Consomation excessive de sucre

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour,

Je me demandais, quelles étaient les conséquences de la consommation excessive de sucre ? Je veux dire, vraiment excessive. Par exemple 100g à 200g de sucre par jours pendant disons 1 à 2 ans ?

Personnellement ma consommation est largement au-dessus de ce que l’OMS recommande. À une époque il ne m’était pas rare de consommer 400g de chocolat par jour et/ou 1 à 2L de soda dans la journée. Et même aujourd’hui ma consommation n’est pas tout à fait normal. Mes amis sont rodés et savent d’avance que « Oui » j’ai du chocolat sur moi et la cafet' de mon école m’interdit de ME vendre du soda (et pourtant je suis serveur !). Bref, je ne sais pas comment j’ai pu supporter un régime aussi « particulier » pendant toute la durée de mes études.

Apparemment, je suis en bonne santé. Je fais du sport, je mange correctement, je donne mon sang environ 4 fois pas ans. Physiquement svelte, avec des muscles qui se dessinent très légèrement à travers une couche de gras qu’on ne qualifierait que de saine. IMC de 22. J’ai de manière évidente des troubles du sommeil.

Ma dernière prise de sang n’a rien révélé d’anormal mais n’a pas non plus été exhaustive. Dernièrement j’ai eu une anémie ferrique sévère, c’est à ce moment-là que j’ai fais attention à mon alimentation. À par une ostéopénie et une très forte allergie aux acariens, je n’ai aucun problème de santé.

Ceux qui s’y connaissent un peu en nutrition, je risque quoi à continuer comme ça ? Comment voir si j’ai des séquelles dans mon corps ? Si j’arrête tout rentre dans l’ordre en mode normal ?

PS: Dans les faits, j’essaye de réduire drastiquement pas consommation actuellement. C’est vraiment difficile.

+0 -0
Disclaimer

Attention, rien n’est sourcé ici. A prendre avec des pincettes, c’est fait avec les mains.

Voilà comment je raisonnerais :

"Durant les études" tout est dit lol, enfin j’trouve ça normal. Beaucoup d’étudiant ont une consommation de sucre assez élevé en réalité (en y regardant les aliments à hauts index glycémique par exemple comme les pattes). Ça vient surement avec l’idée que le cerveau ne consomme que le sucre comme source d’énergie (et ne puise en réalité par son énergie de la graisse).

Faisons le calcul rapidement, 36 g de sucre fournissent ce qu’un seul gramme de graisse peut fournir en énergie. Si ton cerveau est énergivore (= sollicité) il sera donc gourmand en masse de sucre.

Dans des conditions où l’on a à peu près les bons apports en sucre je crois que seulement 5% se transforme en graisse. Donc ça me parait normal ce que tu nous raconte là.

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

Salut,

Le truc, c’est qu’à part des considérations générales, on ne peut a priori pas dire grand-chose. Un régime alimentaire doit être adapté à la personne, à ses besoins et à son style de vie. Une personne sportive va logiquement avoir besoin de plus de ressources qu’une personne sédentaire. De même, suivant ton état de santé général et tes antécédents, la réponse ne sera pas la même. En bref, je ne peux que te conseiller de te tourner vers ton médecin de famille et un diététicien pour voir avec eux ce qui te convient le mieux.

Pour les considérations générales, je pense qu’elles sont connues : pas de boissons sucrées, sucres rapides (glucose, fructose, saccharose, sucre inverti, sirop en tout genre: de blé, de maïs, de glucose, etc.) en quantités limitées1 sauf avant un effort physique, graisse (saturée) en quantité limitée1, sel en quantité limitée1, légumes à volonté.


  1. les limites étant à définir avec ton médecin et ton diététicien.

Édité par Taurre

#JeSuisArius

+0 -0

Le principal problème est le poids. Manger autant de sucre favorise la prise de poids et donc l’obésité. Ce qui génère ensuite diabète, cancer et problèmes cardio vasculaires entre autre.

Mais il n’y a rien d’absolu. La quantité de sucre non problématique dépend de ton activité physique mais aussi de ton métabolisme. La génétique a aussi un rôle important dans ce processus.

Puis si tu manges beaucoup de sucre et de produits pas très sains cela se fait probablement au détriment d’autres éléments plus nutritifs. Ce qui peut mener à des carences ou à d’autres soucis comme le cancer.

Tu as tout intérêt à manger plus sainement et si tu es en bonne santé aujourd’hui cela devrait rester sans conséquences. ;)

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+1 -0

J’ai toujours entendu dire que le fructose était un sucre lent ? Le fructose c’est déjà un sucre plus lent que le pain si on regarde ce dessin accompagné de plusieurs sources.

Le fructose fait partie des exceptions en ce qui concerne la vitesse d’absorption intestinale. Ce glucide simple est en effet moins vite assimilé par la muqueuse intestinale que d’autres glucides (Crapo, Henry). Par ailleurs, la capacité d’absorption du fructose par les intestins est limitée à environ 50 g par heure (Takuji Fujisawa). L’excédent fermente dans les intestins, provoquant des gaz voire de la diarrhée.

sport-passion

+1 Renaud

si tu es en bonne santé aujourd’hui

Nos habitudes peuvent avoir un effet à retardement, en vieillissant les mauvaises habitudes peuvent devenir beaucoup plus problématique… Et ce qui est vrai pour toi aujourd’hui ne le sera peut-être plus dans 5 ans.

Édité par Blackline

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

Attention pour les effets du sucre Blackline. Un fruit par exemple n’est pas qu’un amas d fructose. Il y a des fibres qui ralentissent la digestion du fruit (et donc la quantité réellement absorbée). Un jus de fruits a un effet identique à un soda par exemple sur ce plan pourtant un fruit frais non pressé en quantité équivalente aura un impact bien moindre.

Ensuite oui il y a des effets à retardement mais globalement pour le sucre le soucis est l’obésité qui est un processus réversible et il ne l’a pas été. Sa consommation problématique reste faible en durée pour avoir fait des dégâts importants.

Je ne suis pas médecin évidemment mais mal manger pendant 1–2 ans reste acceptable dans une certaine mesure. Je ne connais pas grand monde qui a eu une alimentation saine toute sa vie durant non plus. Il ne faut pas trop s’inquiéter à son stade selon moi.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+1 -0

J’ai toujours entendu dire que le fructose était un sucre lent ? Le fructose c’est déjà un sucre plus lent que le pain si on regarde ce dessin accompagné de plusieurs sources.

Blackline

Le fructose est un sucre simple, du coup il est rapidement assimilé par l’organisme (s’il est ingéré seul, comme pour le reste, cela dépend de ce que tu manges avec) à l’inverse des sucres complexes comme l’amidon. La vitesse d’assimilation n’est pas identique suivant les sucres simples (le plus rapide étant le glucose qui ne nécessite même pas de transformation), mais elle est globalement rapide.

Édité par Taurre

#JeSuisArius

+0 -0

Le fructose est un sucre simple, du coup il est rapidement assimilé par l’organisme (s’il est ingéré seul, comme pour le reste, cela dépend de ce que tu manges avec) à l’inverse des sucres complexes comme l’amidon. La vitesse d’assimilation n’est pas identique suivant les sucres simples (le plus rapide étant le glucose qui ne nécessite même pas de transformation), mais elle est globalement rapide.

L’article que je cite va entièrement dans le sens de la démystification de l’idée que la complexité d’un sucre soit directement lié à la rapidité de hausse de l’indice glycémique.

Un jus de fruits a un effet identique à un soda par exemple sur ce plan pourtant un fruit frais non pressé en quantité équivalente aura un impact bien moindre.

Je suis d’accord que les enzymes et les fibres jouent un rôle clés dans l’absorption des aliments (première critique qui est fait aux complément alimentaire). Mais pour le coups du jus de fruits, qui contient une part non négligeables de ces protéines et polysaccharides, ça m’étonne ce que tu dis là :o

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

Je suis d’accord que les enzymes et les fibres jouent un rôle clés dans l’absorption des aliments (première critique qui est fait aux complément alimentaire). Mais pour le coups du jus de fruits, qui contient une part non négligeables de ces protéines et polysaccharides, ça m’étonne ce que tu dis là

C’est pourtant vérifié, je suis diabétique de type I et je peux facilement le constater. :D

En fait, bien que je ne sois pas biologiste ni expert en chimie de la structure moléculaire d’un jus de fruit contre un fruit frais, cela paraît assez logique de constater cette différence. Dans le cas d’un fruit frais, le sucre est lié aux fibres et d’autres éléments. Le corps devra plus travailler pour les séparer avant de les digérer individuellement. Dans le cas d’un jus de fruit, c’est moins voire plus le cas, le sucre est directement accessible par les enzymes.

Et comme dans le cas d’un aliment solide la surface de contact moléculaire est bien plus faible que dans le cas d’un jus de fruits, il semble normal que le processus de digestion nécessite plus de temps pour l’un que pour l’autre. La structure d’un aliment a donc une importance aussi significative que la composition chimique de l’aliment pour l’assimilation du sucre.

D’où le fait qu’un diabétique doit favoriser le fruits frais plutôt qu’une compote, purée ou jus. Même si c’est chimiquement la même composition.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+1 -0

L’article que je cite va entièrement dans le sens de la démystification de l’idée que la complexité d’un sucre soit directement lié à la rapidité de hausse de l’indice glycémique.

Blackline

Mmm… Au temps pour moi, il semble effectivement que le fructose ait un indice glycémique plus bas que celui du saccharose (23 d’après Wikipédia, contre 60 pour le saccharose).

#JeSuisArius

+1 -0
Auteur du sujet

Waoh !

Merci pour ces informations, ça me rassure un peu et surtout j’en apprendre beaucoup ! Sur le Web, on trouve tout et n’importe quoi. J’espère effectivement que l’exercice et la réflexion que j’effectue chaque jours consomme les sucres que j’ingurgite. J’ai effectivement commencé à manger beaucoup de sucres en fac de maths.

Dans tous les cas, j’avais effectivement prévu de baisser ma consomation.
Merci de m’avoir rassuré, je vais pouvoir me concentrer sur la baisse des apports en sucre.

+0 -0

Merci de m’avoir rassuré, je vais pouvoir me concentrer sur la baisse des apports en sucre.

Quelques conseils car par la force des choses j’ai du passer par cela. Oui, je buvais beaucoup de Coca et je ne mangeais pas sainement (et non on n’a pas le diabète de type I à cause de cela, je précise).

Pour le Coca je suis passé à l’eau gazeuse pour avoir cette sensation de bulle dans la bouche (plus plaisant que l’eau plate je trouve) et limiter le goût pas très agréable de l’eau de robinet. Avec sodastream ça passe bien pour éviter d’acheter des bouteilles dans le commerce. Je suis également passé progressivement au Coca zéro que je ne bois que lors des occasions maintenant.

Pour les bonbons, chocolat et autres trucs, je suis passé aux fruits entiers et fruits secs. De temps en temps un chocolat noir. C’est pratique à manger en extérieur aussi et bien plus sain. Le goût reste sympa. Le chocolat noir est aussi une bonne alternative si tu supportes le goût amer.

Voilà, cela a fonctionné pour moi, ce sont des transition à prendre sur le temps long (il m’a fallut 3 mois d’adaptation progressive hein) pour limiter la rupture brutale qui est frustrante. Le tout est de ne pas rejeter totalement les plaisirs, mais juste les consommer avec modération et les substituer pour la consommation quotidienne par autre chose de plus sain.

Bon modération on en parle beaucoup mais il n’a jamais voulu consommer avec moi. :(

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+1 -0

IMC de 22.

L’indice IMC n’est pas terrible. Un indice IMC de 22, si tu mesures 1m65, c’est presque trop. Un indice IMC de 22 si tu mesures 1m95, c’est très peu.

Donc à relativiser.

La difficulté avec ces questions d’alimentation, c’est que beaucoup d’effets sont à très long terme, et ne se calculent qu’en terme de probabilité.

Une mauvaise alimentation entre 20 et 30 ans, ça augmente par exemple le risque d’avoir un AVC à 60 ans. Mais tu peux faire un AVC alors que tu as toujours eu une alimentation très saine, et tu peux ne pas en faire, alors que tu as toujours bouffé n’importe quoi !

+0 -0
Auteur du sujet

@Renault: Merci de tes précieux conseils !

Pour le Coca (oui car on va pas se le cacher hein, c’est principalement du Coca), j’essaye de me balader avec une bouteille d’eau sucré (avec du sirop) en permanence mais j’ai quelques difficultés pour laver les résidus de la bouteille. Et chaque petit obstacle comme celui-là me rapproche plus d’une canette/bouteille >_<"

Je note pour le chocolat ! J’essaye de passer au noir totalement mais les fruits secs me semblent vraiment être une très bonne idée !

@elegance: 1m75, mais oui j’avais entendu parlé du fait que l’IMC n’était pas une statistique vraiment fiable. C’était pour donner une idée. Tu ne me rassures pas beaucoup avec ton histoire de statistique mais c’est certainement le plus probable étant donné qu’on est tous différents. En me reprenant ça devrait améliorer les choses.

Édité par xeroh

+0 -0

Pour le Coca (oui car on va pas se le cacher hein, c’est principalement du Coca), j’essaye de me balader avec une bouteille d’eau sucré (avec du sirop) en permanence mais j’ai quelques difficultés pour laver les résidus de la bouteille. Et chaque petit obstacle comme celui-là me rapproche plus d’une canette/bouteille >_<"

Pour info quand je parlais d’eau gazeuse, c’était de l’eau gazeuse nature sans sirop évidemment. Ce qui a l’inconvénient d’être facile à faire ou obtenir et sans le soucis du lavage que tu évoques. ;)

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0

L’indice IMC n’est pas terrible. Un indice IMC de 22, si tu mesures 1m65, c’est presque trop. Un indice IMC de 22 si tu mesures 1m95, c’est très peu.

elegance

Je ne suis pas ton raisonnement ici… Si deux personnes ont le même IMC, peu importe leur taille et leur masse respective, cela signifie qu’elles ont le même rapport kg/m2, point. Il n’y a pas de « presque trop » pour l’un ou de « très peu » pour l’autre.

Édité par Taurre

#JeSuisArius

+1 -0

Ouais l’IMC c’est carrément fais pour être ramené à la taille de chaque individu.

Mais on se mettra d’accord sur le fait que l’IMC c’est pas toujours pertinent, j’suis en limite obèse d’après l’IMC (90kg pour 1m75) alors que j’rentre dans du M, c’est juste qu’avec la musculation, la densité d’un muscle n’est pas la même que celle du gras. (J’étais à 24% de graisse à vue de nez, c’est assez risible)

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+1 -0

L’IMC , c’est effectivement Kg/m². Mais le corps humain est un volume, et non un plan. Donc, si on multiplie la taille pas k, et qu’on garde les mêmes proportions, le poids est multiplié par k3 , et non par k2. L’IMC devrait donc être en kg/m3 .

Ca, c’est la vision du physicien. Je ne dis pas qu’elle est parfaite, je dis juste que c’est quand même la vision qui vient en 1er.

Il y a des variantes de l’IMC qui prennent un exposant 2.5 pour la taille et non 2 (version IMC) ni 3 (version physicien). Ces variantes me paraissent beaucoup plus réalistes que l’IMC standard.

Édité par elegance

+2 -0

Personnellement ma consommation est largement au-dessus de ce que l’OMS recommande. À une époque il ne m’était pas rare de consommer 400g de chocolat par jour et/ou 1 à 2L de soda dans la journée.

Il me semble que de ne pas boire suffisamment d’eau claire peut provoquer des problèmes au rein ou des calcules rénaux.

PS: Dans les faits, j’essaye de réduire drastiquement pas consommation actuellement. C’est vraiment difficile.

L’exercice est surtout de résister à l’achat car si tu ne l’as pas dans ton armoire, tu ne le consommes pas. :p Consomme du sucre juste avant de faire tes courses si ça peut t’aider à résister à en acheter. Quand je buvais du soda régulièrement, il me semble qu’il me fallait 1 ou 2 semaines pour que je n’ai plus envie (ressente le besoin) d’en boire.

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte