Les statistiques françaises du Covid 19 : Comment ça fonctionne ?

Covid 19 en chiffre

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour,

Mon esprit critique me force à me questionner sur les chiffres qu’on nous donne en article. Savez-vous si des journalistes se sont intéressés aux calculs des chiffres français ? (J’hésite à faire mon propre enquête mais ce n’est pas mon métier d’enquêter comme un journaliste).

Je sais que les statistiques en France passent plusieurs mains les statiques sont rarement contrôlés. Et que certaine fois un biais cognitif peut apparaître :

Premier exemple de biais cognitif : l’infirmier/médecin qui complète la fiche de décès à la question "Le patient avait-il le COVID ? [ ] oui / [ ] non". Je trouve cependant cette question peut précise car :

  • Il est mort en ayant le COVID mais avait-il une maladie grave qui lui laissait plus que quelques semaines/mois à vivre ?
  • Tout autre maladie d’engine/grippe aurait-il pu le tuer à la place ? (Le COVID en est la cause mais je trouve qu’on peut différencier les deux chiffres).
  • La question ne prend pas en compte sa fragilité.

Deuxième exemple de biais cognitif : l’infirmier/médecin a-t-il fait des analyses post-mortum ou pendant le vivant du patient pour savoir s’il avait effectivement le COVID ou il se fit seulement au symptôme ?

Troisième exemple de biais cognitif : l’infirmier/médecin considère les stats comme peu important dans son métier et les remplis au jugé (en fin de soirée, semaine ou après deux jours).

Voila 3 biais qui peuvent augmenter ou diminuer le nombre de mort qu’on nous indique. Ensuite pour ce qui est du nombre total de malade, testons nous suffisamment les personnes ayant des symptômes légers ou l’entourage proche pour savoir si elles ont le COVID ? J’ai entendu dire que la France n’avait pas suffisamment de personnel médical pour cette tâche, ni suffisamment de matériel.

On entend qu’il y a des formes bénins de la maladie et des maladies graves, dans notre précipitation n’oublions nous pas de compter les formes bénins, ce qui entraîne une diminution du nombre de cas total ?

Bon vol,

A.

Édité par anonyme

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Salut A-312,

Je vais tenter de te répondre au mieux. En ce qui concerne le nombre de cas, il est de notoriété publique que le chiffre est effectivement faux car clairement sous-évalué : nous n’avons pas les capacités de tester les formes asymptomatiques ou paucisymptomatiques. Pour des statistiques plus fiables sur l’évolution de la maladie (et notamment la fameuse question : avons-nous passé le pic - qui pourrait finalement se révéler être un plateau), je pense que le nombre d’admissions en service de réanimation est plus fiable que le nombre de cas.

Pour le nombre de décès, je le pense plutôt fiable. La politique actuelle est de tester chaque cas grave pour savoir si c’est effectivement une Covid-19 (auquel cas la prise en charge est particulière) ou pas. Pour reprendre les biais que tu identifies :

  • biais 1, on commence à bien connaître l’évolution de la Covid-19. Ça démarre par une détresse respiratoire qui s’aggrave et conduit à nécessiter une ventilation artificielle et peut s’accompagner d’une défaillance rénale imposant une dialyse voire d’une défaillance cardiaque. Ce sont finalement ces défaillances dites multi-viscérales qui tuent les patients. Tu as parfaitement raison de souligner que le plupart de ces patients présentent des comorbidités, mais à partir du moment où ils sont Covid+ et suivent ce « schéma de décès », ils sont considérés comme décédés de la Covid même si c’est dû à une combinaison entre la Covid et leurs pathologies sous-jacentes ; on considère que la Covid a aggravé leur cas de base et mené à la mort et donc qu’elle en est responsable.
  • biais 2, ce biais n’a pas lieu d’être. Tous les patients qui décompensent d’une manière qui fait suspecter une Covid sont testés ante-mortem.
  • biais 3, les médecins établissent les certificats de décès sérieusement et ils ne gagnent pas de temps à ne pas déclarer un décès Covid. De toute façon, les malades qui décèdent de la Covid sont isolés dans des unités particulières ; les médecins présents ne déclarent que des décès Covid en ce moment.

Édité par Ekron

« Nous sommes faits de l’étoffe dont sont tissés les vents. »

+1 -0

D’ailleurs, le nombre de cas confirmés a lui aussi explosé avec les chiffres venant des EHPAD.

Pas vraiment, c’est moins pire que les pentes initiales où les multiplications par 1.5 voire 2 étaient monnaie courante. Ici, c’est un facteur 1.3. En échelle linéaire, ça fait beaucoup. En log (i.e. en variation relative), pas tant que ça, surtout en considérant que ce sont des cas artificiellement ramenés sur une seule journée.

On voit avec ça que les tendances générales qu’on peut observer sont donc assez robustes face aux biais sur les rapports. À part bien sur le biais sur le nombre de cas réels qui lui est probablement gigantesque avec les cas bénins non testés.

Édité par adri1

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+0 -0

On voit avec ça que les tendances générales qu’on peut observer sont donc assez robustes face aux biais sur les rapports. À part bien sur le biais sur le nombre de cas réels qui lui est probablement gigantesque avec les cas bénins non testés.

Qu’on peut raisonnablement estimer si on se fie à la fourchette du taux de mortalité et d’hospitalisation qu’induit cette maladie dans un système de santé non saturé. Ce qui est raisonnablement le cas ici encore.

Le chiffre de cas avérés testés est quant à lui en effet purement indicatif et ne peut aider qu’à identifier une tendance (mais que les autres indicateurs fournissent aussi de toute façon).

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0

Sur https://www.worldometers.info/coronavirus/country/france/

Je regarde les graphiques quotidiens :

Daily New Cases , je vois 23.060 cas nouveaux le 2020/04/03.
Est-ce que c’est dû à la prise en compte des cas en EHPAD ?

Daily New Deaths, je vois 1.355 décès le 2020/04/02, 1.120 et 1.053 les jours suivants. Les chiffres doublent subitement, mais heureusement, c’est sur une tendance baissière. Je ne comprends pas.

En écrivant cela, je me dis qu’on pourrait utiliser les techniques de l’analyse boursière, non pas pour faire du profit, mais pour conjecturer la sortie de confinement. Des idées ???

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -0

Est-ce que c’est dû à la prise en compte des cas en EHPAD ?

Oui. Je copie la fin de la page :

France: on April 3 the French Government reported 17,827 additional cases and 532 additional deaths from nursing homes that had not been reported previously. On April 2, it had reported 884 additional deaths.

On April 2, France reported 884 additional deaths that have occurred in nursing homes over the past days and weeks [source]. The French Government did not include these deaths in their official count, as their count only takes into consideration deaths of hospitalized patients. Following international standards of correct inclusion, our statistics will include these deaths, and will add them to the April 2, 2020 count following the attribution criteria of date of report.

If and when the French government determines and communicates the correct distribution of these additional deaths over time, we will adjust the historical data accordingly. A similar issue took place on February 12, when China reported an additional 13,332 new cases in a single day due to a change in how cases were diagnosed and reported in Hubei.>

Un autre site intéressant : https://mapthenews.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html . On voit qu’il y a un tassement des cas (décès, réanimation, hospitalisation). Étant donné que les sorties de l’hopital sont désormais supérieurs aux entrées, cela me donne confiance dans le fait que ce n’est pas un artefact du à l’absence de place dans les hopitaux.

Édité par Gabbro

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte