TutoBeta : TP La pierre de lait

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour,
Cela fait depuis l'ouverture du site que je me suis lancé sur un projet de tutoriel. Étant étudiant chimiste et bien triste que les gens soient fâchés avec elle, je me propose de redonner un aspect sympathique à celle-ci.

Dans cet ordre d'idée je vous propose un tutoriel sur la conception d'un plastique aisément. A partir de produit laitiers et en suivant les étapes décrites vous aller comprendre et faire un plastique très simplement.

Le tuto n'est pas encore fini, quelques approximation sont à revoir. Mais d'après moi vous allez pouvoir m'être d'une grande aide. J'aimerais savoir ce que, vous en tant que néophyte trouvez incompréhensible ? Et ce que mes collègues trouverait scientifiquement à redire.

En espérant qu'il vous plaise, et vous réconcilie avec la chimie :

[TP] La pierre de lait

Merci pour votre lecture.

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+4 -0
Auteur du sujet

Merci pour ce premier retour. Ca fait plaisir de voir des personnes être là aussi vite pour donner un retour.

N'hésitez pas à me demander d’étayer un point non-traité important dans le sujet. Car c'est un TP pas un cours. Le but ici est de présenter les manipulations, les inventions autours de l'objet et les réalisations possible.

Pour en savoir plus sur les protéines ou la polarité il est nécessaire d'avoir des tutoriels complet à leur sujet. Néanmoins certains point sont à détailler, c'est pourquoi il faudrait me décrire les concepts trop superficiel (ainsi je jugerais de l'importance qu'à le concept sur la portée de mon tuto)

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

J'aime beaucoup :)

Bon, par contre, tout dépend à quel niveau tu t'adresses au final. Par exemple, une protéine, à la base c'est un machin tout replié qui fait énomrmément de liaisons intra-moléculaires types pont H, VdW et pont disulfure, donc en fait, le fait de la chauffer dénature également ces protéines (= les déplie). Tu bases beaucoup de tes explications sur des "brins de protéines" tout dépliés, alors qu'il ne sont pas comme ça dans le lait de base.

De plus, tu expliques comment la caséine est réticulée au formol (à ce sujet, je te rappelle que la réaction est toute conne à faire, j'ai vu que t'avais prévu un espace pour le faire, donc cooooool :p ), mais pas comment ça se passe au borax, à part "moins de contraintes mécaniques", je trouve ça dommage. Par ailleurs, à vérifier, mais j'ai déjà lu que la réticulation se passait beaucoup par les bout de chaines et assez peu avec la chaine elle même, donc voilà (je suis pas tout à fait d'accord, mais à vérifier pour être sur).

Dans tout les cas, une partie de la "rigidité" d'un polymère tient non seulement de la réticulation (mais alors, on tombe souvent dans le domaine des termoplastiques) mais aussi et surtout au fait que les chaines de plus en plus longues ont de plus en plus difficiles à ce mouvoir. Pour bien comprendre ça, imagine un plat de riz (cuits) … Les grains de riz bougent comme ils veulent. Prend maintenant un plat de spaghetti (cuit, toujours) : plus difficille d'en prendre un seul à la fois, ils forment une "masse compacte", alors qu'il ne sont absolument pas réticulés entre eux (ou alors, t'as des spaghettis spéciaux ^^ ). Et plus les "spaghettis" (= les chaines polymères) sont longues, plus cet effet est important, sauf qu'à l'échelle moléculaire se rajoutent des forces telles que les VdW et pont H éventuels, qui font que ton machin devient une masse compacte et devient difficile à mettre en oeuvre.

PS: "Cu à Soupe" ne veut pas dire cuillère à soupe dans ce cadre, "Cu", c'est le cuivre, fait gaffe :p

Édité par pierre_24

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+1 -0
Auteur du sujet

Ah un vrai retour comme je les aimes, aloooors :D

Quand on fait chauffer la caséine, on ne doit pas la dénaturée justement ! bien trop sensible cette bestiole là. Donc normalement pas de réaction avec la chauffe (ça m'a toujours était dit, après si tu as une preuve de l'inverse je veux bien la voir :) ) Je parle de brins, mais comme si on voyait la structure replié. On est d'accord que les Ca2+ (même si certains sont cachés dans la masse de la protéine) sont pour la plupart proches les uns des autres ? les partie polaire s'attirant et les liaisons de VdW faisant leurs boulot de l'autre coté, ça doit être un raccourci non dévastateur ?

Pour le formol le réseau urée-formol est un bonne exemple : ça se réticule à tout les étages. Pour une protéine je te l'accorde ça doit moins accessible, condition stérique re-lou. Mais tout de même si le formol est si toxique c'est qu'il a une haute proportions à faire mumuse avec tout les azotes ne sommes nous pas d'accord ?

Pour le borax j'avoue avoir speedé, dans ma volonté d'explications je voudrais m'approcher de ce que j'ai déjà expliqué sur Openclassroom. Mais pas encore su comment l’amener sans que ça soit indigeste ici.

Ton image pour les polyémère et leurs rigité avec : spaghettis/riz est awesome ! C'est très bien dit, et il est vrai que je n'en ai pas tenue compte du fait que la caséine était déjà grande et qu'on parle ici d'améliorer son ses qualités, mais je vais surement te piquer l'idée si tu n'y vois pas d’inconvénient (sérieux, c'est très intuitif :) )

Pour Cu j'vais rajouter une annotation mdr, j'avais pas vue que ça faisait quiproquo… Cuivre à soupe. Pas mal :D

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

Mais tout de même si le formol est si toxique c'est qu'il a une haute proportions à faire mumuse avec tout les azotes ne sommes nous pas d'accord ?

Blackline

Si seulement le formaldéhyde pouvait être simplement toxique … mais c'est bien plus que ça, c'est un CMR : C1B, M2.

J'ai lu que très rapidement en diagonale, je commenterai si j'ai quelque chose de plus à dire quand je l'aurai lu correctement ce soir.

Darn, the homo-linear impulse won’t morpho-recreate the whaled aero-replicator! We’ll have to inhibit the morvo-phased multi-detonator…

+1 -0

Il est plutôt bien fait ce powerpoint !

A part : "le cancer c'est la première cause de mort en France" sous-entendu "parce qu'on nous expose à n'importe quoi" … je pourrais débattre dessus pendant la nuit entière.... mas c'est pas le sujet ^^'

Mais effectivement, c'est pas le produit le plus sympas, mais c'est pas le pire … de là à forcer l'industrie à s'en passer pour le bien des travailleurs qui choperont quand même un cancer à cause de la clope qu'ils fument à chaque pause … je ne sais pas si ça en vaut le coup …

Darn, the homo-linear impulse won’t morpho-recreate the whaled aero-replicator! We’ll have to inhibit the morvo-phased multi-detonator…

+2 -0

J'attends toujours avec impatience l'application pratique au ciseaux a bois!!

Si tu a besoin d'aide pour avancer, je me ferais un plaisir de prendre du temps pour toi, n'hésite pas!

En attendant, merci encore

Édité par Sanoc

J’adorerais changer le monde, mais ils ne veulent pas me fournir le code source…

+1 -0
Auteur du sujet

J'attends de commander du Borax pour en refaire plus et tester comment travailler la matière. Si elle est bien faite, la galalithe devrait se travailler comme du bois ^^. Ayant un passé d'ebeniste je ressortirai volontiers les ciseaux haha. Bien sur si l'envie t'en prend, tu peux contribuer au tutoriel en prenant certaines initiatives.

Le Tuto est en cours de revision en ce moment, relu par des validateurs pour qu'on voit ce qui cloche avant la première mis en ligne (Cette premier mis en ligne ne comportera pas d'annexe)

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+1 -0

Bah niveau initiative je ne suis pas a proprement parler un chimiste :/

En fait je trouve ton application très intéressante dans le fait qu'on pourrait tenter un moulage de pièce basse qualité. Ce qui pourrait s'avérer utile dans certains de mes passe temps et plutôt accessible a tous au final.

Édité par Sanoc

J’adorerais changer le monde, mais ils ne veulent pas me fournir le code source…

+0 -0

En fait je trouve ton application très intéressante dans le fait qu'on pourrait tenter un moulage de pièce basse qualité. Ce qui pourrait s'avérer utile dans certains de mes passe temps et plutôt accessible a tous au final.

Les vieilles (on parle d'il y a d'un siècle) prises murales étaient en galalithe et certains boutons (de vêtement) le sont encore. Je crois que ça a été abandonné pour des raisons de pourriture. Bref, tout ça pour dire que ça a eu des utilités par le passé et que je ne doute pas une seconde que ça puisse être moulé ;)

Édité par pierre_24

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+1 -0
Auteur du sujet

Le moulage de la galalithe serait difficile, car le taux de rétractation (par séchage) est > 15% ce qui fait que les mesures ne peuvent être parfaite, et qu'on ne doit pas envisager les cylindres.

On peut néanmoins les usiner. Pour les utilités, Pierre dit vrai, c'était utilisé pour des interrupteurs c'est un plastique isolant. Mais il est surtout biodegradable, donc une durée de vie assez courte finalement. Il faut, pour entretenir et preserver le galalithe, la recouvrir de Laque Cellulosique. ;)

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

Eh bien merci a vous deux de ces informations, je pense que je vais continuer mes recherches en attendant que tu nous explique a l'occasion comment améliorer tout ça.

Mais du coup pour des pièces de courte durée comme je le voulais, je pense que ça peut être pas mal.

Ce qui est sur c'est que je vais me coucher moins con!

Édité par Sanoc

J’adorerais changer le monde, mais ils ne veulent pas me fournir le code source…

+0 -0
Auteur du sujet

En fait pas mal de mauvais renseignements se trouvent sur Internet, du coups j'voulais tester ce que j'avais trouvé auparavant : A savoir comment la travailler et la conserver.

Bien sur de vrai résultat avec des photos sera très cool à montrer. Surement cet été !

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

Bonjour, je trouve que ce que vous faites est incroyable et j adore la physique et la chimie .pouvez vous me dire si on peux démontrer par une expérience l absorbance de la caseine. Par exemple avec l eau ou un autre liquide . Merci encore

+0 -0
Auteur du sujet

J’vais quand même essayer d’y répondre :

je trouve que ce que vous faites est incroyable

Merci beaucoup, c’est rare de voir un adjectif employé pour décrire un de mes travaux ! Ça me touche en tout cas :)

pouvez vous me dire si on peux démontrer par une expérience l absorbance de la caseine

Pour déterminer l’absorbtivité (coefficient d’absorbance) d’une molécule solide le principe est d’effectuer un étalonnage d’absorbance à l’aide d’un appareil appelé "Spectrophotomêtre". Cette technique est très documenté sur le web car c’est un outil utilisé au lycée.

L’idée generale

Le but est d’utiliser une courbe qui relie parfaitement la concentration en caséine à l’absorbance de la solution. Pour se faire on créer des étalons, c’est à dire des petits chevaux des fioles ayant des concentrations différentes en caséine et le signal obtenue (l’absorption) sera différente à chaque fois.

Bien sûr il faut connaitre plusieurs détails technique que je te conseille d’aller voir :

  • Loi de Beer-Lambert $A = \epsilon \cdot \ell \cdot C_{casein}$
  • Trouver le meilleur $\lambda_{max}$
Détail important

La couleur blanche du lait n’est pas vraiment dû à la caséine. Comme la plupart des protéines la caséine est un solide blanc certes. Mais le lait est, comme expliqué dans ce tutoriel, composé de 3 choses importantes :

  • Lipides (graisses animales)
  • Eau
  • Caséine

Les lipides ne se mélangent d’ordinaire pas à l’eau, et la caséine vient jouer le rôle de tensioactif (comme le savon) pour que les deux se mélangent. Cela créer ce qu’on appelle des miscelle.

Ce sont des agglomérats d’une phase liquide huileuse, enrobé de tensioactif, solubilisé dans l’eau. (voir inversement)

Sur ce dessin on peut voir les deux aspects :

Les espèces de tétards bleu avec une queue jaune "flagada" ça représente notre caséine, qui possède des parties qui vont aimer l’huile (jaune) et des partie qui vont aimer l’eau (bleue). Selon la position des têtard (donc du repliement de la molécule de caséine) on va avoir des sorte de bulles d’huile dans un bain d’eau et ça, ça donne des propriétés optique très particulière.

Je résume le lait possède donc des microbulles d’huile. Ces bulles sont tellement petites qu’elles interférents avec la lumières. A l’échelle du nanomètre.

La lumière incidente va se faire diffusé dans toutes les directions, rendant ainsi la traverser du milieu impossible. La lumière est bloqué, l’objet est opaque. Ce phénomène précis s’appel "La diffusion de Mie" que tu dois aussi aller étudier si tu souhaite en savoir plus sur le lait :)

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte