Licence CC BY-NC-ND

Les Fibers de Ruby

Programmation asynchrone avec l'exemple de nohar

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 7 minutes

Aujourd’hui, je me suis dit que j’allais m’amuser avec la classe Fiber et recréer l’exemple de restauration rapide dans cet article de @nohar. Et puisque plus il y a de fous, plus y a de riz, je me suis dit que j’allais en profiter pour essayer d’écrire un article pendant que je m’amuse.

Je vous recommande de lire cet article avant de lire ce billet pour savoir ce qu’est une coroutine et pour voir quel exemple nous allons recréer.

La gem async

Le but de ce billet est de s’amuser avec la classe Fiber, on n’utilisera pas la gem async ou d’autres gems utilisés pour l’asynchrone.

Au début était la tâche

Du côté de Ruby, il nous faut savoir ça.

  • Les coroutines se créent avec la classe Fiber qui prend en paramètre un bloc avec le code de la coroutine (ce bloc peut prendre des paramètres à passer à la coroutine).
  • On démarre une coroutine f avec f.resume(args).
  • Dans une coroutine, on redonne la main avec Fiber.yield(ret) qui retourne ret.
  • Une exception FiberError est lancée si le code d’une coroutine est finie.
  • On peut savoir si une coroutine est terminée avec Fiber#alive? (qui requiert 'fiber').
require 'fiber'

f = Fiber.new do |arg|
  (0...5).each do |x|
    puts x
    y = Fiber.yield(x)
    puts "On redémarre avec #{y}"
  end
end

y = 0
while f.alive?
  y = f.resume(2*y)
  puts "La coroutine nous donne #{y}." 
end

Avec ça, on peut déjà faire un premier test de restauration rapide.

steak = Fiber.new do
  puts 'On demande un steak en cuisine.'
  Fiber.yield
  puts 'On récupère le steak.'
end 

soda = Fiber.new do
  puts 'On lance une machine à soda.'
  Fiber.yield
  puts 'On récupère le soda.'
end 

while steak.alive? || soda.alive?
  soda.resume if soda.alive?
  steak.resume if steak.alive?
end

On va rajouter une fonction asleep pour faire du sommeil asynchrone. Une des premières choses à la quelle on peut penser pour ça, c’est récupérer le temps actuel, puis redonner la main quand on la coroutine est appelée tant que le temps n’est pas écoulé.

def asleep(n)
  t = Time.now
  Fiber.yield while Time.now < t + n
  yield if block_given?
  Fiber.yield
end

steak = Fiber.new do
  puts 'On demande un steak en cuisine.'
  asleep(3)
  puts 'On récupère le steak.'
end 

soda = Fiber.new do
  puts 'On lance une machine à soda.'
  asleep(1)
  puts 'On récupère le soda.'
end

while steak.alive? || soda.alive?
  soda.resume if soda.alive?
  steak.resume if steak.alive?
end

Ici il nous faut vérifier si nos coroutines sont vivantes et tout, encapsulons tout ça dans une classe Task (on s’inspire vraiment à fond de l’article de @nohar).

class Task
  RUNNING = 1
  FINISHED = 0
  ERROR = -1
  NEW = 2
  
  attr_reader :status, :result

  def done?
    !@fiber.alive?
  end

  def initialize(&block)
    @fiber = Fiber.new(&block)
    @status = NEW
  end
  
  def run
    @result = @fiber.resume unless done?
    @status = (@fiber.alive? ? RUNNING : FINISHED) 
  rescue StandardError => e
    @result = e
    @status = ERROR
  end
end

steak = Task.new do 
  puts 'On demande un steak en cuisine.'
  asleep(3)
  puts 'On récupère le steak.'
end 

soda = Task.new do
  puts 'On lance une machine à soda.'
  asleep(1)
  puts 'On récupère le soda.'
end

Puis il y eut la machine

Maintenant, on aimerait pouvoir avoir plusieurs steaks et plusieurs sodas et limiter leur fabrication. Pour ça, créons des machines. Une machine est associée à un bloc. Quand nous l’utilisons, cela crée une nouvelle tâche ajoutée à la liste des tâches en cours (s’il y a une place libre) ou à la liste des tâches en attente (une file d’attente que nous gérons avec la classe `Queue’).

class Machine
  def initialize(max = Float::INFINITY, &block)
    @waiting = Queue.new
    @block = block
    @max = max
    @running = []
  end
  
   def free?
    @running.size < @max
  end
  
  def todo?
    !@waiting.empty?
  end
  
  def launch
    t = Task.new(&@block)
    free? ? @running << t : @waiting << t
  end
  
  def running?
    @running.size > 0
  end
  
  def run
    @running.each(&:run)
    @running.reject!(&:done?)
    @running << @waiting.pop while free? && todo?
  end
end

On peut alors créer une machine à soda et une machine à steak. Ce sont eux qui se chargent de lancer tout ce qui leur est lié.

steak_machine = Machine.new(3) do 
  puts 'On demande un steak en cuisine.'
  asleep(3)
  puts 'On récupère le steak.'
end

soda_machine = Machine.new(2) do
  puts 'On lance une machine à soda.'
  asleep(1)
  puts 'On récupère le soda.'
end

10.times do 
  steak_machine.launch
  soda_machine.launch
end

while soda_machine.running? || steak_machine.running?
  soda_machine.run
  steak_machine.run
end

On a un résultat assez satisfaisant. Mais on ne sait pas même pas quelle commande est finie, on sait juste qu’un soda ou un steak est prêt. Ce qu’il nous faut, ce sont des tâches pour les clients. Une tâche de service attendra que la commande soit prête. On commence par écrire une commande await qui permet d’attendre des tâches.

def await(*tasks)
  Fiber.yield while tasks.any? { |t| !t.done? }
  Fiber.yield
end

Et maintenant on peut créer notre service client.

service = Machine.new do
  puts 'On lance une commande.' 
  steak = steak_machine.launch
  soda = soda_machine.launch
  await(soda, steak)
  puts 'Une commande est prête.'
end

Ça a nécessité la modification de la commande launch pour renvoyer la tâche. On se rend alors compte que si on a accès à la tâche, on peut la lancer en dehors de la machine correspondante (et donc sans vérifier qu’elle est libre). Par exemple, rien ne nous empêche d’appeler la méthode run de la tâche qu’on a récupéré dans soda. Voici deux pistes pour régler cela.

  • Ne pas renvoyer une tâche, mais un objet par exemple un Machine::Task qui n’a pas de méthode run et qui encapsule une Task qui n’est pas visible.
  • Ajouter un attribut launchable à une tâche qui est vérifié avant de lancer une tâche.

Mais nous n’allons pas nous en occuper et allons juste renvoyer t dans la méthode launch de Machine.

class Machine
  def launch
    t = Task.new(&@block)
    free? ? @running << t : @waiting << t
    t
  end
end

Ici, on considère une machine de services qu’il nous faut également la run dans notre boucle. Par contre, il nous suffit d’attendre que service soit terminé, pas besoin d’attendre les autres machines.

4.times { service.launch }
while service.running?
  soda_machine.run
  steak_machine.run
  service.run
end

Et enfin vinrent les arguments

On est proche d’un résultat complet. On aimerait bien savoir quelle commande est prête, etc. Pour ça, on va rajouter des arguments à nos tâches. On va gérer ceci avec les arguments du bloc donné à Fiber. On stocke donc les arguments dans la tâche, et quand on lui redonne la main, on les utilise.

class Task
  def initialize(*args, &block)
    @fiber = Fiber.new(&block)
    @status = NEW
    @args = args
    print @args
  end
  
  def run
    @result = @fiber.resume(*@args) unless done?
    @status = (@fiber.alive? ? RUNNING : FINISHED) 
  rescue StandardError => e
    @result = e
    @status = ERROR
  end
end

class Machine
  def launch(*args)
    t = Task.new(*args, &@block)
    free? ? @running << t : @waiting << t
    t
  end
end

steak_machine = Machine.new(3) do |name|
  puts 'On demande un steak en cuisine.'
  asleep(3)
  puts "On récupère le steak de #{name}."
end

soda_machine = Machine.new(2) do |name|
  puts 'On lance une machine à soda.'
  asleep(1)
  puts "On récupère le soda de #{name}."
end

service = Machine.new do |name|
  puts "On lance la commande de #{name}. " 
  steak = steak_machine.launch(name)
  soda = soda_machine.launch(name)
  await(soda, steak)
  puts "La commande de #{name} est prête."
end

('A'..'E').each { |client| service.launch(client) }
while service.running?
  soda_machine.run
  steak_machine.run
  service.run
end

Finalement, voici le code final. On a rajouté à await et à asleep l’exécution potentielle d’un bloc quand on a fini d’attendre.

def asleep(n)
  t = Time.now
  Fiber.yield while Time.now < t + n
  yield if block_given?
  Fiber.yield
end

def await(*tasks)
  Fiber.yield while tasks.any? { |t| !t.done? }
  yield if block_given?
  Fiber.yield
end
class Task
  RUNNING = 1
  FINISHED = 0
  ERROR = -1
  NEW = 2
  
  attr_reader :status, :result

  def initialize(*args, &block)
    @fiber = Fiber.new(&block)
    @status = NEW
    @args = args
  end
  
  def run
    @result = @fiber.resume(*@args) unless done?
    @status = (@fiber.alive? ? RUNNING : FINISHED) 
  rescue StandardError => e
    @result = e
    @status = ERROR
  end
  
  def done?
    !@fiber.alive?
  end
end
La classe Task.
class Machine
  def initialize(max = Float::INFINITY, &block)
    @waiting = Queue.new
    @block = block
    @max = max
    @running = []
  end
  
   def free?
    @running.size < @max
  end
  
  def todo?
    !@waiting.empty?
  end
  
  def launch(*args)
    t = Task.new(*args, &@block)
    free? ? @running << t : @waiting << t
    t
  end
  
  def running?
    @running.size > 0
  end
  
  def run
    @running.each(&:run)
    @running.reject!(&:done?)
    @running << @waiting.pop while free? && todo?
  end
end
La classe Machine.
steak_machine = Machine.new(3) do |name|
  puts 'On demande un steak en cuisine.'
  asleep(3) { puts "Le steak de #{name} est prêt !"}
  puts "On récupère le steak de #{name}."
end

soda_machine = Machine.new(2) do |name|
  puts 'On lance une machine à soda.'
  asleep(1)
  puts "On récupère le soda de #{name}."
end

service = Machine.new do |name|
  puts "On lance la commande de #{name}. " 
  steak = steak_machine.launch(name)
  soda = soda_machine.launch(name)
  await(soda, steak)
  puts "La commande de #{name} est prête."
end

('A'..'Z').each { |client| service.launch(client) }
while service.running?
  soda_machine.run
  steak_machine.run
  service.run
end
Le code principal.

On a utilisé le bloc de asleep dans la steak_machine pour afficher que le steak est prêt (on peut y penser comme à un minuteur ou à un cuisinier qui dit ce qui est prêt).


Maintenant voici quelques éléments pour aller plus loin.

  • Gérer différents menus. Pour ça, on peut donner en argument à la Machine de service les différentes machines à appeler pour le menu à créer. Ainsi, service prendrait en argument le nom du client et ce qu’il veut commander (les machines à appeler pour avoir ce qu’il veut).
  • Pour le moment, on rajoute tous nos clients et ensuite on gère leur commande. Pourquoi ne pas accueillir les clients petits à petit dans la boucle principale. On pourrait avoir une méthode basée sur un peu de hasard et accueillir un nouveau client quand elle renvoie true (et plus le dernier client est arrivé depuis longtemps, plus y a de chances qu’il arrive ou plus c’est l’heure du repas, plus y a de chances qu’il arrive).
  • En se basant un peu sur le point précédent, on pourrait avoir des bornes pour prendre les commandes. Il y aurait alors un nombre limité de bornes (un service avec un max non illimité). On dira alors par exemple qu’une tâche de commande prend un certain temps (un petit appel à await). Attention, dans ce cas il nous faudra une machine pour les commandes différentes de la machine Service : un client qui n’est pas encore servi ne bloque pas une borne en empêchant un autre client de commander.
  • Et finalement, il nous faudrait nous débarrasser de notre boucle while. Un ordonnanceur à qui on donne les tâches à exécuter en parallèle (soda_machine, steak_machine, service et potentiellement order_machine) et qui les exécute. Et il aurait des commandes pour le lancer avec des conditions d’arrêts ; toutes les tâches sont finies, ou encore une tâche est finie.

Voilà, c’est fini ; on a tant ressassé les mêmes théories, mais c’est un très bel exemple procuré par @nohar. C’était amusant à écrire et ça a pris mon après-midi.

Aucun commentaire

Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte