Anglais : avoir un accent british, possible?

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour,

J'aime énormément la langue anglaise, la seule que j'arrive à pratiquer car le reste me donne plus de fil à retordre, je ne suis pas forcément un amoureux des langues de manière général. Toutefois, les accents sont extrêmement diversifiés mais l'accent british (cf totalbiscuit) est certainement l'un des plus beau. Ma question est bête : est-il concevable avec de l'entrainement, de maîtriser un tel accent?

Voyez-vous, la plupart des gens me répondent que c'est inutile, que chacun sont accent étant donné la forte diversité, que cela ne serait qu'une perte de temps. Dans l'optique de me remettre dans le bain et de m'entraîner à enchaîner les phrases sans interruption, cela serait un bon objectif, en effet.

Aussi, j'ai pas mal de temps songer à faire du théâtre dans la langue de Shakespeare voire d'intégrer une école de langue alors que jusqu'ici, les mathématiques me passionnais. Ce n'est pas tout à fait dans le sujet mais étroitement lié à la langue, donc je profite pour glisser ces deux questions.

Bonne nuit. :-)

Édité par Ozmox

Éternel curieux

+0 -0
Staff

La réponse à ta question est oui, c'est possible. La difficulté dépend elle de plusieurs facteurs comme la connaissance de la prononciation, l'habitude de la langue, etc. Après, en soi, il est peu probable que tu ne fasses pas d'erreur dans la prononciation en faisant de longues phrases. Un natif finira par griller. :p

Mais bon, si tu as une aisance, ça passera. Le tout est de ne pas (trop) forcer sur l'accent. Le théâtre est une bonne idée AMHA mais pas spécialement essentiel.

Édité par Arius

De mon expérience "internationale", je rajouterai que le plus difficile n'est pas d'attraper l'accent d'une langue étrangère mais de perdre le sien: aux U.S., on m'as dit plusieurs fois que j'étais soit français soit allemand1 sur base de mon accent, quoique je fasse comme effort :o


  1. raté les mecs, je suis belge. Ceci dit, la moitié d'entre eux ne connaissent pas la Belgique, et si oui sont incapable de la placer sur une carte, donc … 

Doctorant et assistant en chimie à l'Université de NamurEx-dev' pour ZdS (a aidé à réaliser la ZEP-12 !) • Carniste cis (y parait que c'est une injure)

+9 -0

Pour ceux qui veulent vraiment perdre leur accent, il existe même des écoles spécialisées, où l'on apprend pas vraiment la langue, mais bien les accents de telle ou telle région. On peut donc finir par sonner comme un texan, un natif britannique ou australien.

Il est donc possible de perdre son accent, (y compris sans ses écoles) mais c'est long et, à mon avis vraiment difficile.

+3 -0
Staff

De mon expérience "internationale", je rajouterai que le plus difficile n'est pas d'attraper l'accent d'une langue étrangère mais de perdre le sien: aux U.S., on m'as dit plusieurs fois que j'étais soit français soit allemand1 sur base de mon accent, quoique je fasse comme effort :o

pierre_24

Pas faux du tout. :)


  1. raté les mecs, je suis belge. Ceci dit, la moitié d'entre eux ne connaissent pas la Belgique, et si oui sont incapable de la placer sur une carte, donc … 

C’est effectivement possible, dans une certaine mesure (tu n’arriveras jamais à complètement imiter tel accent français si tu n’es pas né dans la région où on l’utilise, alors a fortiori pour un accent d’une langue étrangère), mais c’est difficile. Je noterais trois points.

  • Comme pour tout, certains ont une facilité à « faire l’éponge » et à s’adapter à la façon dont ils entendent parler autour d’eux. Ça ne se contrôle pas, et si tu ne l’as pas, tu l’as dans l’os.
  • La solution la plus efficace, de mon expérience, c’est de baigner dans un certain accent. Même si ce n’est pas avec de vrais gens, mais simplement dans les films que tu regardes, la musique que tu écoutes, etc. Par exemple, quand je me suis fait quatre Don Camillo à la suite, j’ai eu un accent à couper au couteau pendant un jour ou deux, avant de revenir à la normale. ^^
  • Enfin, le principal obstacle, c’est une question d’oreille : il y a des spécificités d’un accent que l’on n’arrive pas à imiter parce que l’on n’a pas conscience qu’elles sont importantes, parce qu’on ne les entend tout simplement pas. Par exemple, l’accent français dans un peu toutes les langues est fortement lié au fait que les francophones (surtout de la moitié Nord) n’ont pas d’accent tonique et ont beaucoup de mal à se rendre compte qu’il est là dans une autre langue. C’est très net en allemand, où la plupart des mots sont accentués sur l’initiale, mais les francophones les accentuent sur la finale.

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+4 -0

Pour ceux qui veulent vraiment perdre leur accent, il existe même des écoles spécialisées, où l'on apprend pas vraiment la langue, mais bien les accents de telle ou telle région. On peut donc finir par sonner comme un texan, un natif britannique ou australien.

Il est donc possible de perdre son accent, (y compris sans ses écoles) mais c'est long et, à mon avis vraiment difficile.

Ezenku

Les acteurs ont peut-être recours à ce genre d'écoles ? Il n'est pas rare qu'un acteur parlant l'anglais de Californie fasse l'accent du Texas ou même du Royaume-Uni, et ça semble plutôt ok dans la plupart des cas. Même si un vrai natif ne se ferait peut-être pas duper, je pense que l'objectif est atteint, tout de même. Alors il peut en être de même pour toi Ozmox, je suppose.

+0 -0

De mon expérience "internationale", je rajouterai que le plus difficile n'est pas d'attraper l'accent d'une langue étrangère mais de perdre le sien: aux U.S., on m'as dit plusieurs fois que j'étais soit français soit allemand1 sur base de mon accent, quoique je fasse comme effort :o

Cela dépend des gens, je pense. Je parle du cas de ma femme, belge avec un accent certes léger mais bien présent. Quand elle est venue vivre dans le Sud de la France, dans un environnement avec un accent dit "francilien", en quelques années elle a perdu l'accent belge pour parler comme l'entourage qu'elle a actuellement.

Mais il y a des phénomènes rigolo, si elle appelle ses parents au téléphone (belges donc), elle retrouve son accent initial. Pire, si je lui parle alors qu'elle est au téléphone avec ses parents, elle me parle en accent "francilien" et reparle instantanément avec l'accent belge avec ses parents… C'est très troublant. :)

Le plus dur par ailleurs pour elle, ce n'est pas l'accent mais le vocabulaire ou expressions rares dont l'habitude du parler belge reste encore trop forte.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora.

+3 -0
Staff

De mon expérience "internationale", je rajouterai que le plus difficile n'est pas d'attraper l'accent d'une langue étrangère mais de perdre le sien: aux U.S., on m'as dit plusieurs fois que j'étais soit français soit allemand1 sur base de mon accent, quoique je fasse comme effort :o

Cela dépend des gens, je pense. Je parle du cas de ma femme, belge avec un accent certes léger mais bien présent. Quand elle est venue vivre dans le Sud de la France, dans un environnement avec un accent dit "francilien", en quelques années elle a perdu l'accent belge pour parler comme l'entourage qu'elle a actuellement.

Mais il y a des phénomènes rigolo, si elle appelle ses parents au téléphone (belges donc), elle retrouve son accent initial. Pire, si je lui parle alors qu'elle est au téléphone avec ses parents, elle me parle en accent "francilien" et reparle instantanément avec l'accent belge avec ses parents… C'est très troublant. :)

Le plus dur par ailleurs pour elle, ce n'est pas l'accent mais le vocabulaire ou expressions rares dont l'habitude du parler belge reste encore trop forte.

Renault

Le talent, juste le talent. :p

Staff

De mon expérience "internationale", je rajouterai que le plus difficile n'est pas d'attraper l'accent d'une langue étrangère mais de perdre le sien: aux U.S., on m'as dit plusieurs fois que j'étais soit français soit allemand1 sur base de mon accent, quoique je fasse comme effort :o

Cela dépend des gens, je pense.

Surtout une question d'oreille en vrai. Comme Dominus l'a expliqué, les accents sont des nuances souvent difficilement perceptibles pour quelqu'un dont c'est pas la langue maternelle.

Dans le cas de ta femme, elle était francophone à la base.

Tiens, cadeau, un truc qui m'a fait rigoler vu sur twitter hier : http://imgur.com/IMMKvrn

(Pour ceux qui pigent pas, c'est un francophone qui s'énerve que les gens prononcent JSON "jison" ou "jisonne", alors il explique qu'il faudrait prononcer JSON comme le prénom "Jason". Sauf qu'en vrai, on prononce "J-son", pas "Jason". Mais la différence est pas évidente pour certains francophones dont l'oreille n'est pas habituée à l'anglais. Du coup c'est un peu l'arroseur arrosé, le mec dit en substance "vous savez pas prononcer l'anglais" alors qu'il ne vaut pas beaucoup mieux.)

Édité par victor

Je parle de JavaScript et d'autres trucs sur mon blog : https://draft.li/blog

+2 -0
Auteur du sujet

Pour ceux qui veulent vraiment perdre leur accent, il existe même des écoles spécialisées, où l'on apprend pas vraiment la langue, mais bien les accents de telle ou telle région. On peut donc finir par sonner comme un texan, un natif britannique ou australien.

Il est donc possible de perdre son accent, (y compris sans ses écoles) mais c'est long et, à mon avis vraiment difficile.

Ezenku

Tu as des liens? Des exemples?

Éternel curieux

+0 -0

Je crois que c'est quasiment impossible : si tu n'es pas un native speaker ton cerveau et ta bouche ne pourront probablement jamais entendre et donc parler correctement la langue. Tu peux perdre une grande partie de ton accent, mais probablement jamais assez pour tromper correctement un native speaker. Je sais c'est triste :(

Peut-être que les gens qui ont l’oreille absolue sont capable de perdre leurs accents, mais je ne sais pas si il existe des recherches sur le sujet.

Si tu veux en savoir plus :

http://www.humanaccents.com/truth-about-accents.html

http://www.smithsonianmag.com/science-nature/accents-are-forever-35886605/?no-ist

Et histoire d'enfoncer le clou : ton accent étranger te rend mon crédible quand tu parles : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0022103110001459 :p

Édité par Demandred

"Il est vraiment regrettable que tous les gens qui savent parfaitement comment diriger un pays soient trop occupés à conduire des taxis et à couper des cheveux"

+0 -0
Staff

Mouais pour ton 3e lien. On est pas loin de la marge d'erreur :

Contrasts revealed that participants perceived statements by speakers with a mild (M=6.95, SD=0.26) and heavy accent (M=6.84,SD=0.27) as less true than those by native speakers (M=7.59,SD=0.36).

M, moyenne, SD, écart-type. Il y a certes un écart, mais il reste faible. Si vous lisez l'article, prenez garde, il trace des graphe sous forme d'histogramme en ne démarrant pas l'origine à 0, ce qui est une très mauvais pratique ; le but de ce genre de représentation est de montrer facilement les écarts, qui sont donc fortement surestimés par un tel affichage.

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0

Peut-être que les gens qui ont l’oreille absolue sont capable de perdre leurs accents, mais je ne sais pas si il existe des recherches sur le sujet.

Demandred

Visiblement, il y en a en faible nombre, preuve en est que l'on ne trouve que deux études sur un sujet similaire sur pubmed :

C'est congruent avec le fait que les musiciens auraient (selon un nombre très limité d'études) une meilleure capacité d'imitation orale.

Mais le faible nombre d'étude sur le sujet ne permet clairement pas de conclure. En psychologie/neurosciences, une étude ne vaut que si elle a été répliquée un très grand nombre de fois, que les études elles-mêmes ont une puissance statistique suffisante, et quand des métanalyses donnent des résultats concordants. On en est loin dans le cas présent (même chose pour la troisième étude que tu cites, d'ailleurs).

Je crois que c'est quasiment impossible : si tu n'es pas un native speaker ton cerveau et ta bouche ne pourront probablement jamais entendre et donc parler correctement la langue. Tu peux perdre une grande partie de ton accent, mais probablement jamais assez pour tromper correctement un native speaker.

C'est possible suivant l'âge d'acquisition, la méthode d'enseignement et pas mal d'autres paramètres.

Sinon, il existe des cas de personnes qui ont acquis l'accent d'une langue étrangère du jour au lendemain, à la suite d'un accident vasculaire cérébral. Mais je suppose que ça compte pas…

+0 -0
Auteur du sujet

Yo! :-)

Je rappelle que mon objectif n'est pas de me faire passer pour James Bond ou Tim Roth, simplement me renseigner sur les différents accents, et la maîtrise en général. Je trouve que l'idée des écoles axées sur l'accent est marrante mais pourrait être efficace. Pour le théâtre, je ne sais pas du tout où commencer : des trucs sur Bordeaux perhaps, je me renseigne.

Édité par Ozmox

Éternel curieux

+0 -0

C'est vrai qu'on est peut être parti un peu loin xD. A priori du coup ça doit être possible, même si ça risque d'être plus ou moins dur et de prendre du temps.

"Il est vraiment regrettable que tous les gens qui savent parfaitement comment diriger un pays soient trop occupés à conduire des taxis et à couper des cheveux"

+1 -0
Auteur du sujet

J'aimerais revenir sur la question des études… L'année de Terminale approche et j'hésite un peu. Je sais que je risque de me prendre beaucoup d'année dans la tronche, et à vrai dire, c'est mon envie. J'hésite un peu entre une Fac de math (je vise le doctorat, ce qui est beaucoup) et peut-être une fac d'anglais, ou à l'étranger? Vous avez des conseils?

Éternel curieux

+0 -0
Staff

Il te sera toujours possible d'aller à l'étranger dans un cas comme dans l'autre. Etudier à l'étranger est souvent un plus, ne fût-ce que personnel (mais si je dis "souvent" et non "toujours", c'est parce que l'expérience n'a pas spécialement été plaisante dans certains cas). Je pense que c'est le genre de choix qui sont tellement personnels que l'on ne peut être en mesure de te conseiller valablement. Je veux dire, c'est ta vie, selon tes préférences, tes doutes (aussi), tes attentes, ton budget, etc. Et je ne pense pas qu'un random sur le net ait suffisamment d'informations pour te conseiller.

Staff

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Je résiste pas à faire remonter ce topic pour partager un truc un peu HS sur lequel je viens de tomber par hasard. C'est un poème démontrant la difficulté non pas de l'accent british mais l'impossibilité de deviner la prononciation des mots anglais d'après leur graphie.

Our Strange Lingo

When the English tongue we speak.
Why is break not rhymed with freak?
Will you tell me why it's true
We say sew but likewise few?
And the maker of the verse,
Cannot rhyme his horse with worse?
Beard is not the same as heard
Cord is different from word.
Cow is cow but low is low
Shoe is never rhymed with foe.
Think of hose, dose,and lose
And think of goose and yet with choose
Think of comb, tomb and bomb,
Doll and roll or home and some.
Since pay is rhymed with say
Why not paid with said I pray?
Think of blood, food and good.
Mould is not pronounced like could.
Wherefore done, but gone and lone -
Is there any reason known?
To sum up all, it seems to me
Sound and letters don't agree.

This was written by Lord Cromer, published in the Spectator of August 9th, 1902 and extracts were quoted in an SSS pamphlet in the 1930 essay ."English as a World Language by Harold Cox, Former Editor Edinburgh Review.

Je parle de JavaScript et d'autres trucs sur mon blog : https://draft.li/blog

+8 -1
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte