Cas d'utilisation des systèmes *BSD vs Linux

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Staff
Auteur du sujet

Salut les agrumes,

J'entends souvent parler de systèmes POSIX qui ne sont pas Linux, typiquement les *BSD (FreeBSD, OpenBSD, NetBSD, DragonFly BSD,etc.). Autant je vois souvent des gens les essayer, j'ai du mal à voir les cas réels d'utilisation des *BSD, à une exception notable, FreeNAS.

Est-ce que quelqu'un ici saurait répondre à ces cas d'utilisation ? Y a-t-il une situation quelconque dans laquelle on puisse dire, avec un consensus raisonnable, quelque chose du genre « Non ici il vaut mieux utiliser BiduleBSD que Linux » ?

Salut SpaceFox,

Concernant les BSD, ils ont des utilisations dans certains domaines, l'exemple que je connais le mieux serait niveau serveurs/routeurs. En effet, OpenBSD a un ensemble d'outils de base dédiés au réseau très complet, en plus de sa robustesse en matière de sécurité. Les démons OpenBGPD, OpenSSH font partie par exemple des démons développés par l'équipe d'OpenBSD. Il n'est pas rare de trouver un routeur sous OpenBSD avec OpenBGPD tournant depuis quelques temps (années).

Je sais également que de nombreux services utilisent FreeBSD en tant que serveurs pour sa qualité et sa montée en charge. DragonflyBSD est un peu la même chose, mais met beaucoup d'efforts sur le SMP/multi processeurs et dispose d'HAMMER, son système de fichier très performant.

NetBSD a quelques avantages, notamment son support des architectures "exotiques", mais je trouve qu'il se fait éclipser de plus en plus par Linux et son support de toutes les nouvelles architectures.

A propos de l'utilisations ou non d'un BSD : les BSD sont développés autour d'un "tout", c'est-à dire que le système de base est généralement développé/maintenu par l'équipe de la distribution en plus du noyau. De plus, les BSD ont tendance à s'améliorer lentement mais sûrement (peut-être à cause de leur manque de communauté, mais quand ils développent quelque chose ils le font bien dès le départ).

Voilà, si tu as d'autres questions/remarques, n'hésite pas.

+2 -0
Staff
Auteur du sujet

OK, donc dans l'usage « grand public » (dans la mesure où on peut parler de grand public pour les serveurs) ça n'est généralement pas très utile, mais dans certaines applications spécifiques (notamment des « composants », ou des profils de charge particuliers), ils ont de gros avantages. J'ai bon ?

Perso, tu peux utiliser un BSD comme une distribution GNU/Linux, pas grand-chose ne change entre les deux (si ce n'est le système de ports). Mais c'est vrai que les BSD semblent être plus connus pour leurs services rendus en entreprise.

+0 -0

Il me semble que Sony utilise un FreeBSD trifouillé pour la PS4. Le choix de BSD est dû à la licence qui est beaucoup plus business-friendly que la GPL: Sony n'a pas à diffuser ses modifications.

J'imagine que d'autres entreprises font pareil.

Un autre exemple est NetBSD qui est pas mal utilisé parce que ça tourne sur à peu près tout.

+0 -0

Il n'y a pas d'usage « type », c'est un mythe. Tu peux installer globalement les mêmes programmes sur un BSD et sur un système Linux, donc c'est vraiment selon tes goûts que tu vas choisir ton système d'exploitation, ou selon des critères objectifs : méthode de mise à jour du système (rolling release à éviter pour un serveur par exemple), support d'une entreprise, durée du support d'une version, parfois la disponibilité d'un outil rentre en compte (j'y reviendrais), rapidité de mise à jour lorsqu'une faille dans un logiciel est détectée, etc.

Certains outils sont disponibles uniquement sur certains systèmes :

  • zfs (FreeBSD et un non BSD pas connu, pour une raison de licence) : pour le stockage des données, qui a plein de features intéressantes, et notamment la déduplication (pour un serveur mail utilisé par 50000 étudiants, c'est bien d'avoir ça)
  • packet filter : un pare-feux fait par l'équipe d'OpenBSD, très lié au noyau en lui-même donc impossible à porter simplement sur un autre système (les autres BSD le peuvent, mais avec un gros retard dans les versions)
  • etc.

Les systèmes BSD sont connus pour être stables, et c'est lié en grande partie par leur modèle de développement : un seul dépôt pour le système de base.

Niveau compatibilité matérielle, Linux s'en sort généralement mieux, bien que cette différence tende à s'estomper.

Bref. Il y aurait encore beaucoup à dire, mais si tu ne devais retenir qu'une chose : il n'y a pas de réponse absolue. Cela dépend du contexte, de ce que tu veux faire, de pour qui tu veux le faire, de ton accès à la machine, du hardware de la machine, du temps que tu peux te permettre de passer pour corriger des incompatibilités qui se créent dans les logiciels au niveau de la configuration, etc. Et si tu souhaites juste « avoir un serveur web » ou n'importe-quoi d'un peu générique, ou lié à un logiciel qui ne dépend pas directement du noyau d'un des OS (serveur mail, XMPP, RSS, pad, calc, etc.), tous les systèmes le gèrent bien, donc la question n'est pas pertinente.

Petit retour : je remplace petit à petit tous mes linux par du OpenBSD. Au niveau de la configuration de mes logiciels rien ne change (ex: serveur git, toujours du gitolite) sauf quand je décide d'utiliser d'autres outils (c'est pas obligatoire). Par exemple pour le serveur web j'utilise l'outil "httpd" développé en interne par l'équipe. J'aurai pu utiliser apache2 ou nginx pour le web, postfix pour le serveur mail… tout comme avant.

J'ai plein de raisons qui m'ont fait passé à OpenBSD, mais ça c'est une autre histoire.

+2 -0

OK, donc dans l'usage « grand public » (dans la mesure où on peut parler de grand public pour les serveurs) ça n'est généralement pas très utile, mais dans certaines applications spécifiques (notamment des « composants », ou des profils de charge particuliers), ils ont de gros avantages. J'ai bon ?

SpaceFox

et Macintosh non ?

+0 -0

et Macintosh non ?

Bon, je ne vais pas troller pour cette nouvelle année, mais Macintosh (si on parle bien de la distrib vendue par Apple) est plus utile en tant que système grand public (vu qu'il est lié au hardware vendu par Apple, et que l'écosystème est très lié à ce dernier), et sa version serveur semble principalement présente pour la collaboration entre machines Apple (d'après la description du store).

Mais il est vrai que Mac est basé sur Darwin, qui est un ancêtre de FreeBSD (et Apple a beaucoup pris de chez FreeBSD, vu la licence). Mais perso ayant l'habitude des systèmes avec licences permissives je reste sous GNU/Linux et *BSD (OpenBSD principalement).

+0 -0

Il me semble que Sony utilise un FreeBSD trifouillé pour la PS4. Le choix de BSD est dû à la licence qui est beaucoup plus business-friendly que la GPL: Sony n'a pas à diffuser ses modifications.

[....]

Mais il est vrai que Mac est basé sur Darwin, qui est un ancêtre de FreeBSD (et Apple a beaucoup pris de chez FreeBSD, vu la licence).

La vérité est qu'en fait, on n'en sait rien du tout. Il y a beaucoup de fantasmes sur l'usage immodéré de certaines boîtes de produits sous licence BSD pour la raison de la souplesse de la licence. Mais nous n'avons en réalité aucun indicateur concret permettant de mesurer quoi que ce soit d'intéressant à ce sujet.

En plus dans le cas de Mac OS X, on ignore bien ce qui a été repris de FreeBSD. Il n'est pas évident qu'ils aient tant repompés que cela, étant basé sur un autre noyau que celui de FreeBSD lui même…

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora.

+2 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte