Pression intracrânienne, AVC, migraine, etc : origine de la souffrance cérébrale

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour à tous.

Comme vous ne le savez peut-être pas, notre cerveau ne contient pas un seul récepteur de la douleur. Cette absence de nocicepteurs a des avantages : cela permet de faire des opérations à cerveau ouvert pour opérer des tumeurs cérébrales tout en limitant les dégâts infligés au cerveau.

Mais dans ce cas, pourquoi certains (pas tous) accidents vasculaires cérébraux ischémiques déclenchent une douleur assez intense à la tête ? Et on peut se demander la même chose pour la migraine : y a-t-il une augmentation de la pression intracrânienne, et si non, pourquoi ça fait mal ?

Autant pour les accidents vasculaires cérébraux hémorragiques, cela peut peut-être s'expliquer par la compression du cerveau sur la boite crânienne : la tension intracrânienne doit certainement appuyer sur les méninges ou les os de la boite crânienne, qui ressentent la douleur (encore que j'aimerais avoir confirmation de ce mécanisme des douleurs par compression cérébrale). Mais quand il n'y a pas d'augmentation de la pression intracrânienne dans les AVC ischémiques, non ?

Quelqu'un a une idée ?

Édité par anonyme

+1 -0
Staff

Pour bien comprendre le système de perception de la douleur (et plus globalement d'un stimuli quelconque), tu dois analyser l'organisation du système somesthésique: 1) au niveau des récepteurs localisés, 2) au niveau des voies ascendantes (antéro-latérale, lemniscale) et 3) au niveau de la perception (formation réticulaire et thalamus principalement, ce dernier va ensuite projeter des neurofibres (qui varient selon le type de perception) vers les aires somesthésiques du cortex).

Le cerveau ne possède pas de nocicepteurs, en effet mais les méninges si. En cas de trauma ou de céphalées (primaires ou secondaires), elles jouent un rôle. En ce qui concerne les AVC, ils ne font pas mal sauf si présence d'une hémorragie méningée.

Édité par Arius

Staff

Pour être un habitué des grosses migraines, je peux confirmer que la douleur ne vient jamais (dans mon cas) depuis "l'intérieur" du cerveau dans le sens où je sens la douleur sur la paroi : probablement les méninges donc.

Pour la petite histoire c'est une trop grosse pression et une fâcheuse manie de mon corps à se spasmer à la première occasion (un bordel monstre dans mon dos). À partir du moment où j'ai pris des beta bloquant ça s'est arrangé =)

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte