c'est parce que certains processeurs type ARM ne semblent pas disponibles directement, si ce n'est sous la forme de micro-contrôleurs.

Est-ce que je m'emmêle les pinceaux ? Est-ce que je ne cherche pas à faire quelque chose d'infaisable ?

Merci à ceux qui daigneront éclairer ma lanterne…

+0 -0

Tout dépend des marques. Certaines marques réservent leurs puces pour des professionnels et ne parlent qu'en chiffre de plusieurs dizaine de milliers d'unités lorsque tu fais un achat.

C'est le cas de marques comme Broadcom, Marvell, Ikanos, Qualcomm, etc. Elles ne visent clairement pas les petites séries ni les particuliers.

Pour l'achat par un particulier, il vaut mieux de toute façon passer par des distributeurs comme Farnell ou Digikey ou des revendeurs spécialisés pour les cartes d'évaluation.

Concernant ARM, ils ne vendent pas de processeur physique… puisqu'ils n'en fabriquent pas. ARM "fabrique" une IP (Intellectual Property). En gros ils font un design de processeur et vendent ce design à qui voudra l'intégrer dans sa propre puce et la fondre. Ce design peut être personnalisé par le client ou c'est ARM qui le fait. Tout dépend du contrat de licence.

Aujourd'hui de très nombreux fabricants de microcontrôleurs et de microprocesseurs proposent des chips à base d'ARM :

  • NXP
  • Freescale
  • STMicro Electronics
  • Atmel
  • Texas Instruments

Ceci n'est pas une liste exhaustive :-°

Tu peux ensuite acheter directement le microcontroleur sans carte chez des distributeurs comme Farnell, Digikey, Radiospares, Mouser, etc.
Ou alors acheter une carte d'évaluation.

NXP propose des cartes sympathiques et pas trop chères. Pour les autres je ne me suis pas penché sur le sujet, mais je pense qu'ils proposent aussi des cartes pas chères puisque c'est la mode actuellement.

Édité par zeqL

+4 -0

et… zeql oublie de dire: COCORICO, ST Microelectronics est une marque francaise.

par contre, je sais pas le prix de leurs dev' boards. et toute la série des STM32 est faite à base d'architectures ARM. par contre les discovery boards sont un peu cheres, de mémoire

Édité par remace

Oui. Non. Attends, je regarde mieux et je te dis.

+1 -0

Je ne parle pas d'acheter le tout dernier processeur d'Intel ou ADM. Mais d'acheter un processeur genre ARM Cortex-M3, si possible avec des "broches" ?

Le souci aussi c'est que certains µC ou µ-proc n'ont pas de "broches" ;) Quand tu dois sortir un gros paquet de broches, ca devient difficile de le faire dans des boitiers "makers-friendly" que tu pourras gentiment souder avec ton fer. En effet, en général quand on a trop de broches on passe sur des boîtiers dont-je-ne-me-rappelle-plus-le-nom qui sortent un quadrillage de "petites billes" sous le plastique plutôt que des broches que tu peux attraper. Du coup a part avec un process un peu industriel (ou ton four à la maison :D ) c'est pas possible à utiliser…

(tu me diras "ils pourraient aussi faire comme pour les procos d'ordinateur", mais je suppose que pour des raisons de coût ils preferent se concentrer sur un seul type de boitier)

ZdS, le best du Zeste ! Tuto Arduino, blog, etc

+0 -0

En effet, en général quand on a trop de broches on passe sur des boîtiers dont-je-ne-me-rappelle-plus-le-nom qui sortent un quadrillage de "petites billes" sous le plastique plutôt que des broches que tu peux attraper. Du coup a part avec un process un peu industriel (ou ton four à la maison :D ) c'est pas possible à utiliser…

Eskimon

Ce sont des boitiers BGA$^W$.

Pour la question original, ce n’est pas possible à ma connaissance comme l’on dit mes VDD. Cela dit il y a déjà moyen de s’amuser avec des µC sans rien et faire sa carte autour. Bon à savoir, si tu veux une ou deux pièces tu peux demander des échantillons gratuits au constructeur.

La répétition est la base de l’enseignement. — ☮ ♡

+0 -0
Auteur du sujet

Merci pour toutes vos réponses.

Concernant ARM, ils ne vendent pas de processeur physique… puisqu'ils n'en fabriquent pas. ARM "fabrique" une IP (Intellectual Property). En gros ils font un design de processeur et vendent ce design à qui voudra l'intégrer dans sa propre puce et la fondre. Ce design peut être personnalisé par le client ou c'est ARM qui le fait. Tout dépend du contrat de licence.

J'étais au courant. Mais alors dans ce cas pourquoi ne pourrais-tu pas acheter un processeur fabriqué par un constructeur ayant lui-même acquis l'IP ?

Par exemple, la carte Arduino d'un micro-contrôleur ATMega328. Si je me rappelle bien la différence entre un micro-contrôleur et un micro-processeur, c'est que le micro-contrôleur dispose de spécificités supplémentaires par rapport au simple micro-processeur (mémoire interne ? Génération d'horloge ? …).

Ce micro-contrôleur peut-être acquis facilement : http://www.gotronic.fr/art-circuit-atmega328-12423.htm

Pourquoi n'est-ce pas possible de faire pareil avec un processeur / micro-contrôleur "respectant la spécification ARM" (je ne sais même pas si ça se dit) ?

Merci encore :)

+0 -0

Bah je t'ai fourni une liste de fabricants de microprocesseurs et microcontrôleurs à base d'ARM o_O

Justement les TI, NXP, ST Mico, Atmel, Freescale, etc. ont acquis l'IP et font donc des puces à base d'ARM.

+0 -0
Auteur du sujet

Bah je t'ai fourni une liste de fabricants de microprocesseurs et microcontrôleurs à base d'ARM o_O

Justement les TI, NXP, ST Mico, Atmel, Freescale, etc. ont acquis l'IP et font donc des puces à base d'ARM.

zeqL

Pardon.

Ca veut dire qu'en achetant la pièce sur http://fr.farnell.com/nxp/lpc1311fhn33/mcu-32bit-cortex-m3-72mhz-hvqfn/dp/1762575?CMP=GRHS-1006780, je pourrais l'intégrer à mon propre PCB que j'aurais conçu, et tout et tout ?

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Si tu met les composants nécessaires autour, oui. Enfin comme n'importe quel composant électronique finalement.

Après pour ce modèle particulier, le boitier est de type QFN ce qui veut dire que les "pattes" se trouvent sous le composants donc ce n'est pas pratique à souder.

Il faut s'orienter vers des boitiers DIP (les broches comme sur les Arduino), SOIC, TSSOP ou plutôt des QFP. (Il peut y avoir des variations dans le noms comme pour le modèle que tu cite qui est HVQFN, mais ca ne précise que des variations mineures)

+0 -0

Je ne crois pas qu’il existe des cortex M3 en DIP sur le marché. En revanche, chez NXP il y a le LPC1114 (c’est un cortex M0) qui existe en boitier DIP (une aberration quand on y pense, mais tellement bon pour les DIYers).

L’inconvénient avec ces trucs la c’est que tu risque de galérer un peu pour mettre un programme dessus puisqu’il n’y a pas autant de ressource en ligne que pour les ATmega (merci Arduino). Mais ça se trouve quand même.

http://www.nxp.com/products/microcontrollers/product_series/lpc1100/LPC1114FN28.html#overview
http://vilaca.eu/lpc1114/
http://www.meatandnetworking.com/tutorials/lpc1114fn28-with-open-source-tools/

Ah, et pour avoir déjà bossé un peu sur des μC d’NXP, leur documentation c’est du rêve en boite !

Édité par simbilou

La répétition est la base de l’enseignement. — ☮ ♡

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Salut tout le monde,

Il me semble que tu peux acheter des uC qui n'ont pas de boitier DIP où du moins qui ont un boitier difficile à souder à la main, et donc qu'il en existe vendu sur PCB avec toutes les broches de disponibles, un peu sous cette forme:

TQFP to DIP

QFN to DIP

Voir BGA to DIP

Là il n'y a que les cartes, mais tu peux sans doute les trouver avec le composant que tu souhaite déjà soudé … :)

EDIT: Lien mort

Édité par Spit

+0 -0

Ce sont là les questions d'un néophyte total dans le domaine de l'électronique et informatique embarquée. Et si je pose cette question, c'est parce que certains processeurs type ARM ne semblent pas disponibles directement, si ce n'est sous la forme de micro-contrôleurs.

Ge0

Salut,

En fait, il faut se rendre compte que, même dans un processeur de PC, il n'y a pas que le cœur processeur. prenons un processeur ARM. Il va y avoir potentiellement du cache à ajouter, et, au delà, les échanges se feront sur un bus AMBA. C'est un bus qui n'est pas fait pour sortir de la puce, et qui a besoin d'un contrôleur, par exemple un NIC301. sur ce bus, on va mette les périphériques, par exemple une SRAM ou une flash, quand on fait un microcontrôleur, ou un contrôleur DDR et un contrôleur NAND quand on veut faire un microprocesseur (il n'y a plus qu'à relier la DDR et la NAND au boitier du processeur). On peut aussi mettre un contrôleur PCI-E pour brancher des cartes comme sur un PC à l'extérieur du processeur. On peut également mettre des GPIO, des PWM, les entrées ou des sorties analogiques, ....

En résumé, on ne vend jamais un cœur processeur seul dans son boitier, parce qu'il ne sert à rien s'il est tout seul. Du coup, les fondeurs proposent un boitier comportant ce dont on a besoin dans la forme qui convient habituellement.

Par exemple, dans mon entreprise, on a abandonné un projet de puce parce que le package faisait qu'il fallait un circuit imprimé sur 4 couches minimum pour l'utiliser, et que ça ciblait un marché ou la plupart des gens ne font que du 2 couches (ca coute moins cher).

+1 -0

Par exemple, dans mon entreprise, on a abandonné un projet de puce parce que le package faisait qu'il fallait un circuit imprimé sur 4 couches minimum pour l'utiliser, et que ça ciblait un marché ou la plupart des gens ne font que du 2 couches (ca coute moins cher).

Natalya

et du coup, le projet a été purement et simplement arrêté (donc potentiellement 6 mois de dev' pour rien, etc…), ou vous avez fini par trouver un arrangement avec le client pour avoir sur seulement 2 couches, avec éventuellement un peu moins de fonctionnalités?

Oui. Non. Attends, je regarde mieux et je te dis.

+0 -0

En fait, le SIP (system in package)était une version automotive d'un SIP qu'on utilise pour nos produits grand public. Du coup, on a arrêté le dev avant d'avoir fait toutes les qualifications AECQ-100. On vend la même chose sous forme de carte électronique (nous on fait du 8 couches), avec un connecteur plus simple

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte