Nuisance sonore

Et tu tapes tapes tapes

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour

J’ai déménagé il y a 4 jours en immeuble bizarrement très vacant et je découvre avec joie mes nouveaux voisins (du dessus).

De base, l’isolation laisse à désirer car j’entends les voix, la télévision et les déplacements. Néanmoins, l’enfant de mes voisins coure de la fin de l’après midi jusqu’à tard dans la nuit (preuve en est de ce post coup de gueule) sans doute après un ballon vu les coups sourds ; ses parents n’ont aucune autorité sur lui ("Hugo va dans ton lit" x 100). S’ajoute à cela les cris/pleurs de l’hyperactif.

C’est comme ça tous les jours, je suppose qu’ils ne travaillent pas.

Malgré l’isolation délicate cela est bel et bien du tapage n’est ce pas.? comment faire pour avoir un peu de tranquillité jusqu’à mon départ ? Bailleur ? Gendarmerie ?

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Bonjour MCH,

Avant de contacter la gendarmerie, le mieux c’est quand même d’aller sonner justement quand tu les surprends à être encore réveiller avec le petit qui court. Si tu dis que c’est répétitif tu ne devrais pas avoir de mal à trouver un créneau :lol: .

Tu leurs explique simplement que les parois sont fines et que c’est indépendant de leur volonté bien sûr, mais que s’ils faisaient attention dorénavant ça t’arrangerais. M’enfin, je doute que leur autorité naisse de cette remarque bienveillante… Du coups j’imagine que tu feras appel à la gendarmerie ou la police municipale.

Dans tout les cas c’est du tapage à partir du moment où c’est audible d’un logement à un autre. Peu importe si c’est "une engueulade" ou un "rave party".

https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/troubles-voisinage-bruits-comportement

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Salut,

Je pense qu’il faut considérer chaque déménagement comme une prise de risque (car tu peux rarement rester une journée entière dans un immeuble pour en analyser l’ambiance avant d’y emménager), mais tu peux limiter ces risques en faisant une bonne analyse des facteurs environnementaux avant de faire ton choix :

  • La première chose à regarder avant de faire ton choix, c’est la date de construction de l’immeuble. Elle est souvent disponible dans l’annonce, mais quand ce n’est pas le cas tu peux souvent facilement en avoir une idée à la tête de l’immeuble (les façades des immeubles des années 60–70 n’ont rien à voir avec celles des immeubles construits il y a moins de 20 ans, et rien à voir non plus avec celles d’immeubles construits au 19ème siècle ou avant). Pas de l’intérieur de l’appartement, qui est très souvent rénové entre les changements de locataire, ce qui ne change rien à la qualité des murs (l’agencement des pièces peut éventuellement te donner une idée). Dans tous les cas, demande au propriétaire/à l’agence/lors de la visite.

    Les normes d’isolation en France ont connu plusieurs durcissements successifs ; d’expérience, je te conseille d’emménager dans un immeuble construit à partir de la fin des années 90 ou plus tard si tu veux être sûr d’avoir la paix.

    Bien entendu, les villes ont tendance à se développer concentriquement et il est plus courant de trouver des immeubles anciens au centre et des immeubles récents en périphérie. Si tu es sur une grande ou moyenne agglomération qui s’étend sur plusieurs communes, vise certaines communes de périphérie. Balade-toi sur Street View avant de faire ton choix et d’exclure ou inclure une commune, demande-toi si l’environnement/les services disponibles te conviennent, bien entendu étudie les possibilités de raccord avec les transports par rapport à ton lieu de travail/d’études si tu as une contrainte de ce type, etc.
  • La taille de l’immeuble est un facteur important aussi. Une barre de 60 logements construite dans les années 60 (voire au 19ème siècle comme tu en trouves à Paris) est à fuir, en plus des problèmes d’isolation tu risques les problèmes de salubrité. Les immeubles récents gèrent en principe mieux ça. Les immeubles bas peuvent poser moins de problèmes. La propreté aussi, si les parties communes sont nickel c’est très bon signe (les habitants respectent l’immeuble).
  • Pour finir, je noterais qu’il y a aussi des logements sociaux de qualité, surtout ceux construits récemment (ça dépend beaucoup de la date de construction encore une fois), mais pour l’attribution c’est un peu la loterie. Tu peux mettre des critères mais ils ne seront pas forcément respectés. Si tu fais une demande de logement social en région parisienne, tu seras sûrement propulsé dans le parc construit dans en proche banlieue lors des Trente Glorieuses. Mais ailleurs, et notamment dans certains coins peu denses, tu as des parcs d’immeubles bas assez récents construits notamment pour respecter la loi SRU qui peuvent être tout à fait corrects.

Tu noteras qu’en adressant directement le sujet du prochain appartement, je ne réponds pas exactement à ta question ; le fait est qu’appeler la gendarmerie, non seulement ne sera que rechercher un palliatif, mais te mettra en mauvais termes avec tes voisins et aura peu de chances de les faire déménager (leur situation n’est probablement pas aussi mobile que celle d’une jeune personne seule) ou de changer l’éducation de leurs enfants. Tu peux essayer de discuter à l’amiable avec eux, en gardant ton calme, mais si tu vas dans la gendarmerie ou pire les menaces, tu risques surtout d’être perçu comme ayant une attitude hostile sans améliorer la situation.

Tu peux aussi essayer de voir si mieux dormir (ça dépend énormément des gens, mais cela peut passer par ton alimentation, l’exposition aux écrans et l’absence d’activité physique avant de dormir) t’aide à mieux gérer les nuisances.

Bonne journée,

Édité par r0anne

+0 -0

Bonjour,

Tu caractérise l’enfant d’hyperactif. Si jamais il l’est vraiment, crois moi, les parents en souffre bien plus que toi (sentiment d’incompétence, fatigue et j’en passe).. Car punitions et châtiments ne changent rien, à part menotté à un radiateur et avec bâillon, sans médication parfois c’est compliqué…

Donc le premier pas à faire, si ce n’est pas déjà fait, c’est de parler au parents, leurs dire que l’isolation est vraiment très mauvaise. Que tu aimerais, dans la mesure du possible, réduire les nuisances sonores comme les jeux de ballons après une certaine heure. (ne jamais mettre en doute leur capacité à être parents, sinon ils vont se braquer, et ça ne changera rien, sauf une mauvaise ambiance quand vous vous croiserez)

+5 -0
Auteur du sujet

Du coup j’ai appelé le bailleur pour amorcer un changement de logement en espérant que ce soit rapide ; je ne tenterai pas l’approche du dialogue que je pense inefficace et energivore dans ce cas ni de la gendarmerie.

C’est vrai que je n’ai peut être pas assez pris en considération le bâtiment en lui-même car je pensais le risque limité n’ayant qu’un voisin direct. J’aime beaucoup les points d’analyse donnés.

Les normes d’énergie indiqués peuvent aider à se faire une idée de l’insonorisation aussi je suppose ?

Je ne vais pas remettre en question la gestion des parents, rien n’est jamais simple et on a pas toujours les clefs en main.. mais y’a d’autres pistes : le faire se lever plus tôt, l’emmener se défouler dehors, lui faire faire d’autres activités..

Pour les tapis il faudrait qu’ils en posent dans tout leur appartement.. Pas sûr que ça soit leur priorité ni leur budget

Merci à vous

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Pas vraiment. Déjà, un plafond vers un autre logement n’a pas vraiment besoin d’être isolé thermiquement, il n’y a pas de déperditions. Et ensuite, l’isolation acoustique est très différente de l’isolation thermique, surtout en ce qui concerne les planchers. C’est juste qu’on a commencé à s’intéresser à l’acoustique depuis peu.

+2 -0

Bon courage MCH, je sais ce que c’est ce genre de nuisances, c’est vraiment insupportable. Surtout quand tu n’as pas le choix de ton logement.

A propos de nuisances sonores j’ai moi aussi quelques questions :

  • Légalement le tapage commence dès que le bruit est audible depuis un autre appartement, mais est-ce que ça aide dans la pratique ? Par exemple si l’isolation est pourrie et qu’on entend les gens sans qu’ils fassent spécialement de tapage, la loi sert-elle à quelque chose ? Permet-elle par exemple d’imposer des travaux d’isolation ?
  • Même question si le bruit est de fréquence faible et irrégulière ?
  • Peut-on faire quelque chose si on ne connaît pas la provenance exacte du bruit ?
  • Si plusieurs voisins font du tapage de manière alternée ?
  • Peut-on tester un appartement sur son isolation acoustique ? Y a-t-il des diagnostics possibles, ou des manières concrètes de faire ?
  • De manière plus générale est-il possible de tester un logement avant de l’acheter, par exemple en le louant un mois ? Je pense que non mais ça me paraît aberrant d’avoir des périodes d’essai sur des abonnements Spotify à 5€/mois et aucun essai possible quand on met des centaines de milliers d’euros sur la table.
  • En cas d’achat, a-t-on des recours en cas d’isolation acoustique foireuse ou de voisinage / environnement bruyant, autre que revendre (à perte si on revend rapidement) ?
  • En tant que propriétaire, que peut-on faire si les locataires se plaignent de l’isolation sonore ?
  • Situation inverse, que peut-on faire si on veut par exemple mettre de la musique ou la TV plus fort chez soi sans gêner les voisins ? Du style poser les enceintes sur un isolant, … ?

Bonne soirée.

Édité par Society

+1 -0
Auteur du sujet

Pour le milieu je rajouterai qu’il faut aussi prendre en compte les lieux de squat (cage d’escalier extérieur, bancs, parc…) / loisirs (terrain de pétanque…) qui peuvent être déserts l’hiver/l’automne mais plus fréquentés au printemps/ete lorsque l’on laisse les fenêtres ouvertes

Le bailleur a envoyé une lettre aux voisins mais ça ne change rien ; mon changement de logement prend forme par contre. Je vais mettre en pratique les fameux points.

Society dans le sens inverse que tu mentionnes à la fin, je sais qu’il existe une sorte de mousse isolante en petits carrés ; on peut en voir collés aux murs dans les vidéos de Youtubeurs ou encore rappeurs ; mais je ne connais pas l’efficacité.

Merci à vous

Édité par anonyme

+0 -0

Ce n’est pas une mousse isolante ce dont tu parles, mais un système anti-réverbération. Ça ne protégera pas tes voisins, l’isolation acoustique est autrement plus complexe et surtout onéreuse. Parfois, c’est impossible de vraiment l’améliorer à cause de la manière dont le bâtiment a été construit.

+1 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte