Craquer ses doigts: Quelle(s) répercussion(s) ?

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour,
Tout d'abord, désolé si je suis dans le mauvais topic mais je ne savais pas où demander ça.

En fait, je me craque énormément les doigts (on va dire une moyenne de 10 fois pas jours voir plus) et certaines personnes disent que ça ne fait rien, d'autres si. Donc j'aimerais être fixé et savoir si il faut que je me force à arrêter tout de suite :) .

Merci,
Ardakaniz

+0 -0

Je le fais aussi, tout comme toi j'ai déjà entendu des gens dire que ça ne faisait rien et d'autre dire que ça provoquais de l'arthrose.

Donc je suis aussi ce topic afin d'être fixé, même si un tic n'est pas facile à faire partir

+2 -0

Il y a un homme, je ne sais plus son nom, qui a craqué les doigts d'une seule main pendant une cinquantaine d'années pour voir ce que ça faisait, et il n'a eu aucun problème. Donc vous n'avez pas à vous inquiéter. :P

+2 -0
Staff

Il y a un homme, je ne sais plus son nom, qui a craqué les doigts d'une seule main pendant une cinquantaine d'années pour voir ce que ça faisait, et il n'a eu aucun problème. Donc vous n'avez pas à vous inquiéter. :P

Le Gigot

Bonjour le raccourci. Ça ne prouve absolument rien qu'un seul homme n'ait pas eu de problème. D'ailleurs un problème aurait pu être masqué par autre chose, un seul homme ça ne suffit pas pour trancher.

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+10 -3
Staff

Il y a un homme, je ne sais plus son nom, qui a craqué les doigts d'une seule main pendant une cinquantaine d'années pour voir ce que ça faisait, et il n'a eu aucun problème. Donc vous n'avez pas à vous inquiéter. :P

Le Gigot

Bonjour le raccourci. Ça ne prouve absolument rien qu'un seul homme n'ait pas eu de problème. D'ailleurs un problème aurait pu être masqué par autre chose, un seul homme ça ne suffit pas pour trancher.

Holosmos

Hmmm… Attention. Autant il y a un biais évident dans un échantillonnage aussi minuscule, autant dire que "ça ne prouve rien", c'est un peu fort. 50 ans, c'est long, et à priori ses deux mains sont de constitution identique et ont traversé des conditions très similaires pendant toute l'expérience. Supposons que le craquage de doigt soit effectivement significativement néfaste pour les articulations de manière générale, la probabilité que ce type ait des articulations résistantes au point de masquer un effet du craquage de doigt intégré sur 50 ans reste faible. Donc si le biais d’échantillonnage rend difficile d'évaluer le risque de se tromper en supposant que le craquage de doigt est néfaste, il semble tout de même que le risque de se tromper en supposant que le craquage de doigt ne l'est pas est relativement faible. C'est très maigre pour conduire un raisonnement scientifique digne de ce nom, mais ce n'est pas non plus complètement vide d'information.

Édité par adri1

I don't mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. – W. Pauli

+4 -0
Staff

Bah ça ne prouve pas que ça ne fait rien, ça ne prouve pas que ça fait quelque chose. Donc ça ne prouve rien, si ?

Ça apporte de l'information, celle qu'un homme n'a pas eu de problème. Mais c'est bien trop peu. Et je ne pense pas que ça puisse faire pencher la balance puisqu'on ne sait même pas dans quelles conditions ça a été fait et évalué.

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+0 -0
Staff

Bah ça ne prouve pas que ça ne fait rien, ça ne prouve pas que ça fait quelque chose. Donc ça ne prouve rien, si ?

On est dans une discussion qui nécessite fondamentalement un point de vue probabiliste, tu n'auras jamais de preuve absolue dans un sens ou dans l'autre. Et ce que nous apporte cette expérience (en supposant qu'elle est bien conduite), c'est que dans le cadre de l'hypothèse où le craquage de doigt est très néfaste, la probabilité d'observer la dite expérience est beaucoup plus faible que dans le cadre de l'hypothèse où le craquage de doigt est inoffensif. Si encore une fois ça reste très maigre, cette première information va dans le sens que le craquage de doigt n'est probablement pas très néfaste.

En gros, mon message c'est que si effectivement ce serait un raccourci d'utiliser cette expérience pour dire que le craquage de doigt est inoffensif, c'est aussi un raccourci de dire que l'expérience n'apporte pas d'information dans ce sens.

Édité par adri1

I don't mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. – W. Pauli

+0 -0
Staff

c'est que dans le cadre de l'hypothèse où le craquage de doigt est très néfaste, la probabilité d'observer la dite expérience est beaucoup plus faible que dans le cadre de l'hypothèse où le craquage de doigt est inoffensif.

Je vois pas sur quoi tu te bases pour une telle conclusion. Je vois pas en quoi c'est beaucoup plus faiblement probable, on ne sait littéralement rien de cette pseudo-expérience. Ou alors vous avez des sources que je n'ai pas.

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+0 -0

Comme dit précedemment, une absence de preuves n'est pas une preuve d'absences d'effets, par contre ça permet de dire qu'aucun effet n'est visible (avec un risque +/- inconnu de se tromper). Y'a beaucoup de choses dites là-dessus, dans un sens comme dans l'autre ; pour l'instant on n'a rien de tangible pour affirmer que le craquage des doigts augmente les risques d'arthrose ou autre. Pour tes doigts tu fais ce que tu veux.

Par contre ça peut être franchement désagréable pour les autres donc tu peux considérer que tu dois faire des efforts pour eux s'ils te le font remarquer et diminuer la fréquence :p .

Ich bin très occupé cette année. Ne vous étonnez pas si je réponds par intermittence.

+1 -0
Staff

Je vois pas sur quoi tu te bases pour une telle conclusion. Je vois pas en quoi c'est beaucoup plus faiblement probable, on ne sait littéralement rien de cette pseudo-expérience. Ou alors vous avez des sources que je n'ai pas.

Holosmos

J'ai bien précisé que c'est si l'on suppose que l'expérience est bien conduite. Et là dessus, je n'ai rien de plus que toi, c'est une pure supposition, mais on s'en fout de ça, l'important de mon poste n'est pas là dedans mais dans le fait que ton propre raisonnement "ça ne prouve absolument rien" est lui même un raccourci.

Après, toujours si on se dit que l'expérience était bien menée, c'est de la logique de base. Dans le cadre de l'hypothèse où le craquement de doigts est significativement néfaste, observer l'expérience nécessite d'avoir affaire à un individu hors du standard (pour qui l'effet du craquement de doigt n'est pas visible). Dans le second cas, peu importe l'individu, on observera toujours la même expérience (au bruit éventuel près).

Édité par adri1

I don't mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. – W. Pauli

+0 -0

Perso je craque quasiment toutes mes articulations (doigts, pieds, genoux, colonne vertébrale, coudes…) depuis plusieurs années déjà, et c'est vrai que la question m'intéresse beaucoup. J'ai énormément de mal à m'empêcher de le faire, au point que je ne m'en rend même plus compte. Pour le moment, je n'ai pas de séquelle néfaste, mais c'est quelque chose qui m'inquiète assez (puis c'est souvent désagréable pour les gens que je côtoie).

Staff

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Il y a un homme, je ne sais plus son nom, qui a craqué les doigts d'une seule main pendant une cinquantaine d'années pour voir ce que ça faisait, et il n'a eu aucun problème. Donc vous n'avez pas à vous inquiéter.

Les sources c'est bien. L'article de Donald Unger est en accès payant. Cependant, il a été fort vulgariser, par exemple lors d'une chronique d'improbabologie. Notons qu'il a aussi reçu un prix IgNobel pour ses travaux.

Le second lien comporte une info intéressante :

Donald Unger reconnaît que l'échantillon étudié - cinq doigts d'une seule main - est quelque peu restreint et que, même si son étude au long cours n'a pas montré de lien entre craquements d'articulations et arthrite, il faudrait, pour le confirmer, pratiquer le même type d'analyse sur un groupe plus large. Son appel a été entendu puisque, en 2011, un article paru dans le Journal of American Board of Family Medicine a montré que, sur un échantillon de plus de 200 personnes âgées, celles qui se faisaient régulièrement craquer les jointures n'étaient pas plus victimes d'arthrite que les autres.

Le Monde

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+7 -0

Perso je me craque les vertebres (du cou).

Un jour j ai failli rester coincer et depuis c est plus douloureux quand je me craque les dites vertebres …

Du coup, je veux pas dire, mais ok c est pas dangereux, ca va pas donner d artrite, mais ca peut rester coincé :-°

Ma chaine YouTube ! | Seventh, un micro langage communautaire ! | Mon projet : Unamed (en pleine reprogrammation en C++11/SFML2.4) | Mon tuto sur Pygame !

+1 -0

https://fr.wikipedia.org/wiki/Craquement_des_articulations#Lien_avec_l.27arthrite

Il y est question de l'étude de Unger, de celle de 2011 qui montre qu'il n'y a pas de risque accru d'arthrite. Est également cité un autre article qui montre que cela réduit cependant la force de préhension.

J'ajouterai également le conseil de mon médecin (tout le monde craque de partout dans ma famille, alors on s'est renseignés ^^ ) : quand on se fait craquer les vertèbres, il faut se les faire craquer des deux côtés successivement, afin d'éviter de se déséquilibrer à force de tirer toujours du même côté.

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+1 -0

il faut se les faire craquer des deux côtés successivement, afin d'éviter de se déséquilibrer à force de tirer toujours du même côté.

Comment on fais ça au niveau des doigts ? Car moi j'ai l'habitude de le faire avec le pousse pouce sur les autres doights (J'appui contre le bas)

Édité par WinXaito

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte