Différences avec le travail à la chaine ?

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour,

En cours, nous avons eu une introduction à la psychologie du travail et, notamment, au Taylorisme et au Fordisme. Seulement, j'ai beaucoup de mal à me représenter les différences entre le Taylorisme et le travail à la chaine. Si j'ai bien compris, le Fordisme est un des premiers mouvements à utiliser le travail à la chaine. Et vu qu'il s'inspire très fortement du Taylorisme, j'ai du mal à les différencier.

Toujours si j'ai bien compris, le Taylorisme divise le travail en micro-unité répétitives de moins d'une minute. Pour moi, ça ressemble à du travail à la chaine même si je sais que c'est différent.

Bref, vous l'aurez compris, c'est assez confus dans mon esprit !

Quelqu'un pour m'aider à démêler tous ces noeuds ? :p

Merci d'avance !

« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. »Mark Twain

+0 -0

Le taylorisme, c'est le découpage du travail. Le Fordisme, c'est du Taylorisme et une invention: le convoyeur, qui permet de faire bouger les voitures à monter plutôt que les opérateurs, les opérateurs restent donc statiques, à leur poste, le long de la chaine, d'où le nom de travail à la chaine. Le découpage de Taylor obligeait les employés à passer de poste en poste pour reproduire la même opération sur des pièces différentes, c'est très inefficace, vu que les opérations sont courtes: j'ai travaillé à la chaine avec un temps de cycle de 20s, si je mets ne serait-ce que 10s à changer de poste, ça veut dire que 33% de mon temps, je ne fournis pas de travail utile.

+2 -0
Auteur du sujet

Oh, d'accord ! En fait, c'est très semblable, c'est juste une question de qui bouge ou ne bouge pas. Du coup, le Fordisme, c'est tout de même un mouvement intéressant, je trouve. J'ai l'impression qu'il a été mieux pensé que le Taylorisme, en tout cas. Parce qu'on aurait pu croire que Taylor aurait pensé au convoyeur, vu comme il chronométrait tout et était pointilleux.

En tout cas, merci pour ta réponse, c'est de suite plus clair !

« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. »Mark Twain

+0 -0
Auteur du sujet

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fordisme

J'ai oublié le 5$ day, pour lutter contre le turn-over et stimuler la demande. Et Wikipédia cite aussi le côté standardisation. C'est vrai qu'on attribue à Ford la citation "vous pouvez choisir la couleur que vous souhaitez à condition que ce soit le noir".

Natalya

Oui, c'est vrai qu'on avait évoqué aussi le 5$ day ! Ce qui m'avait un peu étonné. Je me demande comment Ford est arrivé à proposer ce salaire qui était, si je me souviens bien, un peu plus du double proposé par Taylor. Parce qu'il n'y a pas énormément d'années séparant les courants et justifiant une augmentation pareil, si ? Ou alors, est-ce peut-être la réduction des temps morts qui engendre autant de bénéfices ?

En fait le fordisme est un approfondissement du taylorisme, au même titre que le toyotisme plus tard.

Vinm

C'est vrai, merci pour la référence Vinm. Je trouve tous ces mouvements sacrément intéressants. Intellectuellement parlant, ils sont assez élaborés et sources d'inventivité technique (cfr. le convoyeur, il fallait y penser).

Je regrette de n'avoir eu qu'une introduction, il semble y avoir tant de chose à découvrir ! Je me réjouis de m'y pencher plus attentivement après mes partiels.

« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. »Mark Twain

+0 -0

Oui, c'est vrai qu'on avait évoqué aussi le 5$ day ! Ce qui m'avait un peu étonné. Je me demande comment Ford est arrivé à proposer ce salaire qui était, si je me souviens bien, un peu plus du double proposé par Taylor. Parce qu'il n'y a pas énormément d'années séparant les courants et justifiant une augmentation pareil, si ? Ou alors, est-ce peut-être la réduction des temps morts qui engendre autant de bénéfices ?

Ford payait bien ses employés pour que eux mêmes puissent acheter les voitures… et donc faire tourner les usines et faire de la pub à la marque indirectement.

Le meilleur rendement aide à payer mieux, mais il y a une logique commerciale derrière également.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora.

+1 -0
Auteur du sujet

Ford payait bien ses employés pour que eux mêmes puissent acheter les voitures… et donc faire tourner les usines et faire de la pub à la marque indirectement.

Le meilleur rendement aide à payer mieux, mais il y a une logique commerciale derrière également.

Renault

C'est pas idiot comme raisonnement de la part de Ford ! Mais c'est aussi un peu un coup de poker, il faut être certain que les employés achètent les voitures.

« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. »Mark Twain

+0 -0

Dans le meme genre, pour aider a voir de quelle maniere le monde des marches marche sur la tete, il y a l'exemple de Sam Club et Costco Wholesale (le premier etant Wallmart en fait).

Chez WallMart, on paye en moyenne 21k$ contre 35k$ chez Costco. En premier lieu, les marches ont largement deprecie le second avec sa politique RH juges trop genereuse (notons que Costco accorde egalement de meilleurs assurances sante et chomage a l’ensemble de ses salaries).

Sauf que la realite c’est que le turn over moyen est d’environ 60% du salaire annuel. Chez Costco le turnoverm grace a ses meilleures conditions de travail, est de 17% par an, contre 44% chez le concurrent.

Au final, chez Costco, le cout du turover est de 244 millions et serait de 631 millions s’il etait aussi eleve que chez WallMart. Et chez WallMart il est de 612 millions.

Ramenons cela au CA des deux entreprises. Costco a un CA de 43 milliards et donc le cout salarial n’est que de 5.56% du CA contre 6.26% du CA pour WallMart dont le CA est de 37 milliards pour cette activite.

Donc meme sans AUCUNE consideration sur le pouvoir d’achat de leur salarie, sur l’aspect social ou whatever, mais juste en considerant qu’on veuille maximiser ses profits et donc reduire le cout de la masse salariale dans le CA, alors on voit que l’on a tout interet a minimiser le turnover et augmenter les salaires dans bien des secteurs. Donc au final, le comportement des marches est completement debile jusque pour leurs propres interets car il est aussi manichen que “payer plus les employes ? pas bien, moi gagner moins argent, moi pas content”. Ford avait deja compris que c’etait des conneries.

On peut meme aller plus loin puisque l’interet de chaque patron est de minimiser sa masse salariale pour augmenter son profit. Si l’on prend l’experience de pensee qui consiste a dire que le patron peut ne payer aucun de ses employes, alors sa masse salariale est nulle et il a atteint un optimum. Sauf que en faisant cela, comme aucu n salarie n’a d’argent, aucun ne va pouvoir acheter les produits du patron ou d’aucun patron. Imaginons donc que chaque patron agisse dans le seul interet de sa societe et au final, rien ne fonctionne. Voila la deuxieme raison pour laquelle Ford accepte d’avoir une masse salariale plus elevee.

En combinant les deux, on voit bien le benefice certain d’augmenter les salaires des employes drastiquement, d’une part pour diminuer le cout de la masse salariale, et dans un second temps, sacrifier ce nouvel avantage pour permettre un developpement des activites.

Bien loin de toutes les politiques actuelles dont la marge d’ajustement est toujours celle de la pression salariale.

Il y aurait tellement a dire ou citer, mais ca serait trop long et HS, un sujet en entrainant un autre.

Et non, ce n'est pas un coup de poker. Car effectivement, ses employes n'acheteront peut etre pas uniquement ses voitures, ou pas tous. Mais si d'autres patrons font la meme choses avec leurs societes, tu obtiens des consommateurs qui vont repartir leurs achats dans tous les domaines de la societe. Le probleme est qu'on a concu les choses de maniere totalement et purement competitive, ce qui n'a aucun sens. C'est un frein complet au developpement, au niveau de vie et en general a toute l'economie.

Édité par KFC

+0 -0

Le probleme est qu'on a concu les choses de maniere totalement et purement competitive, ce qui n'a aucun sens. Source:Höd

Non, le problème, c'est le dilemme du prisonnier:

On a plusieurs entreprises, si on paye tous bien les salariés, on a un marché qui marche bien. Si je paye moins les employés, je récupère l'argent que les autres entreprises donnent sans avoir à en donner, je maximise mon profit. Si je paye cher et pas les autres entreprises, c'est mon argent qui alimente leur business. Si tout le monde réduit les salaires, tout le monde perd. Qui a envie de payer pour les autres ? Qui veut perdre pour permettre aux autres de gagner ?

Quand tu lances une entreprise, tu es tout seul, les gens ne vont pas t'aider, parce qu'en général, ça ne marche pas. Personne n'a les moyens d'aider tous les projets. Va voir le "Recrutement pour vos projets" sur OC pour t'en convaincre. Du coup, si tu parviens à mettre en place ton projet, ton entreprise, tu ne dois rien aux autres, et il n'y a pas de raison que tu les finances.

Le niveau de salaire n'a donc pas pour but d'alimenter le marché, mais de contrôler le turn-over. Je n'ai pas parlé de l'annuler, une entreprise sans renouvellement des salariés est généralement stagnante, c'est pas bon signe. Une entreprise avec trop de turnover aura du mal à capitaliser l'expérience acquise. C'est une question d'équilibre.

Par contre, ça veut dire quoi

Sauf que la realite c’est que le turn over moyen est d’environ 60% du salaire annuel

Le coup de recrutement d'un cadre, c'est 2000 à 5000 euros (c'est le prix du travail pour faire passer des entretiens, le coût d'accès à des banques de CV, …), le cadre en question va te coûter 50k à 100k€ par an. Les coûts de recrutement sont donc bien faibles devant le coût des salariés. Quant à la quantification des connaissances perdues dans le turn-over, ça me parait très difficile à faire, dans une entreprise bien gérée, le turn-over ne touche pas les employés avec les compétences les plus utiles pour l'entreprise.

+0 -0

Tout ton message est entierement d'accord avec mon raisonnement, a priori. On n'adopte pas juste le meme point de vue. Tu as un point de vue interne "les choses sont comme ca, faisont avec", et j'ai un point de vue plus externes "et si". Le dilemme du prisonnier, c'est a dire un modele de competition pure sans echange d'information ou de cooperation, entraine de facto un renoncement a une quelconque forme d'equilibre, notamment en premier lieu a un equilibre de Pareto (il y aurait matiere a discuter sur l'interet d'un equilibre de Pareto en ne considerant que les entreprises, mais c'est un autre sujet).

Si on concoit un systeme purement competitif, comme c'est le cas, alors en effet, les questions que tu poses sont les bonnes au sens ou elles sont celle qu'impose rationnellement le systeme. Mais les questions que cela souleve, notamment "qui veut payer les autres ?" et encore plus le raisonnement derriere sur le "je ne dois rien a personne", en plus d'etre humainement detestable, n'ont d'existence que parce que en a mis en place un systeme de cette maniere. Tout cela n'est que de l'ordre de la question sociale et societale et n'a rien d'une quelconque immanence comme si naturellement les choses se deroulaient comme cela.

Maintenant, meme au sein de de ce systeme, en pratique il y a un tas de choses qui defient la logique, c'est a dire les interets de chacun. Comme montre plus haut, si le but d'un patron c'est de gagner plus au final, la stagnation des salaires des employes a la base n'est pas une solution en soit, voire loin d'etre l'optimal selon les situations individuelles des entreprises.

Qui a envie de payer pour les autres ? Qui veut perdre pour permettre aux autres de gagner ?

J'ai choisi de faire de la exactement pour recherche pour ca, de ne developper du code qu'en open-source avec des licenses les plus permissives, de publier gratuitement et de maniere illimitee tous mes ecrits, etc.
A priori, j'arrive a vivre et pense avoir une utilite a la collectivite superieure a bien des entrepreneurs (voire meme salaries qui se voient pour le coup prive d'une grande si ce n'est la quasi totalite, de l'expression de leur potentiel d'utilite a la collectivite), et en ayant un plein epanouissement de ma personne. Alors oui, comme ce que je produis n'est pas un bien marchand, du point de vue strict des calculs habituelles, je ne produis que ce que je coute, comme un professeur ou un medecin dans le public, ou un soldat du feu, ou un policier, etc.

Le niveau de salaire n'a donc pas pour but d'alimenter le marché, mais de contrôler le turn-over. Je n'ai pas parlé de l'annuler, une entreprise sans renouvellement des salariés est généralement stagnante, c'est pas bon signe. Une entreprise avec trop de turnover aura du mal à capitaliser l'expérience acquise. C'est une question d'équilibre.

Je ne vois pas ce que viens faire le donc ici. Le niveau du salaire de facto implique un pouvoir d'alimentation du marche. Que les decisions soient prises pour fixer ces taux independamment de cet etat de fait, n'en est que plus desolant ou cupide ou naif.

Par contre, ça veut dire quoi

Sauf que la realite c’est que le turn over moyen est d’environ 60% du salaire annuel

Le coup de recrutement d'un cadre, c'est 2000 à 5000 euros (c'est le prix du travail pour faire passer des entretiens, le coût d'accès à des banques de CV, …), le cadre en question va te coûter 50k à 100k€ par an. Les coûts de recrutement sont donc bien faibles devant le coût des salariés. Quant à la quantification des connaissances perdues dans le turn-over, ça me parait très difficile à faire, dans une entreprise bien gérée, le turn-over ne touche pas les employés avec les compétences les plus utiles pour l'entreprise.

Natalya

Etude Xerfi sur le turnover. J'ai plus la source sous la main par contre, mais ca doit pouvoir se retrouver. Je ne sais plus si c'etait au sien de tous les employes, incluant les cadres ou non. Il y a les couts de formation, de monte en charge de la productivite, les couts de la duree du post vacant, destruction du savoir de l'employe qui est parti (qui est d'autant plus grand chez les employes de type cadre, mais y a des process pour reduire ces destructions effectivement), etc.

Édité par KFC

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte