Innover, toujours possible ?

Débat et réflexion sur les possibilités du développeur amateur

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour à tous,

Autodidacte depuis plusieurs années à différents langages du web, j'ai déjà porté à bien quelques projets qui tournent toujours. Je continue de me mettre à jour régulièrement sur les évolutions du web afin de toujours pouvoir proposer un nouveau projet utilisant les techniques les plus évoluées (telles que les frameworks).

Nous passons beaucoup de notre temps à cette formation non reconnue, et cela principalement par passion, par hobby. Beaucoup d'entre nous se tentent à lancer des sites ou applications qui peuvent remporter un succès tout relatif mais suffisant au réconfort de notre ego. Certains même y gagnent un petit pécule très gratifiant.

Mais en vient le moment où, super formés, et déjà quelques projets derrière nous, l'envie de créer revient, n'est-ce pas ? Cette envie de reconstruire depuis zéro un projet flambant neuf que nous-même aurions plaisir à utiliser.

Les thèmes sur lesquels nous voulons travailler viennent souvent d'une volonté de changement des sites que nous avons l'habitude de côtoyer et que nous n'apprécions pas assez ou que nous ne trouvons pas assez axés sur nos besoins. Doit-on continuer de refaire la même chose pour en améliorer un aspect à chaque fois ? Car cela conduirait à obtenir 10 sites différents, chacun reprenant l'idée des autres mais en le tournant d'une façon légèrement différente.

Ainsi, peut-on continuer d'innover sur des projets à "grande" échelle ? Il est évident qu'un bon blog pourrait attirer l'intérêt. Personnellement, j'aime créer les systèmes mettant en lien les internautes (un forum, un jeu, un site social) car je ne suis pas un grand rédactionnel. Mon plaisir est dans la création d'un outil autonome pour l'utilisateur.

A partir de ce domaine déjà plus restreint, il va de soi qu'il devient difficile d'innover. En vient des choix plutôt restreint : innover, est-ce proposer un énième site de type forum mais sur un thème encore plus particulier ? Est-ce créer un site social accès sur une catégorie hyper restreinte, tellement qu'il est très compliqué d'y composer une communauté critique ? Est-ce créer un énième jeu avec des différences ciblées sur quelques caractéristiques ?

Peut-on améliorer, réinventer, innover ou doit-on continuer de travailler sur des projets souvent trop éphémères ? Nous avons des moyens (nos connaissances informatiques) mais souvent pas la vision de nos possibilités.

+3 -0

L'innovation serait de remplacer l'utilisateur par un robot, ce serait teeeeellement plus simple à contenter !

Ça n’empêche que personne ne copiera mon idée de réseau social de plongée sous-marine pour lapin nain de Californie !

+2 -2
Staff

chacun reprenant l'idée des autres mais en le tournant d'une façon légèrement différente.

ce qu'il faut bien comprendre, c'est que l'idée ça n'appartient à personne, on ne "reprend pas l'idée de quelqu'un", on "adapte une idée d'une autre manière que l'existant".

Le principal problème ici est que tu lies innovation à un état de l'art technique et c'est ça qui est un peu bancal.

Globalement, il y a dans l'innovation les mêmes branches que dans les sciences. Je veux dire par là : certaines sciences produisent des résultats observables chaque jour, de l'algorithme de Dijkstra à la réaction des gaz face à un courant électrique dans les lampe à néon. A l'opposé, certaines sciences n'ont pas pour but de produire mais de trouver et de créer l'état de l'art technique dont tu parles. Quand des scientifiques créent des théories à base d'hypercorde par exemple, ils savent qu'ils ne pourront pas recréer expérimentalement les conditions qui montreraient la valeur de la théorie. Par contre ils trouvent des conséquences expérimentables et ils proposent le protocole, à d'autres de l'implémenter. C'est ce qu'il se passe avec les accélérateurs à particule.

Vient ensuite la partie "commerciale" où l'innovation sera bien plus "large" : elle rassemble tout ce qui ne s'était pas fait avant. Techniquement parlant, facebook, à ses débuts n'était pas un gros truc technique. Mais voilà, le concept qu'il y a derrière a attiré. Aujourd'hui facebook, comme d'autres, étudie des domaines très techniques comme le stockage réparti, scalable et performant des données.

La technique, en soit, n'entre pas directement dans le process d'innovation. Si Spacefox a bien montré qu'avec un peu de suringénieurie on pouvait faire un simple "jeu du +/-" se rapprochant de l'état de l'art technique, on peut tout à fait imaginer que ce n'est pas parce qu'un projet embarque deux stockages NoSQL, une connexion OAuth, une appli mobile dans un framework type Ionic, une architecture virtuelle avec appel à un cluster Hadoop en mode SaaS qu'il est innovant.

+2 -1

De mon point de vue, qui du coup n'engage que moi, l’innovation est possible de nos jours sur le web. Mais dans le discourt que tu développe il manque une notion importante : l’échelle.

En effet l'innovation c'est en mon sens une question d’échelle, il y en a des grandes comme l’avènement d'internet, des smartphones, des réseaux sociaux. Mais aussi des plus local comme l’amélioration du débit de connexion, les smartphones nouvelles génération et les réseaux sociaux spécialisé.

Donc oui l’innovation est possible, car reprendre une idée et la modifier même légèrement c'est déjà en soit une forme d’innovation. Et si l'ont regarde bien ces dernières années il y a régulièrement eu des avancer majeur dans tout les domaines du net.

Donc pour moi l'innovation a grande échelle est toujours possible dans la mesure ou le net est un média en mouvement constant. Le tout est d'avoir la bonne idée au bon moment. Comme toujours

+1 -0

Donc pour moi l'innovation a grande échelle est toujours possible dans la mesure ou le net est un média en mouvement constant. Le tout est d'avoir la bonne idée au bon moment. Comme toujours

Anthony

Chose qui est plus facile à dire qu'à… avoir :o

Comme l'a dit @artragis, il n'y a pas une réponse unique, il faudrait d'abord distinguer le type (ou plutôt domaine ?) d'innovation (cf son message).

Du coup, tu parles de manière générale (peu importe le domaine) ou tu te limites seulement au web ?

+0 -0

Je penses qu'il est toujours possible d’innover en temps qu'amateur, mais ça reste assez compliqué et tu ne peux pas rester amateur longtemps. Un exemple typique est celui d'OpenClassroom : a partir d'une bonne idée et de beaucoup de temps un ado arrive à crée un site leader dans son domaine.

Le problème est que si ton idée marche, pour te développer tu dois y consacrer tout ton temps donc faire le même choix qu'OC : crée une entreprise pour exploiter ton idée. Et à se moment là tu n'as plus de rôle technique en général mais tu passes la main à des pro. Donc tu n'es plus vraiment amateur.

Pour moi il y à dans le dev informatique deux types d’innovations :

  • Les innovations "non techniques" : typiquement OC, n'importe qui peut avoir cette idée de crée une plateforme de mooc et l’alimenter en contenu. Un débutant (ou ici un ado) peut parfaitement avoir cette idée et la mettre en place correctement.

  • Les innovations "techniques" : Par exemple imaginer un nouveau moteur de jeu vidéo révolutionnaire. C'est hors de porté d'un amateur car il faut d'énormes connaissances en maths/physique/informatique pour innover dans ces domaines. Souvent ce sont des gens en master/doctorat qui utilisent leurs connaissances de pointes pour innover dans ces domaines.

Cela dit a partir d'un certain point une innovation "non technique" devient technique : n'importe quel dev amateur aurait pu crée facebook. C'est techniquement simple. Faire marcher le site rapidement sur des centaines de millions d'ordinateurs en même temps, c'est une autre paire de manche et c'est un challenge technique énorme. Mais à ce niveau de succès on peut embaucher la batterie d'ingénieurs et de doctorants qui s'occupent de ça (par exemple fb utilise sa propre version de php, optimisée).

Enfin, j'ajouterai que pour innover il faut souvent une bonne connaissance du domaine où on veut innover. Sinon on est incapable de voir les opportunités qui existe, on en voit là où il n'y en à pas, on n'est pas capable de comprendre la dynamique du secteur ou de connaitre les concurrents etc…
La plupart du temps les gens essayent de copier ce qui existe au lieu d'innover et de penser par eux même car ils ne comprennent pas le marché. Combien à-ton vu de projet sur des forum pour des jeux vidéos type moba (car ils veulent améliorer League of Legends), minecraft like ou autres mmo…

Cette connaissance du marché est souvent difficile à avoir, car justement en temps qu'amateur on est plus ou moins extérieur au marché. Il faut donc être un amateur par si amateur que ça pour innover quelque part. En plus, il faut après réussir à mette en place son idée, monter et gérer une entreprise, se faire connaitre, avoir la bonne approche au bon moment etc… pas facile.

Donc oui je penses qu'on peut toujours innover dans le développement, mais je penses que c'est très difficile pour un amateur et qu'il y à peu d'élus. Mais si on avait la recette miracle pour innover, ça se saurait. :D

"Il est vraiment regrettable que tous les gens qui savent parfaitement comment diriger un pays soient trop occupés à conduire des taxis et à couper des cheveux"

+2 -4

Donc pour moi l'innovation a grande échelle est toujours possible dans la mesure ou le net est un média en mouvement constant. Le tout est d'avoir la bonne idée au bon moment. Comme toujours

Anthony

Chose qui est plus facile à dire qu'à… avoir :o

Comme l'a dit @artragis, il n'y a pas une réponse unique, il faudrait d'abord distinguer le type (ou plutôt domaine ?) d'innovation (cf son message).

Du coup, tu parles de manière générale (peu importe le domaine) ou tu te limites seulement au web ?

loic

Je pense que c'est encore plus plausible sur le web que dans d'autre de domaine. Dans la mesure ou ce média est encore jeune et n'a manifestement pas montré toutes ces possibilités

+0 -0

Après, on a parlé que de l'innovation technologique. Celle-ci ayant progressé de façon exponentielle depuis les 2 dernières générations, on va arriver inévitablement à une baisse des grandes innovations (du moins dans le domaine informatique). Les technologies ont tellement évoluées vites que des failles (de sécurité, de performance…) sont apparues. Les innovations actuelle s'occupent de combler ces failles, ce qui la ralentit.

L'innovation dans le domaine informatique est à double tranchant, on peut tout créer très vite mais cette vitesse pose des problèmes. Notamment :

  • Les lois ne suivent pas (uberpop, protection des données…)
  • L'enseignement ne suit pas (pas d'enseignement sur la sécurité, il y a un fossé entre les générations)
  • La société ne suis pas (débat sur les violences provoqués par les jeux vidéos, l'escalade des médias…)

On se retrouve alors avec une innovation freiné. Bien sur l'innovation existe encore mais on se retrouve avec des consciences fermés, sans esprit critique et près à suivre le chemin tout tracé par des entreprises sur le concept de ce que doit être des notions comme la liberté, l'aspect éthique, le partage… Bref, des mougeons du marketing aussi bien chez les développeurs que chez les clients.

| Le mougeon !

Ce qui donne chez une personne lamda, par exemple: "Je suis libre d'appeler quand je veut grâce à mon forfait mobile. Je partage ma vie privée sur facebook/twitter ce qui fait de moi une personne sociale et fréquentable. Je suis tout à fait d'accord avec Facebook et Google (les 2 ont un projet similaire) qui veulent mettre à disposition internet aux Africains, c'est un geste éthique !"

Ses phrases ne sont pas inventés, il y a formatage de ce que doit être l'innovation sur internet. Un innovateur de nos jours, c'est un dirigeant de startup en informatique, multimillionnaire, qui a trouvé un concept tellement génial que seul une génération de branché peut comprendre (je caricature à outrance, hein ^^ ).

Les innovations technologiques sont légions mais sans innovation idéologique, sociale, éthique… non, il n'y aura plus de grandes innovations en informatique.

PS : Je suis aussi un mougeons car j'utilise Facebook.

Édité par anonyme

+0 -3
Staff

on va arriver inévitablement à une baisse des grandes innovations

Le truc drôle, c'est qu'on a dit ça a toutes les époques. Ça va plus vite, ça innove plus, mais ça va ralentir. J'ai entendu dire [référence nécessaire] qu'un type de 1800 se plaignait que la mode changeait trop vite et un prof grec antique que les élèves se dégraident (source : C’était tout l’opposé avec vos prédécesseurs. À la sortie, l’un avait retenu un point, l’autre un autre ; puis, s’étant réunis, ils essayaient de rajuster et de recomposer le discours ; peu de parties leur échappaient, pourtant ils se fâchaient de ces pertes ; durant trois ou quatre jours, ils n’avaient pas d’autre occupation que de réciter ce que j’avais dit et chez eux à leurs pères, et, bien plus encore, ici même. Vous, vous retournez aussitôt à vos chansons, vous en gardez les meilleures en mémoire, ayant livré à l’oubli le Démosthène, aussi bien ce qu’il a écrit en dernier lieu que ses premières compositions.).

En 200 ans, on a eu l’électricité, le chemin de fer et la machine à vapeur, le téléphone/graphe, l'ordinateur, et tant et tant de nouveauté techniques. Une partie de celle-ci on été inventées par des gens seuls, d'autre par des groupes ou des entreprises. Je doute que notre siècle fasse expectation, on trouvera autre chose, et ça repartira. Cet autre chose concernera peut-être l'informatique ou la robotique, peut-être un autre domaine. C'est un peu la différence entre l'amélioration et l'innovation : on en sait pas à l'avance. :)

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0

C'est un peu simpliste comme approche :)

Polien n'a pas tord : les innovations sont de moins en moins efficace. Et l'informatique ne change pas le problème. Souvent on considère que la production de progrès technique (= innovation) suit des rendements décroissant : il est de plus en plus difficile de trouver des innovations impactantes, et la recherche est de plus en plus couteuse.

Voici un graphique qui illustre bien le problème et représente l'évolution des gains de productivité du travail en France sur 60 ans :

Evolution gain de productivité

On ne vois absolument aucune amélioration depuis l'arrivée de l'informatique. C'est ce qu'on appel le paradoxe de Solow : on voit les ordinateurs partout sauf dans les statistiques de la productivité.

Le problème est que même si l'informatique fait faire des gains de productivités extraordinaires et conduit à des innovations, cela est a peine suffisant pour compenser le manque total d'innovation des autres secteurs.

Je penses que c'est une erreur manifeste de penser qu'on va continuer à innover comme par le passé et qu'on aura toujours des Einstein pour révolutionner le monde. Il sera de plus en plus difficile de faire une avancée majeur, et les avancées seront de moins en moins importantes tout en étant plus couteuses à produire.

Moralité de l'histoire : les gens (et politiques) qui vous disent qu'on aura 3% de croissance, que le big data va crée plein d'emploi et qu'on va toujours continuer à innover, moi je n'y crois pas trop. Par ce que les statistiques et les modèles sont assez clairs : a long terme, il est probable qu'on ai de moins d'innovation (et de moins en moins de croissance et d'emplois mais c'est une autre histoire ça^^).

"Il est vraiment regrettable que tous les gens qui savent parfaitement comment diriger un pays soient trop occupés à conduire des taxis et à couper des cheveux"

+0 -1
Staff

L'informatique est une innovation importante, sur le plan des communications, par exemple. Or, l'informatique n'a pas apporté de gain de productivité. Donc la productivité est un mauvais indicateur de l'innovation.

Ne pas tout chercher à rattacher à l'économie. :)

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+1 -0

C'est vrai que j'ai un certain biais à ce niveau là :D

Cela dit je penses que la productivité reste un bon exemple d'innovation : il est raisonnable de penser qu'a long terme une innovation (que ça soit en médecine, informatique, physique etc) va conduire de façon direct ou indirect à une amélioration de la productivité.

De plus, je dirais que à ma connaissance on n'a pas vraiment de mesure de la production d'innovation ni de leurs qualité. Une mesure des innovations en médecine serait pas exemple l'espérance de vie en bonne santé. Mais on y influerait aussi des innovations agricoles qui conduisent à produire une nourriture de meilleure qualité.

Sans rentrer dans ce débat sur la mesure de l'innovation, je penses quand même que la production d'innovation est une fonction concave, c'est à dire qu'il est de plus en plus dur d'innover. Donc perso je ne crois pas à l'idée qui veut qu'on fera comme par la passé. On va continuer à innover, à améliorer notre niveau de vie, concevoir plein de choses. Mais à un rythme décroissant.

"Il est vraiment regrettable que tous les gens qui savent parfaitement comment diriger un pays soient trop occupés à conduire des taxis et à couper des cheveux"

+0 -0
Staff

Je suis assez d'accord pour dire que la productivité n'est pas un indicateur fiable puisqu'elle dépend de deux facteurs la quantité de travail produit en un temps donné et le nombre de personnes. Or la quantité de valeur produite n'evolue pas de la même manière que la population. En plus il faut y ajouter le coût du changement. Du coup si on accélère le changement, on peut tout à fait voir les gains de productivité ralentir.

+0 -0

Enfaite l’innovation est un terme qui prend des sens totalement différent d'une science humaine à l'autre. Je pense à l'économie et la sociologie par exemple. En sociologie le concept d’innovation seul n'a aucun sens. On parlera plustôt d’innovation sociale, technique, morale etc…

Ensuite pour l'économie, les modèles que tu évoque se base sur les grande innovation de l'industrialisation . En effet ces innovations (comme le travail à la chaine; le toyotisme, les automates etc…) ont été pensées pour augmenter la productivité ! Et ceux dés leur conception.

Les IT comme l’informatique et internet sont le fruit de la collaboration de passionné qui pour la plus part n'avait même pas envisager leur passion comme une manne financière. Je pense aux premiers Hackers et au partisan du freeware & open source actuel. Je pense que les IT n'ont pas grandement changer la productivité car elles n'ont pas était conçus dans ce but. Mais la dernière décennie nous montre que l'on tant vers de la recherche qui vont changer fondamentalement notre rapport au travail. Quand on en serra la, la productivité, la croissance et ce genre de chose ne pourrons plus être prit comme indicateur de santé économique ^^

En gros : On est en phase de transition sociale

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte