Licence CC BY

Notre consommation énergétique propre et celle de nos outils et activités

Le cas de la France et une ouverture sur la notion d'esclave énergétique

Publié :
Auteur :
Catégories :
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Un être humain a besoin d’énergie pour vivre, et il consomme de l’énergie pour ses activités au quotidien.

La question qu’on peut se poser alors est :

Quel est le rapport entre l’énergie nécessaire à notre survie et celle que l’on consomme au quotidien ?

C’est juste des énergies à comparer, ça devrait être facile, non ?

Récupérer les chiffres

Ce dont on a besoin pour vivre

Ça c’est facile, les apports journaliers recommandés nous donnent l’information :

8 400 kJ (2 000 kcal)

par jour, donc.

Et même s’il y a toujours la mention des calories dont on parle dans le langage courant, les chiffres officiels ont le bon gout de nous donner directement la valeur qui nous intéresse en unité dérivée du SI (ici, la Joule).

Ce qu’on utilise au quotidien

Premier problème : la grande majorité des résultats sur la consommation énergétique ne concerne en réalité que la seule électricité. Ça entretien une confusion dommageable en ces temps de transition énergétique, surtout que si on prends le cas de la France, l’électricité est largement décarbonée (merci le nucléaire), mais la consommation énergétique totale dépend encore très largement des énergies fossiles.

Second problème : on trouve les chiffres pour les consommations des ménages. C’est mignon, ça permet de comparer sa facture… mais on ne consomme pas que chez soi ! On consomme aussi à son travail, par ce qu’on fait transporter, etc.

On ajoute deux chiffres :

Comme on parle d’électricité, l’unité « naturelle » est le Watt-heure (et pas « Watt / heure », c’est bien une multiplication !) qui n’est autre que des Joules à un facteur près, c’est juste plus simple pour faire les calculs de tête.

Concernant la consommation énergétique de la France au quotidien, on finit par trouver le bilan énergétique de la France pour 2017 sur le site du Ministère du Développement Durable qui nous donne… en fait plein de chiffres mais on va en retenir deux :

  • 251,4 Mtep de consommation d’énergie primaire sur l’année, corrigée des variations climatiques,
  • 40,7 Mtep de consommation d’énergie dans le résidentiel (les gens chez eux) sur l’année 2017

Et là on se retrouve avec encore une nouvelle unité, la « tonne équivalent pétrole », qui n’est même pas une unité dérivée du SI, et dont le simple nom en dit long sur notre dépendance aux énergies fossiles… Par contre on a une conversion précise possible, puisque selon l’Agence Internationale de l’Énergie, 1 tep = 41,868 GJ

Ah, et comme on a plein de chiffres valables pour la France entière, on va prendre une population française de 66 millions d’habitants (c’est approximatif, mais les chiffres ne sont pas tous sur la même année, et de toutes façons c’est l’ordre de grandeur qui nous intéresse).

Harmonisons tout ça, voulez-vous ?

On a plein d’énergies différentes et plein de durées d’application différentes, du coup on va normaliser tout ça. Une énergie par unité de temps, c’est une puissance le SI nous dit que c’est des Watts, donc on va mettre tout ça en Watts :

Consommation humaine moyenne

8400kJ1jour=8400kJ86400s97W\frac{8400 kJ}{1 jour} = \frac{8400 kJ}{86400 s} \approx 97 W

Finalement, on ne consomme pas grand-chose !

Consommation brute d’électricité

474TWh66×1061an=25.86GJ3.154×107s820W\frac{\frac{474 TWh}{66 \times 10^6}}{1 an} = \frac{25.86 GJ}{3.154 \times 10^7 s} \approx 820 W

Consommation d’électricité par foyer

4770kWh2.21an=7.805GJ3.154×107s247W\frac{\frac{4 770 kWh}{2.2}}{1 an} = \frac{7.805 GJ}{3.154 \times 10^7 s} \approx 247 W

Ce qui, quelque part, me parait assez peu.

Consommation d’énergie primaire à l’échelle du pays

251.4Mtep66×1061an=159.48GJ3.154×107s5057W\frac{\frac{251.4 Mtep}{66 \times 10^6}}{1 an} = \frac{159.48 GJ}{3.154 \times 10^7 s} \approx 5057 W

Consommation d’énergie dans le résidentiel

40.7Mtep66×1061an=25.82GJ3.154×107s820W\frac{\frac{40.7 Mtep}{66 \times 10^6}}{1 an} = \frac{25.82 GJ}{3.154 \times 10^7 s} \approx 820 W

Coïncidence étrange, la seule consommation d’énergie du résidentiel, tous types d’énergies confondus, correspond à la consommation brute d’électricité (tous secteurs de consommation confondus).

Récapitulatif – des personnes virtuelles – des esclaves énergétiques

On voit qu’on consomme beaucoup plus d’énergie par nos usages que pour notre propre survie. C’est comme si on devait faire vivre des personnes virtuelles, en plus de nous, qui consomment de l’énergie :

Raison Consommation en Watts Personnes virtuelles
Survie 97 1,0
Consommation brute d’électricité 820 8,5
Consommation d’électricité par foyer 247 2,5
Consommation d’énergie primaire 5 057 52,1
Consommation d’énergie résidentielle 820 8,5

En France, chacun d’entre nous consomme autant d’énergie primaire pour ses seules activités, directes et induites, que ce qui serait nécessaire pour faire vivre 50 personnes.

À noter qu’ici je parle bien de faire vivre des personnes. Si on s’intéresse au travail produit, il en est très loin : une très grande partie de l’énergie que l’on absorbe n’est là que pour notre survie, et ne produit rien d’autre.

On pourrait aussi raisonner en terme de nombre de personnes qu’il faudrait pour faire le travail à la main, à la place des machines et de l’énergie (électrique, fossile…) que l’on y injecte. Un peu comme si on remplaçait les machines par des esclaves.

Ce concept existe, c’est la notion d’esclave énergétique, et – surprise ! – il en faut encore plus que les chiffres présentés ici !



Icône dans le domaine public.

Aucun commentaire

Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte