Ne faites pas confiance aux étoiles filantes

Elles veulent juste faire des blagues

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Ce message est principalement un récit de ma vie (enfin, les derniers mois), une plainte envers les étoiles filantes et un exutoire. Je recommande donc de ne pas lire son contenu (long et ennuyeux), ZdS étant le seul endroit où je continue d’aller, dommage pour vous, mais je n’ai pas envie d’en parler devant une personne physique.

Si par hasard vous me connaissez, n’allez pas plus loin.

L’histoire commence il y a un an, enfin presque. C’était la nuit des étoiles filantes, soit aux alentours du 12 août quand les Perséides passent proches de la Terre et y abandonnent quelques’un de leur membre dans un spectacle fascinant. J’étais dans un petit village de Haute-Saône, perdu au milieu de nulle part. L’endroit était parfait pour observer les étoiles filantes, car la pollution lumineuse était quasiment nulle.

Après m’être installé, probablement la plus grosse étoile filante que j’ai jamais vue passe au-dessus. Elle était beaucoup plus lente que ce que j’avais eu l’habitude de voir et décide de faire un voeu. Le genre de voeux stupide où l’on souhaiterait que quelqu’un soit amoureux de nous, vous voyez le genre…

Les mois passent, et je me dis que comme je ne suis clairement pas doué socialement, la probabilité que je puisse parler à quelqu’un dans la rue ou tout autre lieu est proche de zéro. Je regarde donc sur un site de rencontre, je ne m’inscris pas tout de suite, et regarde un peu le forum. Je vois les messages d’une personne, qui à l’air intelligent, sympathique, la même tranche d’âge que moi, aussi en informatique, bref, de quoi au moins discuter. Après quelques jours de réflexions, je m’inscris sur le site et envoie un message à cette personne. Ce message était probablement la pire chose que j’aurais pu faire (je ne parle que de son contenu pour l’instant).

Le lendemain, je reçois une réponse. J’apprendrais quelques jours plus tard que cette personne n’avait pas reçu mon message, juste une notification, celui-ci ayant disparu dans les limbes du site. La personne a donc pris la peine d’envoyer un message construit alors qu’elle n’en avait pas eu, ça mériterait presque une médaille!

On discute un peu, et le courant passe plutôt bien. Pour une fois, je me sens à l’aise de parler avec une personne, merci internet! Après quelques semaines, on décide de se voir dans un bar. J’ai le coeur à mille à l’heure, je sais que j’ai généralement l’air stupide à l’oral, car je n’arrive pas à réfléchir à temps (c’est trop de contraintes l’oral quand même…).

La personne arrive donc, on se salue, et on va dans un bar. On prend chacun une bière, ne buvant quasiment jamais d’alcool, ça me délie un peu la langue, et nous parlons. Après avoir fini nos bières et discuté un moment, on sort pour aller manger un truc, puis on retourne dans un bar. Au deuxième bar, j’ai découvert ce qu’était un coup de foudre, dès que je croisais les yeux de la personne, mon coeur accélérait comme un dingue, j’avais encore plus chaud et je devais probablement être bien rouge. Après quelque temps, on décide de sortir, et l’on a marché quelques heures dans la ville. Ça faisait quelque temps que j’avais envie d’uriner, et je lui en fais part (ouais, c’est assez stupide à un premier rendez-vous). Habitant à plus de 30 km, je m’étais plus ou moins résolu à uriner contre un arbre dès qu’on se serait dit au revoir. Au lieu de ça, j’ai été chez la personne, elle n’habitait pas loin, je vais donc dans son appart me soulager. Par je ne sais quel miracle, j’arrive à dire à la personne que c’est plutôt mon genre, etc. Après quelque temps, il se fait tard, je n’avais pas prévenu mes parents que je découchais et il était plus de 5h du matin. Je lui en fais part et je fus raccompagné jusqu’à ma voiture. (J’ai eu le droit de me faire engueuler en rentrant parce que je n’avais pas prévenu, bref, la joie de vivre chez ses parents.)

En apparence, tout se passe bien, et après un mois et demi, la personne me propose de faire des voyages avec, la SNCF proposant l’offre TGVMax pour les moins de 26 ans avec le premier mois à 1€. Le dernier jour du mois de février, on se décide à le prendre. Nous décidons alors de visiter plusieurs villes.

La personne est de plus en plus distante, on est la 3e semaine de mai, je suis parti de chez elle les larmes aux yeux tellement elle était froide, et je lui demande ce qu’elle pense de moi et pourquoi elle était si distante. Elle me répond mot pour mot "Parce que ça ne ressemble pas à d’autres sentiments que j’ai pu ressentir" puis quand je lui demande ce que j’étais réglemente pour elle "mon copain". J’avais déjà plus ou moins posé ces questions début mai, avec comme réponse que les lasagnes étaient son premier amour, j’ai donc ramené des pâtes à lasagnes dans le lit, il faut bien rigoler parfois (et ça n’a pas marché, humour 0). Je finis par me convaincre que c’est juste dur d’exprimer ses sentiments.

Arrive fin mai, notre dernier voyage avec TGVMax. Je ne suis pas trop en forme, j’attends une lettre de recommandation pour une thèse, l’échéance est pour le lendemain, c’est assez compliqué. Dans le train, je reçois un mail, j’ai la lettre! Le réseau dans le train est totalement instable, je ne peux rien en faire et me dit que je verrais à l’auberge. On arrive dans la ville, il est plus de 22 heures, je me dis que l’échéance est au lendemain, je le ferais le matin avant de partir visiter. On va donc se baigner dans la mer à 23 heures, puis on retourne à l’auberge de jeunesse. Je me lève tôt le lendemain, et quand j’essaie d’envoyer mon dossier, je n’ai plus l’espace pour déposer. Je me bats un peu avec l’adresse mail de l’école doctorale, le dossier étant trop lourd pour la boite mail, bref, je ne suis pas en forme lors de la visite. J’échange des mails avec mon supérieur au labo histoire de voir s’il y a un moyen d’arranger ou autre. J’embrasse plusieurs fois la personne lors de la visite (ce qui était une première), n’étant pas de bonne humeur, je ne voulais pas que la personne pense que c’était envers elle.

Après ce voyage, la personne ne veut plus vraiment me parler ni me voir, je propose une ballade pour un week-end, la personne me répond qu’elle verra "en fonction des séances de cinéma". D’accord, je passe après les lasagnes, après un simple film.

Je décide de n’envoyer aucun message pendant une semaine, et je n’en reçois aucun en retour. Après une longue semaine, j’envoie un message. La personne finit par me dire que la période de silence sera "arbitrairement longue". Je lui demande si cela signifie "jamais", elle me répond que je suis "gonflant".

Plutôt mal, je lui dis qu’il faudrait qu’on se parle. On convient donc d’une date. La journée la plus longue de ma vie commence, j’ai le coeur en tachycardie toute la journée. Je m’attends à être quitté. J’ai chaud, j’ai l’impression d’avoir envie de vomir en continu, je n’arrive même pas à boire.

J’arrive chez cette personne, elle me sert un verre, retourne sur le canapé, prends son PC et ne me regarde guère. Les minutes passent, je suis encore debout, je n’arrive pas à tenir le verre tellement mes mains tremblent. La gorge nouée, je n’arrive même pas à parler, je retiens juste un flot de larmes. Je n’arrive pas à respirer, on échange trois phrases. Devoir mettre fin soi-même à une relation alors qu’on est totalement amoureux de la personne c’est très dur. Surtout quand la personne ne te regarde pas, pianote sur son ordinateur et que tu as l’impression qu’elle t’ignore complètement. Sur le fait d’être sur l’ordinateur et de m’ignorer, ça ne changeait pas forcément beaucoup. Mais là c’était vraiment dur pour moi.

Je finis par dire que je souhaite que la personne trouve quelqu’un qui lui correspond vraiment (et la je pleure, parce que je suis faible !!!).

Quelques jours après, j’envoie un mail (grosse erreur !), et la personne me dit qu’elle n’était pas amoureuse, qu’elle voulait juste être en couple, voir ce que ça faisait.

Pour résumé, je n’ai été qu’une expérience, un jouet, un boulet qu’on traine de ville en ville, une personne dont la présence donne la nausée. J’ai eut pour reproche de n’avoir d’intérêt en rien, alors que j’adorais vraiment visiter les villes. Exprimer mon avis dans un musée n’est pas possible, on m’a toujours jugé sur ce que je pensais, et ça fait des années que je ne l’exprime plus. (Je suis incapable de faire un choix ou donner mon avis lorsque celui-ci a un impact sur une autre personne. Même un prof s’amuse à me faire faire des choix pour un simple dessert tellement j’en suis incapable. La personne a probablement cru que rien ne m’intéressait à cause de ça.)

Comment fêter ses 25 ans avec le sourire quand dans la même semaine tu apprends que tu n’as pas de thèse, que tu n’as été qu’un jouet. L’anniversaire le plus mémorable de toute ma vie!

Si quelqu’un a lu ça, respect, et comme je l’ai dit, c’était principalement un exutoire.

Les étoiles filantes ne sont pas sympathiques !

+0 -0

Mon pauvre :/ C’est toujours dur quand quelqu’un joue avec nos sentiments, et que l’on se retrouve être le dindon de la farce.

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+2 -0

Elle est plus amoureuse, Manu faut qu’tu t’arraches.
Elle peut pas être heureuse dans les bras d’un apache.
Quand tu lui dis je t’aime, si elle te d’mande du feu.
Si elle a la migraine dès qu’elle est dans ton pieu.
Dis-lui qu’t’es désolé, qu’t’as dû t’gourrer d’trottoir.
Quand tu l’as rencontrée, t’as dû t’tromper d’histoire.

Édité par entwanne

Auteur du sujet

Le problème c’est que moi je suis resté amoureux…

J’aurais préféré que la personne soit honnête dès le début,

ça aurait été on ne peut moins douloureux.

Maintenant, j’ai mal tous les jours et me sens perdu.

Tombé amoureux aurait pu être bien,

si ça n’avait pas été une chute pour rien.

J’ai juste réussi à arriver en enfer

alors que je ne suis pas encore six pieds sous terre.

Édité par JuDePom

+0 -0

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort. Tu es un sentimental. Forcément, tu étais condamné à souffrir, au moins une fois. Maintenant c’est fait, l’épreuve est passée. Le deuil va prendre un certain temps, mais tu vas t’en remettre. Et tu pourras partir pour de nouvelles aventures, qui se passeront mieux, parce que tu auras appris de cette expérience.

+1 -0
Auteur du sujet

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort.

elegance

Ça te laisse juste vivant à dire vrai.

Le deuil va prendre un certain temps, mais tu vas t’en remettre. Et tu pourras partir pour de nouvelles aventures, qui se passeront mieux, parce que tu auras appris de cette expérience.

elegance

Je vais juste attendre que ma mémoire fasse une remise à zéro. Normalement, tout s’efface assez vite dans ma vie, mais pas là.

+1 -0

Tu as tout mon soutien JuDePom. J’espère que tu t’en remettra.

Peut-être qu’avoir une autre relation, sincère cette fois, pourrai t’aider, mais si tu ne te sens pas prêt, je respecte ton choix.

Bonne chance !

Édité par ToxicScorpius

“La musique est une mathématique sonore, la mathématique une musique silencieuse.” E.Herriot “Les mathématiques ne sont pas une moindre immensité que la mer.” V.Hugo

+1 -0
Auteur du sujet

Tu as tout mon soutien JuDePom. J’espère que tu t’en remettra.

Peut-être qu’avoir une autre relation, sincère cette fois, pourrai t’aider, mais si tu ne te sens pas prêt, je respecte ton choix.

Bonne chance !

ToxicScorpius

Je ne suis pas sûr que chercher une autre relation soit une bonne chose, pour l’instant.

Car au final, cela reviendrait à faire la même chose que ce que l’on m’a fait. Juste pour oublier ou juste pour expérimenter, au final la personne qui ne sert qu’à ça va forcément souffrir. Et pour l’avoir vécu, je ne le souhaite à personne (a peut-être une exception près, et encore…).

+2 -0

Je ne voulai pas dire de voir ça comme un test, mais vraiment de s’engager dedans.

Mais je comprends si tu es encore trop traumatisé pour le faire. On a déjà essayé de se servir de moi comme un rat de laboratoire, mais je ne l’ai pas vraiment cru (et encore, je ne pouvais pas m’empêcher de me demander "et si c’était vrai?") et puis j’ai été remplacé, mais bon j’y croyai pas vraiment. Ça doit être encore pire lorsqu’on a cru cet imposteur.

Essaye de te concentrer sur tes études, tes passions et tu devrais oublier petit à petit et la blessure cicatrisera.

“La musique est une mathématique sonore, la mathématique une musique silencieuse.” E.Herriot “Les mathématiques ne sont pas une moindre immensité que la mer.” V.Hugo

+0 -0

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort.

elegance

Ça te laisse juste vivant à dire vrai.

Le deuil va prendre un certain temps, mais tu vas t’en remettre. Et tu pourras partir pour de nouvelles aventures, qui se passeront mieux, parce que tu auras appris de cette expérience.

elegance

Je vais juste attendre que ma mémoire fasse une remise à zéro. Normalement, tout s’efface assez vite dans ma vie, mais pas là.

JuDePom

C’est une histoire récente. Tu es encore dans la phase de deuil, et c’est pour ça que tu te sens juste ’survivant’. Il va peut-être falloir 6 mois ou 1 an pour que tu t’en remettes, et il ne faut pas essayer de brûler les étapes. Mais après, tu seras plus fort.

+0 -0
Auteur du sujet

J’essaie tant bien que mal. Pour mon stage en labo, ça part très mal, je passe la plupart de mon temps seul avec un robot, et c’est assez compliqué, je finis par juste attendre la fin de ma journée.

En dehors, je fais une borne d’arcade (j’écris un tuto pour en faire une aussi), je développe un jeu vidéo, mais je n’ai plus aucune motivation dans ce que je fais. (Au moins je perds du poids, c’est déjà ça de pris !)

+0 -0

Dommage le cours sur le lâcher prise est encore en rédaction.

Tu attends quoi de notre part ? (Je n’ose pas m’engouffrer, par contre je vais rebondir sur ce que tu as dis).


Les chutes sont nécessaires pour pouvoir se relever et faire du vélo parfaitement. Ce n’est jamais simple malheureusement et on n’y arrive rarement la première fois.

Je vais juste attendre que ma mémoire fasse une remise à zéro. Normalement, tout s’efface assez vite dans ma vie, mais pas là.

JuDePom

Non tu devrais t’entrainer à voir les choses d’une manière positive et ainsi mettre fin à ses cogitation plus rapidement. Je trouve ton message assez négatif (à la lecture), c’est dommage de voir cette expérience aussi négativement (tu devrais réécrire un message en adaptant ton point de vue). Je ne peux pas croire que tu n’as pas apprécié tes journées, n’est-ce-pas ? Cette relation est finie mais ça ne doit pas effacer les bons moments que tu as passé, ne retient pas que le mauvais.

Car au final, cela reviendrait à faire la même chose que ce que l’on m’a fait. Juste pour oublier ou juste pour expérimenter, au final la personne qui ne sert qu’à ça va forcément souffrir. Et pour l’avoir vécu, je ne le souhaite à personne (a peut-être une exception près, et encore…).

JuDePom

D’autant plus, souvent les raisons qu’on te donne en cas de refus (et ça marche pour tout) sont déformées, pour ne pas dire des mensonges. Seule ta vérité compte.

AVION // 🐺 // 💡 // L’hiver vient

+0 -0

🌟 C’est la vie … 🌠

Apprend de cette expérience, personne n’arrive parfait du premier coup. Repense à ce que tu regretes dans cette relation et dis toi que la prochaine fois, ça ne se passera pas comme ça.

Oui, hein. Ne nous le cachons pas, il y aura une prochaine fois … Mais il est assez peu problable que tu t’en rendes comptes pour l’instant.

Édité par ache

ache.one                                                            🦊

+0 -0
Auteur du sujet

Je n’attendais rien. J’ai juste essayé de m’exprimer, ce que je ne peux pas faire dans le cadre dans lequel je vis. Et j’ai précisé clairement que c’était un exutoire. Même si personne ne me lisait, au moins, je m’étais exprimé "publiquement" et pas juste avec la voix dans ma tête qui me torture.


J’ai explicitement demandé la vérité à la personne après coup, et elle m’a répondu ne jamais m’avoir menti.

Je suis donc resté assez stupéfait ! Le 21 mai, la personne a des "sentiments" et je suis son "copain", le 27 mai, le dernier voyage est effectué, sur le voyage du retour on parle de visiter le Jura, le lendemain je ne suis plus rien, et début juin je ne suis qu’un "boulet" qui lui "donne la nausée".

Donc j’ai l’impression que tous les bons moments que j’ai passés (qui n’ont été que souffrance et dégoût pour l’autre) n’ont étés que mensonges de mon côté.

J’ai bien conscience d’avoir passé des bons moments, sinon je n’aurais pas continué à marcher des kilomètres durant avec une douleur inguinale qui ne s’estompait pas.


J’ai quand même eu de la chance, je voulais lui présenter officiellement mes parents (légèrement homophobes va-t-on dire). J’aurais eu l’air bien con si j’avais été ignoré juste après… (Mes parents savaient que je sortais avec un homme depuis quelque temps, ils s’étaient vus 2 secondes quand j’avais été chercher des affaires chez eux)


Lors d’échange de mail "après", cette personne n’avait pas forcément envie de couper les ponts, enfin, c’est ce qu’elle m’avait dit. Mais au final, plus d’un mois après, un simple bar pour discuter n’avait pas d’intérêt, car il n’avait rien à me dire. Je m’étais dit que parler tranquillement désamorcerait peut-être le processus stupide dans ma tête en "assignant" de nouvelles données, bref, mauvaise idée.

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Je suis donc resté assez stupéfait ! Le 21 mai, la personne a des "sentiments" et je suis son "copain", le 27 mai, le dernier voyage est effectué, sur le voyage du retour on parle de visiter le Jura, le lendemain je ne suis plus rien, et début juin je ne suis qu’un "boulet" qui lui "donne la nausée".

Donc j’ai l’impression que tous les bons moments que j’ai passés (qui n’ont été que souffrance et dégoût pour l’autre) n’ont étés que mensonges de mon côté.

JuDePom

Le mensonge peut très bien avoir eu lieu à la fin (la raison) et non pendant (la relation). Peut-être qu’il a des raisons qu’il ne veut pas te dire ou qu’il avait fait son choix plus tôt. En tout cas, tu fais une erreur en voulant justifier/comprendre le comportement des autres car tu ne comprendras jamais en totalité ce qui leur à fait faire une chose (tu ne peux pas tout savoir et chacun à ses propres valeurs/croyances).

Tu ne peux pas te reprocher les mensonges des autres ou les agissements des autres. On ne connais jamais tous leurs secrets/expériences de vie, ni tous les éléments qu’ils leurs font prendre leur décision.

AVION // 🐺 // 💡 // L’hiver vient

+4 -0

J’aurais préféré que la personne soit honnête dès le début,

Certes, mais on ne tombe pas toujours amoureux dès le premier regard, parfois on apprécie la personne et on a envie de lui laisser une chance mais on se rend finalement compte que ce n’était pas le bon choix. Après il ne faut peut-être pas attendre aussi longtemps.

(Après je dis ça, mais moi et le sentimentale ça n’a jamais été ça, donc c’est uniquement une pensé facile à dire…)

+5 -0

Je suis très mauvais pour trouver les mots qu’il faut, tout ce que je peux te souhaiter est de rebondir et de ne pas te laisser enfermer. Les gens sont loin d’être toujours cohérents et d’agir de façon logique, il vaut parfois mieux ne pas se laisser bouffer en tentant de trouver une explication, qui ne nous satisfera de toute façon pas.

Par contre, il a des domaines où je m’y connais mieux ; je voulais parler de ceci : « quand dans la même semaine tu apprends que tu n’as pas de thèse ». Ce n’est pas perdu pour la thèse : des financements sont disponibles toute l’année (même si le plus gros est effectivement bouclé durant l’été). Des doctorants débarquent dans les labos en janvier très souvent, et des sujets, même intéressant, ne trouvent parfois pas preneur et reste ouvert. N’hésite pas à continuer à chercher, c’est assez long et parfois frustrant (comme toute recherche d’emploi, je dirai), mais nous ne sommes qu’en aout, c’est très très loin d’être trop tard pour trouver quelque chose pour l’année prochaine !

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+2 -0
Auteur du sujet

Certes, mais on ne tombe pas toujours amoureux dès le premier regard, parfois on apprécie la personne et on a envie de lui laisser une chance mais on se rend finalement compte que ce n’était pas le bon choix. Après il ne faut peut-être pas attendre aussi longtemps.

WinXaito

Je t’assure qu’en 5 mois, il aurait largement eu le temps de me le dire.

Et quand j’étais chez lui pour me tirer une balle en plein cœur parce que j’ai dû moi-même mettre fin à une relation alors que je n’ai jamais été aussi amoureux d’une personne… Même à ce moment-là, il ne m’a dit rien, il m’ignorait (j’ai eu un verre de coca quand même). Et qu’en ton for intérieur tu espères juste avoir mal compris, mais que plus les minutes s’égrainent plus tu te mets à chercher un simple battement de cœur sur la carotide (ça fait un peu vampire, mais j’ai réellement cherché a voir si au moins il était impacté…).


Le mensonge peut très bien avoir eu lieu à la fin (la raison) et non pendant (la relation). Peut-être qu’il a des raisons qu’il ne veut pas te dire ou qu’il avait fait son choix plus tôt. En tout cas, tu fais une erreur en voulant justifier/comprendre le comportement des autres car tu ne comprendras jamais en totalité ce qui leur à fait faire une chose (tu ne peux pas tout savoir et chacun à ses propres valeurs/croyances).

Tu ne peux pas te reprocher les mensonges des autres ou les agissements des autres. On ne connais jamais tous leurs secrets/expériences de vie, ni tous les éléments qu’ils leurs font prendre leur décision.

A-312

Je sais que mon comportement est irrationnel, et que comprendre ses actions par moi-même n’est pas possible. Mais cette incompréhension ne me va guère.


Par contre, il a des domaines où je m’y connais mieux ; je voulais parler de ceci : « quand dans la même semaine tu apprends que tu n’as pas de thèse ». Ce n’est pas perdu pour la thèse : des financements sont disponibles toute l’année (même si le plus gros est effectivement bouclé durant l’été). Des doctorants débarquent dans les labos en janvier très souvent, et des sujets, même intéressant, ne trouvent parfois pas preneur et reste ouvert. N’hésite pas à continuer à chercher, c’est assez long et parfois frustrant (comme toute recherche d’emploi, je dirai), mais nous ne sommes qu’en aout, c’est très très loin d’être trop tard pour trouver quelque chose pour l’année prochaine !

Gabbro

Je sais, je suis actuellement en train de faire une demande de thèse CIFRE dans la continuité de mon stage. Le problème principal maintenant étant ma motivation qui a subit une chute vertigineuse.

+0 -0

C’est le meilleur moment pour sortir, voir ses amis (ils sont là pour ça) et être plus exigeant avec soit même.

Ton état d’esprit n’est pas le bon, tu te morfonds et te questionnes sur les erreurs que tu as pu faire. Il faut redoubler d’efforts et se tirer vers le haut, faire de cet échec une leçon.

Il n’y a pas de réponse universelle, ce n’est qu’un avis personnel et je ne suis pas le mieux placé pour parler de ce sujet (actuellement célibataire :D ).

Selon moi, il faut garder une distance sentimentale, et retarder au maximum l’engagement avec la personne, c’est le meilleur moyen de se prémunir de ces déconvenues. Lorsque chacun sera clairvoyant sur ce qu’il souhaite, alors l’engagement se fera naturellement et mutuellement. Si l’un des deux n’est pas prêt, ça n’aura pour effet que la fuite de la personne.

C’est comme ça que je gère mes relations, la distance que je m’impose me permet de rebondir plus facilement lors d’une déception que si je m’emballe sans retenue.

+3 -0

Je te souhaite d’arriver bientôt au jour où tu pourras chanter ceci.

Sous un pli bleu je t’envoyais, la tendresse de Bernard Dimey,
Tu trouvais que c’était joli, tu n’y as jamais rien compris,
Je t’envoyais des chansons de Brel, celles qui frappent où le cœur se fêle,
Je pensais qu’elles pourraient, peut-être, faire pousser un arbre au désert.

Je t’envoyais des fleurs séchées, de la lavande et des pensées,
Il n’y a pas d’amour heureux, disait Aragon amoureux,
J’écrivais tout et sans pudeur, je me déshabillais le cœur,
Je t’écris une dernière fois, c’est ma dernière chanson pour toi …

Je ne t’écrirai plus, je n’en ai plus besoin,
Je ne t’écrirai plus, maintenant tout va bien,
Je ne t’écrirai plus, le calme est revenu, la tempête a cessé, j’ai fini de t’aimer.

Je ne técrirai plus, Claude Barzotti

Édité par Taurre

#JeSuisArius

+3 -0

Si on suit ton histoire, il semble y avoir eu un revirement soudain de la personne courant mai. Comment l’expliques-tu ? N’était-ce pas quelque chose plus progressif ?

Je vais juste attendre que ma mémoire fasse une remise à zéro.

JuDePom

Je pense qu’il faut en revanche en retenir quelque chose, c’est ainsi que ça te rendra plus fort.

Édité par entwanne

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte