Licence CC BY-SA

La pédagogie : pratiques efficaces et théories pédagogiques

Quand les neurosciences et la psychologie influencent l'éducation

Dernière mise à jour :
Auteurs :

Catégorie :

Quelle méthode pédagogique utiliser pour rendre un cours facile à comprendre et à mémoriser ? Beaucoup de réponses ont étés formulées. Les théories modernes de l'apprentissage se basent sur des bases scientifiques solides, et notamment sur les neurosciences et la psychologie cognitive. Dans ce tutoriel, nous allons voir comment un élève apprend, et les conseils pédagogiques que nous pouvons en tirer.

Apprentissage verbal, conceptuel, et symbolique

  1. Du bon usage des exemples

    1. Catégories

    2. Schémas

    3. Transfert

  2. Faire des liens

    1. Comment fonctionne la mémoire ?

    2. Connaissances antérieures : ce que l'élève sait déjà

    3. Classer pour apprendre : les structures cognitives

    4. Introduire un chapitre : privilégier des idées générales

    5. Au-delà des structures cognitives : les relations thématiques

    6. Prise de notes et representation visuelles

  3. Les méthodes de révision

    1. Distribution de l'apprentissage

    2. Révisions basées sur des tests et interrogations

Paradigme du traitement de l'information

  1. Mémoire de travail

    1. Charge cognitive

    2. Schémas et chunks

  2. Exercices et exemples : comment rendre la pratique efficace ?

    1. Comment un éléve résoud un problème ?

    2. Enseigner la résolution de problèmes

  3. Supports pédagogiques

    1. Support textuel

    2. Images et vidéos

Constructivisme pédagogique

  1. Théories de Bruner et pédagogies par découverte

    1. Pédagogie par découverte

    2. Progression spiralaire

  2. Différentiation pédagogique

    1. Styles d'apprentissage

    2. Cerveau et différentiation



Ce cours est maintenant terminé.J'espère qu'il vous aura été utile, et qu'il vous permettra d'améliorer votre enseignement ou vos cours. En attendant, je tiens à vous rediriger vers le site Formapex, un site dédié à une méthode pédagogique partiellement inspirée des connaissances sur le fonctionnement de la mémoire : la pédagogie explicite. Cette pédagogie est loin d'être la seule qui utilise les acquis de la psychologie cognitive, mais c'est la seule pour laquelle on peut trouver facilement des documents en français. Je vous conseille vivement de parcourir le site de cette association :

14 commentaires

Staff

Comme je l'ai déjà dit plusieurs fois pendant la validation, merci de nous avoir offert ce superbe tuto, unique en son genre sur les plateformes francophones d'e-learning.

Un must-read pour tout auteur qui se respecte !

Édité

I was a llama before it was cool

+33 -3

Je pense qu'une erreur de frappe s'est glissée dans le cours :

" avec quelques ajouts provenant l des théories psychologiques sur le fonctionnement de la mémoire " Très bon cours sinon !

+0 -0

Salut,

Le tuto est intéressant pour plein de monde : les étudiants, les professeurs et parents en contact avec ces derniers, ceux qui créent du contenu éducatif (tutos de ce site par exemple) etc..

Je comprends l'utilité de répondre à la problématique "Quelle méthode pédagogique utiliser pour rendre un cours facile à comprendre et à mémoriser ? ". Cependant on peut aussi réfléchir aux conditions dans lesquelles l'éducation peut être bénéfique (ou malsaine) à ceux et celles qui la pratiquent.

Tu a l'air d'avoir lu beaucoup d'articles et d'auteurs ; je suis étonné qu'Ivan Illich n'en fasse pas parti. Je t'invite à lire son excellent "Une société sans école" :) .

+0 -0
Staff

Salut,

J'ai appris des choses et mis des mots sur des choses que j'avais pu expérimenter personnellement ! :) Je vais sûrement mettre ça en application sur ce que je suis entrain de concocter en ce moment.

Quelques corrections orthographiques/grammaticales/de fond :

  • Faire des liens > Connaissances antérieures > Rappels : "notions rappelées ont de liens" –> "des liens"
  • Faire des liens > Connaissances antérieures > Explications : "connections" –> "connexions"
  • Tu fais un exemple avec l'électronique, où tu ne précises qu'à la fin du paragraphe que les lampes sont alimentées par une pile. Précise-le au début, puisqu'on ne peut pas répondre à la question sans savoir si la source est une source de courant ou de tension.
  • Causes de l'interférence: "l'effet d'interférence est de confirmé" –> "est confirmé"
  • On est assez limités (Intro et reste du texte) : "tache" -> "tâche"
  • dans la même partie, il me semble : "joueur d'échec" –> "joueur d'échecs"
  • idem : "suceres, alcools" –> "sucres, alcools"
  • Exercices et exemples : "dans les années 1987" –> en 1987
  • Exercices et exemples : "l'effet des exemples travaillé" –> "travaillés"
  • Dernière partie : "nord-pas-de-calais" –> "Nord-Pas-de-Calais
  • Dernière partie : "île de france" (ou un truc du genre) –> "Île-de-France"
  • Dernière partie : "Moyen-age" –> "Moyen-Âge"
  • Dernière partie : "Louix 16" –> "Louis XVI", idem "Louis XIV"

J'ai d'autres remarques, mais je n'ai pas tout noté, et c'est pas évident de donner la position dans le texte avec les outils actuels. Il y a encore quelques petits points que tu peux améliorer je pense.

+1 -0

Un sujet très intéressant. Pour l'heure je n'ai lu que le premier chapitre mais je compte continuer demain. Quelques reproches toutefois :

  • Ce serait bien d'avoir des schémas en Français. L'Anglais passe encore, mais l'allemand I don't understand.
  • Il y a régulièrement des mots doublés, oubliés ou encore des phrases retravaillées mais dans lesquelles un mot de l'ancienne formulation est resté.
  • Il reste des notes de bas de pages du type [7] et qui ne pointent donc vers rien.

Quelques questions me viennent en tête à la suite de cette passionnante lecture, mais je les formulerai plus tard.

Édité

+0 -0

C'est vraiment passionnant. J'ai pu lire des théories sur des résultats que j'ai observés expérimentalement et découvrir de nouvelles façons de faire.

En plus, c'est très bien écrit ; il ne manquerait simplement qu'une petite relecture pour éliminer les quelques fautes qui subsistent.

Merci pour ce cours ! :)

“Programming today is a race between software engineers striving to build bigger and better idiot-proof programs, and the Universe trying to produce bigger and better idiots. So far, the Universe is winning.” – Rich Cook

+0 -0

Hey !

Chouette tuto ! Je ne pensais que la recherche sur l'apprentissage pouvait être aussi riche.

Deux remarques.

  • Dans le sous-chapitre "Du bon usage des exemples", l'arrivée des chunks est un peu violente. Puis-je te suggérer d'ajouter une définition ? ("Plusieurs concepts peuvent être rassemblés pour former un tout, on parle de chunk.")

  • Certains exemples/passage reviennent à l'identique deux fois : redondance volontaire ou résidu d'une réorganisation de ton texte ?

Coin !

+0 -0
  • Certains exemples/passage reviennent à l'identique deux fois : redondance volontaire ou résidu d'une réorganisation de ton texte ?

2ohm

C'est une redondance volontaire, qui me permet d'aborder un concept/outil de plusieurs points de vue, dans des contextes d'utilisation différents. Après, je suis en train de réécrire certains passages de manière à éviter d'utiliser des exemples identiques dans des chapitres différents.

+0 -0
  • Certains exemples/passage reviennent à l'identique deux fois : redondance volontaire ou résidu d'une réorganisation de ton texte ?

2ohm

C'est une redondance volontaire, qui me permet d'aborder un concept/outil de plusieurs points de vue, dans des contextes d'utilisation différents. Après, je suis en train de réécrire certains passages de manière à éviter d'utiliser des exemples identiques dans des chapitres différents.

Mewtow

Bonne idée, car à la 2e lecture des mêmes exemples, je me suis demandé si je m'en souvenais parce que je les avais vraiment déjà lus avant ou bien parce que j'avais reçu des morceaux de futur :P

Coin !

+0 -0

Excellent ! J'ai lu la partie sur les exemples. Quelques remarques :

  • Introduction

Beaucoup de réponses ont étés formulées.

suivi d'une phase d'exercice et de devoirs

Cette théorie, crée par Ausubel, a été crée

  • Du bon usage des exemples

varie fortement suivant le concept en questions

a chaque fois que je rencontre une situation

  • Concepts élémentaires : exemples et contre-exemples

résoudre des exercices de mathématique

détails présents dans l'énoncé : coefficients numérique

Au fur et à mesure que les étudiants progressent dans leurs études, il classent

propriétés spécifiques de certaines exemples

Ainsi, si on donne un contre-exemple qui contient des points communs de la catégorie, on peut rapidement en déduire que ceux-ci ne sont pas des conditions nécessaires et suffisantes : ces points communs seuls ne sont pas suffisants pour ranger l'objet dans la catégorie enseignée.

Suffisantes, non, mais nécessaires, on ne peut pas le savoir à partir des contre-exemples.

Mais en réalité, certains concept

Mais si l'on fait çà, l'élève

L'ensemble des conseils donnés plus haut peut être utilisée

Cette stratégie se base sur le fait que certains exemples ou contre-exemples sont assez peu évidents, tandis que d'autres sont plus ambigus.

« sont évidents », non ?

donner des contre-exemples simples, qui contiennent un points communs

  • Concepts complexes

est un assemblage de lettres, qui sont regroupées ensembles

« assemblage » et « ensembles »…

il existe des concepts qui formés en regroupant d'autres concepts et en les reliant entre eux

les éléments du chunk sont fixés une fois pour toute

C'est quoi un « chunk » ?

une fois pour toute

un étudiant en mathématique

d'abord calculer le déterminant

par eux-même

une stratégie d’apprentissage des concept

J'aurais une petite question à propos des schémas d'action. Prenons l'exemple de la multiplication. Le professeur nous enseigne une méthode simple et efficace pour multiplier deux entiers, réels…

Mais uniquement cette méthode, ce qui fait que l'on perçoit la multiplication comme une procédure et que, souvent, on n'en comprend pas le fonctionnement. Au hasard : produits en binaire, algorithme de Karatsuba…

Seulement, si le professeur n'avait pas réduit la multiplication à une suite d'opérations, les élèves auraient sans doute été perdus.

Du coup, que faire ?

Merci !

+0 -0

Réponse à Vayel pour sa remarque sur les schémas d'action.

Les schémas d'action sont des procédures à l'état pure : ces schémas ne peuvent pas contenir d'informations déclaratives, qui tiennent au fonctionnement de la procédure, qui expliquent pourquoi il faut faire ceci, etc. Ces informations sont placées ailleurs en mémoire, mais pas dans le schéma d'action.

Pour l'exemple de la multiplication, il faut faire trois distinctions :

  • des connaissances procédurales qui disent comment effectuer l’opération : un ou plusieurs schémas d'action ;
  • des connaissances déclaratives sur l’opération, stockées sous forme de faits ou de concepts : tout ce qui est lié à la commutativité, ce qui se cache derrière la procédure de multiplication, etc ;
  • et des connaissances conditionnelles qui disent quand utiliser l’opération, ce qui est pris en charge par plusieurs schémas qui représentent des situations (schémas plus ou moins abstraits).

L'ensemble est combiné pour former un ou plusieurs schémas de problèmes. Chaque élément de ce schéma de problème (la procédure, les catégories de situations, les connaissances conditionnelles, etc) peuvent (et doivent) être appris plus ou moins indépendamment. Dans le cas de la multiplication, je conseille quand même de voir la procédure, puis les informations déclaratives, en enfin les connaissances conditionnelles. Concernant les schémas de problèmes liés à la multiplication et autres opérations fondamentales, je pense que mon futur tutoriel sur la pédagogie du calcul te renseignera pas mal sur le sujet.

Édité

+0 -0

Bon, j'ai trouvé une typo. Partie 1, Chapitre 1, Extrait 1, Paragraphe 4:

En effet, quand on vous voulez

Tuto dont j'ai à peine commencé la lecture, et qui se révèle très interessant.

There is no place like /home.

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte