Petit guide de l'apprentissage en autodidacte

L’auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour à tous,

J'ai commencé (il y a 4 mois, 2 semaines) la rédaction d'un tutoriel dont l'intitulé est Petit guide de l'apprentissage en autodidacte.

J'aimerais obtenir un maximum de retour sur celui-ci, sur le fond ainsi que sur la forme, afin de proposer en validation un texte de qualité.

Si vous êtes intéressé, cliquez ci-dessous

Merci d'avance pour votre aide

Voilà, vu que le tutoriel est en attente de validation (je ne critique pas la validation loin de là) depuis un moment, je le mets en Bêta histoire qu'il puisse être lu, d'avoir des premiers retours et de pouvoir le remodifier à l'avenir si jamais (un peu comme le tutoriel Ruby bien que là ça soit peut-être plus subjectif). Je comprends petit à petit le fonctionnement de l'éditeur et de l'édition. Bonne lecture !

Édité par anonyme

+1 -0

Hello. Bonne idée ce tuto. Voilà quelques remarques :

Tu dis qu'il faut définir précisément ce qu'on veut apprendre. Mais la plupart du temps, on ne sait pas trop de quoi on parle quand on ne l'a pas encore appris, du coup je sais pas trop comment comprendre ce principe.

À titre personnel je me suis souvent laissé guidé par les tentations, j'ai rarement ciblé ce que je voulais apprendre et si je l'avais fait je n'aurais certainement pas découvert ce que je fais aujourd'hui.

Ici, le but est d'être proche de vos choix et de jouer sur l'effet boule de neige.

C'est quoi l'effet boule de neige ?

Quelqu'un qui a beaucoup de temps de disponible pourra donc consacrer plus de temps que quelqu'un en ayant que peu.

Bizarrement c'est quand j'ai du temps que je fais pas grand chose. Quand je suis très occupé j'ai tendance à faire plus (un effet positif de la procrastination j'imagine).

Au travers de cette sous-partie, nous avons vu que planifier est très important. Pour autant, vous l'avez bien compris, le bon déroulement de l'apprentissage ne se limite pas qu'à ça !

Je ne planifie jamais rien. Sauf peut-être une liste de course quand elle est longue.

Je comprends pas bien l'intérêt de planifier. Si on sait ce qu'on doit faire, pourquoi perdre du temps à le noter et à se projeter alors que de toute façon ça se passera autrement ? Autant directement agir.

Quelqu'un souhaitant apprendre la programmation dans un langage particulier devra d'abord consacrer un temps important à l'étude, mais ne devra pas négliger l'aspect pratique pour autant. Puis il arrivera à un stade où il faudra qu'il consacre plus de temps à la pratique qu'à l'étude pour aller plus loin.

Ouais, enfin c'est une vision un peu naïve. Une partie non négligeable des informaticiens passe beaucoup de temps à élaborer des algorithmes complexes, ce qui prend plus de temps que de l'implémenter.

Soyez régulier pour consolider au fur et à mesure vos connaissances et votre savoir-faire. Ainsi, vos efforts porteront rapidement leurs fruits. Mieux vaut consacrer trois heures par semaine à une activité pendant un mois que de consacrer neuf heures le premier jour du mois, puis plus rien ensuite.

C'est ambitieux de donner un temps aussi précis pour une activité quelconque. De plus, tu dis bien avant que le profil influe sur l'apprentissage, pourquoi donc nier ce qui a été dit ?

En conclusion, c'est pas si mal. Le style d'écriture adopté est peut-être un peu trop « commercial » pour moi. J'ai plus un problème avec le fait que beaucoup de règles sont énoncées sans vraiment avoir eu de réflexion dessus.

+2 -0

Je rejoins assez Holosmos, qui est un adepte comme moi de l'autodidaxie si je ne me trompe pas :) .

J'ai l'occasion régulièrement de faire professeur particulier en science, et je rencontre beaucoup d'élève un peu perdus se retrouvant alors dans des sections qui ne leurs conviennent pas. Et cela non pas parce qu'ils n'ont pas définie ce qui les intéresserait mais qu'on ne leur a jamais rien montrer finalement. Le problème est complexe : On ne peut pas être précis avoir d'avoir vue globalement beaucoup de thème.

L'important pour connaitre sa voie, c'est qu'on te la montre. J'ai fais un parcours très zig-zag parce que je ne connaissais rien à rien (c'est un peu brut, mais voilà l'idée) j'ai parcouru 4 sections différentes (informatique, ébéniste, commerce, chimie) dans le secondaire avant de tomber sur ma voie.

Je te conseil donc (pour revenir au sujet, désolé pour le #MyLife) de montrer aux lecteurs ! Et c'est très simple. Tu es sur LE SITE qui permet de tout commencer (enfin presque :p ). Je te conseil fortement d'orienter les lecteurs vers tout les thèmes introduis par les cours de Zeste de Savoir et d'autres ressources. Ainsi tu leurs montrerais plusieurs voie à sélectionner.

Car ce n'est quand sélectionnant 4-5 intérêts qu'ils pourront entrevoir l'autodidaxie et même peut-être trouver leur propre passions dans l'un de ces intérêt #UtopieTkt.

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0
Auteur du sujet

En effet, ce tutoriel est une bonne idée !

Je n'en suis pas certain, mais je crois qu'une discussion sur un forum, ou une bêta de tutoriel concernant ce sujet avait eu lieu. A vérifier, ça pourrait t'apporter quelques pistes supplémentaires. Mais comme nous n'avons pas de nouvelles depuis longtemps, tu as raison de te lancer dans ton propre tuto, qui pour le moment, semble bien complet.

+0 -0

En effet, ce tutoriel est une bonne idée !

Je n'en suis pas certain, mais je crois qu'une discussion sur un forum, ou une bêta de tutoriel concernant ce sujet avait eu lieu. A vérifier, ça pourrait t'apporter quelques pistes supplémentaires. Mais comme nous n'avons pas de nouvelles depuis longtemps, tu as raison de te lancer dans ton propre tuto, qui pour le moment, semble bien complet.

Emeric

Ben oui, l'idée venait justement de lui :)

Chouette idée ce tuto effectivement :)

Pour ma part, je ne comprend pas en quoi l'autodidaxie est un but en soi et non un moyen. Pour ma part (désolé d’avance également pour le #MyLife), j'ai envie (ou besoin) de réaliser une tâche où un projet, ce qui implique que je vais devoir acquérir des connaissances pratiques et parfois théoriques.

Par exemple, j'ai eu l'idée de réaliser un système d'éclairage d'aquarium à base de LED, ce qui a nécessité d'apprendre un peu d’électronique, un peu de programmation (puisque ça a terminé avec un Arduino).

Je n'ai jamais été confronté à la démarche inverse, à savoir me demander ce que j'allais bien pouvoir apprendre de neuf par principe :)

Du coup, la question pourquoi ne se pose jamais, ou alors, avant la question quoi

+0 -0

En effet, ce tutoriel est une bonne idée !

Je n'en suis pas certain, mais je crois qu'une discussion sur un forum, ou une bêta de tutoriel concernant ce sujet avait eu lieu. A vérifier, ça pourrait t'apporter quelques pistes supplémentaires. Mais comme nous n'avons pas de nouvelles depuis longtemps, tu as raison de te lancer dans ton propre tuto, qui pour le moment, semble bien complet.

Emeric

Ben oui, l'idée venait justement de lui :)

Looping

Je me disais bien que ça me disais quelque chose !

Pour ma part, je ne comprend pas en quoi l'autodidaxie est un but en soi et non un moyen. Pour ma part (désolé d’avance également pour le #MyLife), j'ai envie (ou besoin) de réaliser une tâche où un projet, ce qui implique que je vais devoir acquérir des connaissances pratiques et parfois théoriques.

Tout à fait d'accord. Ce qui compte ce n'est pas tellement la méthode avec laquelle on va apprendre une notion, mais plutôt si c'est bien fait (et assez efficacement).

+1 -0
Auteur du sujet

Merci pour vos retours !

@ Holosmos :

1

Tu dis qu'il faut définir précisément ce qu'on veut apprendre. Mais la plupart du temps, on ne sait pas trop de quoi on parle quand on ne l'a pas encore appris, du coup je sais pas trop comment comprendre ce principe.

À titre personnel je me suis souvent laissé guidé par les tentations, j'ai rarement ciblé ce que je voulais apprendre et si je l'avais fait je n'aurais certainement pas découvert ce que je fais aujourd'hui.

C'est assez relatif ici en effet. Par exemple, le désir d'apprendre à jouer de la guitare est en soi déjà assez précis alors que le désir d'apprendre à jouer un instrument de musique ne l'est pas si tu vois ce que je veux dire.

Moi aussi je me suis souvent laissé guidé par mes tentations, par curiosité, sans plan derrière, mais bien souvent

Je présume que cela dépend de l'expérience, des expériences, des domaines, et jusque où on va, parce que je me laisse souvent guider par mes envies des fois et au final je n'en tire par grand chose le bien souvent. Sans un cadre minimum c'est de l'énergie de gaspillée. Mais je suis d'accord pour dire que l'on découvre des choses comme ça. C'est une sorte de compromis entre les deux visions qu'il faudrait. Je pense que s'enfermer dans une vision n'est pas bon, mais si je dis une chose et son contraire, cela ne va pas aider.

2 Effet boule de neige. Je veux dire par là que plus on avance, plus notre profil va se développer : plus on en saura, plus on sera expérimenté et plus on sera motivé pour apprendre si on le veut. C'est l'analogie de la boule de neige qui grossit en roulant.

3

Quelqu'un qui a beaucoup de temps de disponible pourra donc consacrer plus de temps que quelqu'un en ayant que peu.

Bizarrement c'est quand j'ai du temps que je fais pas grand chose. Quand je suis très occupé j'ai tendance à faire plus (un effet positif de la procrastination j'imagine).

On est sans doute dans le même cas alors, la loi du binaire, tout ou rien. Mais en terme de potentiel, celui qui n'a rien à faire chez lui aura donc potentiellement beaucoup plus de temps à consacrer à ce qu'il souhaite. S'il souhaite apprendre par exemple. C'est sûr qu'il a plus de temps, mais dans les faits rien ne nous dit qu'il en usera pour apprendre forcément.

4 Pour ta remarque sur le job des informaticiens, je ne sais que répondre, c'est sans doute moi qui me suis clivée dans une vision. Cela dépend des métiers dans la programmation. Mais là j'étais encore loin de la finalité. C'était plus apprendre un langage et le maîtriser le plus possible.

5

Soyez régulier pour consolider au fur et à mesure vos connaissances et votre savoir-faire. Ainsi, vos efforts porteront rapidement leurs fruits. Mieux vaut consacrer trois heures par semaine à une activité pendant un mois que de consacrer neuf heures le premier jour du mois, puis plus rien ensuite.

C'est ambitieux de donner un temps aussi précis pour une activité quelconque. De plus, tu dis bien avant que le profil influe sur l'apprentissage, pourquoi donc nier ce qui a été dit ?

Bah si par exemple tu fais du football en club. Tu sais que tu vas devoir aller à l'entraînement tel jour à tel heure, donc que tu auras tant d'heures de football dans la semaine. Si tu vas à la moitié des entraînements, tu progresseras moins rapidement et auras moins de chance de jouer les matchs. Après là encore, j'admets que la vision dépeinte est assez extrémiste, mais c'est pour aider le débutant à se fixer un cadre. Par contre, je n'ai pas compris où tu voyais un contre-sens ?

6

En conclusion, c'est pas si mal. Le style d'écriture adopté est peut-être un peu trop « commercial » pour moi. J'ai plus un problème avec le fait que beaucoup de règles sont énoncées sans vraiment avoir eu de réflexion dessus.

Qu'est-ce que tu entends par commercial ? J'ai essayé de faire quelque chose d'assez concis pour ne pas que ça soit long et rébarbatif. Que ça soit efficace, mais mon but était que ce soit clair : je ne voulais pas que ça soit une liste de règles comme tu l'énonces.


En tant qu'assez jeune autodidacte, j'expérimente moi même et mes méthodes évoluent. J'ai travaillé un temps avec habitRPG que j'ai abandonné au bout de deux-trois semaines, après j'ai eu une période assez libre, puis plus trop de temps, puis en ce moment je me remets avec quelques objectifs pour le mois et je m'efforce d'avancer chaque jour vers ceux-ci.

Cela dépend peut-être des profils, mais pour la réflexion pour ce tutoriel, je me suis inspiré à la fois de mon profil, de ce que l'on m'avait dit sur le sujet cité plus haut (Holosmos avait apporté sa contribution), et de ce que j'ai pu trouver sur internet. Je pense qu'avant d'être trop laxiste, il faut se cadrer un minimum pour avancer.

J'ai lu rapidement les autres réponses, il faut que je retourne en cours, mais je vous réponds rapidement et je développe plus si jamais :)

+1 -0

Bah si par exemple tu fais du football en club. Tu sais que tu vas devoir aller à l'entraînement tel jour à tel heure, donc que tu auras tant d'heures de football dans la semaine. Si tu vas à la moitié des entraînements, tu progresseras moins rapidement et auras moins de chance de jouer les matchs. Après là encore, j'admets que la vision dépeinte est assez extrémiste, mais c'est pour aider le débutant à se fixer un cadre. Par contre, je n'ai pas compris où tu voyais un contre-sens ?

Tu dis avant que selon les profils l'apprentissage sera différent et, par exemple, nécessitera plus ou de temps.

Qu'est-ce que tu entends par commercial ? J'ai essayé de faire quelque chose d'assez concis pour ne pas que ça soit long et rébarbatif. Que ça soit efficace, mais mon but était que ce soit clair : je ne voulais pas que ça soit une liste de règles comme tu l'énonces.

Par exemple le fait que beaucoup d'expressions* soient mises en gras**. C'est un sentiment général, c'est difficile à décrire.

+1 -0
Auteur du sujet

Alors, me revoilà :

@BlackLine

J'ai l'occasion régulièrement de faire professeur particulier en science, et je rencontre beaucoup d'élève un peu perdus se retrouvant alors dans des sections qui ne leurs conviennent pas. Et cela non pas parce qu'ils n'ont pas définie ce qui les intéresserait mais qu'on ne leur a jamais rien montrer finalement. Le problème est complexe : On ne peut pas être précis avoir d'avoir vue globalement beaucoup de thème.

L'important pour connaitre sa voie, c'est qu'on te la montre. J'ai fais un parcours très zig-zag parce que je ne connaissais rien à rien (c'est un peu brut, mais voilà l'idée) j'ai parcouru 4 sections différentes (informatique, ébéniste, commerce, chimie) dans le secondaire avant de tomber sur ma voie.

Je te conseil donc (pour revenir au sujet, désolé pour le #MyLife) de montrer aux lecteurs ! Et c'est très simple. Tu es sur LE SITE qui permet de tout commencer (enfin presque :p ). Je te conseil fortement d'orienter les lecteurs vers tout les thèmes introduis par les cours de Zeste de Savoir et d'autres ressources. Ainsi tu leurs montrerais plusieurs voie à sélectionner.

Car ce n'est quand sélectionnant 4-5 intérêts qu'ils pourront entrevoir l'autodidaxie et même peut-être trouver leur propre passions dans l'un de ces intérêt #UtopieTkt.

Oui, on ne peut pas avoir d'idées de ce qu'est quelque chose avant de se lancer. Et en se lançant on découvre petit à petit, on voit si ça nous plaît ou non, donc on est de plus en plus apte à savoir où l'on veut aller (soit aller plus loin "tiens et si je voyais ça", soit de changer de branche). J'ai essayé de faire ressortir ça dans le tutoriel, mais j'ai aussi énoncé, comme tu le soulignes, le fait de ne pas négliger l'aide extérieure qui peut aider à savoir où aller. De toute façon, en autodidaxie, comme en suivant des cours, tu peux tâter le terrain et voir si ça te plaît. Dans les deux cas, tu passeras peut-être à côté de choses qui te plairait. Ce que tu me demandes de faire au final, c'est de leur fournir un accès à plusieurs supports pour qu'ils puissent voir si ça leur plaît ou non. C'est une très bonne idée pour les curieux, mais il faudrait faire un grande liste de liens. En plus, celui qui ne sait pas du tout où il va sera encore plus perdu. Je ne pense pas que ce soit le rôle de ce tutoriel de montrer plusieurs voies.

Pour autant, j'avais songé à faire un tutoriel ou un article qui récapitule tous les liens de ZdS comme tu le mentionnes et qui serait relié justement à celui-ci, mais l'idée des parcours énoncé par Nohar me séduit plus, et cela serait à creuser avant de se lancer (je crois qu'il y a des réflexions en cours dans la Dev Zone). De plus Dominus Carnufex et informaticienzero ont déjà fait une bonne partie du boulot dans leur tutoriel intitulé Les bases de la programmation.

J'ai voulu parler du fait que l'on tente d'apprendre les premières bases pour voir, on valide et on voit où l'on peut aller. Pour moi, c'est à l'apprenant de faire cette démarche (et ils disposent de nombreux ressources : professeur particulier, etc…). De la même manière qu'il cliquerait sur un lien dans une liste, ou qu'il choisirait de faire des études en… Ainsi, on a certes défini, mais ce n'est pas grave, ça ne nous plaît pas : hop on va voir ailleurs (c'est plus facile avec un lien qu'avec un cursus). De plus, il est vrai que plus on avance dans un domaine, plus un "guide" ou plus les contacts aideront à s'orienter. C'est ce que j'ai aussi voulu énoncer dans le tutoriel.

@Bendia

Chouette idée ce tuto effectivement :)

Pour ma part, je ne comprend pas en quoi l'autodidaxie est un but en soi et non un moyen. Pour ma part (désolé d’avance également pour le #MyLife), j'ai envie (ou besoin) de réaliser une tâche où un projet, ce qui implique que je vais devoir acquérir des connaissances pratiques et parfois théoriques.

Par exemple, j'ai eu l'idée de réaliser un système d'éclairage d'aquarium à base de LED, ce qui a nécessité d'apprendre un peu d’électronique, un peu de programmation (puisque ça a terminé avec un Arduino).

Je n'ai jamais été confronté à la démarche inverse, à savoir me demander ce que j'allais bien pouvoir apprendre de neuf par principe :)

Du coup, la question pourquoi ne se pose jamais, ou alors, avant la question quoi

Loin de moi l'idée de vouloir dire que l'autodidaxie est un but, sinon elle n'aurait de sens qu'elle-même. C'est en effet un moyen d'arriver quelque part. Pourtant, certains ont envie de se lancer dans quelque chose ou ne savent pas trop bien quoi, et ont du mal. Je veux seulement aider à démarrer et à avancer. En définissant le pourquoi, je ne demande pas de définir le pourquoi de l'autodidaxie, mais le but de leur apprentissage. Pour quelque qui voudrait apprendre à programmer. Pourquoi voudrait-il apprendre à programmer ? Pour voir comment ça fonctionne, pour bidouiller, pour réaliser un jeu, etc… ? Là on cherche bien un but, ce but nourrira la motivation. Tu as appris un peu d'électronique et de programmation pourquoi ? Pour réaliser un système d'éclairage d'aquarium à base de LED !

En définitive, j'ai longtemps hésité pour le sens pourquoi puis quoi ou quoi puis pourquoi. Mais au final on peut un peu le tourner dans un sens comme dans l'autre, il m'a semblé plus judicieux de le faire ainsi, en partant du fait qu'ils voulaient apprendre quelque chose (de plus ou moins précis dans leur esprit. Il y a les deux écoles. Par exemple : Il faut que je programme un jeu. Il faut que je trouve une activité qui demande de la patience) parce qu'ils avaient un projet ou une envie en tête. En tout cas, les deux parties sont très liées. Et de cette manière d'ailleurs, en plaçant le pourquoi avant le quoi, on voit bien que l'autodidaxie est un moyen et non but.

@Holosmos

Oui en effet, mais pour autant, quelqu'un de doué pourra passer autant de temps par semaine que quelqu'un de moins doué. Là encore, c'est d'une certaine manière, quelque chose de potentiellement vrai, mais pas de véridique. Dans les faits ils passent trois heures, c'est un indicateur ici, après ils peuvent passer plus de temps. Admettons, en suivant l'exemple, qu'ils passent tous les deux trois heures par semaine. Au final, ils auront avancés les deux, l'un sans doute plus que l'autre, mais ils auront consacrés du temps à l'activité. Donc sur la durée, pour des mêmes objectifs et en consacrant le même temps, il est fort possible que celui avec le plus de facilités arrivera plus rapidement à son but. Les trois heures étaient donc ici un indicateur. Je ne sais pas si c'est plus clair comme ça ?

L'écriture en gras c'est d'une part pour dynamiser le texte, et d'autre part pour faire ressortir les mots importants. C'est assez subjectif pour le coup, j'attends de voir d'autres retours.


Sur ce type de sujet, ce n'est pas facile de mettre tout le monde d'accord. J'essaie de faire un truc assez objectif, tout en précisant que ce n'est pas un modèle à appliquer, mais une réflexion et un ensemble de conseils.

Déjà plusieurs points ressortent dont je pensais avoir parlé. Ce n'est peut-être pas assez clair ou je suis passé à côté.

J'attends d'autres retours et après j'essaierai de tirer un bilan de tout ça ! Merci encore !

Édité par anonyme

+1 -0

Vous pourriez trouver votre bonheur en parlant avec d'autres initiés, en allant à des conférences, en visitant des musées, en faisant partie d'associations, en demandant à un proche de vous aider ou même en prenant un professeur particulier si vous en avez la possibilité.

Prendre un prof particulier, est-ce vraiment de l'autodidaxie ? Et je me demande aussi, est-ce qu'on peut réellement apprendre un instrument de musique de zéro tout seul ? ou le théatre ? ou le sport ?

Du coup je me dis que le tuto n'a pas à se limiter à l'autodidaxie : si après avoir fait ton bilan tu t'aperçois que tu as du mal, la solution peut aussi être de s'inscrire à un cours (au CNAM en cours du soir, au CNED à distance, dans une asso de théatre, de sport…)
Par exemple pour quelqu'un qui n'arrive pas à suivre son planning, qui a du mal à se motiver, s'inscrire à un cours où le planning est imposé peut lui être bénéfique.


Je pense aussi que le conseil "Partager ses connaissances" arrive un peu tard. Je pense que c'est très bénéfique d'essayer d'expliquer ce qu'on a appris pour vérifier qu'on a bien compris. Essayer de mettre ses connaissances sous forme de tuto (au hasard, sur ZdS par exemple :)) peut être très enrichissant, surtout si on peut bénéficier du retour de gens plus experts. Et ça peut être aussi source de motivation.

Édité par Looping

Auteur du sujet

Merci pour ton retour !

Vous pourriez trouver votre bonheur en parlant avec d'autres initiés, en allant à des conférences, en visitant des musées, en faisant partie d'associations, en demandant à un proche de vous aider ou même en prenant un professeur particulier si vous en avez la possibilité.

Prendre un prof particulier, est-ce vraiment de l'autodidaxie ? Et je me demande aussi, est-ce qu'on peut réellement apprendre un instrument de musique de zéro tout seul ? ou le théatre ? ou le sport ?

Du coup je me dis que le tuto n'a pas à se limiter à l'autodidaxie : si après avoir fait ton bilan tu t'aperçois que tu as du mal, la solution peut aussi être de s'inscrire à un cours (au CNAM en cours du soir, au CNED à distance, dans une asso de théatre, de sport…)
Par exemple pour quelqu'un qui n'arrive pas à suivre son planning, qui a du mal à se motiver, s'inscrire à un cours où le planning est imposé peut lui être bénéfique.


Je pense aussi que le conseil "Partager ses connaissances" arrive un peu tard. Je pense que c'est très bénéfique d'essayer d'expliquer ce qu'on a appris pour vérifier qu'on a bien compris. Essayer de mettre ses connaissances sous forme de tuto (au hasard, sur ZdS par exemple :)) peut être très enrichissant, surtout si on peut bénéficier du retour de gens plus experts. Et ça peut être aussi source de motivation.

Looping

Oui ce n'est vraiment de l'autodidaxie au sens strict tu as raison, mais au sens large, on reste en dehors des structures éducatives. Je pense que l'on peut apprendre ces trois choses tout seul en partie car on sera en effet forcément plus ou moins limité selon l'activité :

  • On ne pourra pas tout faire ("Maintenant je vais m'entraîner aux cages, oh wait.")
  • On ne bénéficiera pas des avantages d'une aide extérieure ou d'un groupe Tu as tout à fait raison en parlant de s'inscrire à un cours aussi, c'est une bonne idée.

Après, ce dont tu parles pour "Partager ses connaissances", j'en parle aussi dans "Échanger" dans la seconde partie. C'est en effet très important, car en apprenant seul, on ne sait pas si on a bien compris ou non. Je suppose que ce que tu entends par essayer de mettre ses connaissances sous forme de tutoriel, c'est de se rédiger un petit cours pour récapituler ce que l'on a appris, vu qu'un débutant n'aura pas forcément le bagage nécessaire pour rédiger un tutoriel ?

Édité par anonyme

+0 -0

Je suppose que ce que tu entends par essayer de mettre ses connaissances sous forme de tutoriel, c'est de se rédiger un petit cours pour récapituler ce que l'on a appris, vu qu'un débutant n'aura pas forcément le bagage nécessaire pour rédiger un tutoriel ?

Smokiev

On en parlait ici d'écrire des tutos avec la collaboration d'experts et de débutants. Essayer d'expliquer aux autres ce qu'on a compris est très formateur, pour voir si on l'a vraiment compris. Et recevoir l'avis d'experts sur ce qu'on a écrit également.
Un exemple de débutant qui s'est lancé dans l'écriture d'un tuto.

Auteur du sujet

Je suppose que ce que tu entends par essayer de mettre ses connaissances sous forme de tutoriel, c'est de se rédiger un petit cours pour récapituler ce que l'on a appris, vu qu'un débutant n'aura pas forcément le bagage nécessaire pour rédiger un tutoriel ?

Smokiev

On en parlait ici d'écrire des tutos avec la collaboration d'experts et de débutants. Essayer d'expliquer aux autres ce qu'on a compris est très formateur, pour voir si on l'a vraiment compris. Et recevoir l'avis d'experts sur ce qu'on a écrit également.
Un exemple de débutant qui s'est lancé dans l'écriture d'un tuto.

Looping

D'accord merci pour tes explications, eh bien j'en parlerai !

Très bonne idée de tuto car c'est la base pour la plupart des débutants

LudoBike

Merci !

+0 -0

Bonjour smokiev, connais tu la thèse proposé par ce cours ? https://www.coursera.org/learn/learning-how-to-learn

Il m'a énormément aidé pour l'autodidactisme et ce serait pas mal de rajouter une petite partie succincte sur le comment du processus d'apprentissage. (qui compléterait le pourquoi et le quoi :) )

Merci pour ce tutoriel en effet !

Édité par mseyne

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour smokiev, connais tu la thèse proposé par ce cours ? https://www.coursera.org/learn/learning-how-to-learn

Il m'a énormément aidé pour l'autodidactisme et ce serait pas mal de rajouter une petite partie succincte sur le comment du processus d'apprentissage. (qui compléterait le pourquoi et le quoi :) )

Merci pour ce tutoriel en effet !

mseyne

Hello mseyne, non je ne la connais pas ! Quelle est-elle et en quoi est-ce-qu'elle t'a aidée ? Merci à toi !

+0 -0

En fait, ça m'as permis de comprendre comment apprendre à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau, comment forcer ne sert à rien et comment alterner des moments de concentration et des moments de détente (marcher) est beaucoup plus efficace qu'en restant pencher sur un problème et de s'acharner. Le cerveau à besoin d'une alternance entre deux cycles. Quand on comprends ça, ça change la vie et apprendre devient amusant et presque du bonheur à tout moment. Jamais une sorte de travail d'acharnement comme on peut parfois l'apprendre traditionnellement. C'est des infos très importante pour un autodidacte selon moi. :)

+0 -0
Ce sujet est verrouillé.