Mèche qui ne brûle pas

pour un bruleur à huile végétale

a marqué ce sujet comme résolu.

Hey :) !

Suite au visionnage de cette vidéo, j’ai eu envie de réaliser mon brûleur à huile végétale.

J’ai résolu à peu près tout mes problèmes sauf un : la mèche. En effet, jusqu’à présent j’ai utilisé du tissu comme mèche. Le problème est que le tissu brûle, et la mèche finie par être totalement consumée.

Dans la vidéo, il utilise des fibres de carbones d’une flèches d’arc. J’ai à ma disposition des flèches d’arc, seulement ce sont des flèches en fibre de verre (fiche technique).

Est-ce que ça devrais également marcher avec ce type de flèches ? Y a t’il une autre solution ? (ça me fait un peu chier de sacrifier une flèche). Ou une solution sans mèche ?

Je me demande également si brûler de l’huile végétale (alimentaire (usagée ou pas)) est dangereux pour la santé (gaz ?), ou mauvais pour l’environnement ?

Merci d’avance pour votre aide chaleureuse :)

Salut !

Pour l’huile je ne sais pas (je crois que c’est sans danger mais je n’ai aucune source à te donner). En revanche pour la mèche, je crois qu’il faut un tissu "dense". Tu peux utiliser un lacet (tant qu’il n’est pas en synthétique), couper les "embouts" ou les épissures à chaque bout et le plonger dans l’huile. Pour aller plus vite sans attendre que la capillarité fasse effet, tu peux le plonger entièrement dedans et en ressortir un bout. ;)

+0 -0

J’ai regardé rapidement la vidéo. Peut-être un peu trop rapidement, mais je n’ai pas vu l’avertissement de rigueur :

Ne faites pas ça chez vous. >_<

Non, sérieusement. On ne s’amuse pas à foutre un truc qui brule à côté d’un bout de carton ; on ne prétend pas être écologique en cramant à l’air libre de l’huile alimentaire… D’un point de vue technique, c’est très joli ; c’est intéressant pour faire de la vulgarisation, etc., mais ce n’est rien d’autre qu’un moteur thermique couplé à un effet thermoélectrique. Traduction, on couple l’absence d’efficacité du moteur thermique à l’absence d’efficacité de l’effet thermoélectrique…

Alors, mauvais pour l’environnement ? À vu de nez, oui. Pas si tu l’utilises une fois de temps en temps, mais si tu l’utilise en continu, clairement.

Et la priorité pour ce truc est de résoudre le risque d’incendie. :'( Sinon, c’est juste un prototype amusant qu’il faut éteindre dès qu’on ne l’a plus sous les yeux.

Concernant la santé, bah, ça va emmètre des particules. Donc dans un endroit aéré (mais sans vent, cf risque d’incendie), pour peu de temps, à priori pas de risque. En continu, ça puera avant d’être dangereux, ce qui est assez pratique. :D

Pour le jeu, pour la découverte, réaliser ce genre de chose peut être très intéressant. Mais entre l’efficacité énergétique, le fait qu’il faille une sacré quantité d’huile pour le faire tourner, et les risques d’incendies, ça doit rester un jouet.


Pour la mèche, je plussoie rezemika. Certaines cordes tressées doivent aussi pouvoir faire l’affaire si elles sont assez denses.

+3 -0

En fait, je n’ai n’utilise pas du tout de module thermo-électrique, ce qui m’intéresse c’est juste la production de chaleur.

Du coup ce qu’il faut faire c’est évacuer les fumées/particules ?

Concernant la mèche, ce que j’avais qui se rapprochait le plus c’était un bout de ceinture de judo, ça à l’air de plutôt bien marcher :)

Un peu de chimie, du coup : tout corps qui brûle produit du $\ce{CO2}$ et de l’eau (et un peu d’azote) … Dans le meilleurs des cas. C’est à dire quand l’oxygène est en excès. Dès que l’oxygène vient a manquer (pour différentes raisons, par exemple si l’apport en oxygène n’est pas bon), on commence à produire des sous-produits carbonés multiples et variés. Bon, dans certains cas, on produit du monoxyde de carbone qui peut asphyxier, mais sans aller jusque là, les particules fines, c’est jamais bon pour les poumons. Problème, l’huile végétale commerciale est loin d’être à 100% de l’huile, puisque elle n’est pas totalement filtrée (et à raison, tu te fous que ce soit pas 100% de l’huile quand tu cuisine), du coup on augmenter le risque de particules fines. Le mec, il va tuer ces pigeons, à force. C’est pas pour rien qu’on s’assure qu’une cheminée aie un bon tirage ou qu’il faut allumer sa hôte quand on cusine (ou qu’on utilise une friteuse).

Au delà de ça, le problème de la mèche, c’est "simplement" que la mèche ne transporte pas assez de "carburant", et du coup le tissus brûle en compensation. Bon de ce que j’en vois, le coton ça marche bien, et du coup, la ceinture de judo, ça doit très bien marcher. Mais quand même.

EDIT: Bon, grillé en partie de loin par Gabbro (j’avais vu le message, tapé ma réponse et pas appuyé sur envoyer). Et oui, ou des lacets, en effet rezemika.

+0 -0

Ben en plus, comme le dit très bien Gabbro, y’a des moyens plus efficaces de faire de la chaleur. Et si t’observe une couche noire sur ta "cheminée" (probablement juste du carbone, note, mais c’est bien la preuve que t’es pas dans un cas de combustion complète), je te laisse imaginer ce qui traine dans l’air autour. Bon, après, le volatile à raison, ça doit puer un max.

+0 -0

En effet, s’il s’agit juste de générer de la chaleur, il y a plus efficace, plus sûr et plus écolo. Cela dit, ça dépend de la quantité de chaleur nécessaire. S’il te faut juste une élévation de quelques degrés, tu peux avoir des moyens très efficients et écolos. Sinon, il faudra sûrement faire brûler des trucs. :/

Quelques exemples en vrac :

  • une cuisinière à gaz (ou un réchaud) (pas super écolo, mais facile d’accès et d’usage)
  • un bec bunsen (c’est toujours du gaz, donc même chose qu’au dessus)
  • un four solaire (il suffit d’une grosse lentille de Fresnel, safe et écologique)
  • le chauffage électrique (juste une résistance chauffante, pour le côté écolo ça dépend de comment est produite l’électricité)
+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte