ZEP-43 : Gestion des prérequis et objectifs

Pour qu’une décision soit enfin prise

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet
Cartouche
ZEP 43
Titre Gestion des prérequis et objectifs
Révision 1
Date de création 29 janvier 2016
Dernière révision 29 janvier 2016
Type Process
Statut Rédaction

Au cours des six derniers mois, la question des prérequis a été abordée à de nombreuses reprises dans divers débats sur le site, en particulier celui (houleux) sur le problème des débutants. Il est plus ou moins admis que, du fait de la grande diversité des contenus, tant sur le niveau que sur la démarche et les sujets abordés, il peut être assez difficile de s’y retrouver et un « débutant », quoi que cette notion recouvre, ne saura pas où donner de la tête.

Parmi les solutions proposées, l’une d’entre elle revient régulièrement : permettre de déterminer rapidement si un contenu sera adapté à soi, en particulier sur le point des connaissances nécessaires à sa compréhension (prérequis) et sur la démarche pédagogique adoptée par le contenu (objectifs). En juillet, Vayel1 s’était donné beaucoup de mal pour tenter de parvenir à un consensus sur les solutions pratiques à adopter, en particulier à travers deux sujets.

Mais ce travail est globalement resté lettre morte, et à l’heure actuelle, on en est plus ou moins au même point que cet été sur ces deux questions. Et je trouve cela profondément dommage. Cette ZEP a donc pour but de réunir en un seul endroit les solutions proposées, afin d’aboutir aussi prochainement que possible à leur mise en place par les auteurs : cette ZEP est de type Process, car il n’y aura que peu voire pas de développement nécessaire, seulement un peu de bonne volonté de la part des auteurs.

Bloc de pré-requis

Cette solution est déjà mise en place ici, ici, , et dans tous mes tutos publiés, de manière moins formalisée ici et , sous une forme graphique différente ici, ainsi que peut-être dans d’autres contenus dont je n’ai pas connaissance. Il s’agit de placer à la fin de l’introduction du tutoriel un encart permettant au lecteur d’un simple coup d’œil de déterminer si le contenu lui est destiné et adapté.

Cet encart peut comprendre au maximum cinq champs, et au minimum deux, à adapter en fonction des spécificités du cours.

  1. Prérequis. Il s’agit là des compétences et savoirs qu’il est indispensable de maîtriser pour aborder la lecture du tuto. Pour atteindre l’objectif fixé plus haut, les prérequis doivent être brefs, pris individuellement, mais la liste doit être assez détaillée pour ne pas passer sous silence des prérequis qui paraissent « évidents » : un niveau de lycée en biologie n’est pas nécessairement acquis par tout le monde, et doit donc être présent dans les prérequis2. Afin de ne pas surcharger, il est bien sûr possible de passer sous silence les prérequis « inclus » dans un autre item : si un tuto demande de maîtriser la dérivation, il n’est pas besoin de préciser qu’il faut savoir compter, maîtriser la notation algébrique des maths et le concept de fonction.
  2. Prérequis optionnels. Comme leur nom l’indique, il s’agit là de compétences et savoirs qui faciliteront la compréhension du texte, mais ne sont pas absolument nécessaires. Ce champ est optionnel.
  3. Objectifs. Sans doute le plus difficile à définir, ce champ est néanmoins indispensable : il s’agit de présenter en quelques brefs points les compétences et savoirs que le lecteur maîtrisera à l’issue de la lecture du cours. Il est important de le déterminer de manière précise, entre autres car c’est ce qui permettra aux relecteurs divers de déterminer si le tuto remplit effectivement le rôle qu’il s’est assigné.
  4. Aspects non traités. Champ optionnel. Si le titre du tuto pourrait laisser à penser que certaines compétences et savoirs seront abordées, mais en fait non, il peut être judicieux de le préciser dès l’introduction, afin de ne pas créer de déception.
  5. Démarche. Champ optionnel. Particulièrement utile si vous avez fait un choix pédagogique particulier, que le lecteur a besoin de connaître pour se faire une idée juste de votre contenu3.

Voici le code markdown d’un bloc complet.

 1
 2
 3
 4
 5
 6
 7
 8
 9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
[[i]]
| **Prérequis**  
| Prérequis 1.  
| Prérequis 2.
|
| **Prérequis optionnel(s)**  
| Prérequis optionnel 1.  
| Prérequis optionnel 2.
|
| **Objectif(s)**  
| Objectif 1.  
| Objectif 2.
|
| **Aspect(s) non traité(s)**  
| Aspect non traité 1.  
| Aspect non traité 2.
|
| **Démarche**  
| Point à noter sur la démarche.

Notez les doubles espaces à la fin des lignes pour permettre le retour à la ligne sans créer trop de blanc.

Il est entendu que ce « bloc de prérequis » n’a pas vocation à se substituer à une introduction en bonne et due forme, mais seulement à tenir lieu de descriptif d’enseignement, légèrement formalisé afin d’être plus utilisable, comme on en trouve dans toute structure d’instruction qui se respecte.

La principale question qui reste ouverte, c’est de savoir si on rend un tel bloc obligatoire pour les tutos ?

Je sais que certains sont réfractaires à tout ce qui pourrait s’apparenter à une contrainte posée sur les auteurs, mais je serais tout de même partisan de l’imposer, au même titre que le choix d’une catégorie où ranger le tuto. En effet, même si (presque) tout le monde s’accorde à dire qu’il faudrait formaliser les prérequis, dans la pratique, peu d’auteurs le font. J’ai donc peur qu’une simple recommandation ne soit pas suivie.

En tout état de cause, il serait judicieux de mettre à jour les tutos déjà publiés pour leur adjoindre un bloc de prérequis.

Code couleur

Le problème du bloc de prérequis, c’est qu’il s’adapte mal aux articles (et ne parlons pas des tribunes libres…), entre autres à cause — précisément — de son formalisme excessif. Il existe donc un autre système, moins formel et moins précis, mais plus immédiat à la lecture, qui pourrait s’ajouter à ces blocs de prérequis, ou s’y substituer dans le cas des articles.

L’idée est de préciser au moyen d’un code couleur à quel niveau approximatif de prérequis se trouve le contenu concerné. La proposition initiale était fondée sur la couleur des pistes de ski, mais il manquerait alors un niveau ; je propose donc plutôt un système proche des ceintures en arts martiaux.

  • Ceinture blanche : ne nécessite aucun prérequis autre que ceux nécessaires de toute façon pour venir sur ZdS. Mais genre, vraiment aucun : la maîtrise de l’addition n’est pas nécessaire pour venir sur ZdS.
  • Ceinture jaune : les prérequis ne dépassent pas le niveau d’instruction primaire. En France, ça veut dire accessible dès la sixième.
  • Ceinture verte : les prérequis ne dépassent pas le niveau de fin de la scolarité obligatoire. En France, ça veut dire accessible dès la seconde.
  • Ceinture bleue : un niveau correspondant à la fin du secondaire dans la spécialité qui met le plus en avant cette matière (donc S pour les maths, L pour la litté, ES pour l’économie, etc.) est nécessaire pour aborder ce contenu.
  • Ceinture noire : deux ou trois années d’études supérieures dans le domaine sont nécessaires pour aborder le sujet.

Comme cela apparaît clairement, il s’agit d’une classification approximative, qui n’a pas vocation à être plus précise que cela. Il semble cependant nécessaire de préciser quelques points, pour en faciliter l’usage par les auteurs et la compréhension par les lecteurs.

  • Le code couleur décrit uniquement le niveau des prérequis nécessaires pour aborder le contenu, il ne décrit pas le niveau atteint par le lecteur à l’issue de sa lecture.
  • Il y a une certaine tolérance dans la classification : on ne va pas passer en ceinture verte parce qu’il y a une ou deux notions de 5e, surtout si l’auteur fournit des liens vers une ressource permettant de les acquérir.
  • Si votre contenu aborde plusieurs domaines (par exemple, les maths et l’économie), choisissez la couleur correspondant à la matière où les prérequis sont les plus élevés : une ceinture bleue serait inadaptée à un contenu de niveau L3 en économie, même si elle n’utilise que des notions mathématiques du secondaire.
  • Si le domaine de votre contenu n’est pas abordé dans l’enseignement général, trois choix s’offrent à vous.
    • La matière n’est enseignée que dans le supérieur, parce que même ses aspects les plus basiques nécessitent au minimum d’avoir le Bac (p. ex. la médecine) : ceinture bleue au minimum.
    • La matière n’est enseignée que dans le supérieur, mais il est possible d’en présenter certains aspects de manière très simple, et accessibles à M./Mme Toutlemonde (p. ex. du droit basique de type éducation civique) : un vrai cours dans le domaine sera au minimum une ceinture bleue, mais un article vulgarisateur pourra être une ceinture verte, voire jaune.
    • La matière ne demande pas vraiment de prérequis dans l’enseignement général (p. ex. coiffure, forge, élevage de poules…) : tous les niveaux peuvent être utilisés, et un contenu introductif pourra être une ceinture jaune, voire une ceinture blanche pour certains contenus très simples (p. ex. « faites pousser votre propre blé dans un pot »). Pour des contenus avancés sur ces sujets, on se fondera sur le nombre d’années d’apprentissage dans le domaine nécessaires pour l’aborder : un cours de musique/solfège de niveau troisième cycle sera sûrement une piste bleue, par exemple.

Cette qualification ceinturesque sera adoptée en accord avec les relecteurs, et en particulier les validateurs, et pourra apparaître sous forme d’une simple icône ou assimilée dans l’introduction du contenu. Cependant, s’il était possible que ce code couleur apparaisse sous forme par exemple d’un bandeau près du logo du contenu, tant sur sa propre page que sur la page d’accueil et les différentes listes de contenus, ce serait encore mieux.

En outre, si les ceintures sont intégrées au logiciel, il sera possible de s’en servir pour filtrer des contenus, en particulier dans le cadre de la ZEP-15.

Notez bien que mettre une ceinture à un article ou une tribune libre n’a pas toujours de sens, par exemple, pour les articles bilans sur l’évolution de ZdS. Il serait donc possible de ne pas en mettre, lorsque le contenu ne s’y prête pas.

Sigilla approbationis4

Jeunes lecteurs

Il y a cependant un point que ce code couleur ne prend pas un compte : ce n’est pas parce qu’un contenu ne demande pas de prérequis supérieurs à du primaire qu’il est nécessairement adapté à des enfants de 11 ans pour autant. Peuvent être en cause la maturité intellectuelle des jeunes lecteurs, le niveau de langue adopté ou les présomptions faites sur la compréhension du monde extérieur par le lecteur, etc.

Par exemple, un cours sur la féodalité, même avec très peu de prérequis, ne serait pas compréhensible par un gamin de 12 ans, parce qu’il nécessite une certaine expérience des réalités politiques du monde et des modes de domination sociale. Techniquement, il s’agit de prérequis, mais qui sont très difficiles à formuler et n’apparaissent pas nécessairement clairement comme tels.

Aussi, l’idée serait de prendre le contre-pied, et de pouvoir déclarer qu’un contenu donné est réellement accessible à un enfant/adolescent de l’âge que laisse présager le niveau de prérequis exigé. A priori, cela prendrait la forme d’un logo, présent dans l’introduction, ou quelque chose du même acabit. Là aussi, une solution avec un peu de dev serait plus ergonomique, mais pas indispensable.

Programmes officiels

L’idée a par ailleurs été évoquée début octobre de pouvoir signaler qu’un contenu donné traite un aspect des programmes officiels dans la matière, et constitue donc une alternative valable aux manuels existants. Cela prendrait également la forme d’un sceau quelconque, mais le plus important serait de définir le champ d’application précis de cette « qualification ». Je propose ceci.

  • Le contenu aborde le sujet jusqu’au niveau prévu par le programme et pas au-delà, sauf éventuellement à la marge. Par exemple, le cours de Micmaths sur les fonctions ne pourrait recevoir ce sceau, car il va sensiblement plus loin que ce qui est prévu dans les programmes du secondaire.
  • Le contenu traite principalement de sujets au programme, et ce de manière assez complète : un tuto d’histoire des sciences qui aborde en passant la réforme de l’enseignement sous Charlemagne ne peut pas être considéré comme un support adapté pour traiter le chapitre « L’époque carolingienne » du programme d’histoire (si ça existe encore, après la réforme…).
  • Un niveau précis (p. ex. 4e) peut être donné, à condition de préciser dans quel pays il s’applique, car la Francophonie est vaste. Sinon, dans le doute, on se contentera d’une indication générale, comme « collège ».

Les programmes scolaires sont assez simples à trouver pour la France, le Québec, l’Ontario et la Belgique, plus difficilement pour la Suisse et le Luxembourg, et pas du tout pour l’Afrique. Il serait donc envisageable de faire une étude détaillée des programmes dans les différents pays, matière par matière, afin d’arriver à un programme « trans-Francophonie » qui pourrait servir de base programmatique à la rédaction de contenus de niveau ceinture blanche à ceinture verte.

Cela demanderait cependant beaucoup de travail, et n’entre pas vraiment dans le cadre de cette ZEP : cela devrait se faire dans les différents forums. Si vous avez besoin d’aide organisationnelle, n’hésitez pas à me contacter par MP.

Conclusion

Voilà tout pour cette ZEP. Elle ne nécessite que très peu de dev, et encore celui-ci n’est-il pas totalement indispensable. Aussi, elle pourrait être validée et mise en place assez rapidement, afin de favoriser quelques « bonnes pratiques » chez les auteurs. À terme, elle pourrait être intégrée au guide du contributeur.

Vos commentaires, remarques, idées et insultes sont attendus, alors lâchez-vous ! :D

EDIT (29/01 11h11) : précisions sur le fait que les ceintures et le bloc de prérequis ne sont pas adaptés à tous les contenus.
EDIT (31/01 11h43) : deux nouveaux exemples de blocs de prérequis.
EDIT (31/01 19h29) : cinq nouveaux exemples de blocs de prérequis.
EDIT (31/01 22h53) : ajout d’un schéma, pour ceux que les mots embrouillent. Et ajout d’un peu de souplesse dans le système des ceintures.
EDIT (02/02 21h12) : ajout du code markdown pour un bloc de prérequis, à la demande de Vayel.
EDIT (08/02 10h06) : ajout d’un nouvel exemple de bloc de prérequis.


  1. Merci à lui pour ce qu’il fait pour améliorer la production de contenu sur ZdS en général, et pour son aide sur cette ZEP en particulier. 

  2. D’autant plus qu’il est tout à fait envisageable (et souhaitable !) que ZdS héberge des cours de niveau collège, lycée, voire pourquoi pas primaire, preuve en est que les notions enseignées dans ces cursus ne doivent pas être considérées comme acquises par principe. Même le tutoriel d’introduction à la programmation a des prérequis, aussi absurde que cela paraisse à première vue. 

  3. Par exemple, le passage « Pour information, l'article est purement mathématique et n'est rattaché à aucune application de la vie courante. » de l’article sur Stern-Brocot rentre dans ce cadre. Ou encore, le fait que le cours sur la conjugaison allemande n’est pas adapté à un public novice, du fait de son organisation. 

  4. Alias, seals of approval dans un obscur dialecte saxon. :-° 

Édité par Dominus Carnufex

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+18 -3
Staff

Je sais que certains sont réfractaires à tout ce qui pourrait s’apparenter à une contrainte posée sur les auteurs,

Toudoum. Imposer la version non formelle, je suis pour, la version formelle, je la trouve un peu lourde, et pas forcement adaptée. Soyons souple : les articles et les tutos n'ont pas le même but et public. À la limite, imposer la structure formelle pour les tutos, et une version plus souple pour les articles. Par exemple, donner formellement les objectifs et pré-requis d'une interview a-t-il vraiment un intérêt ? Je pense que non.

Je mettrai d'ailleurs le champ Objectifs facultatif.

Pour les couleurs, je dois reconnaitre que j'étais septique à la lecture, mais tout bien réfléchi, ça me parait correcte. Là encore, à condition de conserver le caractère approximatif. Je suis d'accord avec les trois sous-points.

Je tiens à insister (promis, c'est la dernière fois) qu'il s'agit de niveau de pré-requis et non de difficulté. Un article sur l'analyse de l'hybridation des lignées humaines au travers du code génétique mitochondriale peut finir piste verte, car un 2sd sait vaguement ce qu'est le code génétique et qu'il y a des homo pas sapiens.

Pour le coup du jeune lecteur, je doute qu'il soit attiré pas un article sur la féodalité. Ou s'il l'est, je doute qu'il soit repoussé par la difficulté de l'article. Je crains un effet pervers à cette classification, comme je veux être jeune, je met des ^^ :) :-° :pirate: partout, ou bien comme c'est un tuto pour jeune, je ne vais pas le lire, car il ne va rien m'apporter. À voir à l'usage, probablement.

Pour les programmes officiels, je ne suis guère convaincu. Pas contre, mais pas convaincu. Et c'est assez lourd à mettre en place.

Merci en tout cas de relancer proprement ce sujet, et j'approuve globalement tes propositions.

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+5 -0

J'aime beaucoup l'idée des ceintures de couleur.

Je suis pas persuadé que ce soit nécessaire, je suis pas non plus persuadé que ça ne donne pas lieu à des débats stériles du style "ah mais une tribune libre sur asyncio ça nécessite au moins ceinture marron [qui n'existe pas, c'est tout l'intérêt de la blague] parce que blabla" "ouais mais bon j'explique tout bien dedans c'est quoi l'asynchrone, je préférerais mettre ceinture bleu", "bon bah on met ceinture bleu-marron" ?

Je me doute que ce genre de trucs va arriver parce qu'ici on aime bien discuter/pinailler (soyons honnêtes avec nous même) mais ça m'empêche pas de penser que c'est cool, rigolo, que ça donne une vie et une identité sympathique aux contenus. Donc pour ! A fond (même si ça risque d'être difficile de coller des ceintures aux tribunes libres).

Pour les programmes officiels, j'ai peur qu'on se noie dans un verre d'eau entre les différents pays francophones + les évolutions de programme d'une année sur l'autre. Donc vraiment rester très général, un petit sceau effectivement, mais qui ne mentionne ni le pays, ni la classe.

Happiness is a warm puppy

+4 -0
Auteur du sujet

Toudoum. Imposer la version non formelle, je suis pour, la version formelle, je la trouve un peu lourde, et pas forcement adaptée. Soyons souple : les articles et les tutos n'ont pas le même but et public. À la limite, imposer la structure formelle pour les tutos, et une version plus souple pour les articles. Par exemple, donner formellement les objectifs et pré-requis d'une interview a-t-il vraiment un intérêt ? Je pense que non.

Gabbro

Comme je dis plus haut :

Le problème du bloc de prérequis, c’est qu’il s’adapte mal aux articles (et ne parlons pas des tribunes libres…), entre autres à cause — précisément — de son formalisme excessif.

Je ne l’ai peut-être pas dit de manière assez explicite, mais je propose de le rendre obligatoire uniquement pour les tutos. Pour les articles et tribunes libres, le code couleur serait amplement suffisant. Voire pourrait être absent quand cela n’a pas de sens (quelle est la ceinture d’un article bilan sur la dernière MeP ?) :)

EDIT : voilà, je l’ai formulé plus clairement.

Édité par Dominus Carnufex

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+2 -0

Je suis globalement d'accord avec les propositions énoncées, et même plutôt pour un bloc de pré-requis formel et imposé, sur tous les types de contenus.

En revanche, celui-ci étant assez massif, il pourrait être préférable de ne pas l'afficher par défaut (il ne serait donc pas intégré à l'introduction, mais serait un élément à part). Il pourrait prendre la forme d'une icône cliquable, en en-tête du cours/article aux côtés du code couleur et autre sceaux, qui mènerait vers le fameux tableau. Je ne sais cependant pas si ça se tient ergonomiquement parlant : si c'est pour forcer les auteurs à ajouter les pré-requis sans qu'aucun lecteur ne sache où les trouver, ça perd de son intérêt :)

Staff

L'idée générale me plaît bien.

Dans le but de rester dans les principes KISS et de réalisme (ce qui est dans nos moyens humains, ce qui ne risque pas de trop effrayer les auteurs), je propose les modifications suivantes :

  1. Fusionner les prérequis et prérequis optionnels en un seul champ, l'auteur est assez grand pour faire la distinction dans la phrase, je pense.
  2. Je ne vois pas l'intérêt de formaliser les aspects non traités et la démarche, pour moi que ces points soient dans l'introduction suffit.
  3. OK pour rendre ce bloc obligatoire pour les tutos.
  4. Je mettrais aussi la « ceinture » sur les tutos, en fait.
  5. Par contre, elle serait facultative sur les articles (ça n'a pas toujours de sens) et inutile sur les tribunes (on peut la laisser facultative si c'est plus simple à développer, mais de mon point de vue ça n'a juste pas de sens).
  6. On ne s'occupe pas des programmes scolaire officiels. Vraiment. Jamais. C'est un bordel sans nom et ça change tout le temps ; et surtout ce n'est pas l'objectif de ZdS. Si un auteur veut se baser sur un programme scolaire, OK, mais il assume de bout en bout. Quant à mettre un « sceau » ZdS, ça a trop d'implications (en terme de vérifications et de suivi) qu'on ne peut pas se le permettre à court et moyen terme. Déjà qu'on a du mal à valider les tutos sans ça…

Si certains veulent mettre à jour les tutos déjà publiés, bon courage : il y en a plus de 140, certains sont sous licence -ND ou copyright, et certains auteurs ne sont même pas sur ce site.

Staff

Si votre contenu aborde plusieurs domaines (par exemple, les maths et l’économie), choisissez la couleur correspondant à la matière où les prérequis sont les plus élevés : une ceinture bleue serait inadaptée à un contenu de niveau L3 en économie, même si elle n’utilise que des notions mathématiques du secondaire.

Mais du coup je comprends pas. Si le tuto n'utilise que des outils très élémentaires mais pour faire des choses compliquées, on dit quoi ?


J'aime bien l'idée de donner plus de contexte à l'élève mais je crains deux phénomènes :

  • de l'auto-censure de la part des lecteurs qui n'ont pas confiance en eux ;
  • trop de rigidité dans la classification (le code couleur n'a aucun dégradé et on passe de TS à L3, ce qui est bien rude).

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+1 -0

le code couleur n'a aucun dégradé et on passe de TS à L3, ce qui est bien rude

Yay, la voilà ma ceinture marron ! :)

ceinture marron

Après pour avoir plus de granularité (au judo notamment) et du coup que les pratiquants aient l'impression d'évoluer plus vite, y'a ça :

ceintures bicolores

Et si MaxRoyo se sent de nous faire une Clem' avec un kimono et une ceinture autour de la taille, ça serait extra ! Ou alors carrément les couleurs de l'habit de Clem' ? (ou la couleur de Clem' elle-même). C'est enthousiasmant comme idée en tout cas. C'est le genre de petits trucs que j'aime voir sur les sites.

Happiness is a warm puppy

+1 -0
Staff

Mais du coup je comprends pas. Si le tuto n'utilise que des outils très élémentaires mais pour faire des choses compliquées, on dit quoi ?

Holosmos

Je tiens à insister (promis, c'est la dernière fois)1 qu'il s'agit de niveau de pré-requis et non de difficulté. Un article sur l'analyse de l'hybridation des lignées humaines au travers du code génétique mitochondriale peut finir piste verte, car un 2sd sait vaguement ce qu'est le code génétique et qu'il y a des homo pas sapiens.

Moi

Je savais que je faisais bien d'insister. ^^

Pour les limites du code, je pensais comme toi au début, mais force est de constater qu'il y a peu de contenu nécessitant des connaissances post-bac à l'heure actuelle. Il sera toujours permis de préciser sur c'est une ceinture noire master ou L2 (même si je doute fortement que l'on ai du contenu master avant un moment). Ou de chercher à limiter les prérequis.

Et +1 le renard2.


  1. OK, je viens de la redire, mais ce n'est pas de ma faute ! 

  2. Avec ceinture facultative et non interdite dur les tribunes, je vois éventuellement un ou deux cas, et comme faire comme à coté ne nécessite pas de dev en plus, je ne vois pas de problème. 

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0

Pour ma part, je penche plutôt pour un bloc "Prérequis" dans les introductions, qui permettrait d'être sur que les lecteurs ne s'auto-censurent pas. Mais si il y a un code couleur, il faudrait aussi prévoir un équivalent avec une lettre ou un chiffre par dessus le bandeau pour des questions d'accessibilité (pour les daltoniens notamment).

Cela dit, on pourrait très bien avoir les deux. Mais je pense que les bandeaux de couleur ne devraient noter que le niveau de connaissances sur ce domaine en particulier, pour être sur de coller avec tous les programmes scolaires imaginables.

"Il n’y a pas que la violence physique qui pose problème. La violence verbale marque probablement encore davantage." Joseph Schovanec

+3 -0

Cette ZEP m'a l'air super intéressante, je vais essayer d'intégrer au minimum le tableau des prérequis dans tous mes contenus.

(et l'idée d'une clem à ceinture me plaît beaucoup)

Plus on apprend, et, euh… Plus on apprend. | Coliru, parfait pour tester ses codes sources !

+3 -0
Staff

Je tiens à insister (promis, c'est la dernière fois) qu'il s'agit de niveau de pré-requis et non de difficulté. Un article sur l'analyse de l'hybridation des lignées humaines au travers du code génétique mitochondriale peut finir piste verte, car un 2sd sait vaguement ce qu'est le code génétique et qu'il y a des homo pas sapiens.

Quitte à ce qu'un collégien ne comprenne rien à ce qu'il lit alors que c'est une piste verte ?

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+1 -0
Staff

S'il possède les pré-requis nécessaires, pourquoi ne comprendrait-il pas ? Ta remarque ne serait-elle pas en rapport avec la section "Jeunes lecteurs" de la ZEP ?

Vayel

Le niveau d'un texte ne dépend pas que de ses pré-requis. Va faire un cours de logique formelle à des gamins de 4e (qui ont pourtant tous les pré-requis nécessaires) !

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+2 -2
Staff

J'aime bien cette ZEP elle apporte de choses interessantes je trouve. Le coup des ceintures c'est con mais c'est le genre de trucs qui permettent visuellement de repérer la difficulté d'un coup d'oeil (oui je sais difficulté et prerequis c'est pas pareil mais vous voyez ce que je veux dire).

En plus de ce qu'ont proposé les autres j'aimerai rajouter le fait qu'une ceinture ne doit pas necessairement être attribuée a un tutoriel, mais a une partie (voire un chapitre). Dans le cadre d'un big tuto par exemple on a très souvent des "Notions de base" puis "Notions avancées" qui sont des parties differentes. Je trouverai ça bien de pouvoir indiquer que telle partie a des prerequis faibles donc de ceinture bleue et telle autre partie est de ceinture noire.

Je pense que si quelqu'un est intéressé par un sujet, il devrait arriver à suivre. Une fois j'ai bien réussi à faire comprendre le concept d'exposants à un enfant de 10 ans qui aime les maths.

A mon humble avis, un tuto où les notions sont bien amenées ne présente pas vraiment de difficulté à quelqu'un qui a les prérequis pour le lire. S'il est trop complexe, c'est que les prérequis ont été sous-estimés. Ou alors, c'est qu'il y a peu de prérequis pour le début, et que la fin exige des connaissances plus solides mais pas apportées par ce tuto, et on pourrait alors le préciser dans l'introduction.

"Il n’y a pas que la violence physique qui pose problème. La violence verbale marque probablement encore davantage." Joseph Schovanec

+1 -0
Staff

Je pense que si quelqu'un est intéressé par un sujet, il devrait arriver à suivre. Une fois j'ai bien réussi à faire comprendre le concept d'exposants à un enfant de 10 ans qui aime les maths.

A mon humble avis, un tuto où les notions sont bien amenées ne présente pas vraiment de difficulté à quelqu'un qui a les prérequis pour le lire. S'il est trop complexe, c'est que les prérequis ont été sous-estimés. Ou alors, c'est qu'il y a peu de prérequis pour le début, et que la fin exige des connaissances plus solides mais pas apportées par ce tuto, et on pourrait alors le préciser dans l'introduction.

rezemika

Je crois que vous sous-estimez grandement le problème de l'abstraction. Un discours abstrait peu demander très peu de pré-requis mais beaucoup de maturité intellectuelle. Si vous voulez des exemples j'en ai plein.

Et que ceux qui ne sont pas d'accord donnent des arguments svp. Autant je m'en fous des -1, autant j'aimerais bien avoir une discussion et pas un mur.

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+5 -0

Ah je vois, j'avais mal compris.

Dans ce cas, il faudrait deux niveaux de classification, ce qui ne serait pas forcément aisé à mettre en place. Pour éviter l'auto-censure sus-citée et pour alléger la lecture, je serais d'avis de résumer tout ce qui a besoin d'être su sur le tuto dans son introduction, avec pourquoi pas une indication globale du niveau dans la liste des tutos (sous forme de couleur + lettre).

AMHA, le fait d'aller voir l'intro d'un tuto engage un peu plus à lire le début et à s'y intéresser, et on risquerai de passer à côté de quelque chose d'intéressant parce qu'un tuto avait une "ceinture marron", alors que l'intro aurait pu nous "rassurer".

Édité par rezemika

"Il n’y a pas que la violence physique qui pose problème. La violence verbale marque probablement encore davantage." Joseph Schovanec

+0 -0
Auteur du sujet

Bon, je vais essayer de répondre à toutes les remarques soulevées d’un coup d’un seul.

Concernant les prérequis optionnels, c’est à mon sens un moyen d’avoir une liste de « vrais » prérequis visuellement plus courte, et donc précisément de moins effrayer le lecteur.

Concernant les aspects non traités et la démarche, ils font à mon avis partie (lorsqu’ils existent) de ce qui est nécessaire pour déterminer d’un coup d’œil si le contenu nous intéresse ou pas. De toutes manière, ce sont des champs optionnels, donc si vraiment l’auteur pense qu’il n’y a rien de pertinent à y mettre, libre à lui.

Concernant les ceintures, plusieurs choses.

  • Elles apparaîtraient bien en plus d’un bloc de prérequis, donc sur les tutos aussi (SpaceFox).
  • Dans la discussion initiale, quelqu’un avait justement émis la crainte qu’on fasse trop de couleurs différentes, ce qui deviendrait illisible et donnerait lieu à de nombreuses chicanes. Je suis d’accord avec ça, et c’est pourquoi je préférerais qu’on reste sur peu de couleurs : le système est volontairement vague, c’est une indication rapide et « cool » mais sans prétention, et le bloc de prérequis est là pour donner des indications plus détaillées.
  • Il existe effectivement un risque que certains lecteurs se censurent face à une ceinture bleue ou noire (Holosmos). Cependant, j’ai dans l’idée que du même coup, ils liront plus volontiers des articles dont le nom sonne compliqué, alors qu’en fait ils sont abordables facilement, du fait de la présence de la ceinture verte / jaune. Ce sont les deux tranchants d’une même pièce.
  • La remarque sur l’accessibilité est bien notée et sera intégrée dans la prochaine révision (rezemika).
  • Sur l’idée de séparer par parties de tuto (firm1), je pense qu’il y a deux cas. Le plus courant, c’est celui où la partie difficile du tuto s’appuie sur les bases posées dans la partie facile, donc a priori, les prérequis nécessaires à cette seconde partie devraient être acquis dans la première. Le second cas, c’est celui où les deux parties seraient assez nettement indépendantes avec un vrai cap entre les deux : dans ce cas, peut-être serait-il plus judicieux de le séparer en deux tutos ? Cela irait assez bien avec la dynamique de faire plutôt plusieurs moyen-tutos qu’un immense big-tuto.

Plus spécifiquement, concernant la logique formelle et autres sujets « difficiles » malgré un faible niveau de prérequis, le problème que tu évoques, Holosmos, est précisément celui que je traite dans la section « Jeunes publics ». D’où l’idée d’un sceau pour indiquer aux vrais collégiens qu’ils peuvent vraiment lire le cours sans être largués.

Concernant la mise à jour des anciens tutos pour y ajouter le bloc de prérequis, autant que possible, il s’agirait de demander aux auteurs de le faire, puisqu’ils sont le mieux placés pour savoir. Idem pour une ceinture à mettre a posteriori. Évidemment, si quelqu’un a vraiment du mal, on pourra toujours lui donner un coup de main, et pour les auteurs qui ne sont pas sur le site, si la licence le permet, on pourra le faire nous-mêmes. C’est du boulot, mais je pense que c’est faisable si les auteurs encore présents y mettent du leur. :)

Concernant une Clem en ceinture de couleur, je suis évidemment pour. Je n’ai pas mis l’idée dans la ZEP, car c’est du bonus et les quelques graphistes du site sont souvent fort occupés, mais j’approuve. Comme tout le monde ne passe pas en Dev Zone, on pourrait organiser un concours dans le forum Multimédia à celui qui nous fera le plus beau système de ceintures, avec ou sans Clem dedans ?

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+4 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte