L'informatique me plaît de moins en moins et me fait déprimer

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour à tous,

J'aimerais vous parler d'un problème assez conséquent et personnel pour savoir si certains d'entre vous y font face également, et s'il y a moyen de le résoudre au moins partiellement…

En effet, l'informatique telle qu'elle est enseignée voire même l'enseignement de l'informatique me rend vraiment très anxieux, dans le titre je parle même d'un état de dépression, c'est assez exagéré évidemment mais le fait est que :

  1. Quand je code quelque chose qui n'est pas en rapport avec ma fac (un TP par exemple), ou quand je ne code pas du tout, j'ai le sentiment de perdre du temps, et je dirais que c'est un sentiment intériorisé, une petite idée qui est toujours là et une émotion de tristesse y est associée ;

  2. Cette émotion de tristesse peut laisser place à une émotion de détresse, parfois, et là j'exagère à peine (pas comme dans le titre), car je ne supporte pas l'idée de rater mon année, et encore moins celle d'avoir des difficultés scolaires ;

  3. Quand je prends de l'avance/fais un TP, très très souvent (pour ne pas dire tout le temps) les consignes de ce dernier sont au mieux imprécises voire floues ; au pire, elles sont contradictoires et nécessitent des explications orales du prof (ce qui ne peut être fait pendant les vacances, en week-end, etc.). C'est très embêtant puisque ça m'empêche bien souvent de faire le coder OU ALORS ça m'oblige à faire plusieurs versions en espérant que l'une d'elles correspondent à ce que veut le prof.

  4. Et surtout, je mets 1000 ans à faire un seul TP. Alors ça, c'est vraiment le pire : j'ai un sentiment énorme, mais vraiment énorme, d'agacement, d'anxiété (j'ai une boule de stress qui se crée, une sorte d'énergie désagréable dans les avant-bras, enfin bref les symptômes habituels du stress). Et ça engendre chez moi une tendance à me dévaloriser : j'ai l'impression que j'ai des difficultés pour faire les TP, etc. Pourtant, je n'ai jamais eu de difficultés scolaires (ni au collège, ni au lycée), au contraire… Mais voilà, le problème des TP d'informatique c'est qu'ils demandent de la réflexion sur des sujets dont les éléments de réponse ne sont pas délivrés par le prof : il faut chercher nous-mêmes les classes Java à utiliser, les algos à utiliser pour faire tel ou tel TP, que ce soit sur Internet ou à nous de les imaginer… Parfois, c'est carrément dans les consignes du TP que le prof utilise les termes inconnus, et là pareil.

  5. Conséquemment au point précédent, je fais mes recherches Google, qui me prennent au moins 45minutes (je ne rigole pas, le temps devant l'écran passe à une vitesse abusée). Pour accélérer les choses, en parallèle de ces recherches je crée des topics (par exemple sur ZdS, mais aussi sur d'autres sites bien connus également). Dans ces topics je sollicite de l'aide extérieure, tout en m'efforçant de comprendre (d'ailleurs je ne crée pratiquement jamais un topic sans avoir écrit un minimum de code, puisque je ne cherche pas évidemment à faire faire mon travail par quelqu'un d'autre, ce qui n'aurait pas d'intérêt pour moi (partiels, contrôles…)). Cette aide extérieure arrive assez souvent avec du retard, et quand j'essaie juste de m'avancer pour un TP, il faut alors que je patiente une voire deux semaines. Semaines pendant lesquelles mon angoisse sourde et intérieure est toujours présente.

  6. Du coup parfois je me dis que je ne devrais pas rester bloqué sur un TP, mais en commencer un autre, ce que je fais. Cependant c'est contre-nature pour moi, je n'ai pas l'habitude de procéder ainsi et ça m'énerve.

  7. Par ailleurs, même quand je code j'ai l'impression de perdre du temps : celui-ci semble s'écouler tellement vite derrière un écran ! C'est incroyable et vraiment casse-pieds…

  8. Bon pour terminer, je trouve qu'il y a très peu de ressources pédagogiques claires, précises, et dont aucun paragraphe ne se contredit sur Internet (même les cours de mes profs manquent de rigueur). Ca rend tout simplement IMPOSSIBLE non seulement la compréhension de la chose, mais aussi son assimilation (mémorisation). Et honnêtement, on ne trouve rien sur Internet : quand on cherche des trucs à partir de Bac +3 Informatique, il est rare qu'on trouve des trucs pertinents… Ca aussi c'est un gros problème, et ça me force à aller créer des topics, puis à attendre des jours et des jours qu'on me réponde, c'est chaud…

  9. Bon cette fois je termine vraiment : je pense qu'il m'est impossible de changer de voie. A la fin de mes années lycéennes, j'ai hésité entre médecine et physique/chimie voire même langues (j'avais de très bonnes appréciations partout, et de bien bonnes notes dans ces matières, avec un gros gros + donné par ma prof d'SVT sur la biologie), au final j'ai choisi l'informatique car… Un membre d'un forum me l'avait conseillé (oui c'est très immature de ma part). J'avais dans l'idée qu'il me suffirait de comprendre les concepts enseignés, et que cette compréhension était facile (or le problème est précisément là : pas de ressource pédagogique satisfaisante + profs d'informatique qui aiment tout complexifier alors que ce qu'ils enseignent est ultra-simple… + consignes de TP pas assez réfléchies = compréhension impossible). J'avais la flemme d'apprendre par coeur des tas de notions en médecine et en physique/chimie. Aujourd'hui je me rends compte que j'aurais dû choisir l'un de ces deux domaines, car l'apprentissage par coeur est bien préférable à l'apprentissage par compréhension si celle-ci est difficile à établir.

Donc voilà, tout ça a tendance à m'épuiser (j'ai du mal à trouver le sommeil, à un moment donné, pendant quelques mois, j'ai pris différents comprimés (juste de plantes ceci dit) pour m'aider à m'endormir, ils n'ont pas du tout marché). Je n'en peux plus, en particulier, de sentir cette boule d'anxiété sourde.

Après la situation n'est pas catastrophique, j'ai fini dans les 13 premiers et dans les 9 premiers (1è année de DUT et 2è), et j'étais 3è puis 9è en troisième année de licence. Vous allez me dire que je me prends trop la tête, pourtant je vous jure que ce n'est pas le cas…

En tout cas je ne pense pas pouvoir changer de voie maintenant (je me suis engagé dans un master), ni après mon master : qui m'accepterait en médecine, en physique/chimie ? Et puis même, mes parents ne seraient pas chauds. Enfin voilà j'ai l'impression d'être dans une impasse. Soit je continue à essayer tant bien que mal de prendre de l'avance dans les TP (voire de les faire, durant l'année scolaire !) en passant 45minutes sur Google à chercher des trucs incompréhensibles et mal expliqués, et à créer des topics qui resteront sans réponse pendant des jours et des jours, pour ainsi être dans un état d'anxiété important et qui m'empêche de dormir, voire même m'empêche d'être réellement heureux… !, soit… bah soit rien, je peux pas changer de voie.

Édité par The-Aloha-Protocol

Université de Bretagne-Sud <3

+0 -0

Hello,

Je m'excuse par avance d'avoir lu ton post uniquement en zigue zag, mais je n'ai pas trop le temps.

Ce que je te conseille, c'est d'essayer de te trouver un projet à faire, quelque chose si possible en rapport avec le langage que tu étudies (Essentiellement Java à ce que j'ai pu voir) et y travailler dessus tout en évoluant.

Voir même de travailler sur un projet existant, c'est pour ma part ce que j'ai fais y a pas longtemps et j'y ai appris beaucoup. Et ce projet n'est d'autre que Zest Writer, l'éditeur zMarkdown pour zeste de savoir. Il est en Java et avec l'aide de Firm1 et roipoussiere j'ai pu apprendre beaucoup de chose.

Voilà voilà ;)

+0 -0

Est-ce qu’il ne t’est pas venu à l’idée que c’était normal ? Que passer trois quarts d’heure à chercher des infos sur Internet pour un truc qui ne marche pas, c’est un temps tout à fait ordinaire, et que tous les gens qui programment y passent le même temps ?

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+19 -0
Auteur du sujet

Hello,

Je m'excuse par avance d'avoir lu ton post uniquement en zigue zag, mais je n'ai pas trop le temps.

Ce que je te conseille, c'est d'essayer de te trouver un projet à faire, quelque chose si possible en rapport avec le langage que tu étudies (Essentiellement Java à ce que j'ai pu voir) et y travailler dessus tout en évoluant.

Voir même de travailler sur un projet existant, c'est pour ma part ce que j'ai fais y a pas longtemps et j'y ai appris beaucoup. Et ce projet n'est d'autre que Zest Writer, l'éditeur zMarkdown pour zeste de savoir. Il est en Java et avec l'aide de Firm1 et roipoussiere j'ai pu apprendre beaucoup de chose.

Voilà voilà ;)

WinXaito

Coucou, merci d'avoir posté ça (après je ne pense pas que ça m'aidera, c'est un petit peu HS =/).

Est-ce qu’il ne t’est pas venu à l’idée que c’était normal ? Que passer trois quarts d’heure à chercher des infos sur Internet pour un truc qui ne marche pas, c’est un temps tout à fait ordinaire, et que tous les gens qui programment y passent le même temps ?

Dominus Carnufex

Ah tu penses que c'est normal ? Eh bah c'est super chronophage comme matière, l'informatique… Et ça me conforte encore plus dans l'idée que je me suis trompé de voie… Sérieux, j'ai pas envie de perdre autant de temps (sur des choses simples en plus, mais qui sont mal enseignées en cours et mal demandées/mal exprimées en consignes de TP, j'insiste).

Université de Bretagne-Sud <3

+0 -0
Staff

Est-ce qu’il ne t’est pas venu à l’idée que c’était normal ? Que passer trois quarts d’heure à chercher des infos sur Internet pour un truc qui ne marche pas, c’est un temps tout à fait ordinaire, et que tous les gens qui programment y passent le même temps ?

Dominus Carnufex

Et que ça ne change absolument pas dans d'autres secteurs. Tu parles de physique, médecine, chimie. Juste deux infos :

  • la recherche de documentation (en tous cas à partir de bac+3 et surtout en master), tu vas en bouffer
  • Deuxièmement, je parle pour un sujet que je connais bien : un cours d'anatomie/physiologie, rien que ça, c'est +1000 pages et t'as une flopée de notions (qui ne sont que de notions de base). Si tu étudies ça par coeur, tu rates ton année. Simple. Tous les cursus universitaires font appelle à la recherche, à la compréhension, au raisonnement. Si tu commences à essayer d'étudier tes cours de physique, d'anat (ou pharmacologie, etc.) par coeur, tu vas te planter. Les études universitaires prennent du temps, c'est ainsi. Le but est justement de vous forcer à raisonner, à comprendre, à aller voir plus loin. Le par coeur, ça ne marche plus à ce niveau et ceux qui tentent le coup finissent par abandonner, submergés tant par la masse de données qu'ils essaient tant bien (mais surtout) que mal à intégrer, que la masse de cours et les surcharges horaires.

(et je parle même pas du droit, certains de mes cours font +2500 pages).

Dans mon domaine, les étudiants passent 60% de leur temps (au minimum) à la recherche documentaire (doctrine, jurisprudence), parfois à lire des bouquins incongrus d'il y a 2 siècles comme des plus récents, tout ça pour peut-être devoir répondre à une question à un examen alors qu'il y a encore X centaines de pages, si pas plus, à étudier. Si tu crois que l'informatique est chronophage, je te rassure : toutes les matières le sont. Et celles que tu as citées, vraisemblablement encore plus (certainement, pour la médecine) que l'info. ;)

Donc, ouais, rassure-toi, c'est normal. C'est également normal d'avoir un passage à vide (c'est pour ça qu'il faut - vraiment - profité de ses vacances).

Sérieux, j'ai pas envie de perdre autant de temps (sur des choses simples en plus, mais qui sont mal enseignées en cours et mal demandées/mal exprimées en consignes de TP, j'insiste).

Là-dessus, en tant que délégué :

Vas voir tes profs et assistants, ou parles-en à ton délégué. Les profs et assistants ne sont pas des loups (moi, si), ils ne te mangeront pas. Et s'il est peut-être trop tard pour qu'il modifie ses cours, il pourrait toujours ajouter des notes explicatives (z'avez surement un espace en ligne type Moodle ?).

Édité par Arius

Auteur du sujet

Deuxièmement, je parle pour un sujet que je connais bien : un cours d'anatomie/physiologie, rien que ça, c'est +1000 pages et t'as une flopée de notions (qui ne sont que de notions de base). Si tu étudies ça par coeur, tu rates ton année. Simple. Tous les cursus universitaires font appelle à la recherche, à la compréhension, au raisonnement. Si tu commences à essayer d'étudier tes cours de physique, d'anat (ou pharmacologie, etc.) par coeur, tu vas te planter. Les études universitaires prennent du temps, c'est ainsi.

Tu veux dire qu'il ne faut pas apprendre par coeur ces 1000 pages de notions de base mais faire des recherches sur Internet ? Quel est l'intérêt de passer du temps à faire des recherches sur ça, alors que ces notions sont expliquées dans ton livre de 1000 pages ? Enfin, j'ai du mal comprendre ce que tu as dit ou tu as dû mal t'exprimer, mais j'ai l'impression que tu es en train de dire : "il faut avoir la flemme d'apprendre par coeur des notions de base et clairement expliquées dans un bout de papier, et faire des recherches dessus sur Google" alors que ça revient au même, le travail de recherche documentaire en moins.

Après il y a une autre différence dont je n'ai pas parlé : les notions en info (je parle de l'info pure, pas de l'info appliquée à x science) ne servent à rien. Alors que les notions apprises en droit, médecine, phys/chimique, si… C'est dû au fait que l'informatique est née à partir des maths, et a été construite de A à Z par l'Homme, ce n'est pas une vraie science dans le sens où les maths, la phys/chim, l'Histoire, le droit, la biolo sont synonymes de découverte du monde et de ses propriétés. L'info est synonyme de découverte de notions et conventions créés par l'Homme de A à Z…

Donc, ouais, rassure-toi, c'est normal. C'est également normal d'avoir un passage à vide (c'est pour ça qu'il faut - vraiment - profité de ses vacances).

Non ça je ne peux pas, j'ai trop peur de rater mon année, il faut que je prenne de l'avance…

Édité par The-Aloha-Protocol

Université de Bretagne-Sud <3

+0 -4
Staff

Tu veux dire qu'il ne faut pas apprendre par coeur ces 1000 pages de notions de base mais faire des recherches sur Internet ? Quel est l'intérêt de passer du temps à faire des recherches sur ça, alors que ces notions sont expliquées dans ton livre de 1000 pages ? Enfin, j'ai du mal comprendre ce que tu as dit ou tu as dû mal t'exprimer, mais j'ai l'impression que tu es en train de dire : "il faut avoir la flemme d'apprendre par coeur des notions de base et clairement expliquées dans un bout de papier, et faire des recherches dessus sur Google" alors que ça revient au même, le travail de recherche documentaire en moins.

Le cours, c'est le cours. Une base. Mais très fréquemment, tu as des ouvrages à lire, des recherches à faire (pour les TP, notamment) avec des informations qui ne sont pas forcément détaillées dans le cours ou survolées, les recherches portent aussi sur certaines problématiques. 1000 pages, pour un cours d'anat/physiologie, c'est rien hein… S'il fallait mettre l'ensemble du domaine, y'a de quoi en écrire 15 tomes.

Après il y a une autre différence dont je n'ai pas parlé : les notions en info (je parle de l'info pure, pas de l'info appliquée à x science) ne servent à rien

… dans l'immédiat. Mais elles ne sont pas enseignées juste pour le lulz, tu penses bien.

Édité par Arius

Salut,

C'est dû au fait que l'informatique est née à partir des maths, et a été construite de A à Z par l'Homme, ce n'est pas une vraie science dans le sens où les maths, la phys/chim, l'Histoire, le droit, la biolo sont synonymes de découverte du monde et de ses propriétés.

Les maths aussi ont été construites pas l’homme. Beaucoup de gens demandent l’utilité des maths. À quoi ça sert de connaître les propriétés de pi, etc. ? Donc, je te pose une question essentielle mais qui n’a pas encore été posée : aimes-tu ce que tu fais ? Parce que le problème est peut-être là. Si tu cherches une application immédiate à tout ce que tu apprends, tu n’en trouveras pas c’est sûr.

Non ça je ne peux pas, j'ai trop peur de rater mon année, il faut que je prenne de l'avance…

C’est encore un autre problème. T’as essayé d’en parler avec quelqu’un (parents, profs, psy, …) ?

Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! - Tutoriels LaTeX - Contribuez à un tutoriel Ruby

+4 -0
Auteur du sujet

Les maths aussi ont été construites pas l’homme.

Nan (ce n'est pas l'avis de la majorité des mathématiciens). Après c'est sûr qu'elles n'ont pas autant d'impact sur notre culture général que la physique (qui en use et ré-use), l'histoire ,la biolo, etc. Je dirais qu'on peut faire une sorte de classement : info > maths > le reste (les autres matières que je viens de citer).

aimes-tu ce que tu fais ?

Ah oui, franchement oui. C'est juste le fait de passer 36000 heures sur un même truc qui me stresse beaucoup. Genre là ça fait peut-être 2 ou 3H que j'essaie de dessiner un dégradé de couleurs, ne sachant pas comment faire, mais sinon l'idée de le faire me plaît bien oui.

Donc yep je pense pouvoir dire que l'info me plaît c'est sûr ! :)

C’est encore un autre problème. T’as essayé d’en parler avec quelqu’un (parents, profs, psy, …) ?

Boarf toutes les personnes qui me connaissent savent que je suis comme ça, et je ne leur en parle pas plus que ça (pour ainsi dire, jamais en fait). Je garde ça pour moi (enfin pas là vu que j'ai créé ce topic mais bon). Je ne suis pas sûr que ça m'aiderait, d'en parler à quelqu'un IRL :o

Université de Bretagne-Sud <3

+0 -0
  1. Je pense que tu as d'abord besoin de vacances, au lieu de les passer a préparer ton année prochaine…
  2. Ton post donne globalement l'impression que l'informatique est pour toi une matière scolaire, dans laquelle tu te dois de réussir. Or, même s'il est possible de finir ses études d'info comme ça, ce n'est pas une super idée. Si tu n'es pas passionné un minimum par ce que tu fais, tu risque d’être bien triste ensuite lorsque tu bosseras dedans. [et c'est probablement valable pour bien d'autres domaines]
    Au lieu de chercher a gagner du temps, prend le temps de comprendre et apprécier par toi même les choses que tu fais, même si c'est mal enseigné ou que les profs sont mauvais. Ça peut passer par lire de la documentation en ligne, des bouquins d'info, des papiers universitaires, des codes sources sur github, faire/participer a des projets, etc. Et si malgré tout ça te fait chi*r et que tu n'y trouve pas ta vocation, tu pourras éventuellement songer a une reconversion.

Genre là ça fait peut-être 2 ou 3H que j'essaie de dessiner un dégradé de couleurs, ne sachant pas comment faire, mais sinon l'idée de le faire me plaît bien oui.

Tout l’intérêt est la : trouver comment faire. Puis passer au probleme suivant.

Édité par yoch

+5 -0

Arius m'a doublé : profites de tes vacances ! Sors avec tes potes, regarde les JO, etc… Bref, fais-toi plaisir. De ce que j'ai vu de tes précédents sujets, tu ne connais pas l'énoncé exact de tes TPs. Tenter approximativement de s’avancer n'est certainement pas la meilleure des idées. Si tu attends le moment adéquat, tu auras certainement des consignes plus claires, et tu aura tes profs et/ou camarades pour répondre à tes questions. Si jamais tu veux prendre de l'avance pendant les vacances, vu qu'il semble que tu vas beaucoup utiliser Java, choisis toi un projet (perso ou open-source) qui t'intéresse, et travailles dessus. Tu vas sans aucun doute apprendre énormément de choses, et ce sera au final très certainement beaucoup plus efficace que te tenter de s’avancer dans tes TPs.

+2 -0
Staff

Vu qu'il y a eu de nouveaux posts entre temps, je scinde ma réponse :

Non ça je ne peux pas, j'ai trop peur de rater mon année, il faut que je prenne de l'avance…

Prendre des vacances ne veut pas dire glander. C'est savoir faire des pauses, oxygéner le cerveau, faire du sport, bien manger, se détendre, refaire le plein d'énergie. Il est vital "de s'aérer l'esprit". Cela a un fort impact sur tes capacités de mémorisation. Trop d'étudiants dédaignent cela. Il faut un temps pour bosser mais aussi un temps pour respirer, faire des pauses entre le temps d'étude. Si t'es en vacs, à l'étranger, faire un tour 15 minutes au bord de mer par exemple. Quant à prendre de l'avance, tu ne pourras pas de manière significative. Pour une simple raison : la masse de travail.

Les études universitaires sont assez difficiles comme ça, ne te fixe pas des objectifs impossibles à atteindre. Surtout si t'as pas encore la technique, l'habitude du niveau d'études.

Maintenant, en info, ce que je peux te conseiller c'est :

  • Etre consciencieux dans ton emploi du temps, bosser dans la journée. Prendre aussi le temps pour faire autre chose (hackathon, modélisme, sport, lire un livre, aller au ciné, rire, s'intéresser à d'autres sujets)
  • Participer à des projets, discuter avec des étudiants en avance. Ils sont passé par là, ils seront en mesure de te conseiller tant pour les cours voire pour te filer des astuces pour tel ou tel TP
  • Parler au prof et assistants si les enseignements sont peu clairs, pas attendre la période d'examens. Pas avoir peur de soulever les problèmes. Communiquer peut aider à les résoudre, ne rien dire veut dire "que tout va bien".
  • Eviter d'ajouter du poids inutile sur tes épaules. Rater une année n'est pas si dramatique et se tuer à bosser "sans voir la lumière du jour" (j'exagère) est le meilleur moyen d'arriver à ce résultat là.

Si tu ne prends pas le temps de faire (tout ou une partie de) ces choses-là, tu ne pourras être proactif, cela va t'exposer beaucoup plus aux troubles du sommeil, troubles de la concentration, anxiété, angoisse, agressivité et à la déprime. Et cela a un sérieux impact sur tes capacités de mémorisation. Ce qui est justement ce dont tu cherches à éviter.

Un boulot peut aider aussi à se déconnecter un minimum des études, mais ça peut être dur à gérer quand on est pas encore dans l'ambiance universitaire, quand on sait pas encore trop comment s'organiser, sa méthode d'étude.

Je ne suis pas sûr que ça m'aiderait, d'en parler à quelqu'un IRL :o

Ça aide. Maintenant, souvent on a peur de se confier à ses proches et c'est normal. Tu peux t'adresser à un psy (faut pas avoir peur, ils mordent pas) voire à l'un de tes assistants (il étaient encore à ta place y a pas si longtemps), un conseiller au sein de l'établissement, un prof de psychologie d'une autre fac de ton univ (si elles sont centralisées), etc.

Édité par Arius

Nan (ce n'est pas l'avis de la majorité des mathématiciens). Après c'est sûr qu'elles n'ont pas autant d'impact sur notre culture général que la physique (qui en use et ré-use), l'histoire ,la biolo, etc. Je dirais qu'on peut faire une sorte de classement : info > maths > le reste (les autres matières que je viens de citer).

Dans ce cas, on a l’info théorique qui est à rapprocher des mathématiques. L’informatique, ce n’est pas juste sur ordinateur. Et donc, dans ton échelle ce serait au même niveau que les maths.

Comme l’ont dit les autres, profites des vacances (+1 à Emeric pour les JO), repose toi, etc. Et comme tu aimes l’informatique, fais des choses qui n’ont rien à voir avec ton cursus, découvre de nouvelles choses, et surtout fais-toi plaisir. :)

Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! - Tutoriels LaTeX - Contribuez à un tutoriel Ruby

+0 -0

Je ne sais pas dans quel IUT tu as été, mais après ma première année de DUT informatique, je peux dire les choses suivantes (sans essayer de te répondre, juste comme ça) :

  • J'ai passé clairement plus de temps à réfléchir sur papier que sur une machine. Et sans accès à internet. En effet, une fois l'algorithmie faite, tu peux, rien qu'avec la doc Java et le Ctrl+F, programmer rapidement ton idée. Évidemment, le temps passé sur papier est très long, et sur un gros projet, tu ne le fais pas d'une traite, mais pour chaque partie tu recommence.

  • Après, il y a l'optimisation. Quelles structures de données sont adaptés ? Tu modifies alors ton programme, qui, si il est bien fait, du moins en Java et sur les projets de première année (qui ne volent pas haut), cela prends quelques minutes.

  • Enfin, le peaufinage. Tu améliores l'interface, tu optimise certaines fonctions, améliore la propreté de ton code (même si il est censé être parfait du premier coup :D ).

Pour revenir à la première partie, on a un prof (celui de maths), qui nous ressortais régulièrement que « des gens qui recherchent sur Google et la doc, ça peut être n'importe qui. Vous vous apprenez à faire ce qu'il y a avant ». Ce que je comprenais ainsi : « pour pisser du code, pas besoin d'études ». Et je suis relativement d'accord. Et le travail sur papier, en Java/POO du moins, c'est définir la structure MVC, les classes (et le diagramme de classes) du modèle, et réfléchir à l'interface.

Et je pense que c'est vrai, qu'en informatique, on passe finalement plus de temps sur papier à réfléchir qu'à coder. Et quand je vois les résultats et méthodes de travail d'un ami, qui accessoirement est le meilleur de la promo, je pense que c'est efficace. Aucun des 5 premiers n’amène son ordinateur en cours, par exemple.

Et d'un autre côté, je pense te comprendre. Je traîne sur un autre forum que celui-ci où beaucoup de membres programment. Et quand je vois leur travail, je me dis que je ne sais rien faire. Je ne bosse pas énormément et ne programme pas du tout en dehors de l'IUT, par manque de volonté et d'inspiration. Et j'ai ainsi l'impression de perdre du temps. C'est pourquoi j'espère pouvoir trouver un boulot après une licence pro (bac +3), pour apprendre sur le tas.

WinXaito, ton idée est très bonne, on me l'a conseillé aussi. Sauf que j'hésite, je sais pas à quel projet participer, et je ne suis pas confiant. Un autre détail, le fait que je n'ai jamais utilisé git, me rebute également (alors que y'a pas de raison…).

Et enfin, je suis plutôt back-end. Les interfaces, c'est pas pour moi. Principalement parce que j'ai des goûts particuliers : j'utilise énormément la CLI, je déteste utiliser la souris ou le tactile (ergonomiquement parlant aussi je suis décalé donc), et j'aime les designs simples voire austères (une page Web sans ou avec très peu de CSS me convient mieux que la plupart des designs). Au final, je suis pas du tout « avec mon temps » (plutôt années 80-90, voire début 2000 ou fin 70, mais ça ne concerne pas que l'informatique), ce qui n'aide pas, dans la plupart des cas.

Je raconte un peu ma vie là… m'enfin, si ça peu aider ou m'aider…

Édité par Breizh

Breizh zo ma bro, hag ihuel eo ma c'halon geti. Da viken. – L'oiseau imaginaire : ZzxŷxzZ

+3 -0

Alors, tu galères et c est normal, tous les étudiants sont pareils. Par contre dire que c'est de la faute à la manière dont l'info est enseignée et accuser ton prof c'est sacrément osé. J'ai eu un prof d'info de merde, j'ai bossé davantage et hop fini.

Faut pas croire que tu vas toujours tout torcher izy major. Ah ça non. Tu vas en chier et c'est normal, et tous les étudiants ont connu ça.

Sinon, repose-toi pendant les vacances sinon tu vas péter un plomb.

+1 -0

Saluti :)

J'ai également euh le même genre de passage à vide récemment : pendant 2 semaines, je n'ai fait que jouer. Je n'ai pas pondu ni réfléchi à une seul ligne de code. Alors que c'est ma passion principale, et que je m'ennuyais de jouer. Je n'y arrivais pas du tout. Parce que je n'avait aucun projet, donc aucune motivation. J'avais cette sensation horrible de perdre mon temps :/

Puis j'ai eu l'idée d'un projet, qui m'a motivé, et qui me tient motivé depuis près d'un mois. Et pendant que je code, j'ai plein d'idée de projets, très motivants car ce n'est que de la "recherche dans l'inconnu", du dépassement de soi, c'est à dire que des choses que je n'ai jamais fait/vu.

Pour éviter de futurs passages à vides, pour garder mes idées de recherches (j'oublie vite :D), et pour rester concentré sur mon projet, j'ai noté tout mes projets sur le site trello (j'aurais pu le faire sur un papier, c'est pareil). Ça m'évite de partir sur 1000 projets en parralèles, de gagner du temps en restant concentré sur le projet en cours (et accessoirement, arriver au projet suivant plus rapidement).

Ce n'est pas exactement ton cas, car toi tu travail pour ton école, mais je commençais à déprimer aussi. Je ne peux que peu te conseiller, essaye d'aborder tes études avec un peu plus de légèreté, tu est trop dur avec toi même.

Bonjour coupain. Va voir mon Blog, et dit moi par mp ce que tu en pense

+0 -0

Non ça je ne peux pas, j'ai trop peur de rater mon année, il faut que je prenne de l'avance…

Lern-X

Le problème est certainement déjà un peu là …
Je veux dire, j'ai pas un niveau extraordinaire en info … Mais je sais que je vais pas rater mon année, pratiquement aucun risque. Si tu es 9em de promos alors ça doit être à peu près la même chose, détends toi …

Je pourrais certainement me consacrer plus à mes études … Mais je choisi de bosser plus les cours qui me plaisent.

Pense à une association par exemple … C'est dur à la fac, mais il y a bien des associations d'info où tu peux te rendre utile …


Si le truc c'est que tu as envie de participer à la compétition pour être major de promos, ce que je peux comprendre hein, alors oublie ce que je t'ai dis.
Pense juste à faire des pauses de temps en temps … À t'occuper l'esprit d'autres choses parfois. Mais tu le sais certainement déjà ça …

Édité par ache

ache.one                                                                                   🦊

+0 -0

Aller, à mon tour de raconter ma vie pour rassurer. J'étais en prépa intégrée de mon école d'ingé. La première année, au bout de 3 mois j'ai pété les plombs. Je travaillais trop, je ne pigeais pas grand chose en maths et la physique demandait trop de maths, j'avais des notes de merde (car quand tu es habitué à avoir 13-14 au lycée sans rien glander, un 8 ou 10 après des heures de labeurs ça fait mal). J'étais fatigué, j'avais souvent mal à la tête, ma femme (petit copine à l'époque) vivait à 1200 km de moi… Bref, rien n'allait.

J'avais songé à aller en DUT, tout plaquer et recommencer. Mais j'ai discuté avec ma prof de physique, qui était aussi la mère de deux amis au lycée. Elle m'a dit de ne rien faire pendant 2 semaines. Strictement rien, pas de révisions, pas d'exercices chez soi, pas de devoirs maisons. Juste suivre les cours et les TDs.

J'ai eu forcément des notes de merde (enfin, pas vraiment pire qu'avant), mais après cette épriode c'était mieux, j'ai relativisé et j'ai moins travaillé en ayant de meilleurs résultats. Cela peut paraitre paradoxal mais à force de m'investir, les heures passées étaient inutiles car inefficaces. J'ai arrêté de comparer ma situation d'époque avec le lycée, de trop stresser pour des notes qui n'ont pas la même signification. Après tout, comme elle me l'avait dit, malgré mon sentiment d'échec, j'étais dans la bonne moitié de la promotion et loin d'être une catastrophe. Donc je n'étais pas vraiment seul.

J'ai même fini dauphin de ma promotion à la fin (bon, faut admettre que je préfère l'info aux maths pures et dures aussi). o/

Bref, ne t'inquiète pas de ta situation. Relativise. Apparemment tu es loin d'avoir le profil du redoublant. Le stress te joue certainement des tours et te bloquent dans la résolution du problème. Même à mon boulot actuel je peux perdre des heures pour coder une fonction de quelques lignes car pour les écrire tu as besoin d'assimiler des tas d'informations annexes pour comprendre ce que tu fais.

Je pense malgré tout, qu'outre prendre des vacances, en discuter avec quelqu'un serait bien. Notamment à ton établissement. Ton établissement veut que chaque élève réussisse, si tu as des soucis personnels ou liés à ta formation, ils t'aideront. Ça m'a sauvé en tout cas. Et n'hésite pas à poser des questions aux profs, en général ils aiment ça car ils se sentent utile (c'est leur métier) et ont la sensation d'être écouté. Durant ma formation il arrivait que je passe des heures dans le bureau d'un prof, au début pour discuter du cours, puis après ça partait dans toutes les directions. C'est sympa, tu apprends beaucoup ainsi, et tu galères moins car c'est leur but de t'enseigner quelque chose même s'ils doivent personnaliser l'explication pour chaque élève qui réclame cela.

Je pense que la reconversion n'est à envisager que si tu ne prends pas de plaisir dans ce que tu fais ou dans le résultat obtenu. Beaucoup d'informaticiens, dont moi, te diront que coder c'est souvent frustrant mais que le bonheur d'un résultat qui fonctionne est merveilleux et difficile à décrire. J'en ai fait sauter du Champomy pour du code qui fonctionne. o/

Édité par Renault

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora.

+10 -0

Salut :)

J'ai lu ton premier message en entier et une pensée m'a traversé. Il n'est jamais trop tard pour changer de voie. J'imagine que tu te dis que tu t'es trop engagé dans cette voie et que maintenant il faut finir. Tu te dis sûrement que tu n'as pas fait 3 ans pour rien.

Déjà, ces 3 ans ne seront jamais perdus. Même si tu changes de voie, il restera toujours ton bagage, tes expériences et tes connaissances et tu pourras toujours les réutiliser ailleurs. Tu auras toujours ton bachelor en poche.

Ensuite, c'est un mauvais calcul. C'est moche à dire, mais ces 3 ans sont passés. Tu ne peux plus rien y faire. Que tu continues ou non, ils appartiennent au passé. Par contre, tu peux agir sur les années qui suivent. Il faut pas oublier que si tu vas au bout de tes études, la suite logique sera de travailler dans ce domaine. Même si aujourd'hui, une personne va certainement apprendre 2 ou 3 métiers durant sa carrière, le choix de rester ou non en informatique aura des répercussions sur 10 à 15 ans. 3 ans ne sont peut-être pas un si grand prix.

Dans tous les cas, la seule vraie question est : << Ai-je encore le feu sacré? >>. Les notes ou le classement dans la promo n'entrent pas vraiment en compte. Si tu as encore le feu sacré et que tu as envie de remonter en selle à chaque fois que tu tombes continue, sinon profite de ce temps pour réfléchir à un changement de voie.

Je suis personnellement passé par là. Bon, bien sûr, c'était pas vraiment pareil, car le doute est arrivé dès le début de mes études. :ninja:

Durant ma dernière année de gymnase (lycée suisse :pirate: ), je voulais absolument m'inscrire à la fac de droit. Pas de bol, j'ai eu une présentation de merde lors de la visite de la fac de droit et j'ai changé du tout au tout pour m'inscrire à l'EPFL à Lausanne et faire des études d'ingénieur. Le premier mois, j'ai découvert le campus, tout était génial et le niveau était tout à fait gérable. Ensuite, le niveau a grimpé en flèche et j'ai paniqué. Je ne comprenais plus rien. J'avais toujours été bon en math et au gymnase, j'étais en math renforcé. J'avais toujours pensé que mon niveau de base du gymnase allait me permettre de suivre sans trop de casse. Grosse désillusion. :p J'en étais arrivé à un point où je ne comprenais même plus les corrigés que me filaient les potes de cours pour m'aider. Je passais des heures dans le vide à tenter de comprendre ce que je lisais. A partir de la fin du 2ème mois, j'ai su que ce n'était pas pour moi. De là, à la place d'aller en cours, je m'incrustais en douce dans d'autres branches pour voir si ça me plaisait. Finalement, j'ai quitté l'EPFL pour aller en droit à Fribourg. Autant dire que je me suis flingué une année tout seul comme un champion sur un coup de tête. Mais j'ai appris une grande chose sur moi : malgré mon attrait pour les maths et la physique, je ne peux pas en faire 8 heures par jour. Pas de feu sacré, aucune motivation. En revanche, en droit, je m'éclate, peu importe si je ne suis pas le meilleur ni même un des meilleurs. Je peux faire chier toute ma famille durant des heures en leur résumant les arrêts du Tribunal canton du canton de Fribourg sans m'en rendre compte. Pour ça, j'ai le feu sacré, et je n'attache qu'un importance relative aux notes.

J'espère que mon expérience personnelle t'aidera même si elle ne fait que de ressembler à ta situation actuelle. Et de bonnes vacances tranquilles sont un excellent moyen de faire le topo. :magicien:

Mala malus mala mala dat.

+4 -0
Staff

Même à mon boulot actuel je peux perdre des heures pour coder une fonction de quelques lignes car pour les écrire tu as besoin d'assimiler des tas d'informations annexes pour comprendre ce que tu fais.

À mon avis, c'est vrai pour la plupart des problèmes inédits qu'on rencontre.

J'y vais de ma petite anecdote. Pour mon travail, je dois en ce moment faire quelque chose qui paraît simple au premier abord. L'énoncé ressemble à un TP d'automatique de première année d'école d'ingénieur. Je suis à temps plein dessus. J'ai mis une semaine à comprendre le comportement du système, une semaine pour faire une pré-version, une semaine pour corriger des bugs, et là, j'ai confirmation que mon travail ne tiendra pas les performances et que je dois changer de stratégie, ce qui me prendra bien deux semaines…

Prendre du temps, c'est normal même pour un spécialiste, alors pour un étudiant, c'est encore plus normal !

+4 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte