[Biologie] Fragmentation

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour à tous,

Je lis quelques articles de biologie (en anglais) et le mot "fragmentation" revient relativement souvent.

J’ai jamais entendu ce mot avant sauf en français avec le sens "couper en deux". Est-ce que c’est pareil en biologie?

J’ai trouvé cette page Wiki en anglais mais je la comprends pas très bien. Si vous savez m’éclairer sur le sujet ça serait super :-)

Édité par sotibio

+0 -0

C’est pas ce que on appelle nous la division cellulaire ?

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Attributed to Samuel Johnson

+0 -0

Je suis pas super d’accord pour la définition de fragmentation. Pour moi, fragmentation signifit qu’il y a un nombre indéterminé de division. (1, 2, ou beaucoup plus).

On utilise aussi ce terme en informatique, pour parler du découpage de donné à plusieurs endroit d’un disque dur.

E français et en anglais : File System Fragmentation

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+0 -0

Salut,

J’ai un peu de mal à comprendre ce qui pose problème, fragmentation a le même sens en français et en anglais (division en plusieurs morceaux comme le dit ache). En biologie, le sens va dépendre du contexte, ça peut être la fragmentation de l’ADN, d’une protéine, d’un tissu… Il n’y a pas un sens fixe du terme.

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Bonjour, j’ai passé des semaines à étudier ces définitions alors je peux peut-être essayer de te répondre.

En fait il est important de faire la distinction entre le sexe et le reproduction. La reproduction est tout simplement la création de nouveaux individus alors que le sexe est la combinaison de gènes de 2 individus pour créer un nouvel arrangement. Il peut y avoir du sexe sans reproduction (ex. la conjugaison chez les bactéries, où il y a le transmission de gènes à un autre individu sans la création d’un nouvel individu) et de la reproduction sans sexe, comme la fragmentation et le bourgeonnement.

Il y a quelques subtilités de définition. Le bourgeonnement (c’est généralement le terme employé chez les animaux, on parle plutôt de bouturage chez les plantes) peut être défini comme un ensemble de mitoses successives sur un petit bout d’un individu parental qui donne éventuellement un nouvel individu. Par exemple, certaines cnidaires sous la forme polypes pratiquent le bourgeonnement, qui est évidement un type de reproduction non sexuée. La fragmentation est semblable, sauf que c’est la séparation complète d’un individu en 2 individus. Quelques échinodermes, comme les étoiles de mers, mais aussi des vers plats (plathelminthes) et des cnidaires pratiquent la fragmentation. On parle de fragmentation lorsque c’est une partie d’un organisme parental (et non un bourgeon) qui donne éventuellement un nouvel individu. Par exemple, une étoile de mer pourrait perdre un bras, qui deviendra éventuellement un nouvel organisme complet. La même chose arrivera si on divise un ver plat en 2 moitiés exactement égales.

Il est également important de ne pas confondre la fragmentation d’un tissu et la mitose cellulaire ou la scissiparité chez les bactéries.

Dans beaucoup de cas, il y a le reproduction sexuée, mais pas nécessairement. Peu de gens comprennent la nuance entre sexe et reproduction.

Édité par Le Gigot

+2 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte