Les origines de madame Irma : pratiques divinatoires chez les anciens "peuples"

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour à tous.

Récemment, j'ai lu que les civilisations asiatiques anciennes avaient elles aussi des personnes qui exerçaient le métier de devins. Il existait la même chose chez les grecs, les romains, et semble-il dans les anciennes civilisations arabes. D'où ma question : est ce qu'il a existé une grande civilisation, assez avancée, dans laquelle les pratiques de divination n'ont pas donné naissance à un corps de métier.

Et cette question en appelle une autre : pourquoi toutes les civilisations anciennes semblent avoir un certain socle chamanique, spirituel ou religieux ? Je veux dire, même les tribus les plus simples ont des pratiques animistes ou chamaniques, les grandes civilisations ont eu des devins ou des rites divinatoires assez complexes, et ainsi de suite. Pourquoi un tel succès des pratiques divinatoires et chamaniques (pré-religieuses ou pas) ?

Ces questions peuvent sembler bizarres, mais je m'étonne vraiment d'un tel succès des devins et autres charlatans au cours de l'histoire. Quand on pense que même Mitterrand demandait conseil auprès d'astrologues…

Édité par anonyme

+1 -0
Staff

Je vois au moins trois facteurs :

  • celui qui connait l'avenir a du pouvoir. Il a un coup d'avance sur son adversaire. Le devin vient proposer quelque chose de très alléchant aux puissants et ne demande finalement pas grand chose en échange ;
  • biais statistique. Si 1000 devins disent des conneries et qu'il y a un Nostradamus qui « prédit » correctement un tremblement de terre, la divination a raison. La fin du monde est prédite tous les deux ans. Un devin va bien finir par réussir à tomber juste sur une catastrophe majeure ;
  • « Aujourd'hui, Mars et la Terre sont aligné. Les astres sont favorables avec vous. Vous aurez des rencontres à saisir. Prenez garde cependant à ne pas tomber dans un écueil ! » J'ai écris cette phrase au pif, mais elle a de grosses chance de marcher. Tu vois, je suis un devin, mes prédictions se réalisent. Donc il faut m'écouter.

Pour finir, il y a le côté « explicatif ». Ton ennemi va mourir CAR les oies sont plus nombreuses à droite qu'à gauche de cette ligne. Ce « CAR » fait complètement con aujourd'hui, mais au moins, il y a une explication. Des réponses objectives comme « on sait pas », ou « c'est purement statistique et imprévisibles (d'après les connaissances actuelles) » sont vachement moins glamours. Les devins sont les experts de l'époque.

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+4 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Attention à ne pas tout mettre dans le même panier : chamanisme, animisme et divination, ce n'est pas la même chose.

L'animisme, on pourrait le décrire comme une forme d'anthropomorphisme : il s'agit de voir une parcelle d'humanité dans les créatures que nous Occidentaux qualifions d'inanimées ou de dénuées de raison. Un quelque chose, quoi que ce soit, qui les dote du libre arbitre. Par conséquent, de la même manière qu'on respecte le libre arbitre des autres humains, on se doit de respecter celui des arbres, des rivières ou des ours : il se développe donc des pratiques religieuses pour s'assurer la bonne grâce de ces non humains.

Le chamanisme, pour ce que j'en sais, est souvent lié à la mort, et plus particulièrement, au culte des ancêtres. Il s'agit avant toute chose d'entrer en communication avec les morts, pour une raison ou pour une autre. Cela peut-être pour les honorer, au cours de fêtes spécifiques, pour leur demander conseil (ce qui peut, du coup, s'apparenter à une forme de divination, mais pas nécessairement) ou pour s'assurer leur bienveillance de manière générale. En particulier, à partir du moment où l'on pense que les maladies sont causées par des esprits mauvais, il est logique de recourir à l'intercession d'esprits pour obtenir la guérison. De manière plus pragmatique, et même si le chamane n'y croit pas réellement, la décoction de plantes médicinales aura un effet Coué vachement marqué si elle est accompagnée d'un trip sous LSD alias transe chamanique…

Quant à la divination, elle prend des formes très variées selon le contexte. Par exemple, la chrétienté considérait que le monde a été créé par Dieu en vue d'un dessein, et que si l'on étudie très attentivement l'organisation de ce monde (en particulier le mouvement des astres), on pourra en tirer des conclusions sur les desseins de Dieu : c'est pour cette raison que Kepler croyait dur comme fer à l'astrologie, et avait pour ambition d'en faire une science sérieuse. À l'autre bout de l'échelle, même dans les civilisations où la divination était institutionnalisée, tout le monde n'y croyait pas, loin de là : Cicéron écrivait « un haruspice ne peut croiser un autre haruspice sans rire », ce qui en dit long sur la foi qu'il avait en leurs prédictions…

Tout ça pour dire que donner une réponse simple à ta question tient de la gageure… Si je devais tenter une explication très approximative, et avec toutes les réserves qu'il convient, je dirais que certaines personnes n'arrivent tout simplement pas à admettre que ce qui se produit, en particulier les malheurs, puisse ne pas avoir de motif, être le fruit « du hasard ». Ces gens-là, une explication scientifique la plus bétonnée possible ne leur donnera pas satisfaction, car elle répond au « pourquoi ? » (le warum de l'allemand) mais pas au « pour quoi ? » (worum). Et ils seront disposés à entendre n'importe quelle explication qui comble ce manque. Explication qui peut leur être donnée par des charlatans qui veulent profiter d'eux, mais bien plus souvent par d'autres gens comme eux, qui cherchent simplement à les aider, à leur apporter la paix, etc.

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+6 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte