Harcèlement au collège

Difficultés d'intégration dans un nouvel établissement

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Salut les agrumes :D !

Je poste ce sujet car ce problème commence vraiment à transformer ma vie en un enfer, et je n’en peux vraiment plus… :(

Je récemment changé de collège, et j’ai des problèmes dans le nouveau : moqueries, insultes, coups, surnoms, etc… Je ne sais plus comment contrôler tout ça et je suis à bout, à chaque fois que je sors de l’école je m’effondre en larmes :'( , et ça commence vraiment à m’embêter. Je ne peux pas changer d’établissement au cours de l’année. Si je ne fais rien je sens que je vais commencer à faire une dépression…

Vous ne pourriez pas me conseiller/soutenir, ou au moins m’aider à "tenir" jusqu’à la fin de l’année?

A+

Mon Insta sur les animaux, jetez y un coup d’œil, et n’hésitez pas à vous abonner et me soutenir!

+3 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

C’est un sujet difficile, ma femme est passée par là à une époque.

La meilleure solution est d’en discuter avec tes parents pour ensuite qu’ils en discutent (avec toi) avec ton établissement pour qu’ils fassent quelque chose.

Si l’établissement ne fait rien de probant et que cela continue, un dépôt de plaintes pourrait être envisagé pour les faire réagir (en général ça aide bien).

Cela peut paraître surprenant, un peu fort, mais c’est la seule façon de faire pour t’extirper de cette situation qui est très inconfortable. Car les petits morveux en question ne changeront pas d’eux même de comportement et tu ne peux rien faire seul.

Donc vraiment, discutes-en avec tes parents et avec ton établissement.

En tout cas, bon courage.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+12 -0
Auteur du sujet

Mes parents iront voir le directeur de l’établissement en question demain. Si cela persiste, ils verront avec les parents des élèves. Et si rien ne changer faire un dépôt de plaintes est une option.

A ce sujet, comment se passe la procédure pour le faire?

Mon Insta sur les animaux, jetez y un coup d’œil, et n’hésitez pas à vous abonner et me soutenir!

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Tout d’abord, bon courage.

J’ai également un proche qui est passé par là, et qui a essayé de tout garder pour lui. C’est la chose à ne surtout pas faire ; il faut vraiment que tu en parles autour de toi (parents, CPE, surveillants, proches,…) même si j’imagine bien que ce doit être difficile. Déjà, le fait que tu viennes en parler sur le forum est un bon premier pas. Dis-toi bien qu’il n’y a aucune honte à être victime de harcèlement.

Vous ne pourriez pas me conseiller/soutenir, ou au moins m’aider à "tenir" jusqu’à la fin de l’année?

Il ne faut surtout pas que tu partes dans l’optique de « tenir », il faut que ça cesse ! Ce qui nécessitera donc sûrement l’intervention de personnes extérieures, il est donc, encore une fois, très important que tu en parles.


Edit : je n’avais pas vu ton dernier message. Si tes parents vont rencontrer le directeur, celui-ci prendra sûrement des mesures.

Édité par Emeric

+3 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

A ce sujet, comment se passe la procédure pour le faire?

Le dépôt de plainte ? Cela dépend de pas mal de choses. Globalement tu irais avec tes parents à la police pour décrire la situation, lister ce que tu subis, depuis combien de temps, à quelle fréquence, donner les noms des élèves.

Le dépôt peut concerner l’établissement suivant ce qu’ils font pour non assistance et le manque d’encadrement de ses élèves.

Après suivant où ça va, il peut y avoir plusieurs convocations pour détailler la situation et débuter une instruction judiciaire contre eux pour harcèlement moral et physique. Mais en général, ça ne va pas aussi loin, très souvent la simple visite à la police refroidi les parents et les élèves concernés.

Mais c’est déjà bien que tes parents te soutiennent, hélas parfois les parents réagissent mal dans cette situation, en minimisant le problème ou en te demandant d’agir en "grand garçon" ce qui est absurde bien sûr.

Du coup je pense que cela ira mieux assez rapidement, du moins je l’espère pour toi. ;)

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+3 -0

Si l’établissement ne fait rien de probant et que cela continue, un dépôt de plaintes pourrait être envisagé pour les faire réagir (en général ça aide bien).

Tu peux peut-être commencer par une main courante et non pas une plainte directement.

Nous ne sommes que de bulles solitaires dans le grand bain moussant de la vie.

+1 -0

Mes parents iront voir le directeur de l’établissement en question demain. Si cela persiste, ils verront avec les parents des élèves. Et si rien ne changer faire un dépôt de plaintes est une option.

A ce sujet, comment se passe la procédure pour le faire?

ToxicScorpius

C’est très bien que tu en ai parlé et que tes parents le prennent au sérieux.
J’ai subi ça au primaire, les profs n’ont rien fait parce que pour eux j’étais "trop sensible" et ça a continué. Au collège par contre la directrice adjointe a agit et ça s’est très largement calmé, voir même stoppé.

+1 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Tu peux peut-être commencer par une main courante et non pas une plainte directement.

Attends parce que là, des coups ont été portés. Si ce n’était qu’un évènement isolé, on peut encore éviter de faire un dépôt si l’entretien avec la direction se passe bien et que des mesures sont prises. Mais s’il y a eu plusieurs cas, ce n’est pas acceptable. Une plainte doit être déposée. Un dépôt de plainte montrera très vite le sérieux de la situation.

Édité par Arius

+5 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Tu peux peut-être commencer par une main courante et non pas une plainte directement.

Je n’en vois pas l’intérêt. La main courante sert à signifier aux autorités un fait pour éventuellement s’en servir plus tard lors d’une procédure judiciaire. C’est assez adapté pour un évènement mineur pris isolément (bruit de voisinage, harcèlement très léger) car l’auteur ne sera pas poursuivi, ni même averti.

Ici on est face à une situation qui nécessite une prise en charge immédiate. D’autant plus qu’il semble y avoir des coups physiques. La plainte est parfaitement adaptée quitte à devoir la retirer quand ça s’arrangera.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+2 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Une plainte doit être déposée. Un dépôt de plainte montrera très vite le sérieux de la situation.

Mwouai… Pour avoir vécu le même genre de situation au lycée et envisagé aussi de porter plainte, je suis pas sur à 100% que ça soit la meilleure solution. Je ne connais pas son cas exactement, ni la nécessité d’urgence, mais il me semble préférable de réfléchir à d’autres options avant l’arsenal juridique. Il y a mes yeux autant de risques d’aggraver la situation que de la résoudre, c’est le truc que je ne conseillerai qu’en cas de dernière solution…

Sur le plan moral je suis tout à fait de votre avis, mais sur le plan pratique je reste reservé sur l’efficacité du conseil.

Édité par Demandred

Nous ne sommes que de bulles solitaires dans le grand bain moussant de la vie.

+2 -4

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Hello !

Pour avoir vécu ça au collège et lycée, j’ai eu peu de réaction du CPE (faisant même un renversement de charge, disant que c’était de ma faute si je me faisais harceler). Je sais que c’est dur. Comme dit par mes VDD, porte plainte si tu pense que ça peut calmer. Mais aussi, essaye de faire pas attention aux remarques méchantes. Comme dit le proverbe, la caravane passe et les chiens aboient. Plus facile à dire qu’à faire. Tu as des personnes avec qui traîner, manger le midi (au moins une ?) ou tu es vraiment seul ? À plusieurs, c’est plus facile de passer outre la connerie liée à la montée d’hormones.

Édité par qwerty

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+4 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Une plainte doit être déposée. Un dépôt de plainte montrera très vite le sérieux de la situation.

Mwouai… Pour avoir vécu le même genre de situation au lycée et envisagé aussi de porter plainte, je suis pas sur à 100% que ça soit la meilleure solution. Je ne connais pas son cas exactement, ni la nécessité d’urgence, mais il me semble préférable de réfléchir à d’autres options avant l’arsenal juridique. Il y a mes yeux autant de risques d’aggraver la situation que de la résoudre, c’est le truc que je ne conseillerai qu’en cas de dernière solution…

Sur le plan moral je suis tout à fait de votre avis, mais sur le plan pratique je reste reservé sur l’efficacité du conseil.

Demandred

Non, non. Quand tu subis des coups, une plainte est nécessaire. Une plainte n’implique pas d’aller devant les tribunaux mais ça permettra plusieurs choses

  • 1) Intervention de la police, avec entretien et consignation de la plainte, qui peut être retirée si nécessaire (si ça s’améliore)
  • 2) archivage de celle-ci dans l’éventualité où ça se reproduirait
  • 3) Si tel est le cas, la possibilité de lancer une instruction où les deux faits (le fait ancien et le fait nouveau) seront pris en compte.

C’est, du point de vue juridique, très important d’avoir ces éléments, ces dépôts. Dans l’éventualité où cela empire ou que cela continue, tu as des éléments matériels qui appuient ta demande et le fait qu’il s’agisse d’une plainte même retirée montre que le sérieux existait déjà à l’époque. Le juge sera obligé d’en tenir compte. Le caractère est plus fort que la main courante et c’est exactement ce dont il aura besoin si la situation recommence ou empire à l’avenir pour appuyer sa position devant un tribunal.

En matière d’harcèlement (moral ou physique), le problème c’est justement le fait que beaucoup de personnes voient le dépôt comme la décision ultime qui cause pépin parce que généralement, devant le tribunal, il ne sera pas possible de prouver que les faits se sont déjà produits, avec une certaine gravité, etc. Et dans certains cas, des faits plus graves encore ont été commis. Souvent, les victimes attendent beaucoup trop longtemps avant de déposer plainte voire d’aller en justice.

Édité par Arius

+2 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Porter plainte poussera un établissement paresseux à agir ! Ils auront une obligation à faire stopper ça dans le cas contraire les parents pourraient se retourner contre le collège/directeur pour avoir rien fait. Si tu vois que rien ne change, je pense que c’est quelques choses à faire.

Il me semble que c’est l’un des rôles de la direction du collège de convoquer les parents des élèves en question.

Et si tu as l’occasion prend un papier et note exactement ce que les gens te font et te dit. Ça te permettra d’externaliser la situation et d’avoir quelques choses à montrer à la CPE.

AVION // 🐺 Ami des loups // 💡 LED-312 // 🐤 Twitter // :B //L’hiver vient

+3 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Porter plainte ou déposer une main courante… je n’en sais rien.

Je dirais juste que ToxicScorpius a l’appui de ses parents. Bien. Lui et ses parents iront voir très bientôt le CPE ou je ne sais quel représentant du collège. Dans cette réunion, le rôle de ToxicScorpius, c’est de témoigner. Si quelqu’un doit parler de porter plainte, ou de déposer une main courante, ou autre, ce sont ses parents, ce n’est absolument pas le rôle de ToxicScorpius. Et peut-être que ses parents connaissent mieux le sujet que nous tous réunis ?

C’est aux parents de prendre le relais. On ne va pas faire la double peine. En plus du problème de harcèlement, on ne va pas ajouter une autre charge à ToxicScorpius : devoir choisir entre plainte et main-courante.

Bon courage ToxicScorpius.

+4 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Je ferais juste remarqué que, d’après le carte des membres de ZdS (https://tleb.github.io/zds-user-map/), ToxicScorpius  habiterais dans un autre pays, ce qui peut modifié vos réponses concernant la loi.

+3 -0

Je ferais juste remarqué que, d’après le carte des membres de ZdS (https://tleb.github.io/zds-user-map/), ToxicScorpius  habiterais dans un autre pays, ce qui peut modifié vos réponses concernant la loi.

WinXaito

Un autre pays par rapport à qui ?

Et je ne crois pas que les réponses données supposaient qu’il soit en France.


Edit : En fait il semblerait que « CPE » soit un terme particulièrement français, je retire.

Pour le reste, les conseils restent les mêmes : en parler avec tes parents était la première étape, les suivantes sont de prendre contact avec l’établissement puis avec la police.

Édité par entwanne

Auteur du sujet

Mon père est allé voir le directeur du collège. Si ça continue, mes parents vont parler directement aux parents d’élèves. J’ai abordé le sujet du dépôt de plainte avec mon père, et il m’a dit qu’ils vont essayer de ne pas en arriver là (mais si rien ne change je pense que ce sera envisageable).

Et si tu as l’occasion prend un papier et note exactement ce que les gens te font et te dit. Ça te permettra d’externaliser la situation et d’avoir quelques choses à montrer à la CPE.

J’ai commencer à lister par jour les élèves me harcelant, histoire de donner des noms au cas où.

Pour avoir vécu ça au collège et lycée, j’ai eu peu de réaction du CPE (faisant même un renversement de charge, disant que c’était de ma faute si je me faisais harceler).

C’est souvent ce qui m’arrive lorsque je "craque" et n’arrive plus à me contrôler.

Mais globalement, la situation s’est amélioré aujourd’hui. Affaire à suivre donc… Vivement le week-end :D !

Mon Insta sur les animaux, jetez y un coup d’œil, et n’hésitez pas à vous abonner et me soutenir!

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte