Tous droits réservés

Un peu de science insolite avec les prix Ig Nobel 2020

Quand la recherche fait d'abord rire, puis réfléchir.

Publié :
Auteur :
Catégories :
Temps de lecture estimé : 8 minutes

Le 17 septembre 2020, s’est tenue la cérémonie de remise des prix Ig Nobels 2020, officiellement intitulée « 30e première cérémonie annuelle des prix Ig Nobels » (trentième première, vous avez bien lu). Le thème de cette année était « les bestioles », en anglais « bugs », ce qui recouvre les bugs informatiques, les insectes et autres microbes !

Cet événement scientifique insolite se tient tous les ans — on en parle régulièrement ici même — dans une ambiance festive autour d’un thème différent. Les prix sont décernés à des scientifiques aux travaux jugés improbables, ce qui ne les empêche pas, en général, d’être des études tout à fait sérieuses. C’est pourquoi le slogan de l’événement est le suivant « La recherche qui fait RIRE les gens, puis les fait RÉFLÉCHIR. »1

Il était possible de regarder la diffusion en ligne, comme tous les ans, même si assister en personne a été, situation sanitaire oblige, impossible cette année.


  1. En version originale : « Research that makes people LAUGH and then THINK ».

La cérémonie

La cérémonie se déroule habituellement dans le grand théâtre de Harvard, une salle chargée d’histoire. Elle alterne musique, discours, et lancers d’avions en papier. Évidemment, l’événement étant uniquement retransmis en ligne, quelques adaptations ont été nécessaires.

L’essentiel de la soirée est occupé par les discours des lauréats des prix Ig Nobel, dont la durée est limitée et tout dépassement est en temps normal découragé par Miss Sweetie-Poo, une enfant de 8 ans, qui dit « Arrêtez s’il vous-plaît. Je m’ennuie. » jusqu’à ce que le discours se termine. Une bonne manière d’éviter les retards !

D’autres moments forts, répartis tout au long de la soirée, sont la première d’un nouveau mini-opéra intitulé « Rêve, petit cafard » 1, ainsi que les cours magistraux 24/7, qui se déroulent en deux parties : une description technique complète en 24 secondes, suivi d’un résumé compréhensible par tous en 7 mots.

L’ensemble de la cérémonie est filmé et disponible ci-dessous.


  1. En version originale : « Dream, Little Cockroach ».

Les prix

Le prix d’acoustique a été attribué à Stephan Reber, Takeshi Nishimura, Judith Janisch, Mark Robertson, and Tecumseh Fitch pour avoir fait beugler une femelle alligator chinoise dans une chambre étanche remplie d’air enrichi en hélium.1

Le prix de psychologie a été attribué Miranda Giacomin et Nicholas Rule, pour avoir imaginé une méthode permettant d’identifier les narcissiques par l’examen de leurs sourcils.2

Le prix de la paix a été attribué aux gouvernements indiens et pakistanais pour avoir fait sonner leurs diplomates subrepticement à la porte des uns et des autres au milieu de la nuit, puis s’enfuir avant que quelqu’un ait le temps de répondre.3

Le prix de physique a été attribué à Ivan Maksymov et Andriy Pototsky, pour avoir déterminé expérimentalement comment change la forme d’un ver de terre vivant quand on le fait vibrer à haute fréquence.4

Le prix d’économie a été attribué à Christopher Watkins, Juan David Leongómez, Jeanne Bovet, Agnieszka Żelaźniewicz, Max Korbmacher, Marco Antônio Corrêa Varella, Ana Maria Fernandez, Danielle Wagstaff, et Samuela Bolgan, pour avoir tenté de quantifier la relation entre l’inégalité des revenus au niveau national et le nombre moyen de baiser sur la bouche.5

Le prix de gestion a été attribué à Xi Guang-An, Mo Tian-Xiang, Yang Kang-Sheng, Yang Guang-Sheng, et Ling Xian Si, cinq tueurs à gage professionnels, qui ont géré un contrat pour un meurtre de la manière suivante : après avoir accepté le paiement pour le meurtre, Xi Guang-An a en fait sous-traité la tâche à Mo Tian-Xiang, qui a en fait sous-traité la tâche à Yang Kang-Sheng, qui a en fait sous-traité la tâche à Yang Guang-Sheng, qui a ensuite sous-traité la tâche à Ling Xian-Si, chaque tueur à gage engagé tour à tour recevant un plus petit pourcentage du paiement, et personne ne tuant finalement qui que ce soit.6

Le prix d’entomologie a été attribué à Richard Vetter pour avoir réuni des preuves que beaucoup d’entomologistes (les scientifiques qui étudient les insectes) ont peur des araignées, qui ne sont pas des insectes.7

Le prix de médecine a été attribué à Nienke Vulink, Damiaan Denys, et Arnoud van Loon, pour avoir diagnostiqué une pathologie longtemps non-reconnue : la misophonie, la détresse à l’écoute des bruits de mastication d’autrui.8,9

Le prix d’éducation médicale a été attribué à Jair Bolsonaro, Boris Johnson, Narendra Modi, Andrés Manuel López Obrador, Alexander Lukashenko, Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Putin, et Gurbanguly Berdimuhamedow, pour avoir utilisé l’épidémie virale de Covid-19 pour apprendre au monde que les hommes politiques peuvent avoir un effet plus immédiat sur la vie et la mort que les scientifiques et médecins.

Le prix en science des matériaux a été attribué à Metin Eren, Michelle Bebber, James Norris, Alyssa Perrone, Ashley Rutkoski, Michael Wilson, et Mary Ann Raghanti, pour avoir montré que des couteaux fabriqués à partir de matière fécale humaine ne fonctionnent pas bien. 10


  1. “A Chinese Alligator in Heliox: Formant Frequencies in a Crocodilian,” Stephan A. Reber, Takeshi Nishimura, Judith Janisch, Mark Robertson, and W. Tecumseh Fitch, Journal of Experimental Biology, vol. 218, 2015, pp. 2442–2447.
  2. “Eyebrows Cue Grandiose Narcissism,” Miranda Giacomin and Nicholas O. Rule, Journal of Personality, vol. 87, no. 2, 2019, pp. 373–385.
  3. D’après de nombreux témoignages.
  4. “Excitation of Faraday-like body waves in vibrated living earthworms,” Ivan S. Maksymov and Andriy Pototsky, bioRxiv 10.1101/868521, December 8, 2019.
  5. “National Income Inequality Predicts Cultural Variation in Mouth to Mouth Kissing,” Christopher D. Watkins, Juan David Leongómez, Jeanne Bovet, Agnieszka Żelaźniewicz, Max Korbmacher, Marco Antônio Corrêa Varella, Ana Maria Fernandez, Danielle Wagstaff, and Samuela Bolgan, Scientific Reports, vol. 9, article no. 6698, 2019.
  6. D’après de nombreux témoignages.
  7. “Arachnophobic Entomologists: When Two More Legs Makes a Big Difference,” Richard S. Vetter, American Entomologist, vol. 59, no. 3, 2013, pp. 168–175.
  8. “Misophonia: Diagnostic Criteria for a New Psychiatric Disorder,” Arjan Schroder, Nienke Vulink, and Damiaan Denys, PLoS ONE, vol. 8, no. 1, 2013, e54706.
  9. “Cognitive Behavioral Therapy is Effective in Misophonia: An Open Trial,” Arjan E., Schröder, Nienke C. Vulink, Arnoud J. van Loon, and Damiaan A. Denys, Journal of Affective Disorders, vol. 217, 2017, pp. 289–294.
  10. “Experimental Replication Shows Knives Manufactured from Frozen Human Feces Do Not Work,” Metin I. Eren, Michelle R. Bebber, James D. Norris, Alyssa Perrone, Ashley Rutkoski, Michael Wilson, and Mary Ann Raghanti, Journal of Archaeological Science: Reports, vol. 27, no. 102002, October 2019.

Liens

Miniature de l’article : version avec masque du Stinker, mascotte de la cérémonie (source).

5 commentaires

Merci pour cet article. Notre dose annuelle d’Ig Nobel.

Le prix de la paix a été attribué aux gouvernements indiens et pakistanais pour avoir fait sonner leurs diplomates subrepticement à la porte des uns et des autres au milieu de la nuit, puis s’enfuir avant que quelqu’un ait le temps de répondre.

C’est pas vrai ? :D

Édité par Arius

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+0 -0

Il n’y a pas de Miss Sweetie-Poo cette année ? :/

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte