Avatar

Tchaïkovski

Aucun contenu publié
Aucun abonné

L’eau coule sur les rasoirs endiablés du gouffre de la nuit,

tandis qu’au rythme des étuffes s’enlisse les rosaces meurtries.

Elles dégringolent pareil à des paysages en flamme,

le long d’un mur rouge sang animal.

Mourraient les hommes comme des animaux,

ils grimpaient de leur plein gré dans les caniveaux.

Auteur inconnu

Derniers sujets créés Voir tout

Signaler ce profil