Licence CC BY

Surcharger un objet de configuration avec Node-convict

Voici un billet d'avion sur un module node

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Il y a quelques jours, je cherchais à mettre en place un chargeur de fichier de configuration qui pouvait être surchargé, prendre en compte une configuration par défaut et valider les données. Surcharger signifie que le fichier principal de configuration pouvait être complété par un autre. L’usage par exemple est de pouvoir charger son fichier de configuration principale et celui de l’environnement de démarrage.

J’avais quelques pistes, comme object-assign mais il est mal adapté lorsque les propriétés enfants contiennent des objets, c’est-à-dire que object-assign va simplement décaler à gauche l’objet sans vérifier les valeurs de cet objet. J’ai continué à survoler les pages de module npm et github jusqu’à trouver node-convict.

Du côté du YAML (JSON-like en gros)

schema.yml

Prenons l’exemple de mon module, je souhaite que ma configuration me permette de renseigner le chemin vers le dossier du cache et le port de celui-ci.

D’un côté j’aurais :

  • Le path vers le fichier cache de format String avec une valeur par défaut de app/cache/ ;
  • De l’autre le format port pour le port du serveur avec une valeur par défaut de 3000.

Mon schéma ressemblera à ceci :

path:
  cache:
    # path.cache
    format: String
    default: app/cache/


http:
  port:
    # http.port
    format: port
    default: 3000

config.yml et config_prod.yml

Je souhaite mettre mon application appA en cache dans un sous-dossier et lorsque mon application est en prod, je souhaite utiliser le port 80, voici les deux configurations correspondantes :

config.yml

path:
  cache: app/cache/appA/

http:
  port: 5000

config_prod.yml

http:
  port: 80

Résultat

{                              
  "path": {                    
    "cache": "app/cache/appA/" 
  },                           
  "http": {                    
    "port": 80                 
  }                            
}

Du côté du code, JS

Du côté du javascript c’est assez simple à comprendre. Pour charger la configuration ça se passe comme ceci :

const Convict = require('convict');
const yaml = require('yaml')
const path = require('path')

// add support for YAML files
Convict.addParser({ extension: ['yml', 'yaml'], parse: yaml.parse });

// load schema.yml
const config = Convict(path.resolve(__dirname, 'schema.yml'))

const paths = [
  path.resolve(__dirname, '..', 'app/config.yml'),
  path.resolve(__dirname, '..', 'app/config_prod.yml')
]

config.loadFile(paths);

config.validate();

// show final Object
console.log(JSON.stringify(config.getProperties(), null, 2))

Pour obtenir le numéro du port, nous devrons faire : config.get('http.port').

Dans la pratique, il faudra intercepter la possible erreur qui peut être lancé par .validate() si le format est incorrect, donc :

try {
  config.validate()
} catch (err) {
  console.error('Check your configuration you have an invalid value :')
  console.error(err.message)
  process.exit(1)
}

Essayer ?

Pour essayer rien de plus simple ! J’ai fais un dépôt git pour que ça soit simple & rapide, voici les 3 commandes à écrire :

git clone https://github.com/A-312/node-convict-example-usage && cd node-convict-example-usage
npm install
npm start

Bon vol !

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte