Licence CC BY

Expérience : apprendre le quéchua ensemble IV

Vocabulaire et pluriel

Publié :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 6 minutes

Bonjour tout le monde !

La dernière fois, dans les commentaires, on m’a dmandé de faire un point sur la prononciation. Mauvaise nouvelle, c’est pas pour aujourd’hui. Bonne nouvelle, c’est pour bientôt, j’ai commencé. Mais comme j’allais mettre trop de temps, je voulais publier un billet court sur le pluriel, parce que c’est tout facile (hum…).

Et puis je vais rajouter du vocabulaire au début, comme ça un jour on pourra faire des vraies phrases.

Je ne parle pas le quechua. J’apprends doucement, et j’écris en même temps. N’hésitez pas à me rejoindre dans l’apprentissage, ce serait très motivant pour tout le monde !

Du vocabulaire

Quelques mots, pour continuer à apprendre. J’essaie juste de mettre des mots fréquents, pas forcément par thème, ni forcément parce que je vais les utiliser dans la leçon. Et certains ont plusieurs traductions, il faudra forcément y revenir à un moment si le but est de vraiment comprendre et parler la langue.

uywa - animal domestique

willakui - histoire

yaku - eau

punchau - jour

mikuy - manger

upuy - boire

niy - dire

yachay - savoir, apprendre

rikuy - regarder

Nombres

Je profite de ce billet sur le pluriel pour introduire les nombres. C’est toujours bien de les avoir quelque part. Coup de bol, les incas utilisaient une base 10, contrairement aux aztèques et aux mayas, qui utilisaient une base 20, du coup au moins, ça nous sera familier.

J’ai trouvé plusieurs listes différentes, et les nombres s’écrivaient tous de manière différente. Une des raisons est que le u et le o peuvent se prononcer de la même manière, et que du coup, on l’écrit un peu comme on veut. Ce teaser de fou pour le prochain billet ! Mais en attendant, j’en ai juste choisi une.

nombre quechua commentaires
0 illa
1 huk
2 iskay
3 kimsa
4 tawa
5 pichqa
6 soqta
7 qanchis
8 pusaq
9 isqon
10 chunka
11 chunka huk niyuq 10+1+?+yuk
12 chunka iskay niyuq 10+2+?+yuk
13 chunka kinsa yuq 10+3+yuk
20 iskay chunka 2*10
21 iskay chunka huk niyuq 2*10+1+?+yuk
30 kimsa chunka
100 pachaq
101 pachaq hukniyuk 100+1+?+yuk
102 pachaq iskayniyuk 100+2+?+yuk
200 iskay pachaq 2*100
284 iskaypachaq pusaqchunka tawayuq 2100+810+4+yuk
1000 waranqa
100000 pachaq waranqa 100*1000
1000000 junu

Commentaires additionnels ! Quel est donc ce suffixe mystérieux ? Et bien au risque de faire de la publicité pour un contenu pas encore publié, c’est quelque chose qui dépend de la prononciation.

On a donc vu que le suffixe yuk sert à ajouter des nombres ensembles. Apparament, seulement de 1 à 9. Je ne sais pas pourquoi. Mais il s’utilise directement uniquement quand le nombre se termine par un son voyelle. Dans les autres cas, il y a un suffixe qui ne semble servir que pour des raisons d’euphonie (je me réserve le droit de changer d’avis dans les prochaines années), et qui est donc ni. Si on regarde la liste, il faudra donc utiliser ni après 1, 2, 7, 8 et 9, et pas après 3, 4, 5 et 6.

Pluriel

Le pluriel, c’est facile. On ajoute kuna. Si il y a un possessif, on le met avant, comme on a vu dans le billet précédent. Les autres suffixes, je ne sais pas, on verra quand on les présentera.

huk wasi - une maison

wasikuna - maisons

wasiykuna - mes maisons

iskay wasi - deux maisons

Oui, pas de kuna ici, le pluriel est déjà dans le deux. Spécificité du quéchua par rapport au français, le pluriel ne s’indiquent qu’une fois. Même si la marque de pluriel n’est pas un nombre, comme ci-dessous.

achkha wasi - beaucoup de maisons

Et avoir un autre suffixe, parce que pourquoi pas.

wasiykunapi - dans mes maisons

Et c’est tout, il semblerait.

quelques exemples

Je vous préviens tout de suite, je vais tirer ces exemples de ma compréhension, alors que dans les billets précédents, je n’avais pris que des phrases trouvées sur d’autres sources. À prendre avec des pincettes donc !

Ñuqa kimsa uywa rikuni - je regarde trois animaux domestiques

Pay punchaukani riman - il/elle parle des jours

Je pense qu’il doit exister un suffixe pour en faire un complément de temps, pour le transformer en pendant des jours, mais je ne suis pas encore tombé dessus.

Ñuqanchik rimaikuna yachanchik - Nous (inclusif) apprenons des mots

Comme j’invente et que je ne suis pas sûr, je vais m’arrêter là.


C’est tout pour aujourd’hui. Prochain billet, la prononciation.

N’hésitez pas à essayer de faires des phrases en commentaire. Et à me dire si vous préférez que je continue à chercher des phrases dont je suis sûr qu’elles sont correctes…

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte