Tous droits réservés

Découvrons l'industrie du bois !

Interview : Rencontre avec dorey

Dernière mise à jour :
Auteurs :
Catégorie :

Comme promis, tout au long de ce CdS, nous vous faisons découvrir de nombreux savoirs en relation avec les arbres ! À travers l'expérience de dorey, nous allons en apprendre plus sur l'utilisation du bois par l'homme et des nombreux métiers qui en découlent. Même si cette interview risque d'être moins spectaculaire que le récit du Gigot, elle risque d'être fort instructive. ;) Il est inutile de préciser qu'aucun prérequis n'est nécessaire.

Dorey

Interview

Bonjour dorey ! Merci d'avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter brièvement ?

Bonjour ! :) Je suis Dorey et je fais un BTS DRB (Développement et Réalisation Bois). Ces études nous apprennent à planifier des projets comme la production de charpentes industrielles, de meubles à grande série, etc.

Peux-tu nous en dire un peu plus l'industrie du bois ? Quels sont les différents débouchés professionnels, les différents secteurs d'activité ?

L'industrie du bois est, en France, un secteur très développé : on peut trouver des sites de fabrication un peu partout sur le territoire. La plupart des sites de production sont situés non loin de la matière première : dans les Vosges ou dans le Jura, en Bourgogne, en Savoie, mais aussi sur la façade atlantique (Vendée, Bretagne…) car on y recevait autrefois des bois exotiques, venus des colonies.

Pour ce qui est des professions, il faut différencier plusieurs choses. Mes amis pensent souvent que je fais dans l’ébénisterie alors que mes études portent sur la production de grandes séries.
Au contraire, l'ébéniste est un artisan d'art : sa production est de l'ordre de l'unité et chacune de ses créations est faite sur-mesure, en adéquation avec un style et une époque donnés. La formation professionnelle diffère d'ailleurs totalement (il faut faire un CAP spécifique) et les conditions de travail sont autrement plus dures.

Un meuble réalisé par le fameux ébéniste André-Charles Boulle (CC-0)

Aux antipodes de cette profession, on trouve les usines d'Ikea, But et compagnie. Ce sont des usines de production industrielle à grande série, qui font avant tout dans la simplicité. Prenons un cas concret : leurs tiroirs sont constitués d'une planche pliée en quatre et de colle, rien de plus. D'ailleurs, les matériaux utilisés ne sont pas toujours très résistants : il n'est pas rare de devoir consolider ses meubles lorsque les panneaux commencent à se fendre… Mais un mérite indéniable de ces producteurs est la fonctionnalité de leurs produits.
Enfin, entre ces deux extrêmes, on trouve des marques comme Duvivier ou Gautier, qui font du mobilier d'assez bonne qualité avec du bois français.

Quelles sont les utilisations possibles pour le bois ?

On distingue plusieurs catégories de bois, selon l’usage qu'on en fait.

  • Tout d'abord, il y a le bois énergie, utilisé pour la combustion. Le bois est découpé en granules, en briquettes ou en copeaux. On utilise traditionnellement le bois des feuillus dont le pouvoir calorifique est assez élevé (en moyenne, 5851 kcal/kg pour les feuillus contre 5330 kcal/kg pour les résineux1).
  • Ensuite, on a le bois de trituration et d'industrie, broyé pour faire de la pâte à papier. En fabriquant cette fameuse pâte, on cherche avant tout à éliminer la lignine, molécule conférant au bois sa rigidité. On y parvient soit mécaniquement, en défibrant le bois, soit chimiquement, en dissolvant la lignine.
  • Il y aussi le bois d’œuvre, c'est-à-dire le bois utilisé comme matériau de construction. On en fait alors du mobilier, des bâtiments, des ossatures, des escaliers, etc.
  • Enfin, on trouve le bois de première ou seconde transformation. C'est le bois que l'on utilise pour tout le mobilier mais aussi pour la décoration : en effet, le bois peut facilement créer une atmosphère agréable et rendre un lieu beaucoup plus accueillant.
  • On peut aussi utiliser le bois pour la litière d'animaux d'élevages ou d'autres utilisations, mais ces utilisations sont plus mineures.

Quelles autres nuances y a-t-il entre les différents types de bois ? Pour des Béotiens de mon genre, du bois reste toujours du bois…

C'est vrai que, dans tous les cas, le bois vient toujours de l'arbre. :) Pourtant, il y a plusieurs distinctions à faire.

Il y a deux grands types de bois : le bois massif et les dérivés bois. Le bois massif est un matériau beaucoup plus résistant et de meilleure qualité que les dérivés bois. Mais bien sûr, il est plus coûteux.
Dans la catégorie des bois massifs, on distingue les bois lourds et les bois légers. La différence ? C'est le temps de pousse : les bois lourds se développent pendant plusieurs dizaines voire centaines d’années (ébène, olivier, hêtre), ce qui leur procure une densité très importante. Au contraire, les bois légers sont à croissance rapide : par exemple, le peuplier pousse en environ 20-30 ans. Cela signifie que, en fin de compte, la plupart des arbres que l’on plante aujourd’hui ne seront exploités que par nos petits-enfants2.
Pour ce qui est des dérivés bois, on en trouve sous toutes les formes : panneaux de fibres, contre-collés, contreplaqués, bois aboutés, reconstitués, lamibois, caisson-plancher creux, etc. Ça reste du bois mais il est reconstitué, pressé et enduit de colle.

Quelques mots à propos de la dimension écologique de cette industrie ?

Les idées reçues à propos de l'industrie du bois sont assez nombreuses : on pourrait nous voir avant tout comme des destructeurs de forêts alors que, paradoxalement, les forêts françaises n'ont cessé de s'étendre depuis les années 1800 ! L'exploitation forestière contribue justement au renouvellement des forêts et à la croissance des jeunes arbres. Ces derniers, plus gourmands en CO2 que les plus vieux, permettent d'assainir l'air de façon plus efficace. D'ailleurs, il existe des labels, comme le label Forêt d'Exception® ou celui FSC, qui assurent que l'arbre en question vient d'une forêt éco-gérée. Cela permet aux industries du bois d'avoir une attitude responsable, en utilisant du bois en provenance de ces forêts. Enfin, le bois est un des matériaux de construction les moins polluants. Bref, on est loin d'une exploitation sans respect pour l'environnement.

Certification FSC

Plus généralement, il faudrait cesser de placer systématiquement l'Homme et la Nature comme antagonistes. l'Humanité ne fait peut-être pas que des merveilles, mais l'homme peut faire des choses étonnantes : prenez par exemple le cas de Jadav Payeng, qui a planté à lui seul une forêt de 550 hectares…5

Finalement, d'où vient ton intérêt pour le bois ? Qu'est-ce-qui te fascine dans l'arbre ?

L’arbre est fascinant dans le sens où il a beaucoup de secrets, de propriétés insolites. Un exemple tout bête : on ne sait pas vraiment pourquoi les arbres poussent à l'opposé de la gravité.
D'autres propriétés sont plus remarquables. On peut quelquefois trouver sur les arbres un broussin (aussi appelé Loupe) : il s'agit d'une excroissance de l’arbre, une sorte de cancer. Comme c'est quelque chose d'assez esthétique, sa valeur est élevée et plusieurs critères influencent son prix final : l'essence 3 de bois sur laquelle on le trouve, la qualité du dessin (marquage et harmonie des couleurs), la taille de l'excroissance et, bien sûr, les tendances du marché. La Loupe a toujours séduit et son dessin unique reste inimitable.

Broussin de chêne

Un broussin de chêne

Le matériau du bois en tant que tel présente aussi de nombreuses spécificités, très amusantes. Par exemple, en exploitant habilement le phénomène de rétractabilité du bois4, on arrive à casser des roches très solides. En bref, tout cela est captivant. :)


  1. Source 

  2. Bon après ça dépend de votre âge, mais vous m'avez compris ;) … 

  3. C'est-à-dire l'espèce de l'arbre. 

  4. Une pièce de bois change de dimension selon son humidité. 

  5. Il n'est pas le seul, d'autres le font aussi

Pour aller plus loin

En vrac, quelques liens intéressants sur le bois et sur les arbres :


Merci à dorey d'avoir répondu à ces questions. Si vous voulez réagir à cet article, n'hésitez pas à poster un commentaire !

Image par Benreis, CC-BY

18 commentaires

Merci pour l'article ! Il faudrait peut-être trouver une icône, par exemple ces cercles sur une souche d'arbre qui peuvent indiquer son âge, je ne connais pas le terme technique.

Édité par anonyme

+1 -0

Veux-tu parler des verticilles ou des cernes ? Dans les deux cas, c'est une bonne idée.

Édité par Dwayn

90% of teens today would die if Facebook was completely destroyed. If you are one of the 10% that would be laughing, copy and paste this to your signature.

+0 -0

Un bien bel article. Merci à Dwayn et Dorey.

on ne sait pas vraiment pourquoi les arbres poussent à l'opposé de la gravité.

Si je puis hasarder deux réponses. D'un point de vue évolutionniste, si une plante évolue au sol, elle va avoir la concurrence des autres. En poussant vers le haut, elle va choper toute la lumière et donc avoir un avantage sur ses concurrente, assurant donc sa descendance. Si bien qu'il parait logique que des plante poussant vers le haut aient pu être sélectionner.

D'un point de vue biologique, une situation habituelle est d'avoir un phénomène qui est stimulé par une protéine molécule ou inhiber par une autre. Dans le cas de la croissance, celle-ci est stimulée par l'auxine. Or, cette protéine molécule est détruite par la lumière, donc la face exposée à la lumière croit moins vite (d'où une incurvation vers la lumière). C'est un phénomène similaire qui est responsable de la pousse vers le haut des plantes.

Si quelqu'un a mieux, je suis preneur.

Édit : l'auxine n'est pas une protéine. J'en prends bonne note.

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+1 -0

D'un point de vue biologique, une situation habituelle est d'avoir un phénomène qui est stimulé par une protéine ou inhiber par une autre. Dans le cas de la croissance, celle-ci est stimulée par l'auxine. Or, cette protéine est détruite par la lumière, donc la face exposée à la lumière croit moins vite (d'où une incurvation vers la lumière). C'est un phénomène similaire qui est responsable de la pousse vers le haut des plantes.

Oui le texte en entier est bon et valide de façon générale, mais, s'il te plaît, l'auxine n'est pas une protéine :( ce n'est ni un polymère d'acide aminé ni même un acide aminé.

L'article Wiki reprend bien les phénomènes cellulaires qui guident la croissance vers le haut. Le gravitropisme c'est ce qui est responsable de la croissance en hauteur ; le phototropisme que tu décris c'est pour récupérer la lumière, et ces deux phénomènes dialoguent pour orienter la croissance (en gros). Et pour l'asymétrie de la distribution d'auxine, c'est un poil plus compliqué que ça mais peu importe ; si vous voulez en savoir plus recherchez la redistribution de l'auxine sinon on s'en fout.

Ich bin très occupé cette année. Ne vous étonnez pas si je réponds par intermittence.

+0 -0

Merci à tous, encore une fois, et merci tout spécialement à Gabbro et à Goeland pour leurs précisions ^^ .

J'ai une petite question : L'écorce d'un arbre a-t-elle des utilisations particulières ?

Eskimon

Excellente question :) . Pour ce que j'en sais, l'écorce n'est pas vraiment utilisé en tant matériau, mais plutôt pour extraire certains produits (médicinaux et autres). Après, cela dépend aussi de l’espèce de l'arbre. Je ne pourrai que te conseiller de survoler la page suivante.

90% of teens today would die if Facebook was completely destroyed. If you are one of the 10% that would be laughing, copy and paste this to your signature.

+0 -0

Je crois que le précurseur de l'aspirine est extraite de l'écorce de saule. L'acide salicylique d'où l'étymologie est née de l'arbre.

Dorey : Je partage ton avis, si c'est la question :) !

Édité par Blackline

Нова Проспект

+1 -0

Je crois que le précurseur de l'aspirine est extraite de l'écorce de saule. L'acide salicylique d'où l'étymologie est née de l'arbre.

Hum, je suis pas tout à fait sûr que ce soit encore le cas. Sinon, j'ai un doute, le liège, c'est pas récupéré depuis l'écorce de certains arbres ? Ma mémoire commence à flancher là-dessus, je me trompe peut-être.

Ich bin très occupé cette année. Ne vous étonnez pas si je réponds par intermittence.

+1 -0

J'ai une petite question : L'écorce d'un arbre a-t-elle des utilisations particulières ?

Eskimon

Je travail dans une scierie de résineux (Sapin, Épicéa, Douglas…) les écorces sont des sous-produits en grandes partis composté, mais aussi utilisé comme couverture de sol par les paysagistes.

Je n'ai pas la solution mais j'admire le problème…

+1 -0

Goeland-Croquant : Ah oui nan mais, actuellement j'en doute aussi. C'était plutot une anecdote historique. Pour préciser, il me semble que les premier à l'utiliser était les alchimistes déjà alors pour dire :p

Нова Проспект

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte