Des nouvelles de Rosetta et Philae II

On vous tient au jus !

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour à tous,

Comme annoncé, on repart dans l'espace avec Rosetta. L'article a été découpé en deux parties, dont voici la première (la seconde sera donc logiquement appelé Des nouvelles de Rosetta et Philae III). Le 2sd partie n'étant pas encore rédigée, il n'est pas impossible qu'un chapitre passe d'un article à l'autre (même si c'est peu probable).

À part cela, mis à part les nécessaires relectures, l'article n'a pas vocation a beaucoup évoluer.

Les prérequis nécessaires sont de savoir lire et une culture scientifique de base (comme le 1er article). Le public visé est tout le monde. Parce qu'avoir la tête dans les comètes, c'est bien.

Bonne lecture. :)


Tout le monde se secoue ! :D

J'ai commencé (mardi 19 avril 2016 à 15h58) la rédaction d'un article au doux nom de « Des nouvelles de Rosetta et Philae II » et j'ai dans l'objectif de proposer en validation un texte aux petits oignons. Je fais donc appel à votre bonté sans limite pour dénicher le moindre pépin, que ce soit à propos du fond ou de la forme. Vous pourrez consulter la bêta à votre guise à l'adresse suivante :

Merci !

Édité par Gabbro

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Salut,

Quelques retours en vrac :

Cette étude à diminuer la taille maximale des cavités à 3 mètres seulement.

Cette phrasé n'est pas très claire. Peut-être que "a" sans accent irait mieux ?

On estime à 1000 kilogrammes par seconde la quantité de matière perdu par la comète.

Ici aucune erreur, juste une question innocente. La quantité me paraît tellement importante (plusieurs dizaines de milliers de tonnes par jour) que j'ai du mal à comprendre comment la comète peut encore exister, à chaque passage près du soleil elle perd beaucoup.

Les jets ont la puissance d'une lance à incendie ou alors sont au contraire très peu denses (càd à peine un souffle si on pouvait mettre la main dedans) mais c'est leur nombre qui provoque un tel débit global ?

Dernière question, en perdant autant de matière cela ne contribue pas à créer des porosités importantes dans la roche (des micro-trous donc) ?

Voilà c'est tout ! Merci de traiter ce sujet, c'est très intéressant !
Ça change des habituels articles qui couvrent la mission avant son lancement et ne l'évoquent plus lorsqu'elle commence à donner ses résultats.

+0 -0
Auteur du sujet

Cette phrasé n'est pas très claire. Peut-être que "a" sans accent irait mieux ?

Oui.

La quantité me paraît tellement importante (plusieurs dizaines de milliers de tonnes par jour) que j'ai du mal à comprendre comment la comète peut encore exister, à chaque passage près du soleil elle perd beaucoup.

On parle d'un corps de plusieurs km de côté. Son volume est de 20 km3 environ, soit avec une densité de 500kg/m3 (la moitié de l'eau), 10 000 millions de tonnes. Si la comète est active une centaine de jours par cycle (car quand elle n'est pas active, elle n’émet rien), elle ne perd que 10 millions par passage. On a de la marge.

Ça mérite effectivement d'être dit dans l'article.

Les jets ont la puissance d'une lance à incendie ou alors sont au contraire très peu denses (càd à peine un souffle si on pouvait mettre la main dedans) mais c'est leur nombre qui provoque un tel débit global ?

En puissance, je ne sais pas. C'est relativement dilué. Mais on parle quand même de poussières allant à plusieurs centaines de mètres par secondes. L'ESA n'a pas éloigné la sonde lors de périhélie pour rien.

Dernière question, en perdant autant de matière cela ne contribue pas à créer des porosités importantes dans la roche (des micro-trous donc) ?

C'est déjà très poreux. Je crois que c'est principalement soit la surface (la comète maigri), soit le proche sous-sol (d'où les effondrement) qui sont affectés par la sublimation. Ce qu'on sait, c'est que s'il y a des trous, il font au plus 3 mètres. Pour le reste…

Ça change des habituels articles qui couvrent la mission avant son lancement et ne l'évoquent plus lorsqu'elle commence à donner ses résultats.

C'est très exactement pour ça que j'avais écrit le 1er article (6 mois après l'arrivé de Rosetta auprès de Tchouri) et que j'écris cette suite.

Édité par Gabbro

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+1 -0

J'ai survolé le contenu rapidement, étant en déplacement, c'est pas mal. Attention toutefois à pas trop te répéter par rapport à l'article précédent.

Pssst ! Les sources -> dans la conclusion. :P

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+0 -0
Auteur du sujet

À part la 1ère partie, ce n'est que du nouveau. :D Et pour le suivant, ce ne sera que du nouveau tout court.

Par contre, tu veux que je colle mes 17 liens de sources à la fin ? Ça risque pas d'être un peu illisible ?

Édité par Gabbro

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Nan, je disais ça d'une manière générale. :P

Par contre, tu veux que je colle mes 17 liens de sources à la fin ? Ça risque pas d'être un peu illisible ?

Tu peux les mettre dans la conclusion, dans un bloc secret. :)

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour les agrumes !

La bêta a été mise à jour et décante sa pulpe à l'adresse suivante :

Merci d'avance pour vos commentaires.


Mise à jour suite aux commentaires, et relecture orthographique. Rien d’extraordinaire.

Édité par Gabbro

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour les agrumes !

La bêta a été mise à jour et décante sa pulpe à l'adresse suivante :

Merci d'avance pour vos commentaires.


Orthographe et mise en cohérence avec l'article III.

Édité par Gabbro

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Bonsoir,

Un petit retour suite à la lecture de ton article :

Si la première séquence a pu être effectué à 80%, la science à long terme a moins bien marché.

J'aurai bien apprécié une petite phrase qui explique pourquoi ce n'a pas si bien marché, qu'est-ce qu'on attendait de cette seconde séquence ?

Une fois ses batteries épuisées, Tchouri n'a plus donné signe de vie, à l'exception de quelques messages au printemps 2015, …

Je suppose que tu parles de Philae et non de Tchouri, à moins que la découverte du siècle ne soit la présence de batteries sur les comètes ;) .

Tu répètes deux fois (une fois dans la partie « Creuse ou poreuse, une question de densité », et dans la partie précédente) le fait que les mesures par ondes radios confirment l'absence de cavités de plus de dix mètres.

Les résultats obtenus sont compatibles avec des résultats précédents

Plutôt « avec les résultats précédents », vu que tu as déjà fait mention de ces résultats ?

glace d'eau

À confirmer, mais il me semblait que « glace » ne pouvait que faire référence à l'état solide de l'eau, pléonasme du coup ?

Pour finir, je trouve qu'il manque un petit quelque-chose à l'introduction, qui donne vraiment envie de lire l'article, peut-être en y mentionnant un résultat important ? Et en parlant de l'intro : « embûches » !

Merci pour l'article, c'est toujours intéressant :) .


EDIT : je viens de m'apercevoir que l'article était déjà parti en validation, désolé si mes retours arrivent trop tard !

Édité par Yiraa

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour,

Si la première séquence a pu être effectué à 80%, la science à long terme a moins bien marché.

J'aurai bien apprécié une petite phrase qui explique pourquoi ce n'a pas si bien marché, qu'est-ce qu'on attendait de cette seconde séquence ?

Effectivement, je ne le dit pas. o_O La pose de Tchouri a merdé, ses panneaux solaires ne captent pas d'énergie, donc impossible d'effectuer des manip une fois la batterie vide (les manip dites de long termes n'ont pas été effectuées).

Une fois ses batteries épuisées, Tchouri n'a plus donné signe de vie, à l'exception de quelques messages au printemps 2015, …

Je suppose que tu parles de Philae et non de Tchouri, à moins que la découverte du siècle ne soit la présence de batteries sur les comètes ;) .

Exact.

Tu répètes deux fois (une fois dans la partie « Creuse ou poreuse, une question de densité », et dans la partie précédente) le fait que les mesures par ondes radios confirment l'absence de cavités de plus de dix mètres.

Les résultats obtenus sont compatibles avec des résultats précédents

Plutôt « avec les résultats précédents », vu que tu as déjà fait mention de ces résultats ?

Ce sont des résultats de Philae complétés par d'autres techniques. Je ne sais pas quel est le bon endroit pour mettre cette information (Philae, la parties sur la densité, les deux ?). Je trancherais avec le validateur.

glace d'eau

À confirmer, mais il me semblait que « glace » ne pouvait que faire référence à l'état solide de l'eau, pléonasme du coup ?

J'infirme. Le terme de glace désigne aussi certaine forme du $CO_2$ (glace carbonique). Il faudrait que je le dise explicitement dans l'article, mais ça aurait plutôt sa place dans le III.

Pour finir, je trouve qu'il manque un petit quelque-chose à l'introduction, qui donne vraiment envie de lire l'article, peut-être en y mentionnant un résultat important ?

Je ne vois pas une grosse donnée qui ressort du lot. Ce n'est pas super motivant par essence ce genre de sujet ? ^^

Et en parlant de l'intro : « embûches » !

Orthographe de 1990, s'il-vous-plait ! Embuche, ognon et piqure, pas d’ambigüité ! :D

Merci pour l'article, c'est toujours intéressant :) .

Merci pour les retours.

EDIT : je viens de m'apercevoir que l'article était déjà parti en validation, désolé si mes retours arrivent trop tard !

Parti ≠ arrivé, je corrige tout ça. :P

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour les agrumes !

La bêta a été mise à jour et décante sa pulpe à l'adresse suivante :

Merci d'avance pour vos commentaires.


MàJ suite aux commentaires ci-dessus. Encore merci.

Édité par Gabbro

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour,

La bêta du contenu « Des nouvelles de Rosetta et Philae II » a été désactivée.

L'article est quasi-validé. Vous le retrouverez donc promptement sur la page d’accueil.

Merci pour vos relectures. :)

Édité par Gabbro

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0
Ce sujet est verrouillé.