Licence CC BY

Un Zeste sans Fin − Chapitre 4

Une mystérieuse apparition

Dernière mise à jour :
Auteurs :
Catégorie :

En cette nouvelle année, voici enfin venu le temps des rires et des chants le chapitre 4 ! :D

Désolé pour le retard, j'étais en partiels, puis en vacances, puis il y a eu Noël… Bref !

Quelques statistiques

  • Terminé le 29 novembre dernier, ce chapitre a été écrit en 14 jours.
  • Il a été rédigé par 10 zesteurs.

Notons également que le chapitre a été renommé après sa rédaction, puisqu'il ne correspondait plus aux événements. ;)

Précédemment…

Clem étant partie seule à la recherche d'Alex-D, elle fait la connaissance de nouveaux amis (Jérôme Deuchnord, ShigeruM) qui acceptent de l'accompagner. Après l'éruption d'un volcan voisin − dans le cratère duquel Alex-D jouait une divine musique −, les compagnons se réfugient dans un tunnel aménagé par un certain valent2000, visiteur du Site qui a déménagé au plus près de la Plage de Développement pour être un des premiers à en profiter.

Au cours de leurs péripéties pour retrouver notre musicien, SpaceFox envoie un SMS à Shig, lui suggérant de demander à Jiyong de prendre Clem en photos. Tout le monde se redirige vers la Plage, quand brutalement, ils se rendent compte qu'ils ne connaissent pas la suite de l'histoire. Deuch décide alors de créer un site permettant aux Zesteurs d'écrire la suite de l'histoire.

Chapitre 4 : Une mystérieuse apparition

Cela faisait maintenant plusieurs heures qu’ils étaient coincés dans cette petite pièce. Tous réfléchissaient, mais personne ne savait quoi faire pour obtenir un kebab. Clem avait bien pensé à demander à Deuch s’il savait faire à manger, ce à quoi ce dernier lui avait répondu : « Désolé, mon concepteur n’a pas implémenté cette fonctionnalité. Par contre je peux faire du café ».

Ils étaient si concentrés qu’une voix féminine les firent sursauter. Ils se tournèrent tous en direction de l’endroit d’où provenait la voix. Ils virent alors apparaître derrière les caisses une femme d’apparence reptilienne à la peau violette et blanche se lever péniblement, visiblement souffrante.

— Maudite migraine à marde, marmonna-t-elle avec la tonalité de quelqu’un en lendemain de veille. Et j’ai faim en calvâsse…

Nos quatre comparses regardèrent cette femme à l’accent québécois dont ils ne pourraient jamais deviner qu’elle avait déjà la trentaine tellement elle ne paraissait fatiguée. Tout en se massant les tempes pour soulager sa migraine, elle regardait autour d’elle et semblait ne pas reconnaître cet endroit. Au bout de quelques minutes, elle remarqua qu’elle n’était pas seule, et que l’un des visages lui disait quelque chose, sans savoir réellement quoi.

— Euh bonjour, fit-elle, hésitante, en s’approchant de nos quatre amis.

— Bonjour jeune demoiselle Yoshi, répondit Valou.

— Si vous voulez savoir, moi, c’est Ishimaru Chiaki, mais vous pouvez m’appeler Ishimaru.

— Entendu Ishimaru, répondit Deuch qui enregistra l’information dans un léger cliquetis.

L’estomac d’Ishimaru gronda, ce qui effraya Clem qui ne voulait surtout pas servir d’encas à cette femme reptilienne.

— Inquiète-toé pas, c’est pas une toute petite clémentine qui va calmer mon bedon, répondit Ishimaru en riant. C’est une pastèque… euh non kessé que je dis-là, plusieurs pastèques plus grosses que ma tête que ça me prendrait pour me remplir tellement j’ai faim !

Après cette tirade, tout le monde se mit à rire pendant une bonne minute.

— Mais dis-moi, Ishimaru-san, t’es là depuis combien de temps ?

Toujours en se massant les tempes, Ishimaru se mit à réfléchir. La dernière chose dont elle se souvenait avant de se réveiller dans cette pièce, c’était d’une soirée arrosée avec des amis à la microbrasserie du coin. Un Koopa aussi éméché qu’elle l’avait alors provoquée en duel à la Smash Bros, puis lors du combat, un coup lui avait fait perdre connaissance. Une date lui revint alors.

— Ce n’était pas longtemps après la Confédération… me semble que c’était le 4 juillet quand j’ai eu ce black out, répondit-elle finalement.

ShigeruM sortit son smartphone et y jeta un coup d’oeil. « Ça fait donc… Mamma mia ! 3 jours ! »

— Oh my Yosh ! s’écria Ishimaru. J’étais dans les pommes depuis si longtemps que ça ?!

— On dirait que oui, répondit Clem.

— Et vous autres ? demanda la femme Yoshi.

Clem lui expliqua la situation comme elle le put. Une fois que le petit agrume eut fini, Ishimaru eut une idée.

— Je suis diplômée en cuisine, donc je peux vous les faire, les kebabs ! Et puis, vu que vous devez sûrement être affamés vous autres aussi, autant en faire pour nous tous !

— Bonne idée, dit Valou

Clem semblait perplexe.

— Mais où est-ce qu’on va trouver les ingrédients ?

— Bonne question, dit Deuch, et si on regardait sur Internet ?

Deuch rechargea la page Web et lut : « Au bout de 2 jours de recherche, ils trouvèrent de la viande de kebab et du pain dans une caisse au fond. »

Nos héros se précipitèrent vers le fond de la salle et trouvèrent la caisse dont parlait le texte. Ishimaru s’empressa de cuisiner. Tout le monde était content. Sauf Deuch, qui avait un mauvais pressentiment.

15 minutes plus tard, le repas était près. Nos héros se mirent à manger en prenant soin de laisser un kebab de côté pour payer le prix d’entrée de la trappe. Kebab qu’ils utilisèrent. La trappe s’ouvrit dans un bruit sourd, et nos héros entrèrent chacun leur tour.

Seul Deuch était à la traine. Il était plongé dans ses pensées. Soudain, il réalisa ce qui n’allait pas. Il rechargea rapidement la page Web. Là où il y avait précédemment le texte qui leur avait permis de trouver la nourriture, il était maintenant inscrit en rouge, gras, souligné et Comic sans MS ;

ERREUR : PARADOXE ou INCOHÉRENCE ; Tentative de correction automatique en cours.

Il fit part de ce message à ses camarades : ce fut la panique la plus totale ! Cependant, quand ils se rendirent compte après l’affolement qu’il y avait une tentative de correction automatique en cours, leur peur retomba. Clem prit la parole.

— Qu’est-ce qu’on fait ? demanda timidement Clem.

— On attend… répondit mécaniquement ShigeruM.

— Tu penses que la correction va fonctionner ? s’inquiétait Valou.

— Je suis dans l’ignorance la plus totale… prononça Ishimaru.

Deuch, quant à lui, rechargerait le plus souvent possible la page web. Soudain, alors que les autres étaient maintenant exténués, le message changea :

Tentative de correction ANNULÉE : manque d'énergie ! L'ERREUR est toujours présente ! PROCHAIN essai dans 2 JOURS.

— Bon, on ne va pas faire un bug de l’an 2000 à cause de ça, on est en 2014, non ? s’enquit Valou, se retenant de rire.

— Il m’a fallu un patch, mais c’est OK pour moi, en fait, répondit sérieusement Deuch.

Valou n’en put plus et se mit à rire franchement. Deuch le regarda sans comprendre.

— Moi, j’ai faim, commenta la Yoshi mauve d’un air absent, ponctuée par un gargouillis de confirmation.

Soudain, la musique qui les avait guidés jusqu’ici se fit entendre à nouveau. C’était une autre partie, mais on devinait qu’il s’agissait du même compositeur et de la même œuvre qu’auparavant.

La trappe permettait de retourner à l’air libre. Ils sortirent donc et se mirent à suivre de nouveau ces sons. Tout à coup, la musique se modifia et on put comprendre ces mots : « Venez, suivez la musique. Elle va vous guider vers Alex-D et Jiyong ! ». À peine ces paroles prononcées, la mélodie reprit. Ils reprirent alors tous la marche vers la source de cette sublime énergie.

— Et si on se racontait des belles histoires pendant le trajet ? Proposa gentiment Clem.

— Pourquoi pas, s’exclama Deuch. Qui commence ?

À peine Deuch eut-il fini de poser sa question, une étrange voix qu’ils ne connaissaient pas se fit entendre.

— Je suis la voix de la sagesse, quelle histoire souhaitez-vous que je vous conte ?

Clem fit un bond de deux mètres et des chiquettes — ce qui fit d’elle la plus grande du groupe une fraction de seconde — et regarda de tous les côtés pour savoir d’où venait la voix. Mais elle semblait venir de nulle part et de partout à la fois.

— Mamma mia, s’écria ShigeruM. Chi ha parlato ?!

Aussitôt, Deuch afficha sur son PC : Traduction : Qui a parlé ?! 396522961312801782679717289822936070288069087768660593252746378405397691848082

— Euh… c’est quoi cette série de chiffres qui déforme la page ? demanda Ishimaru.

— Ah ça ? J’étais seulement en train de calculer quelques décimales de Pi.

Ishimaru éclata de rire et elle ne tarda pas à être suivie par les autres, pendant une bonne minute.

— Ça ne répond pas à notre question, fit remarquer Clem, visiblement pas rassurée.

— Essayez de deviner qui je suis ! fit la voix.

Un gros gargouillis rappela à Ishimaru qu’elle avait faim. Et ce n’était pas en mijotant sur une énigme que la Yoshi violette allait se trouver de la bouffe. Une idée lui vint pour forcer cette voix à se révéler.

— Écoute-moi bin l’gros ! Tu feras pas ton smatte bin longtemps parce que là, J’AI FAIM ! Fek là, si tu nous niaises avec tes CENSURED d’énigmes, ces gens-là finiront dans ma bedaine ! C’EST-TU CLAIR ?! hurla la Yoshi, en pointant ses compagnons qui frémirent à l’idée de servir de repas au reptile.

— C’est clair, pour sûr ! Mais même si tu les manges, je pourrais toujours te parler et te poser des énigmes… répondit la voix, amusée.

Il y eut un court silence, puis Deuch, qui avait produit un très grand nombre de cliquetis − certainement pour calculer les décimales suivantes de Pi, s’étaient dits les autres − prit la parole :

— Après analyse de la voix et comparaison avec ma base de données, j’obtiens une correspondance à 97% avec celle de Jiyong.

— Oh zut ! Ils ont trouvé. S’exclama Jiyong.

Un visage apparut alors dans les airs. Ou du moins, sa silhouette. Clem tenta bien d’en déceler plus de détails, sans succès. Elle se rendit soudain compte qu’il ne semblait pas avoir de corps : seule la tête était visible.

— Ne t’inquiète pas, Clem, dit Jiyong qui s’était apparemment rendu compte que Clem l’observait. Je pratique l’ASPEAQUEAUSE.

— aspéa-quoi ? s’étonna Clem.

— L’Apparition Simultanée en Plusieurs Endroits Alors QUe l’on n’Est qu’À Un Seul Endroit. Je précise que je ne suis pas à l’origine du nom. Ça veut tout simplement dire que ce que vous voyez n’est qu’une apparition, et que je suis ailleurs en réalité.

— Et il y a moyen que tu nous aides à nous sortir de là ? Intervint ShigeruM.

— Vous pouvez utiliser la TVSASPEAQUEAUSE, c’est à dire la Téléportation Vers la Source de l’Apparition Simultanée en Plusieurs Endroits Alors QUe l’on n’Est qu’À Un Seul Endroit, répondit calmement Jiyong.

— Et on fait comment ? s’enquit Clem.

— C’est très simple, il suffit de penser fortement à se rendre au seul endroit où se trouve celui qui pratique l’ASPEAQUEAUSE…

Le petit groupe ferma les yeux et se concentra…

Venez participer !

Venez donc participer à l'écriture du prochain chapitre, et retrouvez-nous sur le forum pour discuter du projet, de l'histoire !


3 commentaires

Magnifique :) il y a juste un truc, que j'ai remarqué, je suppose que c'est frais exprès : quand il rigole, c'est toujours une minutes :p cordialement

Aze

Ah, tiens, c'est bien vu ça, je n'avais pas remarqué !

À voir avec ceux qui ont rédigé ces passages, mais je pencherais plus pour la coïncidence ^^

A graphical interface is like a joke: if you have to explain it, that's shit. | Les logiciels Deuchnord

+2 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte