Licence CC BY

XMPP, qu'est-ce que c'est ?

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Je vais vous parler de XMPP, pour Extensible Messaging and Presence Protocol, un ensemble de protocoles (je reviendrais dessus) pour faire de la messagerie instantanée. Je vais pas parler technique, et ce, pour deux raisons. La première, c’est que je n’ai pas une connaissance suffisante pour le faire, la seconde, c’est pas ce qui m’intéresse ici : je veux juste vous présenter le bouzin.

Quand j’étais jeune, il y a fort longtemps, il y avait pas 10 000 moyens pour pouvoir clavarder avec mes amis : j’utilisais MSN. À l’époque, je n’étais pas suffisamment dans les arcanes geeks pour connaître IRC, un autre protocole permettant de faire de la messagerie instantanée. J’ai découvert XMPP, mais sa confidentialité a fait que je n’ai pas parlé avec grand monde avec. Avec le temps, j’ai découvert d’autres messageries instantanées, que j’ai dû utiliser Facebook Messenger, WhatsApp…

Qu’est-ce qu’un protocole ? C’est un ensemble de règles (une grammaire) pour permettre à deux programmes informatique de pouvoir communiquer entre-eux. À titre analogique, vous utilisez le langage oral pour parler avec des personnes en face de vous : vous utilisez des règles : vous parlez à la bonne intonation, la bonne langue…

Comment ça marche ?

XMPP est dit décentralisé, comme le courriel. En gros, vous aurez des adresses du genre john.doe@gnuserver.im ou jean.dupont@franchouillard.social. Si je traduis, je lirais : John.doe de chez le serveur gnuserver.im ou jean.dupont de chez le serveur franchouillard.social. Vous avez une pléthore de serveurs. Choisissez judicieusement, chacun à ses règles propres.

Pour parler, il faudra utiliser un client : il peut être web, c’est-à-dire utilisable depuis un navigateur (comme Movim), depuis un ordinateur (Gajim ou Pidgin) ou depuis un ordiphone (Conversations). Un simple tour sur le site permettra de vous apprendre comment configurer chaque logiciel.

Les XEP

La particularité d’XMPP, et comme le nom indique, c’est d’être extensible. Ainsi, grâce à des modules (les XEP), il est possible de rajouter des extensions : chiffrement des communications (ONEMO), visioconférence…

Le problème, c’est que les serveurs et les clients n’implantent pas les mêmes XEP et n’ont donc pas les mêmes options… Ces différences empêchent de bien communiquer. Les principales critiques d’XMPP portent souvent sur ce point.


XMPP n’est fait seulement pour la messagerie instantanée. Certains veulent le transformer en réseau social, tel que Movim ou Salut à toi.

1 commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte